Avertir le modérateur

08/02/2011

François Fillon n'arrive pas à calmer le jeu !

francois-fillon2.jpgComme d'habitude après un écart de langage du Président Sarkozy, François Fillon est monté au créneau pour tenter d'apaiser les esprits des magistrats.

Il faut dire que la fronde des magistrats qui est partie du lieu où "l'écart de langage" présidentiel s'est produit, se propage dans le Nord et surtout à Paris. Et surtout les parquetiers et Présidents de Tribunaux et de Cours suivent le mouvement.

Il était donc urgent d'éteindre l'incendie ... Du moins de tenter de l'éteindre.

Le Premier Ministre s'y est employé ! Sans succès....

Une fois n'est pas coutume,  on a senti le Chef du Gouvernement un peu à côté de la plaque dans son argumentation.

Ainsi quand il considère la réaction des magistrats "excessive" (cf le monde). Il devrait ne pas oublier que notre Président, tout grand utilisateur des juridictions qu'il soit,  attaque régulèrement les magistrats et les décisions prises. Le chef de l'Etat peut même s'estimer heureux de ce que les magistrats aient fait preuve depuis 4 ans d'une si grande réserve à son égard.

De cela François Fillon ne se rend pas compte et n'en fait pas mention.

François Fillon est surtout en (inhabituel) décalage quand il déclare :"le crains que (la réaction des magistrats) ne puisse pas être comprise des Français" (cf site d'europe 1).  Je me demande ce que la compréhension des Français vient faire dans cette affaire politico-constitutionnelle !

Car enfin ...

Nous avons un Président (censé être le garant des institutions il faut le rappeler) qui émet une énième attaque des magistrats en déclarant de façon publique, péremptoire et avant le résultat de l'enquêtre interne :"Quand on laisse sortir de prison un individu comme le présumé coupable sans s'assurer qu'il sera suivi par un conseiller d'insertion, c'est une faute. Ceux qui ont couvert ou laissé faire cette faute seront sanctionnés, c'est la règle"

Face à cette attaque de trop, nous avons une fronde des magistrats. Et le Chef du Gouvernement fait référence à ses doutes sur "la compréhension des Français" !!!!

De la part d'un Gouvernement qui a comme leitmotiv que la politique du Gouvernement ne se décide pas dans la rue (voir entre autres la rigidité du Gouvernement face aux manifestations contre la réforme des retraites), c'est un peu fort de café.

Mais bon .... Mr Fillon devait déjà penser à autre chose au moment de ces déclarations ...

22:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : fillon, sarkozy, justice, fronde |

Commentaires

A ces vacances en Egypte au frais de Moubarak par exemple ?

Écrit par : b.mode | 09/02/2011

Bon, ça apprendra à Sarko à tourner sa langue 7 fois dans la bouche de Carla avant e dire une connerie de plus.
Je pensais ce matin à son bilan depuis son élection, ce n'est guère glorieux: il a réussi à se mettre pratiquement tous les corps de métier à dos !

Écrit par : Homer | 09/02/2011

Quand Fillon prend la défense de son pote, il ne fait que jouer son rôle. Il ne peut pas faire autrement. Je ne vois rien d'étonnant à ce qu'il minimise la portée des paroles de sarkozy. Quant à son intervention, elle lui aura sans doute été commandé par le principal intéressé. N'oubliez pas qui est le maître.

Écrit par : Klm | 09/02/2011

b.mode, ben oui

Homer, oui. Il a oublié que les Français font forcément partie d'un corps qu'il a un moment donné critiqué.

Kim, c'est bien Nicolas Sarkozy le maître. Mais ce qui est fou c'est que c'est F Fillon qui doit tempérer les propos de son Maître.
Ca ne fait pas très "Vè République" !

Écrit par : elmone | 09/02/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu