Avertir le modérateur

25/01/2010

Proglio ! Le vrai objectif de Nicolas Sarkozy !

article_2809-ECO14-PROGLIO.jpgLa machine mise en place par l'Elysée connaît des ratés ...

Tout était passé jusque là pourtant !

Le double poste de Henri Proglio avait fini par être admis par le monde médiatico-politique.

Et puis paf ! On apprend que Proglio (contrairement aux engagements de la ministre de l'économie) cumulait 2 rémunérations : celle de PDG d'EDF et celle de président du conseil de surveillance de Véolia.

Et là ! C'est la goutte d'eau que la bonne conscience ne peut tolérer.

Quelques jours de réflexion, et hop .... Henri Proglio renonce à la rémunération de Véolia. Spontanément bien sûr ....

Le problème est que c'est trop tard !!! Cela ne suffit plus !!!

"On" veut que Proglio choisisse entre EDF et Véolia. La machine médiatico-économico-politique est désormais lancée.

Maintenant, "on" a compris qu'il n'était pas possible de mélanger les genres économiques privés (Véolia) et publics (EDF).

Le Gouvernement commence à lacher Henri Proglio qui va devoir finir par renoncer à un des 2 fleurons financiers français.

Il doit s'en vouloir de sa mesquinerie à 450 000 Euros !

Mais le pis  n'est pas le manque à gagner de Henti Proglio !

Non ... Le pis c'est que cette affaire risque de retarder la privatisation d'EDF.

Car enfin ! La mise en place de Mr Proglio à la tête d'EDF par l'Elysée, était bien l'expression d'une privatisation de l'électricien !

Même si Henri Proglio a déclaré ne pas souhaiter la fusion des 2 entreprises, il est un farouche partisan de leur "rapprochement industriel".

Allez saisir la subtile nuance ...

Ce n'est pas par hasard si Henri Proglio a été nommé à cet endroit par l'Elysée. Ce n'est pas un hasard non plus s'il a pu jusqu'à maintenant garder un poste très important dans son ancienne entreprise.

Oui ! Il doit s'en vouloir Mr Proglio.

Mais moins que Nicolas Sarkozy...

Commentaires

Je me disais que le coup du double salaire, c'était une mesure attire-couillon. Un peu comme d'habitude, on lance une mauvaise nouvelle et hop, le gouvernement sort opportunément du bois pour affirmer qu'il est hors de question de… et patati et patata. Sauf que là, pour Proglio, ça n'a pas marché et les commentateurs sont revenus d'eux-mêmes sur le fond du sujet et la manière choquante de mélanger public et privé. A croire que les journaliste n'écoutent plus le Palais !
:-))

La question reste quand même de savoir pourquoi il fallait absolument Proglio à ce poste. Ils n'ont personne d'autre de moins cher ? Par exemple quelqu'un issu d'EdF qui aurait l'esprit maison ?
:-))

Écrit par : Monsieur Poireau | 25/01/2010

Rha ! Ces journalistes ne respectent plus rien.

Écrit par : elmone | 25/01/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu