Avertir le modérateur

15/02/2011

La France a le bonnet d'âne de l'encadrement des élèves

bonnet-ane_090258018E00040180.jpgIls en ont parlé au journal de France 2 de ce midi. C'est écrit dans le monde et le figaro !

Les élèves Français (ceux du primaire et du supérieur) ont moins de profs que leurs voisins.

Oui ... Ce sont même les élèves les moins encadrés de tous les pays de l'OCDE.

C'est l'occasion pour moi de rappeler que l'OCDE comprend 30 pays parmi lesquels l'Allemagne, l'Autriche, l'Australie, les USA ainsi que ... La Pologne, la Turquie et le Mexique.

C'est certainement une surprise pour beaucoup ; on entend tellement qu'il y a trop de profs en France.

Cela dit, ce n'est pas à la prochaine rentrée que ça va s'arranger (voir ici)

Je ne sais pas ce qu'il faut penser d'un Pays qui brade son éducation.

Et vous ?

18:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ocde, sarkozy, eleves, profs, primaire |

Commentaires

@elmone : j'en avais déjà parlé hier ici : http://gauchedecombat.wordpress.com/2011/02/14/la-france-derniere-de-la-classe-pour-son-nombre-denseignants/

Mais plus on est à propager l'information, mieux c'est ! Cela permet de lutter contre la propagande d'état... Et les primes des proviseurs !

Écrit par : GdeC | 15/02/2011

l'Allemagne forme les meilleurs ingénieurs du monde et explose ses exportations.
La France forme les meilleurs fonctionnaires du monde et explose ses déficits.
donc, match nul...car selon Mr Attali, dont on a pu remarquer les talents de gestionnaire lors de son passage à la BRED, l'Allemagne n'est pas l'exemple à suivre.

Écrit par : torto66 | 15/02/2011

un point à étudier: combien de profs fonctionnaires, dans le tas? parce qu'en Allemagne, l'institution privée prend aussi une place importante.

Écrit par : Homer | 16/02/2011

Je suis loin d'être convaincu que la relation nombre d'élèves par prof/instit se traduise réellement dans de meilleurs ou moins bons résultats, sauf à mettre 10 élèves / classe et encore...

Quand j'étais en primaire - milieu des années 60 - à la communale nous étions environ 25/classe: que l'on soit 28 ou 22 ne change rien.

Si j'ai bien lu les medias (sans être allé à la source des info ce que généralement j'aime bien faire pour me forger mon opinion à partir des données brutes), les résultats médiocres à l'école sont à rechercher en priorité dans les banlieues "difficiles", qui, et c'est factuel, sont peuplées d'immigrés et de français issus de l'immigration des années 60 et décennies suivantes. Or je crois profondément que l'échec scolaire est le reflet d'une politique d'assimilation qui a totalement failli, en particulier en mettant en exergue et en louant les différences plutôt que le creuset commun qu'est la France.

Il s'agit également de jeunes issus de milieux modestes, mais ceci n'est pas à mon avis une explication valable: l'ascenseur social fruit de l'instruction dispensée par l'Education Nationale dans les années 60 et 70 fonctionnait plutôt bien; il a commencé à se dégrader à partir des années 80.

Mettez deux fois plus de prof/instit et ça n'améliorera au mieux qu'à la marge les résultats scolaires.

Écrit par : actus | 19/02/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu