Avertir le modérateur

19/02/2011

La République du 2 poids 2 mesures

marianne.jpgPersonnellement je n'ai jamais aimé la personne du Président de la République actuel. Je ne pense pas comme lui, je n'aima pas sa façon de faire. Mais je respecte la fonction. Il a été élu par les Français.

Je me suis donc dit en 2007 qu'il y avait forcément du positif à cette élection.

C'est pourquoi, lorsqu'il a pris ses fonctions j'ai écouté son discours volontariste et ai apprécié le fait que dans son langage il emploie le "je" qui engage plus sa responsabilité que l'habituel  "nous"  plus flou.

J'avoue qu'à un moment j'ai apprécié le fait que le Léviathan qu'est parfois l'Administration Française soit astreinte à une vraie responsabilité. Même si lorsqu'il était ministre de l'Intérieur je n'avais guère goûté le fait qu'il fasse muter un commissaire partisan de police de proximité et aimant le football (sud-ouest) qui relevait plus du délit d'opinion.

J'ai apprécié le fait qu'une commission composée de parlementaires se prononce sur les magistrats de l'affaire d'Outreau. J'ai beaucoup moins apprécié par contre, les déclarations du Président dans la Presse attaquant régulèrement les décisions de Justice remettant en cause le sacro-saint principe de Séparation des Pouvoirs.

Le problème est que cette culture de la responsabilité mise en évidence par le Président dans les média a vite trouvé ses limites.

Pour illustrer mon propos je voudrais parler du cas du Directeur Inter-régional des services pénitentiaires de Rennes qui est territorialement compétent dans l'affaire Laétitia du nom de cette jeune fille tuée par Tony Meilhon qui faisait l'objet d'un suivi par les services pénitentiaires. Nicolas Sarkozy avait très rapidement (avant le résultat de l'enquête interne) pointé du doigt la responsabilité des magistrats et des services de police. Cette petite phrase présidentielle avaiot déclenché la Fronde des magistrats.

Il se trouve en plus que la responsabilité des magistrats n'a pas été démontrée. Le Président a donc décidé de faire sanctionner le directeur pénitentiaire, faisant passer celui-ci pour un fusible. Clairement, il fallait un coupable. Observez que le mot "sanction" est récurrent dans le langage présidentiel. Celui de "responsabilité" aussi d'ailleurs.

Souvenez-vous ! Le Président avait procédé de la même façon lors de l'incident ayant mis en cause des militaires suite une erreur de tir à balle réelle lors d'une cérémonie. Un Général avait été limogé ! Pourquoi un Général ?? Et pas un Ministre ?

Ce qui m'amène à comparer la situation de ces fonctionnaires avec celle, politique, des ministres.

Car enfin, en matière de responsabilité des ministres, le Président Sarkozy a réellement mis en place une politique de rupture. Nous avons tous en mémoire l'affaire Woerth qui a duré plusieurs mois de 2010 dans laquelle pour contester les allégations de "conflit d'intérêt" à son encontre, le ministre du budget puis des affaires sociales, s'est empêtré dans le mensonge. Il a été couvert par sa Hiérarchie en restant au Gouvernement de nombreux mois, et même en récupérant un porte-feuille ministériel prestigieux après la sortie de l'affaire.

De conflit d'intérêt, il est aussi question avec la ministre des affaires étrangères dont les parents fricotent en affaire avec le pouvoir qui était en place en Tunisie. Et Madame la Ministre est toujours en place !

Nous avons aussi en magasin, le ministre Brice Hortefeux qui est toujours là malgré 2 condamnations (pas définitives certes puisque faisant l'objet d'un recours).

Curieusement, le Président qui nous a vendu la "République exemplaire" a rompu avec la Jurisprudence Jospin-Balladur qui avait donné comme principe que tout ministre faisant l'objet d'une "mise en examen" (c'est à dire avant même  une reconnaissance par les juridictions d'une culpabilité) devait démissionner !

République exemplaire ?????

Même pas !

Commentaires

Le précédent commentaire était une plaisanterie : ça apprendra à M. Poireau à utiliser mon PC quand il est chez moi et à mémoriser ses identifiants quand il commente les blogs.

Pour le reste, je voulais dire qu'on était bien loin, en effet, de la République exemplaire....

Écrit par : Nicolas | 19/02/2011

Prout.

Écrit par : MonsieurPoireau | 19/02/2011

Ah merde ! Les commentaires sont dans le désordre, en plus. Plus moyen de rigoler...

Écrit par : Nicolas | 19/02/2011

Nicolas, Mr Poireau, arrêtez de chahuter !

Écrit par : elmone | 19/02/2011

victime dans le cadre de mon emploi, de tags diffamants à caractere Nazis.DIFFAMANTS et associants N SARKOZY, la gendarmerie n'accepta ma plainte que pour diffamation par voie ecrite ou moyens electronique, me recommandant de faire attention à moi.La presse au courant des incidents refuse d'écrire 'comme m'a dit la journaliste : vous n'êtes pas de confession ;;;; ce n'est pas de ma faute. Je me suis fait remonter les bretelles par un de mes responsables avec ordre de me taire, sous peine de devoir rester chez moi et d'aller au pôle emploi..... et surtout de ne pas contacter d'élus ou ddautres responsables divers. Voilà mes pneux ont été regulièrement degonflés, appels anonymes, et qui se dégonfle?????? Alors n'allez pas dire qu'il ny a pas deux poids deux mesures......VOUS VOULEZ DES PHOTOS?

Écrit par : THUILIER PAUL | 19/02/2011

Si le précédent commentaire n'est pas un SPAM, j'invite Mr Thuilier à me transmettre un explicatif de son affaire à l'adresse elmone@hotmail.fr.
Le cas échéant, en fonction de ce que j'en observerai, je relaierai son appel.

Écrit par : elmone | 19/02/2011

Je suis victime d'un nazi des blogs (et grossier en plus !).
:-))

[Pas encore lu l'article, désolé, je pointe juste mes mails ! :-) ].

Écrit par : Monsieur Poireau | 19/02/2011

Je dois apporter une précision : ceci est juste une farce, pas du tout une moquerie envers Monsieur Poireau pour avoir oublié de se déconnecter de chez moi. Il avait libre accès à mon PC, à toutes mes identifications et évidemment toute ma confiance, de même qu'il m'a accordé toute la sienne, que je n'ai pas voulu abuser (j'aurais pu faire la même farce même s'il n'était passé chez moi, il n'y a pas besoin de mot de passe pour s'identifier) !

J'ai d'ailleurs publié le démenti tellement rapidement qu'il est apparu AVANT le message initial (il avait fallu que je saisisse les "lettres antispam" qui apparaissent de temps en temps sur les blogs de technologie Hautetfort, comme les blogs 20minutes).

Écrit par : Nicolas | 19/02/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu