Avertir le modérateur

11/06/2009

Et la DGCCRF ???

2009_02_23_Barnier.jpgJ'avais déjà parlé ici ou  des problèmes rencontrés par les producteurs de lait suite à la baisse de leur prix de 30% en un an.

Baisse non répercutée sur le consommateur par les hypermarchés!!!

L'Etat a décidé de réagir (sic) !

Le monde nous apprend que Michel Barnier (encore pour quelques heures ministre de l'agriculture) va envoyer l'Inspection  Générale des Finances pour vérifier que les Carrefour, Auchan et autres ... jouent le jeu.

Bon !

Je voudrais rappeler que l'Etat dispose déjà d'une administration apte à faire ce type de contrôle : il s'agît de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes). Il s'agît même de leur mission première.

Or cette administration est en danger (cf les mots ont un sens). En danger du fait de l'Etat Sarkozy justement, qui veut démembrer cette Direction !

Quant aux inspecteurs des finances, ils ont été créés pour contrôler les Ordonnateurs (ceux qui décident des dépenses de l'Etat et des Collectivités territoriales) et les comptables publics.

Alors je pose la question : si les inspecteurs généraux des finances font le boulot des Inspecteurs de la DGCCRF, qui va faire le boulot des inspecteurs généraux des finances ??

Le secteur privé ?

Commentaires

Sachez que les agents de la DGCCRF ne peuvent contrôler les prix, tout simplement parce qu'il faudrait un texte les encadrant. Or, l'Union Européenne interdit le contrôle des prix (Cf acte unique).

Les marges sont donc parfaitement libres. Les GMS feraient le double de profit qu'il n'y aurait aucune anomalie légale. On voit mal comment un ministre peut parler de sanctions dans ces conditions.

Il faudrait une crise très grave, mais une pénurie qui fait s'envoler les prix pour pouvoir demander (et seulement demander) à Bruxelles d'encadrer qq prix.

Avant de voter OUI à l'UE, qu'on soit de gauche, de droite, agriculteur ou paysan il faut lire les traités.

Barroso ou "Bruxelles" ou la "commission" contrairement à ce que je lis souvent dans les médias, ne connaissent pas de dérive libérale.

Ils font ce que les électeurs les ont chargés de faire par leur vote: appliquer des traités libéraux, eux mêmes votés (depuis maastricht). Ils ne sont que des exécutants.

Il faut s'en prendre aux traités et non aux hommes qui les appliquent.



Ici nous sommes plutôt dans une crise de surproduction pas de pénurie.

A vous de juger.

Écrit par : Pseudo | 15/06/2009

C'est vrai que les prix ont été libérés il y a 30ans (comment peut-on imaginer aujourd'hui qu'il y a 35 ans, c'était le gouvernement qui fixait le prix du pain).

En tous les cas, la seule administration qui existe spécifiquement pour la protection du consommateur est la DGCCRF.

Pour le reste, je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous. Les gens qui siègent à ala commission sont ou libéraux ou centristes ou démo chrétiens. Ils ont été nommés par des gouvernements de centre droit ou de droite.
Les électeurs n'ont pas voie au chapitre .
Il existe bien une possibilité pour le parlement de renverser la commission, mais à la majorité qualifiée (2/3 je crois). Ce qui est une mission quasi impossible dans lamesure où les parlementaires euro^éens sont élus au scrutin de liste à UN TOUR.

En clair, il est très difficile de dégager une majorité qui pourrait renverser une commission.

Écrit par : elmone | 15/06/2009

www.consommateurendanger.org

Écrit par : moi | 24/07/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu