Avertir le modérateur

31/10/2008

Les lampistes restent de bons fusibles.

P869056D731046G_apx_470__w_ouestfrance_caisse d epargne.jpgHaro sur le baudet !

Boris Picano Nacci est le trader de la caisse d'épargne qui lui a fait perdre 751 Millions d'Euros en outrepassant son mandat et en prenant des positions risquées sur le marché.

Comme Jérome Kerviel, il est mis en examen. Pour abus de confiance.

On nous avait fait croire que Jérome Kerviel était un cas isolé. A l'époque de cette affaire, on nous avait fait penser que Kerviel était un électron libre qui avait fait fi des entraves de sa hiérarchie. Aujourd'hui on sait que du n+1 au n+3 (au moins) ils étaient au courant.

Aujourd'hui on s'aperçoit que Kerviel n'était pas le seul trader "fou". Qui plus est, Boris Picano Nacci ne correspond pas au profil de fou déjanté : à côté de sa profession de trader, il poursuit une thèse et enseigne !

Alors, combien de temps encore nous fera-t-on croire que ces traders qui risquent sur les marchés un argent qui n'est pas le leur, ne sont pas le produit d'un système ?SG.jpg

Combien de temps encore nous fera-t-on croire que la Justice peut remplir son office réellement ?

Car pour le moment, seules ont été condamnées des personnes qui ont perdu des grosses sommes sur le marché. Pas des personnes qui ont risqué mais qui ont eu la chance de gagner ? En clair, on ne reproche pas aux traders de risquer inconsidérément un argent qui n'est pas le leur ; on les met en cause quand ils perdent à cette loterie qu'est devenu le Marché.

Pourtant, je ne pense pas que le code pénal fasse la distinction entre un escroc qui gagne et un escroc qui perd !

30/10/2008

A quoi (qui) sert la crise ?

master card.jpgLa crise financière est mondiale. On nous explique que la crise financière va devenir une crise économique.

Et que s'agissant d'une crise devenue économique, il va y avoir des licenciements. Ils ont d'ailleurs déjà été programmés : Whirlpool en a prévu 5000 d'ici à la fin de l'année prochaine. On apprend aujourd'hui que American Express va supprimer 7000 emplois dans le monde soit 10% de ses effectifs. Le groupe financier en profite pour annoncer une baisse pour 2009 du salaire de ses employés et même un gel des revenus des dirigeants.

En France, Nicolas Sarkozy annonce qu'en France, on ne pourra pas éviter les licenciements.

Si j'ai bien suivi, pour le moment les conséquences de la crise sont les licenciements annoncés (et qui auront lieu) et des congés imposés et chômage partiel pour les salariés.

Pour l'instant, on ne nous annonce pas de baisse de dividende ni de réel assainissement du marché.

Pour résumer c'est : pour le moment la rigueur mais uniquement pour le travail  Pas pour le capital. Alors que la crise vient bien du capital.

J'attends avec impatience les premières prises de bénéfices et les montants des dividendes. J'espère que la blogosphère et les journaux surveilleront cela.

Arcelor Mittal va mal

arcelor sarko.jpgARCELOR-MITTAL va mal. D'après la Presse (Ainsi le Monde), le 1er sidérurgiste mondial va fermer la moitié de ses hauts-fourneaux sur le territoire national.

Les sites de Gandrange et surtout de Fos-sur-Mer sont touchés. Les salariés sont fortement invités à prendre leurs congés et RTT à partir du mois de décembre. Le site de Dunkerque est lui aussi touché.

C'est la crise ! Nous le savons !

Pourtant, je voudrais faire remarquer que la direction de ce groupe de dimension mondiale est très prompt à demander des efforts à ses salariés. D'autant plus prompt que en 2007, cette entreprise a dégagé un bénéfice record (+30% pr rapport à 2006) de plus de 7 Milliards d'Euros. Et que en 2008, des résultats aussi bons sont attendus.111023115sideru.jpg

Je trouve donc cette rapide réactivité à la crise vis à vis des salariés de cette entreprise pour le moins déplacée. Les efforts émanent toujours des même personnes !

Je sais bien que Arcelor Mittal est une entreprise privée et qu'a-priori elle fait ce qu'elle veut de son argent. Pourtant, j'ai du mal à oublier que cette entreprise est au moins pour partie (une grande partie) issue de notre Pays. Et surtout, je ne peux pas oublier que pendant 20 ans, la sidérurgie française a vécu sous perfusion des subventions de la République française.

La crise est là, certes. Mais elle a bon dos il me semble.

29/10/2008

Sarkozy fait appel

Suite à mon billet de tout à l'heure, j'apprends (le Monde)que Nicolas Sarkozy interjette appel de l'Ordonnance de référé d'aujourd'hui.

Si seulement cette utilisation accentuée du Service Public pouvait lui faire comprendre que l'administration judiciaire manque de moyens !

Mr Sarkozy devra subir les poupées vaudou. C'est à être débouté de tout !

sarko vaudou.jpgCa vient de tomber : le Président vient de se voir débouté par le Tribunal de Grande Instance de Paris de son action visant à voir retirer du commerce les poupées (vendues avec un livre) à son effigie accompagnées des épingles propres au rite vaudou. Ces poupées étaient sensées fustiger l'action du chef de l'Etat et reprenaient quelques "moments forts" du mandat du Président Sarkozy.

Les juges relèvent notamment que "Cette représentation non autorisée de l'image de M. Sarkozy ne constitue ni une atteinte à la dignité humaine, ni une attaque personnelle, et s'inscrit donc dans les limites autorisées de la liberté d'expression et du droit à l'humour".

Même si le l'avocat du Président de la Républiquie fait référence dans ses conclusions à 2 précédents (un jeu de carte à l'effigie de Giscard et une photo de Pompidou utilisée dans une pub), il y a lieu de rappeler que Nicolas Sarozy est le chef de l'Etat qui d'ores et déjà a utilisé le plus la procédure judiciaire durant son mandat. Depuis un an et demi, c'est il me semble la 4è fois que le Président este en justice.espritdeslois.jpg

Nicolas Sarkozy devrait pourtant partager le pudeur de ses prédecesseurs à utiliser l'arme judiciaire. Il pourrait apparaître comme étant "juge et partie". En effet, n'est-il pas le Président de Droit du Conseil Supérieur de la Magistrature ? N'a-t-il pas un pouvoir hiérarchique (au moins indirect par le Ministre de la Justice) sur les magistrats du Parquet ? 

En plus de cela, le Président de la République est de par la Constitution, le garant de nos institutions, il me semble malvenu qu'il utilise ces même in,stitutions à des fins personnelles de façon systématique.

Heureusement, il semble que la Magistrature française tienne à son indépendance puisque pour la première fois sous la Vè république (à ma connaissance) un Président en exercice se voit débouter d'une action en justice.

C'est (peut-être) dommage pour le Président, mais c'est heureux pour la démocratie.

Ceci étant, la décision n'est pas encore excutoire et est donc susceptible d'appel.

28/10/2008

Cher Actionnaire : c'est maintenant qu'il faut acheter

palais_brongniart_small.jpgJe suis en train de regarder e-télé. Je lis et j'entends que Carlos GHOSN (Dirigeant de Renault) annonce que les dégats de la crise financière sur le secteur automobile ne font que débuter.

Ce alors que nous avons appris que les grands constructeurs automobiles français allaient recourir à la prise de congés d'office pour les salariés, voire au chômage technique.

Nous savons aussi déjà que les fournisseurs de pièces et équipements automobiles ont d'ores et déjà commencé à licencier. En amont de l'automobile, le secteur sidérurgique (Mittal Arcelor) a d'ores et déjà informé ses salariés qu'il y aurait des prises de congés d'offfice dans les prochaines semaines.

En clair, on nous prépare à des jours mauvais quitte à tomber dans le catastrophisme.

Mais rassurez-vous cher actionnaire, il est toujours possible de faire de bonnes affaires sur le marché. Ainsi, Porsche spécule (et favorise ?) sur la baisse de l'action de Volkswagen pour en prendre le contrôle. Résultat : l'action VW est passée en 4 jours de 210 EUR à plus de 1000 EUR !!!

Et puis surtout, avec tous ces licenciements annoncés (rapidement), il ne fait aucun doute que les actions vont vite remonter. Ainsi, il sera intéressant de suivre l'action whirlpool qui annonce 5000 suppressions d'emploi d'ici à fin 2009.

Ami actionnaire, c'est le moment d'"injecter des liquidités" sur le marché !

27/10/2008

Ces combattants pour la France qui valent moins que les autres...

C'est par hasard que je suis tombé sur ce site : Combats pour les droits de l'homme.

Ce billet nous fait part du Jugement (non définitif donc susceptible d'appel) du Tribunal Administratif de Bordeaux du 8 octobre dernier faisant droit à la demande de 3 Marocains ayant combattu pour la France, de recevoir une pension militaire complète.

J'apprends que le film Indigène n'a pas réglé tous les problèmes relatifs aux droits des combattants pour notre Pays. En effet, pour obtenir une pension à taux plein, les militaires des anciennes colonie doivent passer par un véritable parcours du combattant juridique et judiciaire. La France, qui a su faire appel à ces combattants des colonies, freine des 4 fers pour régler une pension équivalente à celle des ressortissants français.

A une époque où les discriminations sont nombreuses et parfois sournoises, il en est une qui est plus insupportable que les autres : celle qui concerne ceux qui ont risqué leur vie pour notre Pays.

Et cela m'attriste ! Ce n'est pas possible que mon Pays soit comme cela....

26/10/2008

Messieurs les Américains, vous en êtes pour vos frais

reporter.jpgChers lecteurs, chers amis.

C'est elmone envoyé spécial à New-York qui revient d'un week end à Aire sur la Lys.

Je viens d'apprendre que le Socialiste Directeur du FMI Mr Strauss Kahn était lavé de tout soupçon quant au favorisisme dont aurait pu faire l'objet la Hongroise Piroska Nagy.

Grace à moi (huhu huhu), et malgré le complot américano-sarkoziste, le Français peut garder son poste.

Nous pouvons être soulagés et j'exprime ici mon écoeurement face à cette campagne odieuse ourdie par l'Etranger.

Messieurs les Américains (et autres coincés) je suis désolé de vous le dire mais vous avez perdu ! Vous devrez apprendre, Messieurs les néoconservateurs pudibonds, à nous laisser (nous autres Français) baiser tranquilles au boulot.

Ha mais !

C'était elmone, envoyé spécial, qui lutte avec vous contre l'impérialisme culturel américain ....

25/10/2008

Comment Sarkozy lutte contre la crise

Nicolas Sarkozy, c'est notre Zébulon à nous. Ceux qui comme moi ont connu le "manège enchanté" savent de qui je parle tournicoti.

Notre Président est partout : en Europe à expliquer aux Allemands ce qu'ils doivent faire, Aux USA pour enjoindre Bush à réguler les marchés américains, et maintenant en Asie pour que celle-ci se rallie à son pavillon.sarkozy_1177912073.jpg

Que n'a-t-il pas dit sur les tenants du capitalisme financier honni ? Haro sur ces spéculateurs responsables de la crise financière ! Ces même spéculateurs que le parti présidentiel a laissé faire depuis au moins 1995 !

Mais pour le Président, ce temps du laissez-faire est terminé. Maintenant il sait que certains capitalistes s'engraissent sur la bête. Il a décidé de les empêcher de continuer et même de les punir. Ainsi, nous avons vu que certains dirigeants de grandes banques quémandant l'aide de l'Etat, ont du quitter leur poste sans pouvoir prétendre à leur parachute doré.

Pour autant, le système lui-même n'est pas remis en question par l'Elysée. La présidence ne dénonce que des déviances du système. Il distingue clairement capitalisme économique (le bon capitalisme) de capitalisme financier (le mauvais car spéculatif). Même si c'est ignorer que les 2 sont complètement imbriqués ne serait-ce que parce que la cotation en bourse permet un appel public à l'épargne.

Qui plus est, le Président lorgne clairement sur les terres électorales socialistes et va jusqu'à prétendre qu'il n'est pas exclu qu'il soit devenu un peu socialiste. "Peut-être" avait-t-il répondu à un journaliste.

Pourtant ! Pourtant !

Je ne pense pas pourtant que des socialistes (des vrais je veux dire) auraient maintenu le bouclier fiscal à l'heure où le premier Ministre demande solennellement l'Union Nationale.

Je ne pense pas non plus, que des socialistes (des vrais) se seraient bornés à garantir ou transférer des liquidités aux Banques qui sont les responsables directes de la crise, sans essayer de relancer l'économoie par la demande (la consommation). 

Je ne pense pas que des Socialistes (des vrais) euissent mené, ne serait-ce qu'un embryon de la politique menée depuis  an et demi. 

J'ai lu que Nicolas (celui de Partageons mon avis) devait voir une sommité du PS bientôt et qu'il est demandeur de questions. Peut-être devrait-il lui demander entre autre combien de temps encore le PS se laissera-t-il instrumenter par l'Elysée ? Combien de temps encore restera-t-il sans réagir ?

Parce que là, ça commence à bien faire.

24/10/2008

L'écologie. Une chance pour l'économie ?

C'est en lisant Partageons mon avis que ressurgit dans mon cerveau légèrement embrumé, un truc qui me trotte dans la tête depuis un moment.10740a-voiture_ecolo_quelles_ristournes.jpg

Je lis dans le billet de Nicolas qu'il est contre la fiscalité écologique. Je ne suis pas d'accord avec cela. Ceci étant, continuant la lecture de son billet, c'est plus la complexité du système qui l'énerve. Ouf.

Pourtant, l'écologie, le développement durable.... outre le fait qu'ils sont forcément bons pour la planète, me semblent pouvoir avoir des vertues économiques. Surtout en ces périodes de crises, cela pourrait constituer un plan de relance intéressant.

Je m'explique (du moins j'essaie, je rappelle que je suis légèrement embrumé) :

Notre système est régi par les règles du libéralisme et de la concurrence issues du GATT (devenu l'OMC). Ce système nous oblige à laisser entrer sur notre territoire les produits les moins chers aux dépends des même produits fabriqués en France ou en Europe mais plus chers. Selon le système en vigueur, ces produits moins chers sont importés de Chine ou d'Inde quel que soient leur mode de fabrication : fabrication par des enfants, normes environnementales européennes non respectées.

Autrement dit, si nos dirigeants commencent à tenir compte de l'environnement dans la fiscalité interne (avec le système de bonus/malus), notre Législation nationale n'en tient absolument pas compte au niveau international. Et je ne parle pas de la Législation européenne.....usine_pollution.jpg

Actuellement, l'OMC oblige l'Union Européenne (et donc la France) à baisser ses Droits de Douane pour qu'il y ait une concurrence juste entre les pays occidentaux et les autres (pays émergeants, pays moins avancés ...). Or, je l'ai esquissé, la concurrence entre pays ocidentaux et pays émergeants n'est pas juste : les pays émergeants n'ont aucune contrainte légale à propos de l'environnement, de même qu'en matière sociale (à 5 ans on est apte au travail).

Aussi, je me demande si la fiscalité écologique, mais aussi la "douane" écologique appliquées en France puis en Union Européenne ne seraient pas un moyen de protéger nos industries tout en respectant les traités existants. Ainsi, nous taxerions des produits pour lesquels les fabricants ne seraient pas en mesure de démontrer le respect de normes environnementales.

A terme, cela serait même un moyen de vendre à nos industries de plus grandes contraintes légales environnementales ce qui serait bon pour la planète et donc pour notre économie. Le cercle vertueux serait formé.

Et après, pourquoi ne pas faire la même chose en matière sociale ??

Je suis peut être un doux rêveur. Certainement même. Mais au moins, nous aurions un vrai projet de civilisation.

Parce qu'aujourd'hui...

21/10/2008

Avec les retraités, la boucle est bouclée

C'est un article du Monde qui me les rappelle à leurs bons souvenirs : les retraités.

Rassurons-nous : cet article parle des retraités américains dont le montant des cotisations ou celui de la pension dépend directement de l'état de la Bourse. Et les Bourses du Monde entier ont plongé !Wall_Street_Sign.jpg

Les conséquences à court terme sont déjà connues. Les fonds de pensions (et donc les retraités) ont d'ores et déjà perdu 744 Millions d'Euros. Et dans le long terme, les conséquences sont prévisibles : les retraités US verront leur capacité d'épargne diminuer ce qui fera baisser la demande de titres (actions, obligations) ce qui logiquement fera baisser les cours et les retraites diminueront... Le cercle est formé !

En France, il est de bon ton de se plaindre de notre système de retraite qui fonctionne non pas par capitalisation (comme aux USA) mais par répartition. En France, c'est le principe de solidarité qui joue et l'on sait grosso modo combien on touchera quand on partira en retraite.

J'aimerais que l'on se rappelle combien le système US de retraite par capitalisation était cité en exemple en France il y a encore 10 ans. Souvenons-nous du lobbyisme des assureurs français (AXA notamment) pour un tel système. Rappelons-nous que lors du vote de la loi Fillon en 2003, il avait été envisagé de rejoindre ce système de capitalisation, où l'on commençait à nous expliquer qu'il fallait préparer notre retraite nous même avec une assurance complémentaire.

D'ailleurs peu ou prou, les gens de ma génération (40-50 ans) ont commencé à préparer une retraite  complémentaire.

En France, depuis la guerre de 39-45, et plus encore depuis que le parti communiste est devenu inexistant, il est de bon ton de que ce qui vient des USA est le nec plus ultra. Il est de bon ton de dire que tout ce qui vient de la "vieille Europe" constitue de l'archaisme.

Je peux comprendre  cette forme de pensée chez les libéraux et chez la Droite classique. Je ne la comprends chez ceux qui se disent gaullistes et encore moins chez les socialistes.

19/10/2008

La suite du complot : comment Piroska Nagy a été payée...

Vous avez suivi ma brillante démonstration d'hier sur le lien entre notre Président et la Mata-Hari hongroise pour déstabiliser notre DSK national devenu international.reporter_standing.jpg

Il manquait une pièce au puzzle.

Comment la présidence française avait-elle pu transmettre les fonds nécessaires à ce type d'opération, à Mme Nagy ?

La réponse aujourd'hui est connue.

Comme le relève le Monde, les sommes sont parties directement du compte bancaire de Nicolas Sarkozy. Le transfert des sommes s'est effectué sur fond de piratage de comptes déguisé.

Nous n'excluons pas une internationalisation du complot. Je continue l'enquête.

C'était elmone envoyé spécial à New-York.

18/10/2008

Elmone déjoue un complot contre notre bien aimé directeur du FMI

Il s'en passe des choses en haut lieu.

Des choses que nous, simples citoyens ne soupçonnons pas.

Mais heureusement, grace à un travail poussé d'analyse, nous pouvons comprendre beaucoup de choses.james-bond-contre-dr-no.jpg

Ainsi, je vais vous expliquer comment a eu lieu la tentative de destabilisation de Dominique Strauss Kahn.

On se souvient que le Directeur de la Banque Mondiale Paul Wolfowitz avait du démissionner de son poste pour favoritisme envers une collaboratrice avec qui il entretenait une liaison.

Il se trouve que notre bien aimé directeur du FMI (Dominique Strauss Kahn) fait l'objet d'une enquête pour des faits similaires. A-t-il  favorisé financièrement le départ d'une collaboratrice avec qui il a eu des relations intimes ? (le Monde)

Le socialiste français reconnaît la relation extraconjugale et rien d'autre.

Pour l'instant, il n'y a (à mon humble avis) rien de grave ; sauf pour l'épouse baffouée bien sûr. S'il fallait virer tous les salariés qui font ce type d'erreur, beaucoup de gens se retrouveraient sur le marché de l'emploi ....Mais je m'égare

Non. Si je fais ce billet, c'est parce que la Maîtresse supposée de Dominique Strauss Kahn est d'origine Hongroise et dénommée Piroska Nagy.reporter_standing.jpg

Or, un des ennemis politiques de Dominique Strauss Kahn est le Président français d'origine hongroise Nicolas Sarlozy de Nagy Bocsa. CQFD.

Ca y est, le lien est établi entre cette femme et le Président Sarkozy. Ce dernier  a ourdi un complot contre le dirigeant socialiste. Eloigner de la vie de la vie politique française un rival pour la prochaine présidentielle ne suffisait pas. Il fallait en plus le discréditer avec la complicité d'une Mata-Hari hongroise.

Mais heureusement, le complot a échoué.

Grace à elmone votre envoyé spécial à New-York.

17/10/2008

La main invisible ?? Quelle connerie

En ces périodes de crise, l'heurte est à la prudence ! Les tenants du savoir financier(les même depuis 15 ans) nous expliquent qu'il ne faut pas paniquer, ne pas vendre ses actions et attendre en attendant que la crise passe. ecureuil001.jpg

Bien.

Or, je viens d'apprendre que 5 ou 6 personnes de la Caisse d'Epargne avaient fait perdre à cette banque la somme de 600 Millions d'Euros en outrepassant leur pouvoir en bourse. La faute, nous dit-on à (je cite) "la semaine noire du 6 octobre".

Vous ne rêvez pas. Alors que la crise financière est arrivée en France vers le 20 septembre, vous avez dans une banque qui passe comme étant celle du bon père de famille, des petits malins qui, la semaine du 6 octobre spéculent sur des sommes faramineuses comme si de rien n'était.

La question que je pose est la suivante : quel événement ? Quel cataclysme financier faudrait-il pour que nos princes de la finance réfléchissent à deux fois avant de risquer de l'argent qui n'est pas le leur ??

Quand je pense que les fils spirituels de Milton Friedman nous assoment depuis presque 30 ans avec leur "autorégulation des marchés".

Ils se régulent peut être mais à quel prix ?

Et puis ces petits nazes de la Caisse d'Epargne auraient tort de s'en faire, l'Etat garantit tout !

Au fait ?? Kerviel n'était pas sensé être un mouton noir dans le monde de la finance ??

Ma petiiiite entreprise, ne connaît pas la crise

L'actualité, en ce moment c'est le "sifflement de la Marseillaise" au stade de France par des Français. versailles_galerie_des_glaces.jpg

Pourtant, alors que la France le Monde connaissent les affres de la crise financière puis économique, alors que le Budget de la République 2009 est déjà obsolète, il y a une structure en France qui ne connaît pas la crise !

C'est l'Elysée.

En effet, d'après le député (PS) Dosière, les crédits de l'Elysée dans le budget 2009 sont en hausse de 11,45%. Ce que tenterait de cacher l'Elysée par le jeu du "collectif budgétaire". D'après le député, à ce rythme le budget doublerait en 5 ans !

Plus grave encore, le député n'est pas capable de connaître le nombre exact de fonctionnaires mis à disposition de l'Elysée. D'après ce dernier c'est 872 et d'après les ministères c'est 150 de moins.

Tout cela ne manque pas de sel pour un Président qui souhaite que pour la gestion des comptes, le secteur public doive être exemplaire vis à vis du secteur privé.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu