Avertir le modérateur

30/03/2009

J'aurais quand même préféré une loi

Laurence_Parisot.jpgJe sais que j'en ai déjà parlé avant-hier de ce décret. Il faut dire qu'on l'attend avec impatience !

Pourtant, comme je le dis en titre, j'aurais préféré une loi.

Pourquoi ?

Parce qu'une loi est votée par le Parlement et qu'un tel texte aurait été l'occasion d'un débat public fort intéressant de nos parlementaires.

Parce qu'une loi (à la différence d'un décret) peut créer une infraction pénale délictuelle, voire une sanction significative.

J'ai bien peur que notre montagne matignonaise n'accouche d'une souris.

J'espère que le taulier de PMA ne m'en voudra pas de lui avoir piqué la photo.

28/03/2009

Alors, ce sera par décret !

fillon.jpgSous la pression de l'opinion publique qui en a assez de constater les abus de revenus des patrons, François Fillon est en train de mettre la main à son décret qui limitera ces déviances.

Tout le monde constate désormais que le code de déontoogie du MEDEF est une vaste galéjade (voir mon dernier billet).

Ceci dit, l'honneur est sauf pour nos dirigeants du CAC 40 puisque Matignon veillera bien à ce que le décret ne concerne que les entreprises bénéficiant des aides de l'Etat (cf le figaro)

Il n'est donc plus question de remettre en question de façon générale les stock-options et autres parachutes dorés !!

Que la gauche se rassure donc ! Il lui reste encore du travail ...

ps. je compte diminuer mon rendemement pour le prochain mois et adopter un rythme porretien. Veuillez m'en excuser !

23/03/2009

MEDEF, Rémunérations, CAC40 et cercles d'amis

photo-laurence-parisot.jpgLe monde nous confirme que le MEDEF de Mme Parisot ne souhaite pas encadrer les rémunérations des patrons. Pourtant, quand il y a quelques mois, le Gouvernement l'avait évoqué, Mme Parisot s'était empressé de faire savoir qu'il était inutile de légiférer puisque le syndicat patronal établirait une sorte de code de déontologie en matière de stock-options et autres parachutes dorés, qui s'appliquerait aux patrons.

Aussi, Mme Paisot peut déclarer être soulagée que les 4 dirigeants de la Société Générale renoncent à leurs stock-options (sus la pression gouvernementale et médiatique), elle n'a pas l'intention du tout d'établir un code de conduite répressif à l'égard des patrons récalcitrants !!!

Tout cela m'a énervé au point que j'ai voulu retrouver ce code de déontologie et voir où il en était.

Lors de ma recherche sur internet, je suis tombé sur le "Code de Gouvernement d'entreprise des sociétés cotées". Le sous-titre vaut le détour : il s'agît de :"principes de gouvernement d'entreprise résultant de la consolidation du rapport de l'AFEP (association française des entreprises privées) et du MEDEF d'octobre 2003 et de leurs recommandations de janvier 2007 et d'octobre 2008 sur la rémunération des dirigeants mandataires sociaux des sociétés cotées".

On apprend dans le préambule que ce code de gouvernement est issu des rappports Viennot de 1995 et 1999, et du rapport de Daniel BOUTON de 2002. Cela ne manque pas de saveur quand on sait que Daniel Bouton est le (toujours) PDG de la Société Générale qui a voulu s'occtroyer des stock-options un an après l'affaire Kerviel.

Ce rapport de Mr Bouton donnait plusieurs recommandations d'après l'Expansion : une plus grande indépendance des conseils d'administration, mais aussi une politique de rémunération plus humble, "raisonnale" et "appropriée". "Pour y veiller, le comité des rémunérations ne devra accueillir aucun mandataire social". Cette proposition du rapport Bouton est reprise tellle quelle dans le Code de Gouvernement des enterprises des sociétés cotées précité (art.16-1).sg_daniel_bouton20080124g.jpg

Pour vérifier, je me suis donc rendu sur le site de la Société Générale afin de connaître le nom des membres du comité des rémunérations qui fixe les revenus des dirigeants de la Banque. Leurs noms se trouvent ici. Leurs prénoms ne s'y trouvent pas (bravo le souci de transparence).

Ils sont 4 à siéger à ce comité des rémunérations de la Banque : MM CICUREL, FOLZ (il préside le comité), RICARD et VANDEVELDE.

Mr Cicurel est probablement Mr Michel CICUREL, Président du Directoire de la Cie Financière Edmond de Rotschild Banque donc mandataire social.

Mr Folz est probablement Mr Jean-Martin FOLZ, Président de PSA Peugeot Citroën donc mandataire social.

Mr WANDEVELDE est Luc VANDEVELDE ex-président (c'est récent) du Conseil de Surveillance de Carrefour.

Quant à Mr Ricard, je n'ai rien trouvé sur lui, mais on peut imaginer qu'il s'agît d'un membre de la famille du groupe de spiritueux anisé...

Petite précision qui ne manque pas de sel. Sur son site, à côté des noms des illustres membres précités, la Générale précise que 2 des 4 membres sont "indépendants". On se demande bien de qui.....

En conclusion, dans le monde du CAC 40, on écrit ce qu'on veut, cela n'engage à rien.

22/03/2009

Que devient Julien Dray ?

dray.jpgCa fait un moment qu'on n'en entend plus parler !

Souvenons-nous : il y a 4 mois, sortaient dans la presse les concusions d'un rapport d'un organisme d'Etat chargé de traquer le blanchiement d'argent sur notre territoire. Julien Dray aurait perçu sur son compte des sommes importantes provenant de l'association "les parrains de SOS racisme" et du syndicat lycéen "FIDL". Suit une campagne de presse rappelant les gouts de luxe de Dray notamment pour les montres.

4 mois après, qu'en est-il ?

Il n'y a toujours à l'heure actuelle aucune procédure judiciaire. Nous en sommes encore au stade de l'enquête préliminaire. Il n'y a pas d'instruction ouverte par le parquet, et encore mois de jugement.

La situation de Dray est délicate car politiquement il est très atteint, laché par la gauche... Il n'a pas accès à son dossier puisqu'officiellement, il n'y a pas de mise en examen. Il ne peut donc pas se défendre !!

Alors de 2 choses l'une :

Ou il y a des éléments suffisamment concordants d'abus de confiance dont s'est rendu cupable Mr Dray et il doit être mis en examen (avec nomination d'u juge d'instruction).

Ou, il n'y a rien, et dans ce cas, le rapport de Tracfin n'aurait jamais du être rendu public et la publication de ses extraitspourrait être assimilé à un réglement de compte politique.

Je ne suis pas spécialement attaché à la personnalité de Mr Dray. Mais il semble bien que dans cette affaire, cetains dérapages ont eu lieu ...

20/03/2009

Un peu bizarre...

xavier-bertrand.jpgIntéressante la réaction du patron de l'UMP Xavier Bertrand.

Ainsi que je l'apprends dans le monde, des dizaines de milliers de stock options ont été attribées aux dirigeants de la Société Générale.

Oublées la crise financière mondiale, la gestion calamiteuse des avoirs des clients, l'affaire Kerviel qui a d'après ces même dirigeants, plombé les comptes de la Banque.

Oublié le fait que le contribuable a du mettre la main à la poche pour "prêter" aux banques (40 Milliards sont prévus). Oublié le fait que l'Etat a accordé sa garantie à concurrence de 320 Milliards d'Euros aux banques.

C'est dans ce contexte que l'analyse de la réaction de Xavier Bertrand prend toute sa saveur ...

Il trouve l'attribution de stock-options "Un peu bizarre, il y a besoin d'explications".  Il ajoute : "C'est ma banque la Société générale et comme tout client je voudrais savoir".

Nous remarquerons que (à la différence d'un Obama par exemple), il ne réagit pas en tant que "dirigeant" qu'il est, mais en tant que client de la banque. A contrario, s'il n'était pas client de la banque, il ne s'estimerait pas apte à lui demander des comptes.

Il est tellement plus simple de demander des comptes à ces fainéants de chômeurs...

19/03/2009

Trop de professeurs dans l'Education Nationale

bering03.jpgLes profs sont trop nombreux, ça fait des années qu'on nous le rabache. Darcos bien sûr, mais aussi Claude Allègre ex ministre (ex socialiste) de l'Education Nationale. C'est même ce dernier qui avait créé la comparaison de l'administration de l'éducation à un mammouth ... Qu'il fallait dégraisser.

C'est en lisant Bah,  que pour une fois j'ai envie de confronter mon expérience personnelle à ce qui nous est annoncé par les politiques.

Les hommes politiques aujourd'hui, nous disent qu'il y a moins besoin de professeurs qu'avant dans la mesure où la natalité en France, est moins dynamique qu'il y a 40 ans.

Il se trouve que je suis né à la fin du baby-boom. Durant ma scolarité, nous étions de grosses classes d'age. Pourtant, de ma 4e (avant je ne suis pas sûr) à ma terminale, nous n'avons jamais été plus de 32 dans ma classe.

En 2009, j'ai un enfant qui est en Terminale. Je suis "délégué de parents d'élèves". J'ai assisté hier au Conseil de classe de mon fils. Dans sa classe, il sont 34.

Dans la mesure où le nombre de professeurs va encore diminuer, le nombre d'enfants par classe va continuer à augmenter.

Où va-t-on ? Sinon dans le mur ?!

Mais peut-être le but de la Droite dans ce pays est-il de privatiser l'Education Nationale ?

Obama écrit à Chirac

obama_1201801546.jpgNous l'apprenons par les confidentiels du figaro. Barrck Obama, Président des Etats Unis, a écrit à Jacques Chirac ancien Président de la République Française et, prédécesseur de Nicolas Sarkozy à l'Elysée.

Le figaro livre un extrait de cette lettre : "Je suis certain que nous pourrons au cours des quatre années à venir collaborer ensemble dans un esprit de paix et d'amitié afin de construire un monde plus sûr".

Normallement, une telle lettre aurait du être envoyée au Président en exercice. C'est dire ce que pense Barrack Obama d'une éventuelle collaboration avec le Président Sarkozy ! D'autant plus que ce dernier a pris un plaisir évident à prendre le contre-pied de Jacques Chirac en poitique étrangère.

Ainsi le figaro relève (perfidement ?) l'action de Jacques Chirac contre la guerre en Irak.

Le super égo de notre Président risque d'en prendre un coup ...

11:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : barrack, obama, chirac, paix, irak, sarkozy |

Un impôt pour les très riches

mehaignerie pierre.jpgMais oui ! C'est pourtant lui !

Cela faisait lontemps que je n'avais pas entendu parler de lui. Les plus jeunes ne le connaissent pas, mais Pierre Méhaignerie a été Président de l'UDF (Union pour une Démocratie Française) avant qu'elle ne devienne une composante de l'UMP. Un jour, on a cessé d'entendre parler de lui.

Et voilà que j'apprends qu'il préside la Commission des affaires sociales de l'Assemblée Nationale. Et surtout que dernièrement, il a déposé chez les députés, une proposition de loi visant à augmenter l'imposition des revenus supérieurs à 300000 Euros par an.

Il s'agît d'une contribution de 5% de "la fraction excédant 69 505 euros du revenu imposable par part servant de base au calcul de l'impôt sur le revenu".

Si cette contribution de solidarité a pour vocation à ne durer que le temps de la crise, elle fait plutôt tache dans le contexte d'arcboutage de la Sarkozye sur l'autel de son "bouclier fiscal".

Cette Proposition a le soutien de députés honorables tel MM De Courson ou Goulard et d'autres encore. Le Gouvernement aurait tout intérêt à être attentif à ces députés, ses députés.

Mais pour l'opposition, il sera intéressant de voir comment la majorité gouvernementale va gérer cette affaire. Car jusqu'à maintenant, l'UMP a surtout eu beau jeu de moquer la désunion du PS ...

En attendant, Mr Méhaignerie me surprend agréablement. Car il n'est pas de bon ton de contredire le Président Sarkozy !

07:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mehaignerie, bouclier, fiscal, impots, ump |

18/03/2009

L'économie n'est qu'un vulgaire problème de flux d'argent.

gateau.jpgA l'image de Nicolas (pas Sarkozy, l'autre), je vais faire aujourd'hui un peu de calcul.

Il avait, il y a quelques jours, calculé le patrimoine net par Français et avait constaté que en divisant le patrimoine net des ménages  (9500 milliards d'Euros) par le nombre de Français, on apprenait que chaque Français disposait de 150 000 Euros !

Bien entendu, c'est une moyenne. Et le fait que ce ne soit qu'une moyenne explique la quasi totalit des problèmes de notre pays, et l'apparente impopularité de notre Président...

Pour ma part, et pour enfoncer le clou, je voudrais faire le même type de calcul pour les sommes que la République a réussi à dégager pour prêter aux banques en cette période de crise et alors que (dixit le Président Sarkozy), les caisses étaient déjà vides !!

Ainsi, d'après Libé le Gouvernement a d'ores et déjà mis à dispsition des banques (en prêt) 39,1 Milliards d'Euros. Ce qui représente (pour une population de 60 Millions d'habitants) 650 Euros par personnes. Quant à la garantie de 320 Milliards d'Euros donnée aux banques, si elle avait été donnée aux Français, cela leur aurait permis d'emprunter sans risque (donc avec un taux d'intérêt réduit) chacun 5300 Euros.

Imaginez-vous avec 150 000 Euros de patrimoine net (c'est à dire patrimoine brut amputé des dettes) avec la possibilté d'avoir un prêt de 650 Euros et la garantie de l'Etat pour emprunter 5300 Euros.

Il y a possibilité de voir la vie autrement non ? Et encore c'est la crise et surtout je n'ai pas tenu compte de ceux d'entre nous qui sommes mariés. Ben là c'est simple, vous multipliez les chiffres par 2.

Mais bon, tout ça c'est du jeu d'écriture de transfert d'argent.

D'ailleurs, on en ferait quoi de tout ce pognon ?

11:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : sarkozy, crise, banqus, milliards, euros |

17/03/2009

On ne revient pas sur le bouclier fiscal

Eric_WOERTH.jpgIls sont de plus en plus nombreux à droite, à le critiquer ! Le Président UMP du Sénat, l'ex premier ministre UMP de Villepin, et d'autres encore.

Les raisons invoquées sont essentiellement liées à la crise. Certains gens de Droite demandent une justice fiscale en faisant participer les plus riches à la crise.

Ainsi, De Villepin propose, le temps de la crise, de faire passer le bouclier fiscal de 50% à 60% de sorte que le maximum payé par un contribuable pourrait aller jusque 60% des revenus et parallèlement propose de relever la dernière tranche. Ce n'est pas la révolution !

Pourtant, le Gouvernement, par la voix d'Eric Woerth, s'arcboute sur son bouclier fiscal.

Les mots choisis par le ministre pour justifier le maintien du bouclier, ont leur importance ! Qu'on en juge :

"Le bouclier fiscal est une mesure de justice fiscale, tout simplement. Le bouclier fiscal, c'est dire à des Français qu'ils ne travailleront pas plus d'un jour sur deux pour l'Etat. Ce sont des Français qui paient déjà beaucoup d'impôts et il est logique que, dans l'impôt, il y ait un plafonnement".

Cela implique de ma part 2 remarques :

Ainsi, le Boucler Fiscal est une mesure de justice fiscale : celle là, il fallait l'oser. Frédéric Lefebvre ne l'aurait pas reniée...

Quant au fait que le revenu de ces gens potégés par le bouclier fiscal, soit issu de leur travail (et non de leurs placements), il  va falloir que quelqu'un m'explique !!!

Le Président Sarkozy a clairement choisi la caste de Français qu'il soutient. J'espère que les Français s'en souviendront quand il s'agira de voter en 2012 ! Puisque le bruit court que le Président sera candidat à sa propre succession.

16/03/2009

Conseil National de la Résistance et choix de Société

lecnrlalibration.jpgC'est un billet fort intéressant que nous pond Gaël du blog de tout de rien.

Il nous rappelle le choix effectué par le Conseil national de la résistance (CNR) alors que la guerre faisait rage sur notre sol et que le débarquement même n'avait pas encore eu lieu.

Il nous remémore le fait que 3 des principaux objectifs du CNR étaient :

- La Sécurité Sociale

- La retraite par répartition

- L'indépendance des média vis à vis de l'argent.

Comme Gaël, nous constatons que ces 3 objectifs sont remis en cause par le pouvoir actuel. Le paradoxe est que ce soit le chef du parti héritier du gaullisme qui remette en cause ces principes émanant de la Libération.

Mais bon, le Président Sarkozy n'es pas à une contradiction près ...

15/03/2009

Pas glop crédibilité

blog.jpgJe sais ! Il ne faut pas croire les sondages.

Pourtant, il en est un nouveau qui confirme ce que j'écrivais hier.

En plus de savoir que le Président Sarkozy garde suffisamment de popularité pour se faire ré-élir,  nous apprenons grace à un sondage IFOP repris dans le monde, que 7 français sur 10 pensent que le PS ne ferait pas mieux que le Gouvernement face à la crise. Mieux (ou pis), 3 français sur 4 pensent que le PS n'a pas de réponse à la crise.

Alors, je vais remettre une couche et probablement paraître lourdingue mais ... Il ne faudait pas croire que la France soit à l'image de notre blogosphère à savoir anti-sarkoziste !!!

Certes, le Président Sartkozy agace par son côté bling-bling et... ostentatoire.

Mais la France profonde, celle qui vote n'est pas anti-sarkoziste. Elle loue son côté volontariste ; même si ce volontarisme n'est que verbiage sauf quand il s'agît de favoriser les sociétés du CAC40...

Comme l'écrit régulièrement le taulier de partageons mon avis, la blogosphère est encore un monde plutôt fermé qui ne représente pas une carte éléctorale du territoire, et qui d'ailleurs n'y exerce aucune influence.

Ce qui ne nous interdit nullement de continuer à être vigilant.

12:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : ps, ifop, sondage, aubry, credibilite |

14/03/2009

Top Crédibilité

president2.jpgSelon un sondage BVA-Leo Burnett pour BFM et La Tribune, sondage repris avec un plaisir évident par le figaroles Français considèrent que Nicolas Sarkozy et Olivier Besancenot sont les hommes poloitiques français les plus crédibles, les plus capables de faire bouger les choses.

Nicolas Sarkozy est ainsi perçu comme faisant "ce qu'il dit".

Ainsi, même si les journaux et la blogosphère font largement état des baisses de popularité de Sarkozy, le Président Sarkozy est et sera un adversaire redoutable pour le PS et le MODEM. Et Besancenot risque de faire de prendre beaucoup d'électeurs au PS.

En clair, Nicolas Sarkozy a toutes les chances de se voir ré-élir en 2012.

Ce n'est pourtant pas le sentiment que l'on a lorsque l'on lit les blogs les plus fréquentés, qui reprennent (à mon avis justement) les dangers de la politique sarkozienne.

On savait qu'il y avait une coupure entre la presse et les citoyens : on l'a notamment vu lors du référendum sur le traité européen.  Il y a maintenant une vraie distorsion entre le contenu des blogs, et l'opinion publique.

Alors restons vigilants.

13/03/2009

Comment les sociétés d'énergie française font des bénéfices.

bonbonne.gifBonne nouvelle pour le consommateur ! Le prix du gaz va diminuer le 1er avril (sic).

Cela dit, c'est dommage que ça arrive si tard dans la saison. Avec le printemps, on aura moins besoin de gaz pour se chauffer. D'ailleurs, il est probable que la baisse de la demande en Europe soit à l'origine de la baisse de prix.

Mais bon ... On ne va pas se plaindre d'une baisse du chauffage, pour tardive qu'elle soit.

Pourtant, plus que le consommateur, c'est GDF-SUEZ qui va profiter de cette baisse.

Comment ? C'est simple. En stockant le gaz acheté à bas prix en ce moment même.

En allant sur les sites gouvernementaux nous apprenons que la consommation annuelle de gaz en France est de l'ordre de 500 TWh (térawattheure). Or le stockage total de gaz naturel en France pouvait atteindre en 2006 de l'ordre de 300 TWh.

Autrement dit, par rapport à la consommation annuelle, les capacités de stockages sont énormes. Les possibilités de bénéfice aussi. On peut donc imaginer que même en cas de baisse de la consommation de gaz (probable du fait de la crise), le Résultat net de GDF-SUEZ de 2008 (6,5 Milliards d'Euros) sera battu en 2009.

Il n'ya donc pas lieu de s'inquiéter pour GDF SUEZ. Ni pour TOTAL d'ailleurs....

14:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : gdf, suez, total, resultats nets, milliards |

12/03/2009

Quand on vous fait un cadeau, vous ne demandez pas qui a payé pour vous

pacino.jpgLorsque j'ai parlé avant-hier du séjour privé luxueux du Président Sarkozy au Mexique, je ne pensais pas y revenir aussi rapidement.

Toujours est-il que depuis que l'Elysée a fait savoir que le contribuable français ne paierait rien pour le séjour privé de nos dirigeants, des questions se posent sur l'origine du financement.

Nous pensions que c'était la présidence mexicaine qui avait réglé la facture. Il s'avère que cette dernière n'a rien confirmé.

D'après RTL, le généreux donateur serait un banquier milliardaire : Roberto Hernandez Ramirez. Or, d'après Rue89, ce banquier est accusé d'avoir dans les années 90 fait transiter de la cocaïne colombienne dans ses propriétés et participé au blanchiement d'argent !

Le journaliste d'RTL a bien évidément interrogé l'Elysée sur l'origine du cadeau aux époux Sarkozy. Et un conseiller de l'Elysée de répondre :"Quand on vous fait un cadeau, vous ne demandez pas qui a payé pour vous".

Ben si.

 A fortiori quand on représente la 5e ou 6e puissance du Monde.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu