Avertir le modérateur

03/11/2008

La crise ? Vive la crise !

yves-montand-2499462_1341.jpgC'était le titre d'une émission unique qui avait été présentée par Yves Montand en 1984.

L'Hebdomadaire Marianne a vu juste. Ce "grand moment de télé" est un des éléments fondateurs du reniement de la gauche socialiste à certaines de ses valeurs. Gagner de l'argent, beaucoup d'argent,  n'était plus un tabou au PS. Voire, gagner de l'argent pouvait désormais s'afficher. Un homme comme Bernard Tapie pouvait à présent s'afficher comme étant de gauche !

Les plus anciens se souviennent que Bernard Tapie a fait fortune en achetant des entreprises en faillite et en les revendant avec de substancielles plus-values car amputées de ce qui diminuait leur valeur. Il y avait donc des licenciements, beaucoup : c'est dire que le PS est allé loin dans son analyse introspectrice dans ses rapports avec l'argent !

Le PS a fini par admettre qu'il n'était pas injuste de faire de l'argent ... avec de l'argent ! La gauche socialiste fait son entrée dans la haute finance. Elle privatise à tout va (Le 1er Ministre Jospin a privatisé plus que Balladur). Mais surtout, elle maintient à la tête des entreprises qu'elle dénationalise, les dirigeants qu'elle a nommées. Ces derniers étaient assez souvent des hauts fonctionnaires de gauche bon tein qui se sont vites accomodés des "travers du capitalisme".

Que l'on se souvienne que les directeurs de 2 des plus grandes Institutions internationales pronant les valeurs du capitalisme et du libre-échangisme (FMI et OMC) sont membres du PS français, et on a une vue correcte de la transmutation du PS français en 25 ans !

On peut comprendre que les dirigeants actuels soint aujourd'hui gênés aux entournures pour jeter aux gémonies un système qu'ils ont soutenu !

En cela ils ont tort !sarkozy_1177912073.jpg

Aujourd'hui il y en a qui n'hésitent pas à critiquer ce même système qu'il y a encore quelques mois, ils adoraient. Qui, il y a encore quelques mois fustigeait la trop grande présence de l'Etat dans l'économie ? Qui a fait en sorte de dépénaliser le droit des affaires depuis qu'il est arrivé au pouvoir ? Qui regrettait il y a encore quelques semaines que les banques françaises accordaient  les prêts en fonction de la solvabilité de l'emprunteur et pas en fonction de la valeur du bien acheté ? Ce alors qu'on, sait que c'est cet aveuglement des banques américaines qui a mené à la crise des subprimes.

A partir du moment où nous avons un président qui jette l'opprobre sur le capitalisme financier qu'il encensait encore il y a quelques semaines (et où se trouvent ses meilleurs amis), je ne vois pas pourquoi les dirigeants du PS ne pourraient pas reconnaître avec humilité qu'ils se sont trompés, qu'ils sont allés trop loin vers la finance du capitalisme. Il est temps que ce grand Parti, à la faveur de cette crise, se tourne vers sa base pour retrouver les fondamentaux.

Commentaires

A gauche, bordel !

Écrit par : Nicolas J | 03/11/2008

oui

Écrit par : elmone | 03/11/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu