Avertir le modérateur

14/07/2012

8000 !

psa, peugeot, 8000, aulnayCe fait de Société aura réussi à me tirer de ma léthargie.

Je ne me souviens pas d'avoir vu ça avant. Même quand la métallurgie a été lachée par l'Etat dans les années 70 !

8000 suppressions d'emploi en une seule fois. Et quoiqu'on en dise ("plan", "mesures d'accompagnements"), il y aura des licenciements secs. Sur Rennes Aulnay et Poissy.

Je ne sais pas si les gens se rendent compte de toutes les conséquences.

Les salariés licenciés ou ceux ayant signé la convention de départ volontaire ne retrouveront pas tous un emploi.

Les sociétés sous-traitantes seront également touchés, les transporteurs aussi.

Pis, il sera extrêmement difficile aux salariés licenciés de bouger pour chercher du travail ailleurs. Le prix des maisons va dégringoler et ceux qui n'ont pas fini de payer leur maison ne pourront pas tous vendre .

Certains ont déjà mis en cause la gestion socialiste. C'est pour le moins gonflé. Les causes sont antérieures. Largement antérieures.

Qu'on ne vienne pas me dire que la cause unique en est le "coût du travail". Non .... Les salaires stagnent depuis de nombreuses années (au moins depuis 1998).

PSA inaugure en dégraissant les services de "recherche et développement" ce qui en dit long sur sa volonté de parier sur l'avenir.

Les industriels de la voiture auraient pu depuis 30 ans investir vraiment sur la voiture électrique ils ne l'ont pas fait.

Il y a eu des erreurs stratégiques. Et comme d'habitude, la variable d'ajustement, c'est le salarié. Pas l'actionnaire.

09:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : psa, peugeot, 8000, aulnay |

Commentaires

8000, et ce n'est qu'un début (2000 chez Doux et le reste à venir, BTP etc. - 80.000 d'après la CGT il y a quelques semaines).

L'industrie française en général a un problème: elle se bat sur des produits dont la valeur ajoutée est inférieur à l'industrie allemande et se trouve donc en compétition avec des pays à faibles coûts salariaux; c'ets un combat perdu d'avance.

L'industrie automobile est emblématique en cela: pionnière dans le diesel et le turbo, elle n'a pas su développer des produits demandés par la clientèle, en particulier elle a totalement délaissé le haut de gamme où les marges sont nettement supérieures. L'industrie automobile française se bat sur un marché de masse à faible marge.

Donc, oui il y a eu des erreurs stratégiques (le bas et moyen de gamme exclusif, le retard pris dans l'hybride et l'électrique); il n'en demeure pas moins que sur le segment choisi les coûts salariaux sont beaucoup trop élevés et la France n'est pas compétitive. L'évolution des industries automobiles française et allemande en dit long sur le mal français depuis 30-40 ans...

Aucune de smesures prises par le gouvernement ne va améliroer la compétitivité de l'industrie (je n'atis plus tendre avec le précédent); les Français-électeurs ont également leur part de responsabilité à croire les bilevesées des hommes politiques, en marginalisant els rares courageux qui ont eu le courage de les mettre en face de la vérité: plus on attendra et plus la potion sera méère.

1.4% de baisse du pouvoir d'achat? Ce n'est qu'un début. 0.4% de croissance en 2012, une douce plaisanterie et attendons 2013. Je l'écris d'autant plus volontiers que depuis des années je ne cesse de le mentionner à qui veut bien l'entendre. Mon thème est que le choix est enrte la dévaluation des salaires ou la dévaluation de la monnaie, (le dernier étant impossible dans une zone de taux de change fixe comme l'euro)...

Au lieu de sauver l'euro pour des raison idéologiques, il eût mieux valu laisser la Grèce sortir de l'euro (qui de toutes façons sortira avec le Portugal, etc., probablement France comprise - ou plutôt laisser l'Europe du Nord créer une zone euro-DM) et utiliser les fonds à la recherche un des principaux moteurs de la croissance future.

Le dernier sommet de Bruxelles rajoute plus EUR 21.5 milliards à la France... (d'après mes calculs nous en sommes à EUR 78 milliards depuis le début de la crise grecque pour des clopinettes).

Écrit par : actus | 14/07/2012

Oui, cela dit, sur le segment haut de gamme on auraité été en concurrence frontale avec nos voisins allemands.

Pour le reste, les salaires : beaucoup sont des salariés de sous-traitants (l'industrie auto y fait beaucoup appel) avec des salaires ^procjhes du smic. Si le smic coûte trop cher autant aller bosser directement au Maroc .... Mais qui va acheter les bagnols qui y seront fabriqués ? Les Chinois ? Je ne pense pas.

En ce qui concerne la politique monétaire de l'UE : je ne comprends toujours pâs pourquopi on joue l'euro fort. Le prix du pétrole va continuer de toute façon à augmenter.

Écrit par : elmone | 14/07/2012

Déjà ce qui me fait toujours bondir c'est quand ils disent qu'il n'y aura pas de licenciements secs. Foutage de gueule. Ils vont déjà utiliser toutes l'armada de textes existants pour dégraisser un peu en douceur (retraite, rupture de CDI à l'amiable...)
Puis certains en effet seront reclassés ailleurs. Et ça c'est quand même de l'emploi perdu puisque là où une entreprise recrutera de l'ex-Peugeot elle ne recrutera pas ailleurs, donc si ça ne fait pas augmenter le chômage ça ne le diminue pas non plus.
Et pour finir certains perdront bel et bien leur emploi.

En tout état de cause là c'est même pas pur délocaliser, ce qui déjà était ignoble, mais c'est juste pour le profit des actionnaires. Point barre.

Quant à la stratégie de dégraisser au niveau de recherche et développement en effet, c'est super pertinent, surtout que d'ici 2 ans va bien falloir trouver le successeur de la C3 par exemple...

Écrit par : L. Eternelia | 17/07/2012

L. Oui ....
Tout cela devient d'un banal ...

Écrit par : elmone | 17/07/2012

Le pire je me demande si c'est pas la mauvaise foi de l'UMP en la matière. Parce que franchement, entendre C. Estrosi ou X. Bertrand (un des deux je sais plus lequel) interviewé à l'AN dans la journée et dire qu'on a jamais vu une telle situation depuis des années, et que c'est la faute à la gauche/au PS/à Hollande, bref la faute à tout le monde sauf à eux, ben si c'était pas si terrible ça pourrait être drôle...

Écrit par : L. Eternelia | 17/07/2012

C'était Estrosi. C'est ça la politique !

Écrit par : elmone | 17/07/2012

L C'est ça la "poilitique"

Écrit par : elmone | 19/07/2012

Comme on dit, c'est l'hôpital qui se fout de la charité ;)

Écrit par : L. Eternelia | 19/07/2012

Ah ! parce que PSA fabrique des voitures aussi... ?

http://reflets.info/comment-jai-decouvert-que-psa-fabriquait-des-automobiles/

Écrit par : ptitHom | 21/07/2012

Tu as tort Elmone, tu as déjà vu ça SANS LE VOIR. Au début des années 2000, Alcatel a dégraissé somptueusement ses effectifs en organisant des plans sociaux partout en France et en Europe, pour les mêmes motifs que Peugeot : délocalisation de la R&D. Sauf que comme c'était Jospin qui avait signé les transferts de tech tu préfères te mettre un bonnet sur la tête et des oeillères.
Tu vois, des fois ... faudrait se rappeler avant d'écrire un billet. Toi tu pourrais, tu as l'âge de te rappeler Renault, Boussac et tous les autres des années 2000 mais tu ne préfères pas.
8000 ? mais ce n'est rien mon cher Elmone, rien du tout. Tu entends ce grand silence populaire ? Ce n'est pas la sidération qui en est la cause, les gens s'en foutent. 5 millions de chômeurs, tu crois qu'ils viennent d'où ? La moitié d'entre eux ont fait les frais de la bulle de 2002-2003 aggravée par les contrats aidés.
Ah que la mémoire est douce lorsqu'elle est courte ...
Certains découvrent les ravages du chômage, un peu tardivement dirait-on !
Oui la gauche est en partie responsable, et oui elle refuse d'assumer son bilan des années 2000, avec l'euro, l'Europe et plus de libéralisation jospinienne.
Faut pas être sectaire Elmone, faut en donner à qui le mérite. De droit.

Écrit par : la divine comedie | 23/07/2012

Je mesouviens d'Alcatel. Mais il n'y a pas eu 8000 suppressions d'emploi en France.

Ainsi donc je suis sectaire .... Pourtant je ne parle pas de politique. Je ne mentionne ni Sarkozy ni aucun personnage de drooite.
Tu peux parler de Jospin si tu veux. Mais il me semble qu'à son époque le pays allait mieux.

Écrit par : elmone | 01/08/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu