Avertir le modérateur

27/09/2010

Le Procureur Courroye serait un homme libre !

proc-courroye.jpgLe contexte : dans l'affaire Bettencourt-Woerth, les liens de ce dernier, ministre du budget à l'époque des faits, avec l'entourage de Mme Bettencourt  sont mis en évidence par la presse. Cell-ci étant à la fois 1ère contribuable de France et importante donatrice du parti au pouvoir (l'UMP), Mr Woerth est soupçonné de céder à un conflit d'intérêt. Le Parquet doit ouvrir un dossier. L'enquête préliminaire est confiée au Procureur Courroye. Celui-ci est connu pour être un proche du Président Sarkozy. Il se trouve, que dans l'affaire Bettencourt, le nom du Procureur Courroye est brièvement cité.

Le problème : l'enquête est menée par un proche du Président Sarkozy (Mr Courroye), aux ordres du Gouvernement dont émane un des suspects. On peut s'interroger sur l'indépendance du Procureur vis à vis du Pouvoir Exécutif qui pourrait vouloir protéger un de ses ministres (Woerth) voire plus  ...

La solution logique face à un tel cas de figure : le représentant du Parquet se dessaisit d'une certaine manière du dossier pour ne pas être soupoçonné de subjectivité, en saisissant un Juge d'Instruction (magistrat indépendant désigné en général dans les affaires compliquées) ou une juridiction.

Le grain de sable : Mr NADAL, Procureur Général à la Cour de Cassation, le premier "parquetier" de France (et donc supérieur de Mr COURROYE) se saisit du dossier et donne son avis. S'il estime que la saisine de Juridiction n'est pas opportune, il conseille clairement la solution de la désignation du Juge d'Instruction.

Conclusion (provisoire ?) : qu'à cela ne tienne. Mr le Procureur Courroye continue à vouloir garder le dossier !!

Qui peut-il etre suffisamment persuasif avec Mr Courroye pour que ce dernier refuse de suivre les recommandations du 1er Parquetier de France ???

Commentaires

Courroye est soutenu par quelqu'un de plus haut que son supérieur hierarchique, peut-être…
:-))

[Juridiquement, il me semble, sans être spécialiste, que tous ces conflits d'intérêts croisés, feront que toute la procédure sera simplement annulée à la fin. Et quid du dossier médical de Bettencourt qui aurait été détruit ? Idem pour l'homosexualité de feu M. Bettencourt ? :-)) ].

Écrit par : Monsieur Poireau | 28/09/2010

La réponse qui s'impose c'est que ce n'est pas un Courroye de transmission. C'est de plus en plus désuet d'arborer des médailles comme à l'école primaire, et il serait temps de revoir ces costumes surannés.

Écrit par : Mathaf Hacker | 28/09/2010

Mr Poireau Ben .... On n'est pas très loin du traffic d'iinfluence. Mais bon, le juge (enfin le Proc) décidera.

Mathaf, cet habit leur donne peut être l'allure de sages respectables.

Écrit par : elmone | 28/09/2010

De deux choses l'une: - soit l'Elysée ne mesure pas combien cette mise à pied de la justice est dévastatrice dans l'opinion et dans ce cas ils sont vraiment incompétents - soit l'Elysée en a conscience et choisit de passer outre, ce qui laisse à penser qu'il a plus à perdre en étouffant cette affaire aussi grossièrement qu'en laissant la justice opérer de façon indéoendante. Dans les 2 cas, cette immiscion dans le cours de la justice risque de laisser des traces dans l'opinion et de faire le jeu des extrêmes. C'est bien gentil d'aller draguer le FN en expulsant des Roms, mais c'est forcément improductif si dans le même temps on donne raison à leur slogan "Tous pourris".

Écrit par : gants kevlar | 29/09/2010

Je suis tout à fait d'accord.

Écrit par : elmone | 29/09/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu