Avertir le modérateur

10/09/2011

La première mesure du prochain Président de la République

philippe_seguin-d.jpgC'est Stef qui pose la question de savoir quelle devrait être la première mesure du prochain Président?!

Il la pose à moi, mais aussi à d'éminents blogueurs ( @Jegoun, @despasperdus, @yannsavidan, @Melclalex, @captainhaka, @Romain@Homer, @gael, @elcamino, @sebmusset, @cc, @Juan, @David burlot).

Cette question est d'importance tant la première mesure d'un Président est symbolique de son futur mandat. Ainsi Nicolas Sarkozy a fait voter dès son arrivée la loi TEPA (travail, emploi, pouvoir d'achat) qui a mis en place la défiscalisation des heures supplémentaires, l'accentuation du bouclier fiscal...

En ce qui concerne le prochain président, j'aimerais qu'il remette en place l'autorisation préalable de l'Inspection du Travail aux licenciements économiques.

Cette autorisation préalable a en effet existé. Elle a été créé en 1975 mais a été supprimée par le Gouvernement Chirac en juillet 1986. Je me souviens qu'à l'époque cette suppression avait été justifiée par le fait que ce contrôle administratif dissuadait les entreprises d'embaucher.

 

25 ans après, quelle est la situation ? Les entreprises n'embauchent pas, elles délocalisent.

Mais surtout, les entreprises (je ne parle pas des TPME) se fouttent des pouvoirs publics en demandant des subventions et en faisant du chantage à l'emploi.

Une telle mesure aurait au moins l'avantage de ré-équilibrer le rapport de force !

00:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) |

Commentaires

Oui, et puis il y a bien d'autres manières de contourner la réglementation pour se séparer de son personnel. Par exemple, la rupture conventionnelle. Il y en a eu autant en un mois qu'il y avait de licenciements économiques en six mois auparavant... Il y a vraiment besoin de revoir tout ça...

Écrit par : Stef | 10/09/2011

Excellente mesure en effet! Sans dire qu'elle soit de Gauche, elle permet aux pouvoirs publics de refuser le transfert des "coûts" salariaux d'une entreprise sur ceux des politiques sociales.
Il existe un Etat qui le mette en pratique aujourd'hui, les Pays-Bas. Alors oui, leur marché du ravail reste flexible pour des raisons culturelles et économiques, mais on peut estimer que les néerlandais sont les ravailleurs les mieux protégés du continent, n'en déplaise à nos syndicats!
J'approuve pleinement!

Écrit par : Crapoto | 10/09/2011

Stef, le Gouvernement fait semblant de croire que les parties sont égales et que donc la négociation est possible. Quelle hypocrisie.
Les syndicats français sont loin d'être ceux de l"Allemagne.

Crapoto, intéressant ce que tu dis. Tu en fais un billet ?

Écrit par : elmone | 10/09/2011

pourquoi Séguin?

Écrit par : romain blachier | 10/09/2011

Romain, Philippe Seguin était le ministre des affaires sociales lorsque l'autorisation préalable au licenciement éco a été supprimée.

Écrit par : elmone | 10/09/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu