Avertir le modérateur

01/08/2008

NICOLAS SARKOZY ET LES INSTITUTIONS

Il y a une semaine, le Président Sarkozy faisait passer aux forceps la réforme des Institutions.

Cette réforme doit selon lui et l'UMP, et malgré les craintes de l'opposition socialiste, donner plus de pouvoirs au Parlement.

Ainsi, notamment, le Projet voté par le Congrés, doit permettre au Parlement d'être désormais maître de la moitié de son ordre du jour !

Bon ...

Il y a 2 jours, le Président Sarkozy a fait savoir que compte tenu du nombre de réformes à mener, il comptait faire démarrer la session parlementaire fin septembre.

Alors que depuis la Constitution de 1958 et malgré la révision Constitutionnelle de 1995, la session parlementaire démarre le 2 octobre.

Si même le pouvoir exécutif s'amuse à faire de la provoc, où va-t-on.

Je suggère à nouveau au Président de lire L'esprit des lois !

Même si c'est moins Romanesque que la Princesse de Clèves...

Commentaires

Avec Sarko, tout se fait au forceps, et j'ai pas vraiment l'impression qu'il veut lever le pied, hélas pour nous

Écrit par : Olivier P | 01/08/2008

Non. Il semble ne douter de rien.
Je crois qu'il a tort (de ne douter de rien)

Écrit par : elmone | 01/08/2008

Vu les retraites que les représentants de notre nation se paient, je pense qu'il n'est pas plus mal de les faire bosser un peu..

Écrit par : benjii | 01/08/2008

C'est vrai Benji....
Mais mon but était surtout de soulever la contradiction entre la soi-disant liberté de fixation de l'ordre du jour des parlementaires (accordée par la Réforme) et le diktat imposé par Sarkozy concernant le début de la session !

Écrit par : elmone | 01/08/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu