Avertir le modérateur

25/09/2009

Un échange vif entre le Président et Mme Chabot

peyrefitte.jpgCeux d'entre nous qui ont moins de quarante ans ne peuvent pas connaître !

Alors ... Imaginez ! Une DS (c'est une ancienne Citroën) qui sort de l'Elysée transportant un président de chaine.

Continuons.

Le Président de la première chaine reçoit un coup de téléphone du secrétaire général de l'Elysée car un journaliste a fait preuve de trop d'impertinence.

Un participant (philosophe de surcroit) quitte brutalement une émission en jetant "Messieurs les censeurs bonsoir !".

Non vous ne voyez toujours pas ? Alors imaginez Alain Peyrefitte en ministre de l'information !

Ca y est ? c'est bon ????

Alors visualisez bien !

C'était le temps de l'ORTF où la télé était aux ordres du pouvoir politique.

Oui ! Je sais ! C'est difficile à imaginer ! 40 ans ça date !

Et puis depuis, il y a eu Coluche, Bedos, Jacques Martin, Desproges, Polac, Canal +, et quelques autres ...Il y a eu mai 81 !

Alors ! Oui, l'information pilotée depuis l'Elysée c'est terminé pensez-vous ?!

Pourtant, un épisode rapporté par le monde en dit assez long sur les rapports entre la présidence et les journalistes !

Il y a eu en effet un échange (vif d'après certains témoins) entre Mme Chabot chargée de l'information sur France 2, et Nicolas Sarkozy Président de la République ce mercredi dernier après l'interview n directe de New-York.

Nicolas Sarkozy, à l'occasion du pot post-interview, a reproché à Mme Chabot, à brûle-pourpoint, de ne pas diffuser assez d'émissions politiques de qualité d'une part, de na pas accorder assez de place à l'UMP d'autre part.

En clair, le Président se propose de refaire la grille des programmes et de remettre en cause les normes de la Haute Autorité en favorisant ses amis politiques.

Mme Chabot a répondu au Président. Et heureusement !

Pourtant, indépendamment du ton employé (qui semmble faire l'objet de désaccords), le fait que le Président soulève ces questions me heurte au plus haut point.

Cela dit, pourquoi le président s'embêterait-il à ménager la télévision publique puisqu'il désigne et révoque les présidents de chaine ??!!

Sérieusement. A n'en pas douter il s'agît d'un dérapage. Dérapage du probablement au stress présidentiel certes.

Mais qui n'a pas lieu d'être !

Actuellement, la "blogosphère" est un indéniable espace de liberté et j'en suis heureux.

Mais le fait que les autres média (en l'occurence la télévision) voient leur espace de liberté d'information rogné, me chagrine.

J'avais pensé faire un billet humoristique avec mon personnage de Léon Elmone, mais je n'en ai pas eu le coeur.


Commentaires

Peyrefitte, bien que n'ayant pas été le meilleurs des ministres de la 5eme République, était un gaulliste remarquable et un auteur que j'affectionne particulièrement...

De plus, penses tu vraiment que Mai 81 a changé les choses et que l'information n'était plus pilotée par l'Elysée ? Si tel était le cas, Elkabach et Duhamel n'auraient pas sauté à cette époque. Tu me répondras : "ils sont toujours là", et tu aurais raison...

Non, ce n'est pas que l'Elysée contrôle la télé qui me gène. Sous Mitterand c'était pareil. Ce qui me gène, c'est que le dit Président avait promis la rupture. Et qu'il fait toujours la même chose. Ca, ça me gonfle...
Mais non, si Royal avait été à sa place, rien ne serait vraiment différent. C'est peut être ça qui me désespère le plus...
(pétard, pas la pêche moi)

Mais bon, ton billet est bien. Puisque malgré mon long commentaire, je suis assez de ton avis...

Bon weekend

Écrit par : Falconhill | 25/09/2009

Les socialistes ont vraiment libéré la télé (cela avait un peu commencé sous giscar sous la pression d'aristes comme coluche et mitterrand et Marchais dans l'opposition).

Mitterrand était un fin politique, mais laissait la télé plutôt tranquille. Certes il y a eu des figures qui ont été virées (elkabach et duhamel qui étaient très complaisants avec giscar) mais ca en est resté là.

Ici, on est dans le rappoort de force qui fait en plus suite à une reprise en main de la nomination du président de france télévision.

Non Falcon Hill, ça n'a rien à voir avec Mitterrand. Et je ne suis pas Mitterrandolatre.

Écrit par : elmone | 25/09/2009

Elmone, on peut ne pas avoir la même vision du truc, et ce n'est pas grave. Je te dis ce que je pense (et ressens), tout en ayant un réel respect pour l'homme d'Etat qu'était Mitterand (et que n'est pas Sarkozy)

Après, je pense, j'imagine (je n'en sais rien) que si Giscard était repassé, ou Chirac, il y aurait aussi eu une libéralisation dans les médias de l'époque. Le politique et/ou pouvoir peut il aller contre l'air d'une époque ?

Maintenant, je te répète. Je suis plutôt de ton avis, globalement, avec ton billet. Simplement, je ne sais pas si els choses auraient été différentes avec la gauche. Quand Mitterand propose que Bourges soit président de France Télévision à l'époque, il ne "fait pas nommer" un adversaire politique non plus...

Bonne fin de semaine à toi

Écrit par : Falconhill | 25/09/2009

Certes !

Bonne semaine.

Mais comprends que pour moi envisager que la gauche aurait fait pareil que ce que fait Nicolas Sarkozy maintrenant, est extrêmement difficile !
;-)

Écrit par : elmone | 25/09/2009

Je suis peut-être trop jeune pour avoir connu ça, mais le fait est que j'estime que la liberté d'expression en public est un droit fondamental, et qu'exprimer un désaccord est tout naturel. Tout comme j'estime que le Président, s'il est celui de tous les Français, porte toujours sa couleur politique et il me semble qu'il a bien sa place à l'écran.
Surveillons cela quand même: Mme Chabot est-elle sur un siège éjectable?

Écrit par : Homer | 25/09/2009

Homer, je ne suis pas du tout d'accord.

Constitutionnellement, le Président est garant de l'indépendance des institutions.
Certes il s'agît du Parlement et de l'institution judiciaire.

Mais l'esprit de la Constitution est qu'il est le garant de la séparation des pouvoirs en général.

IL n'a pas à montrer sa couleur politique ! D'autant plus quand il est à l'étranger.

Écrit par : elmone | 25/09/2009

Mais il ne s'en prive pas, c'est bien là le problème. Je crois qu'il y a quiproquo: je suis complètement d'accord avec toi ! Le souci, c'est qu'on a un président UMP qui le cri à tout va, la majorité par-ci, par là... c'est pas très neutre !

Écrit par : Homer | 25/09/2009

Faisons confiance à Arlette * pour défendre l'indépendance de la rédaction...

*Chabot hélas !

Écrit par : des pas perdus | 25/09/2009

Homer, ok

Pas perdus, au moins Chabot (que je n'apprécie pas particulièrement) a eu les c.... de lui répondre les yeux dans les yeux. Je connais plusieurs mecs qui auraient regardé leurs pompes.

Écrit par : elmone | 25/09/2009

Moi, je pense qu'il devrait s'abonner au cable, Sarkozy, il y a plein de chaînes passionnantes. Et même sur la TNT, il a la chaîne parlementaire à profusion ! Qu'il laisse Arlette Chabot continuerà roupiller ! :-))

[C'est quoi ce président qui se plaint de la télé ? Il ne fait rien d'autre de ses soirées et de ses journées, ou bien ? Je pensais qu'il était très occupé à sauver le monde !!! :-)) ].

Écrit par : Monsieur Poireau | 25/09/2009

Il est peut être abonné à télé star

Écrit par : elmone | 25/09/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu