Avertir le modérateur

12/11/2011

Et si on dévaluait l'Euro ?

euro.1274403813.jpgJe ne suis pas un économiste et je ne voudrais pas entrer dans une discussion de café du commerce.

Mais pourtant.

Nos finances ne vont pas bien. Le seul Pays de la zone Euro qui s'en sort c'est l'Allemagne. L'Allemagne est un des très rares pays de cette même zone à avoir une balance des paiements en équilibre.

Une balance en équilibre devrait être un de nos objectifs prioritaires.

A l'évidence nous sommes plombés par l'Euro.

Aujourd'hui un Euro vaut 1,37 $ alors que en 2003 il y avait parité entre les 2 monnaies. Le Yuan est sous-évalué par la Chine qui refuse de lé ré-évaluer.

Résultat, nous importons pour pas cher et les produits de la zone euro ne sont pas compétitifs à l'export.

Le seul avantage d'un Euro fort est que nous payons le pétrole moins cher que les Américains.

Nous avons une monnaie forte de Pays qui se portent économiquement très bien. Or à l'évidence ce n'est pas le cas (sauf pour l'Allemagne).

Avant 2002, quand un Pays voyait ses finances se dégrader et son économie stagner, il avait la possibilité d'utiliser sa monnaie comme variable d'ajustement : possibilité de crééer de la monnaie, dévaluation ...

En entrant dans la zone UE avons nous perdu cette possibilité ?

Ou est-ce l'Allemagne qui fait blocage ?

Le débat est ouvert.

Qu'en pensent Jégoun, Juan, Romain, Stef, Gaël, Yann, Guy, Homer, Captain Haka, CC, Romain de LyonCorto 74, le faucon, et Actus ?

10:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : euro, dévaluation, yuan, dollar, $, economie |

Commentaires

Des mesures d'austérité n'ont aucune chance de succès sans s'accompagner d'une dévauation de la monnaie. Nous risquerions cependant d'être confrontés

(1) à l'absence d'une industrie de remplacement sur le sol national qui produise des produits devenus chers à l'importation (je n'ai pas d'instrument pour le mesurer)
(2) Une dévaluation de 10, 20 voire 30% ne serait probablement pas suffisante pour améliorer suffisamment la compétitivité de produits dans le textile ou l'électro-ménager par exemple

Par contre, une sortie de la zone euro-DM

(1) redonnerait une marge de compétitivité vis-à-vis de notre principal partenaire commercial
(2) améliorerait la compétitivité de nos produits d'exportation "technologiques" - ferroviaire, aérien, militaire, etc.

Sans sortie de la zone euro-DM de l'euro, la seule variable d'ajustement qui restera pour assainir les finance publiques et amélioer la compétitivité sera la contraction des coûts, et en premie lieu les coûts salariaux (attendez-vous à 15-20% de baisse - voire 30% dans certains secteurs - sur 5 ans et ce à tous les niveaux (ce quii risquerait d'entraîner une fuite de nos actifs qui ont la plus haute valeur ajoutée vers )

Outre une crise du surendettement, nous sommes plongés dans une crise des déséquilibres commerciaux avec des pays très fortement excédentaires et des pays très fortement déficitaires: il faut donc réorienter notre mode de croissance (tout comme aux USA) de la demande vers l'export, et l'arme de la dévaluation (ou d ela réévaluation contrôlée) est utilisée sans vergongne apr les USA (depuis la fin de Bretton Woods) et la Chine.

Seul ce rééquilibrage nous permettra de relancer la croissance sur des bases saines (c'est-à-dire sans effet budgétaire).

Écrit par : actus | 13/11/2011

Actus, c'est bien ce qu'il me semblait.
En plus, il faudrait que cette dévaluation se fasse avant la disparition complête des éventuelles industries de remplacement ...

Écrit par : elmone | 13/11/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu