Avertir le modérateur

22/01/2010

Proglio renonce "sans état d'ame"....

Lagarde-Dassault-Parisot-Medef_pics_809.jpgDonc ça y est ! Henri Proglio renonce à sa rémunération de 450 000 Euros annuels au titre de Président du Conseil d'Administration de Véolia.

Il semble qu'un coup de fil de l'Elysée ait accéléré le rétroprocessus.

Décision qualifiée de sage par le chef du Gouvernement.... Alors qu'il y a 2 jours sa ministre de l'économie justifiait complètement cette double rémunération et donc ce mélange des genres.

Un Président de la République du siècle dernier, créateur du parti ancètre de l'UMP avait déclaré que "la politique de la France ne se faisait pas à la Corbeille (la Bourse)". C'était il y a un peu plus de 40 ans. C'est si loin...

Aujourd'hui, le cas Véolia-EDF-Proglio passe pour anecdotique. Depuis 25 ans, on est en pleine confusion des mondes politique et économique.

Le monde économique est dirigé par des énarques ! Et ces derniers ne sont jamais éloignés de leurs ex condisciples ayant choisi la politique à la sortie de l'Ecole...

La faute à la Droite alors puisque l'ENA est une de ses créations.

Pourtant, le PS a une grosse part de responsabilité dans ce melting-pot économique et politique.

Le mouvement de confusion des 2 mondes est allé en s'accentuant dès les années 80. Et pas seulement à cause de la cohabitation de 1986.

Rappelez-vous on était dans les "années fric" grace auxquelles la gauche s'est décomplexée d'avec l'argent !

 Certains membres du PS se sont retrouvés PDG de Sociétés privées.

Et cela s'accentue avec le nouveau président de la République qui en plus, aime l'argent et (donc ?) est ami avec de nombreux capitaines d'industrie et financiers.

Alors ? Que conclure de tout cela ?

Que l'intérêt de la Nation est identique à celui de ces industriels et financiers ? Certainement pas vu le compoprtement de Mr Proglio et les gens de sa caste.

Pourtant, c'est bien les intérêts de cette caste que défendent les représentants de notre République aujourd'hui. C'est bien une campagne de Presse qui a fait faire marche arrière au PDG d'EDF. Pas le Président de la République.

Il y a donc bien un problème

07:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : proglio, edf, fillon, sarkozy, 450000 |

Commentaires

Y'a un problème.

Écrit par : Nicolas | 22/01/2010

y a même confusion.

Écrit par : captainhaka | 22/01/2010

Tous les patrons de boites privées ne touchent pas des sommes aussi colossales. Ceci dit, les salaires des ces quelques très grands patrons sont effrayants et impossibles à justifier. Monsieur Proglio a dit que ça n'était pas lui qui avait demandé mais le conseil d'administration - or on sait que ces conseils sont noyautes par ces mêmes grand patrons, genre celui de BNP Paribas (Mr Pébreau, je crois). Donc, que faut il faire ? Interdire le cumul des mandats comme en politique ? Faire entrer des représentants des salariés dans ces conseils ?

Écrit par : KnarfTheDwarf | 22/01/2010

Nicolas, il me semblait bien
CaptainHaka, je sais. J'essaie justement de les confondre !
KTD, justement j'avais fait un billet il y a quelques temps sur l'autarcie des conseils d'administration des sociétés du cac 40.

Écrit par : elmone | 22/01/2010

Moi je n'en crois rien. Renoncer à 450.000 euros pour calmer une polémique... un leurre. Ce salaire sera transformé en prime, en reversion, où je ne sais quelle combine. Lagarde et Cie se sont trop battus pour justifier ce salaire méritoire.

Écrit par : Spa | 22/01/2010

1) Oui, les conseils d'admin sont des chambres d'enregistrement des décisions des dirigeants d'entreprise car il n'y a pas ou prou d'administrateurs indépendants (à mon avis une des causes de la crise que nous traversons)

2) Ce n'est ni le niveau du salaire, ni le double salaire qui me dérangent, mais la double casquette de PDG: j'ai en effet du mal à croire qu'être PDG d'EDF n'est pas un job à plein temps tout comme Veolia: on ne peut pas être PDG de deux société de cette taille en même temps.

Écrit par : actus | 22/01/2010

Je suis comme Spa (une marque d'eau belge ?), je ne crois pas un mot de ce renoncement. Ils sont bien trop rapaces pour ne pas trouver une combine et faire passer le pognon discrètement !

Je crois qu'ils sont 47 en tout à détenir des sièges croisés dans tous les conseils d'administration du cac40 et que ce sont eux, donc qui tirent les ficelles !
:-))

Écrit par : Monsieur Poireau | 22/01/2010

Actus, oui. Le CAC 40 ne représente que 'untérêt d'une cinquantaine d'administrateurs.

Mr Poireau, probablement

Écrit par : elmone | 24/01/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu