Avertir le modérateur

21/06/2011

Après la Grèce ... L'Espagne ??? Et après , à qui le tour ??

FMI.jpgL'économie grecque est à l'agonie. L'Europe va mettre encore une fois la main à la poche. La Grèce a menti à l'UE (avec la complicité de Goldman Sachs).

La Grèce vit depuis des années au-dessus de ses moyens.

La politique de rigueur menée par Papandréou, pour très impopulaire qu'elle soit, n'est pas suffisante. Il faut plus de rigueur. Il faut vendre les bijoux de famille. En clair ; privatiser !

Ca fait plus d'un an que nous sommes assomés par ces leitmotivs.

Un rapport du FMI vient d'être rendu public. Tiens ? Le FMI fait dans la transparence ?

Ce rapport ne concerne pas la Grèce mais l'Espagne.

En résumé, le rapport dit que l'Espagne a fort bien fait de mettre en oeuvre une politique économique de rigueur depuis 1 an, car la situation eût été catastrophique pour elle et les conséquences eussent été désastreuses pour l'Europe vue l'importance relative de l'Espagne.

"Le gouvernement socialiste espagnol a réformé son marché du travail et son système bancaire, tout en reculant l'âge du départ à la retraite. Il a aussi appliqué de nombreuses mesures d'austérité pour réduire ses dépenses. "Cette amélioration de la confiance des marchés qui en a découlé a été décisive non seulement pour l'Espagne mais aussi, compte tenu de la taille systémique de l'Espagne, pour toute la zone euro dans son ensemble" (voir dans le monde).

Là aussi, c'est bien pour le FMI. Mais ce n'est pas suffisant ! Il faut encore réformer le marché du travail (le rendre plus "flexible" comme ont dit aujourd'hui) , diminuer les indemnités de licenciement (un comble en période de chômage), faciliter la négociation collective (ben voyons !).

Quant aux "indignés" et dangers d'instabilité sociale, le FMI n'en a rien à faire.

Bon ... Ben on ne pourra pas dire qu'on n'a pas été préparé à une politique de rigueur en France.

22:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : fmi, grèce, espagne, pigs |

Commentaires

Si en plus c'est Lagarde qui s'en occupe...

Écrit par : Stef | 21/06/2011

Ha je n'avais pas pensé à ça ...

Écrit par : elmone | 21/06/2011

Le FMI ne fait qu'appliquer les calamiteuses politiques d'ajustement naguère infligées aux pays du Tiers-monde, on donne des masses de flouze aux dirigeants (dictateurs) qui s'en mettent plein les fouilles et bâtissent des "éléphants blancs" cependant que l'on serre un max la vis au peuple. Avec comme "maux d'ordre" : les fonctionnaires, voilà l'ennemi. Il est de la dernière évidence que si Lagarde prend la tête du FMI, les pauvres d'Europe ne seront pas mieux traités. Du moment que l'on ne "désespère pas Bettencourt"(titre d'un article d'Hervé Nathan dans Marianne).

Ce sont les agences de notation qui mènent le bal... Ouvrant la voie aux spéculateurs. Sans aucun égard pour le bien commun (un gros mot !). Golden Sachs a pu du même mouvement conseiller la Grèce - y compris maquiller ses comptes pour l'intégration dans la zone euro - et faire courir des rumeurs sur son insolvabilité... Mieux : c'est l'ancien responsable (allemand) de Golden Sachs en Grèce qui est pressenti pour remplacer Trichet à la tête de la BCE. Jamais la critique contre l'ultralibéralisme n'aura été aussi bien illustrée : introduire le renard dans le libre poulailler.

Après l'Espagne, j'ai lu dernièrement que l'Italie était dans le collimateur des agences de notation. En toute logique, s'ils n'avaient besoin de Sarkozy pour faire illusion et le conserver bien au chaud jusqu'en 2012 - d'autant que cela la ficherait mal tant qu'il préside aux destinées des G8 & G20 - la note de la France devrait être dégradée depuis longtemps eu égard à son endettement, balance des paiements dans le rouge, etc... Les caisses sont vides et le recours aux crédits est une autre façon de faire marcher la planche à billets (mais c'est pure "monnaie de singe").

Nous sommes exactement dans la même configuration qu'en 2008 - inflation galopante en plus - et l'on ne dit pas assez que le bilan des banques est farci à la dette (irlandaise, grecque, etc.) de même manière qu'hier aux morgate subprimes. Titrisée comme il se doit. La mèche est allumée, reste à connaître le moment où le feu attaquera les bâtons de dynamite.

Écrit par : kamizole | 22/06/2011

Ils prennent mal, les gouvernements socialistes de l'Europe... (ah là là, Zapatero, le modèle de la gauche française en 2004...)

Non, Lagarde au FMI est peut être la meilleure qui aurait pu leur arriver... (bonne nouvelle, avec un socialiste à sa tête, on a vu ce que ça a donné, et comment ça a fini, hein ?)

Écrit par : falconhill | 22/06/2011

FalconHill,

Oui, mais les garçons d'étage, au Sofitel, ils ne rigolent pas...

Écrit par : Nicolas | 22/06/2011

Kamizole, d'accord sur tout. Quant au lien entre les banques d'affaire et la BCE : c'est édifiant ...

Falcon, à partir du moment où DSK a accepté le FMI, il a beaucoup baissé dans mon estime. Mais bon ... Quant à la fin (comme tu dis) cela n'a rien à voir avec l'économie (à part peut être la bourse).

Nicolas, c'est vrai qu'il s'en passe des choses dans les ascenseurs.

Bidule, je t'efface.

Écrit par : elmone | 22/06/2011

Elmone tu copnnais mon opinion sur la faillite de la Grèce, la faillite annoncée du 1er plan de sauvetage (je t'annonce l'echec du 2ème), la faillite de la construction européenne telle qu'elle a été menée depuis le Traité de Nice, la faillite de l'eurozone tant que les causes réelles des problèmes actuels ne seront pas traitées, la faillite à venir de plusieurs banques européennes (ce que je souhaite afin d'assainir le système - par exemple Dexia aurait déjà dû disparaître en 2008). Je n'entrerai pas dans les détails techniques, mais la peur d'une faille du système bancaire est surévalué et, tout libéral que je suis, je préfèrerais que els denier publics aillent à la recapitalisation des banques qui failliraient plutôt que de finacer à fonds perdus les PIIGS, voire, le Club Med, car la France n'a rien à envier à l'Italie, et par de nombreux aspectys, la situation de la France est plus alarmante que celle de l'Italie.

Tiens, deux chiffres qui en eux-mêmes expliquent la stupidité d'une construction dogmatique de l'eurozone (le maximum de pays doit y participer le plus tôt possible au lmieu de consolider des progrès étape par étape - le temps de la politique n'est définitivement pas le temps de l'histoire):

Solde de la balance commerciale depuis 1993 (le chiffre rapporté au PIB est assez parlant également):

Grèce: - EUR 373 milliards
Allemagne: + EUR 2.075 milliards

Tout es dit...

Écrit par : actus | 23/06/2011

Elmone tu copnnais mon opinion sur la faillite de la Grèce, la faillite annoncée du 1er plan de sauvetage (je t'annonce l'echec du 2ème), la faillite de la construction européenne telle qu'elle a été menée depuis le Traité de Nice, la faillite de l'eurozone tant que les causes réelles des problèmes actuels ne seront pas traitées, la faillite à venir de plusieurs banques européennes (ce que je souhaite afin d'assainir le système - par exemple Dexia aurait déjà dû disparaître en 2008). Je n'entrerai pas dans les détails techniques, mais la peur d'une faille du système bancaire est surévalué et, tout libéral que je suis, je préfèrerais que els denier publics aillent à la recapitalisation des banques qui failliraient plutôt que de finacer à fonds perdus les PIIGS, voire, le Club Med, car la France n'a rien à envier à l'Italie, et par de nombreux aspectys, la situation de la France est plus alarmante que celle de l'Italie.

Tiens, deux chiffres qui en eux-mêmes expliquent la stupidité d'une construction dogmatique de l'eurozone (le maximum de pays doit y participer le plus tôt possible au lmieu de consolider des progrès étape par étape - le temps de la politique n'est définitivement pas le temps de l'histoire):

Solde de la balance commerciale depuis 1993 (le chiffre rapporté au PIB est assez parlant également):

Grèce: - EUR 373 milliards
Allemagne: + EUR 2.075 milliards

Tout est dit...

Écrit par : actus | 23/06/2011

Désolé, j'ai radoté pour corriger une simple faute de grammaire (mais j'en ai oublié d'autres!).

Pour ceux que ça intéresse, d'une lecture toujours intéressante (je m'étonne d'ailleurs que la Cour des Comptes soit toujors indépendantes - il est vrai que ça dépends beaucoup de son Président) lez dernier rapport de la Cour des Comptes:

http://www.ccomptes.fr/fr/CC/Sommaire-25.html

Écrit par : actus | 23/06/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu