Avertir le modérateur

01/02/2009

Gauche, Extrème-Gauche et licenciement économique.

jean-francois-cope.jpgLe PS semble en train  d'être repris au sérieux par la Droite.... Quoique cette dernière en dise !

En effet, j'écoute Jean-François Copé sur la chaîne BFM. Celui-ci attire l'attention des média sur le fait qu'il faudrait que le PS clarifie ses rapports avec l'Extrême-Gauche. En clair, il voudrait que le PS ne fasse pas d'alliance avec le parti de Besancenot !!! Pour convaincre les journalistes, le chef des députés UMP n'hésite pas à souligner le rôle exemplaire de la Droite vis à vis de l'Extrême Droite (sic).

Admettons.

Là pourtant où j'ai un peu de mal à le suivre, c'est quand il considère que le "rétablissement de l'autorisation administrative préalable au licenciement économique", ou la notion de "licenciement boursier" sont des thèmes d'extrême-gauche (ou de la Gauche archaïque).

Les licenciements boursiers existent. C'est un constat.  Et ce n'est pas la gauche qui les a inventés. C'est une création d'un système capitaliste de plus en plus exigeant. Les fonds de pension américains ont probablement leur responsabilité dans cette exigeance de rapport exponentiel.

Quant à l'autorisation administrative de licenciement : la faire passer pour une mesure d'extrême gauche est de la plus mauvaise foi. En effet, elle existait en France de 1975 à 1986.

Qui plus est, l'Administration française se conduisait avec responsabilité dans son appréciation de la légitimité du licenciement économique.

En effet, d'après l'économiste reconnu Jacques Freyssinet, "l'autorisation administrative était, in fine, presque toujours accordée, mais au terme d'une négociation entre l'entreprise et l'inspection du travail, négociation qui portait sur le nombre total des licenciements, la qualité du plan social, et les contreparties accordées par l'Etat grace, en particulier, aux crédits du FNE".

Qui oserait prétendre aujourd'hui que la récupération par l'Administration du Travail de son ancien rôle, ne serait pas une bonne chose pour les Français ?

Alors qu'on arrête de dire que mesures sociales riment avec archaïsme.

Commentaires

"Alors qu'on arrête de dire que mesures sociales riment avec archaïsme"

Ce n'est pas nouveau.
Je crois bien que depuis que la droite existe, les deux équivalences qui suivent sont leur credo;
1/ mesures sociales = archaïsme.
2/ régressions sociales = réformes.

Avec Nicoléon, c'est tout bêtement la réalisation du programme diffusé depuis des années par J.M.Sylvestre.
Fallait surtout pas croire que ses chroniques étaient de l'information, c'était seulement de la propagande...

Écrit par : le-gout-des-autres | 02/02/2009

ce que tu relèves est il me semble asez récent :
depuis que la droite s'est décomplexée

Écrit par : elmone | 02/02/2009

JF Copé : "Moi vivant, il n'y aura pas d'augmentation de la redevance".

A partir de là, est-ce bien nécessaire de relever ce que ce joyeux drille (qui ne manie pas la langue de bois - dixit son livre de plage) peut bien ânonner ?

Bon, cela dit, obsédé par cette clarification, que la Gauche (c'est quoi ?) nous dise quel(s) rapport(s) elle entretient avec l'extrême-Gauche (c'est quoi, itou ?) parce que c'est la question récurrente de Copé (qui n'a pas digéré que durant un temps on lui demande de clarifier ses rapports avec le FN) Royal vient de lui fournir la réponse, vu qu'elle vient de tendre la main à Besancenot.

Bon, Royal, c'est pas vraiment la Gauche, c'est vrai.

La Gauche c'est ... Besancenot.

Si la Gauche c'est Besancenot, c'est quoi donc l'extrême-gauche ?

Transmettez à Copé qui sait que le PS c'est pas la Gauche ...

Écrit par : Philippe Sage | 02/02/2009

Le PS ? Pas la gauche ?
Je ne peux pas être d'accord avec vous.
Il est vrai que ces dernières années, le PS a flirté avec la sociale démocratie. C'est le moins qu'on puisse dire.
Mais je prétends, que le PS ce n'est pas que cela.
Les 35h, l'abolition de l peine de mort, la suppression des juridictions d'exception, le droit d'alerte, le PACS ... Ce sont bien des réformes de la Gauche.

Pour Mme Royal, vous m'apprenez qu'elle "vient de tendre la main à Besancenot". J'ignorais cela. Je réponds à cela que la Gauche ce n'est pas que Mme Royal. D'autre part, Mme Royal s'était également rapproché de Mr Bayrou, c'est pourquoi je ne comprends pas comment Ségolène Royal puisse se rapprocher de l'extrême gauche.
A moins qu'elle se place dans une démarche électoraliste du tout sauf Sarkozy. Mais Sarko ne mérite pas à mon avis, que le PS sacrifie son ame.

Écrit par : elmone | 03/02/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu