Avertir le modérateur

23/10/2010

La Démocratie et l'image de la France

deb98936-de06-11df-9971-401c095ef742.jpg"Je comprends qu'ils appellent à manifester avant qu'une loi soit votée, pour obtenir des modifications. Mais une fois la loi votée, elle doit s'appliquer. C'est la démocratie. Quant à la violence des «radicaux», elle est inacceptable et nous ne l'acceptons pas. Le président de la République l'a dit fermement. Le blocage n'est pas un droit, mais une dérive grave. L'enjeu dépasse les retraites: il s'agit de l'image de la France et de notre capacité à dépasser nos vieux démons, à surmonter l'immobilisme."

C'est la conclusion de l'interviouve que donne Mr Eric WOERTH dans le figaro.

Une remarque d'abord. Mr WOERTH est particulièrement intransigeant quant à l'application de la loi. Ce qui, selon moi, n'est pas un défaut pour un homme politique, mais qui prête à sourir quand on connaît l'actualité récente du Ministre des affaires sociales.

Quand je disais que cet homme reprenait du poil de la bête. C'est à se demander si ce n'est pas lui qui sera le prochain 1er Ministre.

J'en viens au fond de la "conclusion" de Mr Woerth.

Ainsi donc, pour Mr le Ministre, une manifestation ne se conçoit dans une démocratie, qu'à l'encontre d'une loi non encore votée. Une fois la loi votée, le Peuple ne peut plus la contester !

Curieuse conception de la Démocratie. Moi qui croyais que Démocratie signifiait "souveraineté du peuple" !

Quant à l'Image de la France, je ne vois pas ce que cette remarque vient faire dans ce débat. En plus de cela, je ne savais pas le Gouvernement soucieux de l'image de la France. Du mois si je me réfère à l'épisode récent des Roms, ou à celui de l'accueil en grande pompe du "Président" Khadafi, ou encore à celui du discours inoubliable sur les Africains à Dakar ...

Mais surtout ! La violence des Radicaux ! Je trouve que c'est facile d'en parler en ces termes. Surtout de la part d'un Gouvernement qui a fait descendre dans la rue pour un même projet en moyenne 3 millions de personnes plus de 6 fois.

Venant d'un Gouvernement qui a fait voter selon la procédure d'urgence (une seule navette parlementaire au lieu de 2) une réforme dont l'enjeu est primordial pour l'avenir des Français, et qui a en plus occulté les débats en utilisant l'article 44 de la Constitution, ces remarques sur le radicalisme ne manquent pas de sel et frisent la provocation !

Mais on va dire que je m'acharne....

Commentaires

Les communicants ont préparé un coup d'avance d'éléments de langage. " Mais une fois la loi votée, elle doit s'appliquer. C'est la démocratie" C'est tout ce que vous entendrez les prochaines semaines dans la bouche de cet exécutif. Merci les sénateurs, vous pouvez repiquer un somme jusqu'à la prochaine convocation à l'Élysée.

Écrit par : captainhaka | 23/10/2010

Oui, l'expression "train de sénateur" n'a plus cours.

Et c'est évident que Mr LARCHER (comme le Président de l'Assemblée nationale),est aux ordres.

Écrit par : elmone | 23/10/2010

L'inquiétant de cette réforme est que ses 'radicaux' sont d'abord : ratios économiques, arithmétique budgétaire, démographie, chômage, concurrence internationale, taux de change, faiblesse de notre investissement industriel... La violence de ces radicaux-là, elle, est parfaitement acceptée. Elle n'a rien à voir avec la démocratie et peut d'ailleurs s'aggraver encore d'ici cinq ou dix ans.

Écrit par : Phil | 23/10/2010

Oui. Le but est de plaire aux marchés pour pouvoir mieux leur emprunter

Écrit par : elmone | 23/10/2010

Si les 35 h n'existés pas la retraite à 60 ans aurait encore de beaux jours en France car la production n'aurait pas baissee et les revenus avec,CQFD

Écrit par : elisabeth | 23/10/2010

excusez la faute sur exister

Écrit par : elisabeth | 23/10/2010

Mais Elisabeth, la production n'a pas baissé.
C'est simplement la répartition des revenus vers le capital d'une part, le travail d'autre part qui a été modifiée.

En plus de cela, les revenus du travail sont plus imposs que les revenus du capital ...

Écrit par : elmone | 23/10/2010

La démocratie, ce serait que le peuple puisse voter sur l’âge de la retraite.

Voir http://horsparti.blogspot.com/2010/10/quand-les-francais-voteront-ils-sur.html

Écrit par : horsparti | 24/10/2010

D'autant plus qu'il me semble que le référendum d'initiative populaire était très à la mode en avril ...2007

Écrit par : elmone | 24/10/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu