Avertir le modérateur

10/03/2010

Vive le CAC 40 !!!

cac-40.jpgJ'ai entendu ça au journal de France 2 tout à l'heure.

Le journaliste avait l'air surpris. Pas moi !!!

Par contre, je me demande ce qu'en pensent les tenants du libéralisme ou ceux qui s'en approchent.

Est-ce normal qu'en période de crise les 40 plus grandes entreprises de France fassent des bénéfices ?

47,1 milliards de bénéfice l'année de la crise mondiale !!!!

Le 2ème plus gros bénéfice est celui de ....TOTAL !

Je me pose la question. Qu'aurait-il fallu comme crise pour que les entreprises du CAC 40 (en première ligne dans l'économie mondialisée) ne fassent pas de bénéfice.

Car enfin ! Où est le RISQUE propre à l'économie libérale ?

Quelles vont être les leçons tirées par ces entreprises qui voient les intérêts de leurs actionnaires avant les leurs propres ?

Qu'est-ce qui devrait pousser les financiers à changer leur comportement, à le moraliser ? Alors que malgré la crise mondiale, les entreprises continuent de faire des bénéfices et vont dès l'année prochaine reprendre la progression du montant de leurs résultats nets. ?

Rien !

Mais les Etats pourront-ils se payer le luxe de refinancer un 2ème effondrement économique puis financier ?

22:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : cac 40, 47 milliards, crise, benefices |

Commentaires

Ce qui est choquant ce n'est pas tant que ces entreprises fassent du bénéfice, c'est le fait qu'aucune politique fiscale ne les oblige à contribuer à hauteur de ces bénéfices. J'en vois arriver qui diront que le plus gros de l'activité se fait à l'étranger. Oui, mais tant qu'ils utiliseront comme VRP de luxe des présidents, élus et payés par le contribuable et qui utilisent des avions présidentiels et des moyens colossaux qui sont aussi payés par le citoyen, ils devront remercier. Autrement, qu'ils se débrouillent tous seuls en bon libéraux décomplexés qu'ils sont.
(pardon Elmone pour la longueur du commentaire, mais ça m'énerve) :^)

Écrit par : captainhaka | 11/03/2010

Je suis plutôt d'accord.
Et puis ! Tu n'es pas le pire dans la longueur des commentaires !

Écrit par : elmone | 11/03/2010

Seulement 47 Milliards ? Les pôvres...

Écrit par : Nicolas | 11/03/2010

On devrait peut etre organiser un CAC40 thon, les bénéfic de l'opération seront directement reversé aux povres actionnaires qui ont soit disant tous perdu avec la crise

Écrit par : popole | 11/03/2010

popole, oui. En espérant que France 2 ne nous fasse pas payer !

Écrit par : elmone | 11/03/2010

Eh bien moi je suis partagé entre deux sentiments...

D'un côté, cette remontée du CAC 40 me réjouis. Je ne suis pas un trader ni un boursicotteur, je ne roule pas sur l'or (bien que bossant dans l'informatique :-)) mais j'ai souscrit il y a cinq ans de cela une assurance-vie (sur laquelle je verse 75 euros par mois) afin de mettre du fric de côté pour plus tard (notamment pour les études potentielles de mes deux filles...). Histoire que ça rapporte plus que le livret A / Codevi, j'en place la moitié en euro, la moitié en actions - je ne sais même pas lesquelles, c'est le courtier qui s'en occupe. Donc, quelque part, cette remontée du CAC m'arrange...

De l'autre côté, comme vous, je trouve scandaleux, écoeurant, lamentables, les raisons de cette remontée du CAC, et derrière ce manque de moralité de ces financiers et banquiers qu'on a sauvé d'une faillite certaine et qui n'ont pas la décence de changer leurs exécrables habitudes pour que ça ne recommence pas dans cinq ans (en étant optimiste).

Écrit par : KnarfTheDwarf | 11/03/2010

KTD, ben oui ! C'est humain. Quand on a de quoi investir, on va vers la bourse. C'est là que l'argent est.

Mais ne serait-il pas plus simple et plus moral de mieux rémunérer le travail ??

Le paradoxe de notre société est qu'il est plus facile de gagner 10 millions d'euros en ayant 1 million que de gagner 1 euros en en ayant 1.

Écrit par : elmone | 11/03/2010

Bon, ben... le "libéral" de service va encore apporter une voix dissonante... (ça risque d'êrte long! ;) )

1) Que les entreprises du CAC 40 ou d'autre part fassent des benef ça ne me dérange nullement et ça me réjouit plutôt; et encore heureux qu'ils fassent des profits car (1) ça évitera encore plus de licenciements - la variable d'ajustement de choix - (2) l'Etat va percevoir des impôts et ça évitera que le déficit budgétaire soit encore plus important et (3) elles continueront à investir en recherche notamment

2) Ce n'est pas parce qu'il y a une crise que toutes les entreprises sont touchées de la même manière, avec la même ampleur et au même moment.

3) le risque propre à l'économie libérale? Chaque décison d'investissement comporte un risque.

4) L'intérêt des actionnaires est lié à celui de l'entreprise; il n'y a pas dichotomie entre les deux (dû moins il ne devrait pas y en avoir): la rémunéartion de l'actionnaire est double le dividende (dons à court terme) et l'accroissement d ela valeur de la société (donc à long terme).

5) Ce à quoi nous assistons depuis une petite quinzaine d'années, c'est à une paupérisation d'une portion croissante de la population (active ou non). Seul le surendettement a pemis de masquer cette évolution. Et il y a effectivement un problème de pouvoir d'achat en France.

6) Y a-t-il une possibilité que le PA d'achat augmente suffisamment pour sortir le nombre corissant de fraçais tombé dans la pauvreté? Je ne suis malheureusement pas optimiste: étant dans une économie ouverte, les côut vont converger à plus ou moins longue échéance; certains à la hausse (les pays à bas salaires, faibles charges sociales et retraites, normes environnementale inexisatntes, etc.) et els autres à la baisse, dont laz France fait partie. Il y a deux moyens principaux pour éviter cela: une hausse de la productivité par l'innovation et l'innovation afin de proproser des services et des produits toujours plus performants répondant à une véritable demande (existante oui à créer)

Je ne peux pas afficher un graphe qui montre l'évolution de la valeur d'Apple par rapport à Microsoft (souvenez-vous qu'il y a une dizaine d'années, Apple était en totale perdition) - en 8 ans Apple a multiplié sa valeur en bourse de près de 200 fois grâce à l'innovation et est à peut près à la même valeur que Microsoft aujourd'hui (environ 30 fois moins en 2000)!! Apple n'a pas de dette, a créé des emplois, payé des impôts, et continue à innover. Google suit le même cheminles deux sociétés ont quasimment la même valeur aujourd'hui.

J'ai récemment vu un déssin humoristique ouù deux personnes discutaient;
l'une disait: La production aura liue en Chine, la recherche en Corée et le SAV avec la logistique en Inde
L'autre demandait: et quel sera le rôle de l'Europe
le 1er répondait: vous empruntez pour être les clients

Ce dessin résume bien la situation: L'Occident a opéré un transfert massif de richesse vers les pays en voie de développement (l'Asie du Sud-Est ety l'Inde principalement + quelques grands pays exportateurs de ressources naturelles) qu'il a principalement financé avec de la dette. Le résultat a été un baisse des prix pour de nombreux produits au profit des consommateurs et au détriment de l'emploi; là il y a d'ailleurs une contradiction car chacun veut bien payer moins cher ses chaussures, son téléphone sa TV ou machine à laver sans qu'il y ait baisse de l'emploi. Or, pour revenir à ce que j'écrivais plus haut, la création d'emploi, outre dans des activités/services non-délocalisables (on peut par contre délocaliser des populations pour faire ces jobs à moindre coût), ne peut venir que de l'innovation et monter très rapidmeent l'échelle de la valeur ajoutée. Or, je suis malheureusement convaincu qu'un pays même très innovateur ne pourra pas employer toutes les personnes sur le marché du travail, ne serait=-ce que pour des questions de formation.

Ce transfert ne se ralentit pas et plus grave à mes yeux le transfert techologique s'accélère: nous nous tirons une balle dans le deuxième pied.

Pour conclure, j'aurais préféré que Google et Apple soient français (ou à défaut européen). Aucx Etats-Unis l'environnement réglementaire est nettement plus favorable à l'innovation qu'en France,; mais plus important encore la mentalité est différente: nous avons une mentalité de rentier, ils ont une mentalité d'entrepreneurs (tout comme les chinois et les indiens). Une grande partie de la différence est là et notre avenir (surtout celui de nos enfants) en dépend.

Je n'ai pas été trop long Elmone (?!?)

Écrit par : actus | 12/03/2010

Quand j'écris que els 2 sociétés ont quasimment la même valeur, il s'agit de microsoft et apple.

Écrit par : actus | 12/03/2010

@actus : je ne suis pas non plus contre les prises de bénéfices surtout quand cela permet même a des retraités d'améliorer leur qualité de vie.
Mais quand je vois TOTAL fermer un site et vouloir licencier des gens alors qu'ils font des d'énormes bénéfices, je trouve qu'il y a quand même quelque chose de malsain dans le système.

Écrit par : Olive_Taff | 12/03/2010

Actus, analyse intéressante et claire !

Je ne suis pas en désaccord sur tout. Mais il y a des points sur lesquels je ne peux te suivre.

-"l'Etat va percevoir des impôts et ça évitera que le déficit budgétaire soit encore plus important et (3) elles continueront à investir en recherche notamment".
Je suis convaincu que ces sociétés ne paient pas d'impôts en France ou en tous cas, moins que les aides qu'elles perçoivent.
- ") Ce n'est pas parce qu'il y a une crise que toutes les entreprises sont touchées de la même manière, avec la même ampleur et au même moment."
38 milliards est la somme globale et pour moi largement significative.

- "L'intérêt des actionnaires est lié à celui de l'entreprise; il n'y a pas dichotomie entre les deux (dû moins il ne devrait pas y en avoir): la rémunéartion de l'actionnaire est double le dividende (dons à court terme) et l'accroissement d ela valeur de la société (donc à long terme)."
Je ne suis pas du tout d'accord. A part les "bons pères de famille" qui en matière sont pas la règle reconnaissons le, plus personne ne joue le long terme en matière d'investissement mobilier.
C'est da'illeurs LE problème majeur. Les actionnaires sont dévenus les parasites de l'entreprise du CAC 40 qui elle-même parasite le secteur public.

Petite remarque en ce qui concerne microsoft et apple, c'est le sectuer typique dans lequel la concurrence est en train de disparaitre (il me semble)

Écrit par : elmone | 12/03/2010

@Olive_taff

Ce n'est pas parce que Total fait des benef que tous se sistes et activités font des benef. De plus, une entreprise doit en permanence anticiper pour rester compétitive. Une entreprise ce n'est pas l'assistance sociale et ce n'est pas son rôle.

Par contre, et je crois que les entreprises, les politiques et les syndicats devraient de façon non-partisanne créer un environnement qui (1) permette une vraie formation pendant une durée suffisante à la charge des entreprises qui licencient pour des secteurs porteurs (et non ces petits boulots associatifs ou autres qui on peut être leur utilité mais qui sont franchement annecdotiques dans le contexte d'une économie globalisée - en France on aime bien regarder les problèmes par le petit trou de la lorgnette) et (2) avoir un dialogue plus ouvert afin de discuter en amont de fermeture de sites par exemple et préparer ces efforts de formation (mais là je rêve).

Écrit par : actus | 12/03/2010

@Elmone

1) Pas d'accord: les 38 milliards sont bien consolidés au niveau des maison-mères qui ont leur siège social en France et donc paieront des impôts dessus.

Par contre que ce chiffre aurait pu êrte plus important, certainement. Il y a plein de moyens pour éviter de fair remonter els dividendes en France par exemple et pas la peine d'aller dans un soit-disant paradis fiscal, il suffit d'aller en hollande...

Il est bien connu qu'auc Etats-Unis les entreprises ont réussi à échapper à l'impôt sur une grande partie de leurs profits globaux. Soit.

Si demain l'enfer fiscal est trop difficile à supporter, la solution sera simple: délocaliser le siège social...

2) Elles paieraient moins d'impôt que els aides qu'elle perçoivent? Je n'en sait strictement rien et c'est possible. Ce que tu écris va dans mon sens "libéral": je suis opposé à l'interventionisme de l'Etat et aux aides en tout genre. L'Etat est un très mauvais allocateur de ressources et extrèmement inefficient. Qu'il se cantonne à ses attributions régaliennes.

3) Sur le 2ème point que tu relèves, il n'ya pas de contradiction. Il est ceratin que le bâtiment souffre plus qu'une compagnie pétrolière: les cycles ne sotn aps els mêmes et le delta par rapport à l'activté économique n'est asp non le même et ecrtains secteurs ont un businesss modèle foncièrement déficient (c'est bien pour cela qu'il y a des secteurs auxquels je ne touche pas).

38 milliards, 50, 100, ne change rien au raisonnement (Je n'ai pas les chiffres pour 2007, mais le total du CAC 40 était sensiblement supérieur à 38 milliards)

4) Je suis également en désaccord avec le point suivant: de nombreux investisseurs institutionnels on une vue à long terme voire très long terme. Ceci étant, même an ayant un horizon à 5, 10 ans ou plus, rien ne t'empêche d'arbitrer entre telle ou telle valeur, en focntion de la réussite ou non des investissements réalisés. Je suis très posisitif sur les valeurs minières depuis +/-2003/2004; ça ne m'a pas empêcher d'arbitrer entre certaines d'entres-elles: par exemple quand Rio Tinto a racheté Alcan, (ou Alcoa, je ne me souviens plus), elle a dû fortement s'endetter à un moment ou la conjoncture s'est retournée, et bien je suis passé sur BHP qui avait une volatilité moindre, tout en restant sur un secteur porteur pour le long terme. Heureusement que le marché est là sinon, que de gabegie! Et observe, globalement les valeur qui sont le plus massacrées et celles qui résistent le mieux, il y a bien une raison sous-jacente: certaines ont de meilleures perspectives que d'autres. Pareil pour les pays: mettre les problèmes du coût de la dette grecque sur les soit-disants spéculateurs me fait doucement rire; ce sont les gouvernemetne grecs successifs qui sont responsables de la situation qui a conduit à un enchèrissement du coût de leur financement. Et si quelqu'un croit qu'ils pourront réduire leur déficit budgétaire de 12.7% à 3% en 2012, ben... good luck! (c'est d'ailleurs débile, les efforts en restant dans l'euro seraient insupportables pour la population sans une aide du FMI).

Dire que els actionnaires sont devenus des parasites est donc excessif. Et ne aps confondre un trader avec un investisseurs (deux mondes différents). Et quant aux entreprises qui parasitent le secteur public, de mon point de vue c'est l'inverse... le secteur public (l'Etat et les collectivités locales) intervient trop dans l'économie.

5) Possible mais pas sûr. Aux débuts des années 90 le browser le plus utilidé était... euh... j'ai oublié! mais Yahoo! l'a rapidement éliminé à partir du milieu des années 90, puis google qui n'existait pa est arrivé; qui sait ce qui suivra dans 5 ans?

Apple avec l'Ipod a eu un coup de "génie" (pas mal marketing aussi); mais regarde l'androïd de google, il commence à lui tailler des croupières d'où d'ailleurs les actions judiciaires intentées par apple contre le fabricant des portables de google pour violation de secrets industriels: réaction défensive qui en dit long sur la mence que repésente l'androïd (et ses successeurs).

C'est l'intérêt de favoriser l'innovation. C'est un des meilleurs remparts contre les monoples.

Alcatel n'a absolument pas innové en se cantonnant au "hardware" et a dû se vendre à vil prix aux chinois. C'est comme la calèche fin 19ème/début 20ème tu t'adaptes ou tu disparais.

Pour finir, à tous les lecteurs de ce blog, une video à voir absolument sur l'innovation - absolument génial!:

http://www.ted.com/talks/pranav_mistry_the_thrilling_potential_of_sixthsense_technology.html

Écrit par : actus | 12/03/2010

@ ARRGGGHHHH!

Ca n'a pas pris mes remarques sur tes commentaires! Je ne recommence aps, trop long!!

je laisse suelemtn la conclusion sur l'innovation;

A voir absolument!:

http://www.ted.com/talks/pranav_mistry_the_thrilling_potential_of_sixthsense_technology.html

Écrit par : actus | 12/03/2010

Edit: tiens, si! Les commentaires ont été pris en compte.

Écrit par : actus | 12/03/2010

Actus,
Je ne suis pas un libéral. Mais je suis absolument contre les situations de rente (ex les sociétés du cac40 qui bouffent à tous les rateliers au profit des actionnaires).
Autant je respecte les "entrepreneurs" et autres capitaines d'industrie qui ont travaillé et risqué leur argent, autant je considère que dans ces sociétés transnationales le risque est une notion complètement absente. Cela ne m'ennuyait pas dans la mesure où ces transnationales "jouaient le jeu" en renvoyant l'ascenseur à la collectivité et en fournissant du travail. Aujourd'hui ce n'est plus la cas. les sous-traitants sont eux même obligés de casser leurs prix voire choisir entre délocaliser ou déposer le bilan.
Il y a un vrai problème de flux d'argent.
C'est pour ça que je considère que ces transnationales parasitent le secteur public.

Quant à une déréglementation, je ne l'envisage même pas. En matière économique, je pense comme Montesquieu en matière politique :" quiconque a du pouvoir est porté à en abuser".
L'exemple le plus flagrant est celui de Microsoft qui pour éliminer la concurrence, rachète ses concurrents. Et d'ailleurs, Bill Gates fait du lobbyisme auprès de la Commission Européenne pour que les nouveaux logiciels fassent l'objet de brevets (rachetables et hyperprotégés contre la concurrence).

Écrit par : elmone | 13/03/2010

Elmone,

Je ne suis aps un fanatique des multinationales mais dire qu'elles ne prennet aps de risque est faux. Si nous prenons l'exemple de total, la découverte de chmaps pétrolifère puis leur exploitation a un coût énorme, et els recherches ne sont asp toujorus (loin s'en faut) couronnées de succès. Je te concède que le risque des multinationales est larghement moins élevé que celui d'une PME. Où je te rejoindrais volontiers, c'est sur les équipes de direction qui n'ont rien d'entrepreneurs mais putôt de directeurs de cabinets n'ayant aucun compte à rendre (et certainement aps devant leurs actionnaires sauf erreurs patentes et coûtesues); c'est une des raison pour elsquelles je suis un fervent parisdant de la particpation des salariés au capital des sociétés selon des modalités malheureusement difficiles à mettre en oeuvre de façon équitable (disons la moins inéquitable possible).

Quant à bouffer à tous les rateliers, rien n'oblige l'Etat ou les collectivités locales à répondre à leur lobbying.

le problème de renvoyer l'ascenseur à la collectivité, c'est que dans un monde ouvert il y a concurrence et l'entreprise doit s'adapter ou péricliter puis disparaître. Par ailleurs le business model de sous-traitant est mauvais car si els maregs étaietn suffisantes, il n'y aurait aps sous-traitance. Il y aura donc élimination continue des sous-traitants jusqu'au moment où ils ne seront plus suffisamment nombreux et que le pricing power jouera en leur faveur, ou bien que les entreprises referont de l'intégration verticale (mais ce n'est asp pour demain ni après-demain, ni le jour d'après).

Ce que dit Montesquieu s'applique à toute forme d'organisation, à tout coprs social: syndicats, entreprises, religions, politique, associations, etc. Ce sont des corporatismes: leur nom à changé mais en fait l'esproit reste le même qu'au mouen âge, défenbdre des intérêts particulier.

Or je suis convaincu que la concurrence (et la Loi qui définit le cadre dans lequel la concurrence doit ou ne doit aps s'exercer) permet d'éviter els situations de monopole, les abus de position dominante et autres situations oligoloplistiques.

Racheter ses concurrents pour les éliminer n'est asp nouveau et a toujours eu lieu. Cependant l'innovation permet à de nouvelels sociétés d'apparaître et d'établir uen nouvelle concurrence. Si tu regardes, Microsoft est plutôt dans une situation précaire: tu peux choisir Linux (gratuit) ou Mac OS plutôt que windows, Open Office (gratuit) plutôt qu'Office suite, etc. Bill Gates fait du lobbying? Rien n'oblige la Commission à écouter les lobbyistes. Personnellement, je souhaite l'interdiction des lobbies.

Écrit par : actus | 13/03/2010

Oui, c'est surtout ça que je reproche tu as mis le doigt dessus.
C'est le monde économique qui décide pour l monde politique.
Probablement du fait du chantage à l'empli d'ailleurs.
J'ai l'impression de tourner en rond

Écrit par : elmone | 13/03/2010

Ce ne sont ni les profits des entreprises ni la Bourse en soi qui sont condamnables mais le fait que ce n'est plus que pure spéculation, totalement déconnectée de l'économie réelle. Or, la leçon qui eût due en être tirée après le krach du 11 septembre 2008 n'a pas été entendue par les acteurs de cette débâcle. Tout est reparti sur le même pied... En attendant le prochain tsunami financier qui devrait emporter toute cette sale engeance. Seule la date n'est pas connue. Plusieurs articles du Monde diplomatique, au début des années 90 mettaient en garde contre les très opaques produits financiers des banques.

Écrit par : Kamizole | 14/03/2010

Kamizole, oui.
Et si la leçon n'a pas été retenue c'est parce que les opérateurs savent que quelles que soient les conneries qu'ils feront, l'Etat n'aura pas d'autre choix que de rappeler.
Ces opérateurs, adeptes du laisser-faire comptent sur l'Etat pour les garantir !

Écrit par : elmone | 14/03/2010

Je ne lis pas les commentaires, y'en a trop !
:-))

Ce que j'aime beaucoup dans les théories des gentils libéraux, c'est le principe d'auto-régulation du marché. Genre, tout va bien si on ne fait rien !
C'est un tantinet naïf !
:-))

Écrit par : Monsieur Poireau | 14/03/2010

Oui, "la raison du plus fort est toujours la meilleure".

Écrit par : elmone | 14/03/2010

Je ne suis pas une specialiste en economie , et je ne vais jeter la pierre à personne : mais cette ECONOMIE LIBERALE que l'on defend tant, la concurrence, l'innovation ...etc tout ça pour quoi ? Pour rendre les hommes moins utiles à la societé! je suis désolé mais les grandes entreprises aujourd'hui profite du systeme. La main d'oeuvre est trop chere , on delocalise ! Jusqu'a combien de benefice faudra t-il faire, pour qu'une entreprise garde ses employé quand elle gagne des milliards ! Je bosse dans une entreprise du CAC40 et je peux vous dire, que tout ce que ces société font, c'est tuer le systeme public, qui j'en suis sure, est le seul à pouvoir garantir une vrai base social POUR TOUT LE MONDE , car le systeme liberal repose sur les inegalités!!

On s'offusque quand les haitiens sont demunies (je suis de tout coeur avec eux) mais on accepte qu'il y ait des SDF, des travailleurs pauvres ! Ou est le progres , le resultat de tout ce que pour quoi on s'est battue dans l'histoire de la France ! La seul raison qui motive le maintien de ce systeme c'est que chacun veut en tirer son benefice , mais quand il yaura 80% de gens dans la merde et 20% de riches , j'espere que ceux qui defendent ce systeme seront dans la bonne categorie ! Le partage des richesse devrait etre un valeur en ce 21eme siecle, mais non !

Les entreprises du CAC40 font des benefices, mais hier encore on nous a expliqué qu'on ne pouvait etre augmenté à cause de la crise ? Je veux bien comprendre que les choses ne sont pas aussi simples, mais on a tendance à les rendres plus compliqué qu'ils ne le sont !

Pour moi c'est l'ETAT qui doit dicter les regles et obliger les grandes entreprises à contribuer à hauteur de leur moyen et ne pas donner de niches fiscales ! S'ils s'en vont, ben tant pis, on reconstruira une autre economie avec les entrepreneurs qui veulent rester en france !

L'economie mondiale, Nouvel ordre modiale , on sabote la reel capacité des etat au nom de la bourse ! Mais la Bourse elle vit pas chez moi, et la seule valeur que je connaise , c'est le TRAVAIL!

(merci )

Écrit par : madjou | 14/03/2010

malheureusement le travail a de moins en moins de valeur dans notre société car il nous faut tout de suite , on ne respecte plus le travail des petits !et surtout cette valeur n'est pas la même suivant si on fait travaillé ou si on travaille ! le nouvel ordre mondial ne se fera pas tout seul en regardant la télé , il faut agir ne plus consommer débilement ! a chaque fois que vous achetez quelque chose posez-vous deux questions !
UNE qui l'a fabriqué DEUX en ai-je vraiment besoin ! seule la décroissance nous sauvera du futur marasme économique !!

Écrit par : descroisseur | 18/03/2010

Etant donnés les bénéfices réalisés par ces entreprises, peut-être serait-il décent et normal qu'ils soient amputés (les bénéfices) des aides qu'ont reçu ces multinationales pour ne pas plonger ? Les actionnaires n'ont pas tout perdu (grâce à qui ?), ne pas leur verser de dividendes durant quelques années, serait un remerciement pour l'aide qu'ils ont bien aprécié, et permettrait au contribuable de récupérer et de souffler à son tour. Le contribuable a lui aussi souffert de la crise, mais en plus pour ne pas qu'elle soit comme en 1929, il a aidé (s'est saigné aux 4 veines) pour sauvegarder les emplois de ces entreprises (ou au moins une partie).

Écrit par : ritounet34 | 19/03/2010

Hé bien.
Combien parmi vous possède un PEA ?
Dénoncer un système sans manifestement en comprendre les tenants et les aboutissants est une chose, mais parallèlement, laisser carte blanche à de grands méchants capitalistes qui dévastent le système en souscrivant à des SICAV ou FCP dans un PEA (donc pour échapper à la taxation sur les plues values sinon quel intérêt ?) relève de comportements pour le moins navrants.

Les actionnaires qui exigent du rendement : c'est vous !

Ceux qui inexorablement porteront au sommet des capitalisations honteuses sur les sociétés "vertes" dans le futur au nom du bien de tous (et dans l'espoir de rentabiliser vos investissements verts), c'est vous !

Si la bourse c'est mal quittez donc là et vendez d'urgence toutes vos assurances vie, et autres supports financiers sur lesquels vous êtes statistiquement tous engagés.

Écrit par : CAC 40 | 23/03/2010

Superbe travail, je vous remercie pour ces idées, et je partage pleinement ce point de vue. Euh voilà, oui votre site est excellent, je viens de twitter ce billet en espérant que ça vous aide ! PS : Par hasard, auriez-vous des forums ou blogs à me recommander ?

Écrit par : fauteuil boule | 15/06/2010

Chouette article, merci à vous pour les astuces, et je partage complètement votre positon... Hum voilà, votre travail est sincèrement bon, j'ai adoré vous lire ! PS : Ca fait du bien de vous lire !

Écrit par : roger | 06/12/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu