Avertir le modérateur

15/01/2010

Vincent Peillon renonce !

peillon.jpgJe parle non pas de la Présidentielle, mais de l'émission d'Arlette Chabot "A vous de juger".

Vincent Peillon, qui devait participer avec Marine Lepen et Eric Besson à un débat sur l'Identité Nationale, s'est décommandé au dernier moment (l'émission était déjà commencée !).

En prime, il demande la démission de Mme Chabot.

Les raisons ?

Elles ne sont pas très claires pour le moment.

Le monde indique que Vincent Peillon reproche à France 2 de ne pas avoir " trouvé mieux, en cette rentrée 2010, que de consacrer la seule émission politique de début de soirée à Eric Besson et de le faire dialoguer avec Marine Le Pen".

Et puis aussi : "Pour habiller le tout, on m'a demandé, en tant que responsable socialiste, de venir cautionner cet exercice d'abaissement national en voulant bien jouer les idiots utiles en deuxième partie de soirée".

Ha ! C'est donc ça ! Monsieur Peillon n'aime pas jouer les utilités.

Or, d'après France 2, Vincent Peillon était au courant depuis le début des modalités du débat. Il avait de même exprimé son accord sur un passage en 2è partie de soirée.

Peu importe en vérité les détails de cette affaire. Ce renoncement de dernière minute laisse croire 2 choses :

- que Mr Peillon fuit un débat qu'il avait accepté dans un premier temps. Et cela peut faire très mal électoralement au PS.

- qu'à la direction du PS, chacun fait ce qu'il veut sans se préoccuper des conséquences.

Je ne suis pas militant du PS. Et par ces temps là, j'en suis heureux car j'aurais l'impression de ne pas être respecté.

Commentaires

Amusant ! J'en tire la conclusion inverse dans mon blog...

Écrit par : Nicolas | 15/01/2010

Comme quoi on ne peut pas toujours être d'accord.

Je n'ai à vrai dire pas tout compris dans cette histoire. On parle maintenant de coup médiatique de Peillon

Écrit par : elmone | 15/01/2010

Arlette Chabot et Antenne 2 ont voulu faire plaisir à Sarkozy qui les avait tancés, en organisant ce débat indigne. Quelle complaisance vis à vis de Besson! Que retiendra t'on des échanges ou du pugilat entre Besson et Marine Le Pen. De quoi parle t'on ce matin? Du coup médiatique de Peillon. Qu'on approuve ou qu'on condamne, c'est lui qui a créé l'événement. J'ai été lire sur son blog ses motivations. Je comprends mieux

Écrit par : Serre | 15/01/2010

Nous avions le dimanche, Druker, encenseur de peoples de tous poils. Nous avons désormais A. Chabot dans le même exercice au service de sa majesté. C'était tellement flagrant que je dis BRAVO à Mr Peillon d'avoir pérturbé le casting et le "déroule" de cette émission à la gloire de Mr Besson. On aura aussi juger de sa qualité dans les répliques (niveau cour de récré) qu'il a adressé à Marine Le Pen. Ce débat sur l'identité nationale a encore fait un grand pas en a.....

Écrit par : Spa | 15/01/2010

Serre, oui c'est l'affaire Peillon que l'on retient. Sur ce coup là, c'est bien joué en effet.

Spa, oui. Ce que je reproche à Peillon, ce n'est pas d'avoir refusé le débat en fin de compte. Ce que je reproche c'est qu'il ait accepté dans un premier temps et qu'il ait dit non au tout dernier moment.

La politique ne serait donc devenue que des coups médiatiques ?

Écrit par : elmone | 15/01/2010

Merci, monsieur PEILLON, voila votre vrai visage montré.
Chez ces gens-là, m'sieur, on ne débat pas, on déballe !
Chez ces gens-là, on s'agite, on provoque !
Quand les français vous auront assez vu régler vos p'tis comptes,
vous pourrez vous retirer dans une Secte, c'est pareil !!!

Écrit par : partiot | 15/01/2010

Madame Chabot,la Cour vous déclare coupable !
Le juge PEILLON a requis : vous porterez le
chapeau de toutes NOS inconséquences.
Le grand stratège François, là-haut, doit se dire : un con a encore frappé et c'est nous, membres du PS, qui peillerons !

Écrit par : anémone | 15/01/2010

Partiot, oui. En fait on critique le "débat sur l'identité nationale". Je comprends.
Pour ma part, j'aurais tendance à critiquer le fait qu'il n'y a aucun débat (à part d'identité nationale)

Anémone, il doit s'en retourner dans sa tombe ...

Écrit par : elmone | 15/01/2010

"De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent", disait Coluche.
Vincent Peillon, qui n'a rien à dire sur l'identité nationale, a choisi de le dire haut et fort. Il a choisi son camp, celui des mufles, des lâches, des esprits supérieurs qui ne daignent pas débattre avec le vulgaire et qui ont la science infuse. Du coup d'éclat, il ne reste que le coup, la bassesse, la trahison de la parole donnée. Le Parti Socialiste et sa responsable qui approuvent l'attitude de Vincent Peillon ont touché le fond.

Écrit par : Patrick Emin | 15/01/2010

En fait, là encore, c'est le PS qui s'adapte à l'UMP.

Le pire étant les leçons de morale de Xavier Bertrand.

Écrit par : elmone | 16/01/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu