Avertir le modérateur

01/08/2009

Séparation des Pouvoirs !! Ha ha ha !!

sarkozy-juges-justice_309.jpgDepuis un an et demi que je fais ce blog, je reviens régulièrement sur le principe démocratique de la "séparation des pouvoirs".

C'est dire si j'estime qu'il est régulièrement menacé par l'Elysée.

Le Président de la République, sous prétexte qu'il a été régulièrement élu, s'autorise de régulières incursions chez les tenants des autres pouvoirs que ne s'autorisaient pas ses prédécesseurs.

Aujourd'hui, c'est la lecture de 2 blogs qui me fait réagir. Ceux du Coucou qui évoque l'affaire Karachi et de Sarkofrance qui parle (entre autres) de l'affaire des comptes piratés dont Nicolas Sarkozy est une des victimes.

Acte I : L'affaire Karachi est (rappelez-vous) celle dans laquelle un bus transportant des ingénieurs d'une société française avait fait l'objet d'un attentat au Pakistan en 2002. Il y a eu 11 victimes.

En avril 2008, Nicolas Sarkozy reçoit les familles des victimes et leur assure de la volonté de l’Etat français que toute la vérité et la lumière soient faites sur cet acte criminel odieux. Le Président prend également l'engagement de tenir les familles informées et de les recevoir régulièrement.

Il est vrai que depuis l'arrivée de Nicolas Sarkozy aux manettes, on a pris l'habitude que le Président se range (fort médiatiquement d'ailleurs) du côté des victimes.

Bref, rien de nouveau !

Puis changement de discours de l'Elysée ! Les victimes ne sont plus informées ni reçues par l'Elysée !

Il faut dire qu'entre temps, une partie de la presse et surtout la blogosphère relaient la thèse des magistrats instructeurs de l'affaire : l'attentat ne relèverait pas du pur terrorisme islamiste, mais serait un réglement de compte avec la République française. En effet, lors de son arrivée au pouvoir, Jacques Chirac aurait fait cesser le réglement au Pakistan de rétrocommissions provenant de la vente  à cet Etat de sous-marins par la France et prélevées sur des commissions alimentant le camp balladurien lors de la campagne présidentielle.

Or le Ministre du Budget de Balladur était Sarkozy Nicolas.

On comprend donc mieux le changement de discours de la Présidence.

Par contre l'argument présenté pour ne plus donner de nouvelles fait franchement rigoler ! (si je puis dire)

Le Chef de l’Etat fit savoir aux familles des victimes par l’un de ses plus proches conseillers, qu’il ne pouvait faire droit à leur demande d'information et d'intervention puisqu’« en application du principe constitutionnel de séparation des pouvoirs, le chef de l’Etat ne peut intervenir dans le cours d’une procédure judiciaire ». (???)

Acte II : L'affaire des comptes piratés est celle dans laquelle le Président a vu (parmi d'autres) son compte amputer d'une petite somme par des petits malins informaticiens !

J'apprends de Sarkofrance (ho ! Je rentre de vacances ! Ok ?) que le Jugement a été rendu et que l'Elysée cherche à le faire annuler. Et pour cause, le Tribunal Correctionnel a certes déclaré les accusés coupables des faits, mais a sursis à statuer (a décidé de ne rien décider) concernant la victime Nicolas Sarkozy !

La raison du refus de statuer à propos du Président est intéresante et révèle une volonté de stricte application de séparation des pouvoirs (au passage bravo Mrs les juges) ! Ainsi d'après le Tribunal le jugement ne serait pas "équitable" : il y aurait, selon la juge de Nanterre, "atteinte au principe de l’égalité des armes".dominique_de_villepin_reference.jpg

Effectivement, le Président bénéficie d'une immunité complète durant son mandat et préside le Conseil Supérieur de la Magistrature qui décide de la carrière des magistrats. Il y aurait donc inégalité par rapport aux autres victimes et aux infracteurs.

On comprend que l'Elysée veuille faire annuler ce Jugement car il pourrait faire tache d'huile dans l'affaire Clearstream grace à laquelle il compte régler ses comptes avec Villepin !

Imaginez si les juges de l'affaire Clearstream décidaient de ne pas statuer sur la victime Sarkozy !!! Cela remettrait Villepin en selle !!! Ce qui risquerait de faire du dégat à la Sarkozie.

Epilogue : Nicolas Sarkozy est de tous les Présidents de la Vè République, le Président qui a eu le plus recours à la justice et qui probablement est celui qui a le plus fait pour déstabiliser et décrédibiliser (quand ça l'arrangeait) l'institution judiciaire. Pourtant, quand ça sert ses intérêts, il est capable de faire dire qu'il n'interviendra pas dans une procédure pour ne pas déroger au principe de "séparation des pouvoirs" quitte à jeter aux orties ses principes de défense et d'assistance aux victimes.

On parle de quoi dans un cas pareil ?? De cynisme ou du "Prince" de Machiavel ??


Commentaires

A propos de victimes et dans le but de mettre à -jour tes fichiers, bien au delà de la diplomatie de Cécilia Sarkozy (épouse de monsieur à l'époque, me semble-t-il), les infirmières bulgares ont avant tout été libérées contre une rançon de 72 millions d'euros si j'en crois les infos qui circulent !
Ceci étant dit, j'appalaudis la décision des juges dans le procès éventuels des personnes qui ont piraté le compte de Sarkozy. Voilà un principe de Juctice remis au goût du jour : l'équité.
On dirait presque une vieillerie alors que c'est tout à fait d'actuaité !
:-))

Écrit par : monsieur Poireau | 01/08/2009

Oui. Bravo aux petits juges ...

Écrit par : elmone | 01/08/2009

Et bravo pour ce billet qui est d'une limpidité exemplaire! Les contradictions et les probables calculs de N. Sarkozy apparaissent en pleine lumière.

Écrit par : le coucou | 02/08/2009

Merci Coucou.

Écrit par : elmone | 02/08/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu