Avertir le modérateur

03/10/2010

Le Maréchal Pétain était le plus anti-sémite

petain-hitler.jpgEn des temps où on parle beaucoup de nationalité, le document exhumé par Serge Klarsfeld est d'importance.

On a régulièrement présenté le Maréchal Pétain comme un bon bougre qui servait de bouclier à la France pendant que De Gaulle s'apprétait à frapper depuis Londres de son épée, l'envahisseur nazi.

Ca a d'ailleurs été le système de défense de Me Payen et Isorni 2 des 3 avocats de Philippe Pétain à la libération.

L'unique vrai salaud étant Laval qui dailleurs à la différence de Pétain a été tué à la Libération. Dans le pire des cas, Pétain était présenté comme un vieillard qui avait des absences et qui était manipulé par son chef de Gouvernement.

Il apparaît que le Document Original établissant le statut des Juifs en France en 19450 a été retrouvé et que ce document est annoté, dans un sens de sévérité accentué à l'égard des Juifs, par le Maréchal Pétain.

Ainsi, c'est Pétain qui a décidé d'étendre le champ d'application de ce texte aux Juifs français ! Alors que les Allemends ne le demandaient pas ! A l'origine le texte excluait les les descendants de juifs nés français ou naturalisés avant 1860 !

Hé ! Oui ! C'est de là que date la première différence entre Français naturalisés et Français tout court ...

Bien sûr ! Nous n'en sommes pas là !

Ceci étant, c'est pour moi l'occasion de rappeler qu'en France il y a une vieille tradition d'extrême droite ! Tradition qu'a récupérée  Jean-Marie Lepen. Que cette tradition était (et est peut-être encore) très développée dans le milieu militaire (tendance officiers supérieurs) français.

A chaque fois que le Pouvoir politique s'est soumis au pouvoir militaire, l'extrême droite a pointé son nez.

Au moins, le pouvoir actuel (et je le mets à son crédit) semble s'affranchir du Pouvoir Militaire français.

Pourvu que ça dure.

Commentaires

PUTAIN DE PETAIN

Écrit par : SCHREIBER JOELLE | 03/10/2010

On se fait un petit fantasme pinochétiste, là, d'un coup, en ce triste dimanche ?

Écrit par : Didier Goux | 03/10/2010

Hou laaa. Mr Goux en personne !!

Non, simple réaction à l'actualité.

Écrit par : elmone | 03/10/2010

Non, parce que, pour ce qui est de l'armée française, dans l'état où elle est, la malheureuse, elle serait à peine capable de prendre le pouvoir à l'Opéra : la troupe des petits rats suffirait à la mettre en fuite.

Écrit par : Didier Goux | 03/10/2010

Peut être.

Cela dit, on a vu dans quel état l'armée française était en juin 40 ....

Écrit par : elmone | 03/10/2010

Il existe une émission de Daniel Mermet sur ce sujet avec de beaux extraits audios des discours de Pétain et de la foule qui l'acclame. Car il était populaire, évidemment !

N'oublions pas les liens ténus entre les Dassaut et la droite française. Ils semblent inextinguibles, même avec un Rafale dont personne ne veut et que la France paie rubis sur l'ongle Rolex au poignet.

Je ne sais pas si cette plateforme prend le HTML en commentaire, on verra bien.

[Dommage on n'a pas les heures de commentaires. Pour Didier Goux, ça permet ou non, de relativiser ! :-) ].

Écrit par : Monsieur Poireau | 04/10/2010

Non, ce n'est pas petit fantasme en un dimanche matin ensoleillé ! C'est tout simplement parce que la consultation des archives de notre histoire devient possible avec la levée du secret-défense. Plusieurs réactions possibles :
Les anti-sémites qui restent anti-sémites, tout comme les racistes anti-noirs protestaient quand on a soulevé l'esclavagisme et ses atrocités.
Les curieux de notre histoire, qu'elle soit belle, laide ou ignoble. Ils sont pragmatiques.
Les saints Thomas, incrédules qui dénient tout en ne faisant pas confiance aux autres.
Les descendants des participants à ce généocide qui cultivent - à tort - un syndrome de culpabilité. Ce n'est pas agréable de savoir que son père, sa mère, ses grands-parents ont participé à un génocide par lâcheté ou anti-sémisme... et quand on vient le leur rappeler, encore moins parce qu'ils espèrent que l'affaire est enterré definitivement, ce qui calmerait leur conscience... par procuration. À ceux-la je dirais "vous n'êtes pas responsable des erreurs et crimes de vos ancêtres". Restez zen !
Enfin, les autruches, ceux qui ne veulent rien voir car c'est trop pénible de réfléchir, c'est trop dégueulasse, laid, ou que ça ne les intéresse pas. Ils préférent le tour de France, l'Euro de foot, le Mondial, la Formule 1.

Aux USA, 2 autres dossiers explosifs sur les ignominies de la nature humaine viennent de surgir de la boîîte à malices des archives nationales... tel un diable du bénitier, ce qui a horrifié le peuple américain.
À côté de ce qu'on y apprend et fait par des hommes sensés, les humiliations d'Abou Graïb sont des enfantillages de soldats qui s'ennuyaient comme des rats morts et se distrayaient comme ils pouvaient... sans blesser ou tuer. Chose qui ne se compare pas aux 80 vies d'innocents (femmes, hommes, enfants) ôtées par un camicase sur un marché très fréquenté.... sans compter les estropiés à vie.

Écrit par : Twister | 04/10/2010

Personnelement je ne pense pas que le maréchal Pétain était plus antisémite que la moyenne des française ou bien même des européens à cette époque. Ne faisons pas de parallèle entre aujourd'hui est hier, le contexte n'était pas le même. Notamment sur l'antisémitisme ambiant. Pour ce qui est des rajouts sur ce texte, il va maintenant falloir prouver que ces rajouts n'ont pas été exigés par d'autres. Dire que les allemands n'ont rien imposés à la France en 1940 est un non sens total au vu de leur façon de gérer les pays occupés. La France avait perdue et était sous la coupe de l'Allemagne qui disposait en plus de 1.5 millions de prisonniers de guerre chez eux. Les allemands n'ont jamais manqué de faire pression du Vichy avec ses prisonniers pour obtenir ce qu'il voulait. Après loin de moi l'idée de dire que Pétain était blanc comme neige sur le sujet des juifs mais je trouve ça réducteur de brandir un document et d'en sortir LA vérité que l'on veut par tous les moyens nous imposer. Est ce que monsieur Klarsfeld s'est posé la question des pressions qui étaient sur Pétain au moment d'annoter ce texte? Y'a des jours où j'ai l'impression qu'on veut nous faire croire qu'à cette époque, les allemands n'occupaient la France que pour faire reposer ses soldats et les français avaient le droit de décider tout ce qu'il voulait sans que les allemands ne trouvent rien à redire.

Écrit par : rabbit | 04/10/2010

LA NUIT FRANCAISE

Le sort de la France fut scellée en quelques mois.Et les explications d'un tel effondrement sont-elles dites,elles,depuis 70 ans?Où en est la recherche historique française?Pas la pseudo-recherche historique qui essaie de faire croire à plus de 64 millions d'habitants-traités comme des benêts-que cet effondrement était "imprévisible".Où en est la véritable recherche historique,sérieuse et documentée,libre des pouvoirs établis et indépendante des cercles de "pensée" favorables à la disculpation du Maréchal(le pseudo « bouclier »)?Où en sont celles et ceux qui refusent de s'abaisser à reconnaître une quelconque valeur à des interprétations historiques parfaitement éculées et radicalement contredites par un tel document?La question qui est posée,derrière celle de Pétain,c'est celle du rôle des élites dirigeantes de la France dans l’entre deux-guerres.Un grand pays démocratique dirigé par des élites dignes du Panthéon et de la légion d’honneur,des élites éclairées,admirables et courageuses(à commencer par le glorieux Maréchal Pétain bien entendu) nous répond-on sur tous les tons.Le pétainisme-en sa vérité- jette évidemment une lumière à la fois nouvelle et crue sur cette version mythique de l’histoire qu’il conviendrait de commencer à réviser.Pour des raisons scientifiques-à l’évidence-mais aussi pour des raisons morales car le pétainisme est en premier lieu,à mon humble avis,l’aboutissement d’un processus de pourrissement du politique en général et de la démocratie en particulier.Le choix argumenté,motivé et justifié d’organiser l’anéantissement de boucs émissaires désignés avec une grande précision et beaucoup de soin correspond au point d’arrivée de cette décomposition de la politique(entendue au sens le plus large à savoir la vie dans la cité).Le choix délibéré et pleinement assumé par des « élites » de très faible valeur humaine de conduire à la destruction des catégories entières de la population est au cœur du pétainisme.Et le pétainisme serait le résultat d’un accident de l’histoire.Je pense,tout au contraire,que le pétainisme plonge assez profondément ses racines dans l’histoire de la France.Cela a été fort peu expliqué et celles et ceux qui s’y essaient deviennent assez vite des parias ou des tricards dans leur propre pays.Autant dire,par voie de conséquence,que la question du pétainisme est toujours d’actualité.La mémoire du pétainisme et de ses crimes est donc,à plus d’un titre,gênante.Selon certaines élites dirigeantes françaises le dossier doit rester clos.Je suis de ceux qui ne l’entendent pas ainsi.

Écrit par : surmely alain | 04/10/2010

Mr Poireau, je ne connaissais pas !

Twister, effectivement prendre du recul permet de relativiser.

Rabbit, oui. Il est possible que Pétain ait eu des pressions. Ceci dit, lors de son procès (qui était ce qu'il était certes), ses liens avec la cagoule ont plusieurs fois été évoqués.

Alain, je suis d'accord. L'histoire de Pétain n'est pas un hasard. Il y a en France une vieille tradition (je l'ai dit) d'extrême droite. En plus de cela, les Juifs ont été également persécutés en France (de même que les Cathares, les protestants). C'est d'ailleurs entre autre pour ces raisons que je crois qu'il faut se battre pour la laïcité aujourd'hui.

Écrit par : elmone | 04/10/2010

"Que cette tradition était (et est peut-être encore) très développée dans le milieu militaire (tendance officiers supérieurs) français". Là Elmone, je trouve que tu pousses: l'armée française est la grande muette! Elle se fait exploser au Drakar, se fait tirer dessus en Afghanistan, en Afrique et ailleurs aux ordres du pouvoir politique qui ne lui donne pas les moyens de ses missions. Une guerre en France aujourd'hui ça serait comme en 40, des soldats courageux avec un armement surranné (pareil au début de 14-18) et un commandement approximatif (sans parler des politiques la queue de pie entre les jambes).

La dernière fois que l'armée française a "menacé" le pouvoir politique (et encore menacer est un bien grand mot), c'est aves l'Algérie: réaction à la parole donnée par les militaires aux populations locales trahie par les politiques en Indochine, puis en Algérie ce qui est apparu inacceptable à nombre d'entre eux. Il est vrai qu'entre la parole d'un militaire et celle d'un politique, la défination est diamétralement opposée.

Pour revenir à l'armée française aujourd'hui, notre marine est inopérante et nos forces aériennes en sont réduites au canibalisme pour avioir quelques dizaiens d'avions opérationnels. L'armée de terre, comme d'habitude est délaissée.

Bref, même els américains en Afghanistan ont pitié de nos militaires et de leur équipement (je ne parle pas le la légion et autres troupe d'élite, mais du reste)

En passant, Dassaut s'appellait Bloch (excellents avions d'ailleur qui ont servi pendant la 2ème guerre mondiale).

Écrit par : actus | 05/10/2010

Actus, je n'ai pas dit que toute l'armée française était d'extrême droite.
Mais je maintiens qu'il y a une tradition en ce sens.
Le fait qu'on l'appelle "la grande muette" ne l'interdit pas.
La Cagoule était infiltrée par les militaires.
L'affaire Dreyfus a été possible par cette tradition empreinte d'extrême droite.

Et quant à la dernière fois où le pouvoir politique a été menacée par les militaires, c'était début des années 60. C'est pas si vieux....
Une armée n'a pas besoin d'être puissante pour faire un coup d'Etat.

Écrit par : elmone | 07/10/2010

L'affaire Dreyfus c'était à la fin du XIXème à une époque où une bonne partie de la France était anti-sémite.
Les putsch des généraux en Algerie n'avait ausune chance de menacer la démocratie en France. De Gaulle et ses conseillers ont habillement utilisé les troubles en Algérie pour revenir au pouvoir et s'y maintenir jusqu'au referendum de 1969.

"Une armée n'a pas besoin d'être puissante pour faire un coup d'Etat."

Quelque soit la terminologie qu'on utilise - coup d'état ou révolution - c'ets toujours le fait d'une minorité agissante et bien organiser, le reste suit ou courbe l'échine... ce n'est pas propre à l'armée.

Et je maintiens que l'armée française est aux ordres des politiques (même quand ça ne lui plaît pas) et leur obéit quelque soient ses états d'âme et non le contraire.

Écrit par : actus | 09/10/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu