Avertir le modérateur

04/03/2008

note2be ? kesako ?

Le tribunal de Paris en sa formation de référé, vient de statuer. Sa décision était attendue : il a condamné la Société gérant le site note2be.com à -notamment- supprimer toutes donnée nominatives sur les professeurs. Ce site permettait aux élèves de noter publiquement leurs professeurs.

Les gestionnaires du site ont beau jeu de dénoncer une atteinte au droit et la la liberté d'expression. Pour autant, le Tribunal a considéré que cette liberté ne pouvait porter atteinte aux activités d'enseignement.

Pour ma part, 69e20ce0dcf2c20cd74f04e49d93e156.jpgje me bornerai à dire qu'il n'est pas évident pour un professeur de travailler dans la sérénité alors que son travail est décortiqué et publié sur internet par  des mineurs qu'il est censé encadrer.

Le "bon professeur"  risque en effet d'être celui qui mettra des bonnes notes, ou qui ne sanctionnera pas. Le site internet risque d'être le lieu de réglements de compte....

J'ajoute que le professeur étant pour sa part soumis à une obligation de réserve, il pourrait être sanctionné par son administration s'il répondait à une éventuelle critique. Les règles du jeu sont donc  faussées dès le départ.

 Enfin, à la différence des gens du spectacle -puisque certains d'entre eux ont déjà réagi en faveur du site-, les professeurs n'ont pas choisi une profession où ils vivent du public. Ils travaillent non pas pour un public, mais pour une administration. Ils n'ont pas vocation à satisfaire leurs élèves, mais l'employeur pour qui ils travaillent.

Sinon , pourquoi ne pas ouvrir un site notant les inspecteurs des impôts ou les gendarmes ??

Ha oui ! Petite précision, je ne suis pas Professeur, ni instituteur ...

Commentaires

Je suis professeur et apprécie votre post qui va à contre courant de ce que nous avons, malheureusement, l'habitude de lire ces derniers jours.
Il faut prendre en compte qu'une notation défavorable peut être extrêmement préjudiciable à une carrière.
D'autre part, cette notation est anonyme. Sous couvert de transparence, on pousse les élèves à la délation.

Écrit par : Neilliba | 04/03/2008

Effectivement, on sait ce que peuvent donner des évaluations anonymes...

Écrit par : elmone | 04/03/2008

Tiens un commentaire qui prend le contrepied de ceux à qui nous avons essayé de faire comprendre le danger d'un telle dérive. L'inacceptable consiste à livrer en pâture au quidam anonyme des personnes sans leur demander leur avis sans possibilités de répondre. Ne vous y trompez pas le quidam peut-être un élève ou.. le voisin. C'est une dérive totalitaire que le concepteur cache derrière une prétendue "liberté d'expression". Curieuse conception du web 2 qui rappelle plus ce qui se passait dans notre pays entre 1940 et 1944 que des valeurs inscrites dans la déclaration des droits de l'homme et du citoyen ou alors l'article :" toute personne a le droit de droit de dire ce qu'il veut et façon anonyme sur son prochain" m'a échappé...

Écrit par : Pascal | 04/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu