Avertir le modérateur

05/08/2010

"Je n'ai jamais entendu parler d'Eric Woerth"

03ij6ucm.jpg..... C'est ce qu'a déclaré la veuve du sculpteur César (Mme Rosine Baldaccini) suite à l'affaire de succession de ce dernier et la demande de révision de contrôle fiscal relayée par le ministre Woerth. cf le monde entre autres.

Ce serait donc la seule personne en France à ne pas connaître l'ex-futur premier Ministre.

A croire que Mme Baldaccini vit sur une île déserte !!!!

L'île d'Arros peut-être ????

11:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : cesar, succession, woerth, affaire |

Commentaires

Elle est gonflée...

Écrit par : Nicolas | 05/08/2010

Bah ! Encore une qui s'est laissée distraire par les annonces sécuritaires de Nicolas Sarkozy !

Écrit par : elmone | 05/08/2010

Je trouve que tu vas vite en besogne sur le cas César. Mais si ce qu'écrit Libération est exact, ben... démission immédiate de Woerth.

Mais franchement je suis loin d'être convaincu: j'attends les preuves plutôt que les dires.

Écrit par : actus | 05/08/2010

Oui oui. Sur le cas César, la lumière est loin d'être faite.

Mon billet se veut plus ironique par rapport à la phrase de la veuve de César qu'autre chose.
Tout le monde a entendu parler de Mr Woerth !!!

Écrit par : elmone | 05/08/2010

Ceci étant, quitte à paraître pour un béni oui oui qui découvre qu'il y a des rapports entre monde politique et monde économique, je considère que ça faiot un moment que Eric Woerth aurait du démissionner.
Je ne me place pas sur le plan pénal mais sur le plan moral.
Comment être à la fois dépositaire des finances du Pays et de celles du parti qui fait la quête chez les contribuables les plus riches et qui en échange sont moins contrôlés que les autres.
Ca fait combien de temps déjà que la 3e fortune de France n'a pas eu un contrôle fiscal ?????

Écrit par : elmone | 05/08/2010

Elle a récemment du se mettre des pouces géants devant les yeux ou dans les oreilles :)

Écrit par : Art contemporain | 06/08/2010

Balle de valet

Pour savoir où est passé la lettre volée de sa Majesté, il ne faut pas confier l’enquête à quelque service secret. Il suffit d’interroger le valet.
De deux choses l’une : soit parce qu’il sait où elle est cachée, soit parce que c’est lui qui l’a dérobée.

Maître ici… valet là, selon qu’il plaît à la fortune… ce mot de Beaumarchais, tous les maîtres l’ont occulté, il n’y a plus que les valets pour en récolter les fruits.

Non ! Ce n’est pas une allusion désobligeante à l’adresse des Bettencourt, qui ne sont ni les premiers, ni les derniers, à assister à cette inversion des rôles.
Puisque désormais, les premiers seront les derniers, comme l’a prédit jadis un Roi sans valet…

C’est une nouvelle manière d’être dévoué à son maître, en lui rappelant qu’un valet est un homme avant d’être un laquais, qui peut cirer les pompes mais qui peut aussi vous pomper l’air en divulguant vos secrets les mieux gardés.


http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20valet

Écrit par : tueursnet | 07/08/2010

Art contemporain, le secret du bonheur ?

Tueurs, C'est aussi du Molière cette affaire.

Écrit par : elmone | 07/08/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu