Avertir le modérateur

08/03/2009

La mise en concurrence est toujours sur les rails

800px-tgv_train_inside_gare_montparnasse_dsc08895.jpgLe capitalisme, le libéralisme ont montré leur limite.

Pourtant, comme le rappelle le figaro, la libéralisation du transport de voyageurs par les sociétés de chemin de fer à l'horizon de 2010 est toujours à l'ordre du jour. Et pour être sûr que la SNCF respecte bien la concurrence, elle devra "dissocier clairement les gares de son activité concurrentielle de transporteur" c'est à dire se séparer de ses gares.

On connaît certains des concurrents à venir. Par exemple, il y aurait le tandem Air France-Véolia. Car il faudra être costaud financièrement pour avoir le droit d'utiliser le réseau ferré de France.

Autrement dit, les concurrents ne seront pas très nombreux sur le territoire français. Ill faudra s'attendre à 3 ou 4 "opérateurs".... Un peu comme dans la téléphonie mobile quoi !  Et le consommateur ne peut manquer de se souvenir que les 3 opérateurs que sont Orange, SFR et Bouygues sont régulièrement mis à l'amende pour entente sur son dos !

Bref, on doit s'attendre à un décollage en règle des prix du train.

Mais là où le Gouvernement est (un peu ?) manipulateur, c'est quand Mr Fillon doit se faire remettre un rapport par la sénatrice (UMP) Fabienne Keller et que ce rapport met le doigt sur l'Etat de délabrement des gares (comme le réseau ferré) françaises. De là à nous faire croire que le sous-investissement sur les gares et le réseau cessera avec la libéralisation des transports ferroviaires, il n'y a qu'un pas....

Commentaires

C'est pu de la manipulation, c'est de la grossièreté !

Écrit par : Nicolas | 08/03/2009

J'osais pas le dire

Écrit par : elmone | 08/03/2009

Les grossiers c'est vous qui racontez n'importe quoi : pourquoi le réseau est il délabré ? Car ceux qui sont chargés de l'entretenir ne risquent pas leur argent, et donc n'ont cure de la désaffection du public qui en a marre de rouler dans de mauvaises conditions. Quand les entreprises privées auront mis leur argent, croyez bien qu'elles entretiendront les voies, si tant est que cela soit possible étant donné que le réseau est commun à tous les entrepreneurs. Par ailleurs, sachez que le meilleur garant de prix intéressants c'est la concurrence, et non le monopole qui permet au contraire à la Sncf de pratiquer les prix qu'elle veut.
http://haltalavacuite.unblog.fr/

Écrit par : Verthuit | 11/03/2009

Les grossiers c'est vous qui racontez n'importe quoi : pourquoi le réseau est il délabré ? Car ceux qui sont chargés de l'entretenir ne risquent pas leur argent, et donc n'ont cure de la désaffection du public qui en a marre de rouler dans de mauvaises conditions. Quand les entreprises privées auront mis leur argent, croyez bien qu'elles entretiendront les voies, si tant est que cela soit possible étant donné que le réseau est commun à tous les entrepreneurs. Par ailleurs, sachez que le meilleur garant de prix intéressants c'est la concurrence, et non le monopole qui permet au contraire à la Sncf de pratiquer les prix qu'elle veut.
http://haltalavacuite.unblog.fr/

Écrit par : Verthuit | 11/03/2009

Il est mignon, lui.

Écrit par : Nicolas J | 11/03/2009

Verhuit.
Je t'invite à te rendre au Royaume Uni pays dans lequel Mme Thatcher dans les années 80, a privatilisé les chemins de fer.
L'état du réseau ferré est beaucoup plus dégradé que le nôtre, il y a régulièrement des accidents.

Peut-être ne t'en souviens-tu pas,mais pendant 10 ans après l'arrivée du TGV français au Royaume Uni (suite au Tunnel sous la Manche), les TGV devaient rouler au ralenti une fois arrivés en Angleterre car les voies ferrées britanniques ne tenaient pas le choc du TGV à vitesse normale.

Une chose est sûre pour moi : c'est que le seul objectif des actionnaires c'est de se faire du freic à court terme. Le but est en général de revendre les actions le plus rapidement possible. Les Investissements à long terme dans l'entreprise les intéressent moins.
D'ailleurs, je m'inquiète beaucoup pour edf et gdf.

Écrit par : elmone | 11/03/2009

Moi, elmore, je t'invite à te renseigner sur ce qu'elle coûte au contribuable la SNCF; déjà, les cheminots ne financent que 35% des retraites de leurs anciens collègues, le reste c'est toujours pour le contribuable qu'on plume sans vergogne. Les actionnaires, s'ils n'étaient pas là pour créer les richesses qui couvrent les gabegies de la SNCF et autres, tu serais la 1er à chialler...

Écrit par : Verthuit | 06/08/2009

Ah oui, et c'est sans doute la SNCF que le contribuable doit renflouer à hauteur d'environ 10 milliards d'euros par an qui saura financer le délabrement... Stoppez vos foutaises !

Écrit par : Verthuit | 08/08/2009

Abruti, on ne renfloue pas un service public, on le finance.

Écrit par : Nicolas | 08/08/2009

J'ajoute que c'est normal que le service public coûte au contribuable. C'est même le rôle de l'Etat.

Croyez-vous Verthuit, que les tarifs resteront aussi bas en cas de privatisation ??

Nicolas, reste calme.

Écrit par : elmone | 08/08/2009

Elmone,

Je suis calme (mais pas poli, je reconnais) mais commenter à partir de l'iPhone inspire la sobriété des commentaires (désolé, mais je n'avais pas vu qu'il s'agissait d'un vieux billet).

Cela dit, tu as typiquement en face de toi un gugusse de droite qui ne comprend rien, par nature, à la notion de service public. Pour lui, permettre à un étudiant à Paris de passer un week-end chez ses parents en Centre-Bretagne doit être rentable. Voire, l'étudiant n'a pas à aller voir ses parents s'ils n'a pas les moyens de fainéant.

Donc il t'objectera qu'avec la concurrence, l'étudiant pourra aller voir ses parents à Lyon s'il était Lyonnais, la concurrence permettra de baisser les tarifs sur Paris Lyon.

En outre, il évoque le paiement des retraites, par exemple, sans imaginer que la société a évolué. Avant la SNCF devait employer plus de personnel que maintenant pour tourner. Dans son esprit, il faudrait diminuer les retraites des employés de la SNCF car il y a moins de jeunes pour payer.

Je propose immédiatement qu'on réduise mes cotisations retraites d'informaticiens... Il y a beaucoup moins d'informaticiens à la retraite qu'au boulot.

Ce type ne comprend rien à la solidarité, rien au service public, il mérite des baffes et je n'ai pas besoin de m'énerver pour en filer !

Écrit par : Nicolas | 08/08/2009

Et avec quel argent tu le renfloue, tête de con !

Écrit par : Verthuit | 09/08/2009

Le gugusse de droite voudrait expliquer à l'andouille gauchiste qu'il faudrait qu'elle m'explique comment elle peut supporter une solidarité foireuse qui depuis 50 ans n'a servi qu'à propulser notre pays au dernier rang des pays d'Europe avec un endètement record qui est notre pire boulet qui fait que le gouvernement n'a aucune marge de manoeuvre et qui fait que quand la croissance repartira on sera les encore une fois les derniers à voir notre économie repartir.

Écrit par : Verthuit | 09/08/2009

J'ajoute que c'est normal que le service public coûte au contribuable. C'est même le rôle de l'Etat.
C'est exactement cela qu'il faut dire pour que les gestionnaires des deniers publics ne fassent pas le moindre effort lorsqu'ils dépensent l'argent public, et c'est cela qui depuis 50 ans nous a mené à 1200 milliards de dettes. Je suis d'accord pour payer l'impôt, mais seulement un impôt servant à financer des dépenses justifiées, mais aps du tout pour couvrir les gabegies de plus en plus insupportables de services publics qui ne servent qu'à accumuler les déficits.

Écrit par : Verthuit | 09/08/2009

Elmone,

Il est amusant, celui là. Je te remercie de me l'avoir présenté. Il a probablement voté Sarkozy, l'homme qui avait promis de baisser les prélèvements de 4% tout en diminuant la dette. Pendant la campagne électorale, il s'est même probablement activé dans les blogs et les forums pour le défendre et casser la gestion de gauche.

Je vais quand même lui donner quelques pistes.

On commence par abroger le paquet fiscal. On aura alors largement trouvé de quoi financer les 10 milliards de la SNCF.

Ensuite, on continue par supprimer les exonérations de charges aux entreprises et les niches fiscales divers, ça devrait nous faire plus de 100 milliards de récupérés, voire plus de 120...

Enfin, si on est en forme, on impose à 80% tout bénéfice fait sur des marchés publics, voire on "réinternalise" tous les trucs que l'on peut... Si on est vraiment en forme, on impose aussi à 80% tout bénéfice fait à partir des dépenses faites par les fonctionnaires, honteusement payés par nos impôts.

Pour terminer, on demandera au Monsieur où sont passés les 1200 milliards que l'on comparera honteusement à l'augmentation de la capitalisation boursière des 250 plus grosses entreprises cotées en bourse.

Écrit par : Nicolas J | 09/08/2009

Le Nicolas, faut lui proposer l'Olympai, avec son programme marxiste léniniste, il va faire un ona man show d'enfer. Moi aussi je lui donne des pistes : les fortunes barrées de France vont fuir encore plus vite sans le bouclier fiscal. Les exonérations aux entreprises sont encore le seul truc qui maintiennent un tant soit peu leur compétitivité et il veut les supprimer; sans doute ne sera t-il content que lorsqu'elles auront toutes coulé. Enfin, il reproche aux entreprises de faire des bénéfices. Une bonne entreprise pour le pro de l'économie c'est quand elle fait des pertes. Et bien on est bien barré avec ce genre d'hurluberlu

Écrit par : Verthuit | 09/08/2009

Tu prends le problème à l'envers : les fortunes en question se sont bâties avec la dette en question. Tu es bien un type de droite complètement incapable d'avoir une vision globale de l'économie.

Tiens ! Reprenons les 10 milliards de financement de la SNCF, il s'agit en fait, plus exactement, de financement des infrastructures ou de matériel, les travaux étant faits par des boîtes privées, comme d'ailleurs le matériel...

Tu me diras où j'ai reproché aux entreprises de faire du bénéfice. Comme tu es incapable de faire marcher ce que tu as - peut-être - entre les oreilles, tu confonds tous les sujets.

"Les exonérations aux entreprises sont encore le seul truc qui maintiennent un tant soit peu leur compétitivité et il veut les supprimer; sans doute ne sera t-il content que lorsqu'elles auront toutes coulé."

Peut-être que ces entreprises seront contentes quand l'état aura coulé et qu'elles ne pourront plus avoir de marchés publics, de fonctionnaires consommant, ...

Essaie donc d'avoir un raisonnement global plutôt que des pensées de trolls à la petite semaine qui alimentent avec bonheur nos blogs... Et qui votent pour des gouvernements de droite qui coulent le budget par des dépenses inconsidérées tout en augmentant le niveau des prélèvements obligatoires...

Écrit par : Nicolas J | 09/08/2009

Hé ben, y a de l'ambiance ici. Si même le week end y faut surveiller ....

Verhuit, globalement je suis d'accord avec Nicolas sur le fond (tu t'en seras douté).

J'ajoute que depuis au moins 10 ans, la droite n'a plus aucun leçon à donner à la gauche en matière de déficit.

Il me semble que la droite de Nicols Sarkozy considère que la seule façon de diminuer un déficit est de supprimer des fonctionnaires. Il a d'ailleurs fait campagne là-dessus.
Pourtant, ce que je vois, c'est que les recettes diminuent, mais pas les dépenses (au contraire). Et donc le déficit s'agrave ...

Écrit par : elmone | 09/08/2009

Ils sont mignons tous pleins ces deux là. D'abord, les jugements vaseux du genre "Comme tu es incapable de faire marcher ce que tu as - peut-être - entre les oreilles, tu confonds tous les sujets." sont nuls car je peux te dire à toi exactement le même reproche 1 partout balle au centre et ça n'avance à rien. Je te dis aussi : "Tu es bien un type de gauche complètement incapable d'avoir une vision globale de l'économie"
2 partout balle au centre et ça n'avance pas plus. Alors STP tes commentaires foireux tu te les gardes. Ma vision globale elle est aussi bonne que la tienne par laquelle je te dis que quelle que soit la manière dont se sont construites les fortunes, ce sont elles qui créent les richesses et que sans elles qui financent toute notre économie, il n'y aurait rien, pas d"Etat, pas de Nation, pas de république, rien. Quant aux 10 milliards de la SNCF, tu es bien gentil mais tu apporte de l'eau à mon moulin. Pourquoi le financement des infrastructures - qui je te signale ne date que d'une dizaine d'année - à été externalisé par la création de Réseau Ferré de France. C'est parce que ton fameux service public était tellement ingérable que son budget ne pouvait plus supporter ce coût, et que par conséquent on a préféré séparer la gestion commerciale de la maintenance des rails et des machines, et le fait comme tu dis que cela ait été en partie confié au privé est la preuve que le public dans le domaine concurentiel c'est la catastrophe, souviens toi du Crédit Lyonnais. L'Etat ne peut pas couler mon vieux primo, deuxio les marchés publics sont une goutte d'eau pour les entreprises pour les chiffres d'affaire des boites privées, tertio je te retourne ton argument : Peut-être que l'Etat sera content quand il aura coulé toutes les entreprises et qu'il n'aura plus rien sur quoi prélever impots et taxes : 3
partout balle au centre, tes argument ne tiennent pas la route. Merci pour les gouvernements de droite qui font des dépenses inconsidérées, c'est vrai qu'à gauche on sait bien gérer l'argent public, rien que le plan de relance de Aubry nous plomberait pour un bon siècle mais à part ça ils savent gérer. Qu'ils commencent déjà par gérer correctement leur parti pour donner une opposition crédible, après cela tu pourras l'ouvrir. Quant au déficit qui s'aggrave, nous avons là deux hurluberlus qui veulent nous faire croire que la Président va redresser en deux ans 50 ans de gabegies... Braves, va!!!

Écrit par : Verthuit | 10/08/2009

Machin,

Tu es un troll parfait ! Tu déclares toi-même tes propres victoires en répondant uniquement "c'est çui qui le dit qu'y est".

Sur les 50 ans de gabegies, il y a juste 15 ans de gestion de gauche... Et jamais le déficit et la dette n'ont autant plongé qu'au cours des deux dernières années ! Continue à défendre dont idole... Mais n'oublie pas d'apporter des arguments.

C'est gentil de souligner que tous les problèmes du monde sont liés au PS qui n'existe pas...

Retourne jouer.

Elmone,

Je te le laisse ?

Écrit par : Nicolas J | 10/08/2009

Ah oui, je joue avec toi et tu m'ennuies grave. Je te files 2 tonnes d'arguments et tu m'en demandes encore. Le troll te salue bien, Bidule !

Écrit par : Verthuit | 10/08/2009

Verthuit, à l'heure où même les usa reviennent de de leur "main invisible" et se mettent à surveiller leurs grandes entreprises, la France décide de leur faire confiance ....
Comme d'habitude, on nage à contre-courant.

Écrit par : elmone | 11/08/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu