Avertir le modérateur

20/02/2013

Merci Mr Taylor

taylor,goodyear,dunlop,amiens,ecosMr Maurice M. TAYLOR JR est le PDG de la société TITAN qui a quitté la table des négociations relatives à la reprise du site de Goodyear à Amiens.

Ce Monsieur s'est fendu d'une lettre adressée à Mr Montebourg (et publiée dans les echos) dans laquelle sous couvert des raisons de son désengagement, il explique entre autres, tout le bien qu'il pense des travailleurs français.

Il est probablement vrai que dans cette unité de production les salariés ne travaillent pas 8 heures par jour ! A cause en est une baisse drastique des commandes.

Et pour le reste, ce qu'il dit est probablement vrai ! l

Les Chinois produisent pour beaucoup moins cher que les Français grace à des salaires de misère.

Pour cynique qu'il soit, Mr Taylor dit tout haut ce que de nombreux financiers (je n'ose parler de capitaines d'industrie) pensent tout bas.

Cette franchise désarmante devrait être du pain béni pour un gouvernement de Gauche ... Ne seait-ce que vis à vis de l'UE.

Car la question est la suivante :

Baisse-t-on les salaires français pour les faire arriver à un niveau proche des indiens et chinois ?

Ou alors va-t-on tenter de protéger les sites de production du territoire européen en réinstaurant un minimum de droits de douane ?

Réfléchissez ! Entre ces 2 solutions, ll ne reste pas grand chose !

19:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : taylor, goodyear, dunlop, amiens, ecos |

Commentaires

Moi j'ai pas les moyens de me payer des pneus fabriqués en France, alors je dois aller au boulot à pied?

Écrit par : Artur | 21/02/2013

Que celui qui n'a jamais rien acheté produit en dehors de l'UE lui jette la première pierre. Ca fait quelques siècles qu'on se procure les biens et les services là où l'on propose le meilleur prix. A l'Etat d'investir dans des secteurs d'avenir pour améliorer la compétitivité future de la France. Beaucoup de nos meilleures armes datent des 30 glorieuses (nucléaire, autoroutes, TGV), il faudrait aménager le terreau pour que les entrepreneurs aient envie *et intérêt* à cartonner en France.

Écrit par : Artur | 21/02/2013

Je vais revenir sur un de mes thèmes favoris:

3 solutions pour que la France soit compétitive, prenant pour hypothèse qu'elle fabrique des biens qu'on souhaite nous acheter:

1) Les barrières douanières: aucune chance étant au sein de l'UE et seule la Farnce n'a plus d epoids éconoque suffisant au plan mondial; donc ça ne me paraît guère faisable à moins que l'UE ne le décide ce dont je doute fort (pas l'intérêt des Allemands). Je suis persuadé que l'Europe a été d'une naïveté absolue en ce domaine; tousles pays pratiquent le proctectionnisme, les pays à croissance rapide en particulier.

2) Une dévaluation de la devise: impossible dans un régime de taux de change fixe dans lequel nous sommes avec l'euro (de toutes façons une dévaluation sans réformes de strcuture ne donne que quelques années de répi au mieux)

3) une "dévaluation" des coûts de coûts de production, c'est-à-dire princiaplement les coûts salariaux: c'est ce qui a commencé et va s'amplifier. Le pouvoir d'achat des Français va baisser de 15% au bas mot (sur quelle durée? Je n'en sais rien, mais je dirais au 5-10 ans).

C'est la rançon de politiques économiques, financières et sociales aveugles depuis au moins 30 ans. Un des moyens de réduire cette baisse du pouvoir d'achat consiste à diminuer les charges pesant sur les salariés et le capital, diminution financée par la fin d ela gabegie et une réduction du nombre de fonctionnaires (territoriaux en particulier).

On pourrait éviter cette baisse du niveau de vie (ou fortement la limiter) en revenant aux 40h payées par exemple 37 pour les salaires faibles à moyens avec une modulation en fonction du salaire (plus pour le smic), retraite à 65 ans (les demi-mesures ne servent à rien) en tenant cependant compte de la pénibilté physique et laissant la possibilité à ceux qui le veulent de travailler jusqu'à 70ans.

Il n'en demeure aps moins que sans politique nataliste et l'innovation on va s'enfoncer lentement (quoique lentement, pas si sûr...) mais sûrement.

On ne pourra pas me repprocher de ne pas être constant!^^

Écrit par : actus | 21/02/2013

Artur, si tu n'as pas les moyens de toffrir des pneux,je suppose qu tu n'as pas de voiture ..... Comme tu le vois, moi assi je sais faire dans la provoc ....
Bon ... Oui j'ai déjà acheté probablement des articles fabriqués hors UE. Maisj'ai longtemps eu la aïveté de croire que les marques Peugeot et Renault vendues en France étaient fabriquées en France. J'ai 50 ans et par choix, j'ai toujours acheté des voitures françaies.
Maintenant, je m'attacherai à vérifier l lieu defabrication et envisae d'achete une Toyota bien française .
Pour le reste, tu évoue les 3 rme françaises ? Je remarque que ces 3 armes sont 3 initiatives de la République (nucléaire, TGV, autoroute)
Actus, si je te suis bien notre sul levier utilisable est la baisse de coûts salariaux. Pour ma part, je préférerais que l'UE se protège réellement . Parce que l'Allemagne dynaique dans une Europe e faillte ne peut survivre économiquement.

Écrit par : elmone | 21/02/2013

Pardon pour la provoc, c'est pour ca que j'ai essaye d'etre plus clair apres, je voulais juste rappeler que la mondialisation bénéficie à l'ensemble de notre population en apportant des produits moins chers (je suis bien content de pouvoir me payer des trucs pas cher chez IKEA, pas toi?). Et puis c'est impossible de consommer 100% français, à moins de vivre exclusivement de sa ferme sans outils électriques. Même une boite en apparence francaise peut en fait appartenir a des investisseurs etrangers, cette idee de nationalite n'a plus de sens a moins de preciser exactement ce qui t'importe: quel % d'employes francais? Quel % du capital francais? Quel % de ventes en France? etc.
Effectivement, je suis pour le fait que la Republique prenne ce genre d'initiatives qu'une entreprise privee ne peut/veut faire seule, et qui aboutit a des infrastructures qui profitent a tout le monde et favorisent la croissance. Je ne m'y connais pas assez pour decider quelle sorte d'infrastructure ou de cadre favorable il faut developper (fibre optique? WiFi public gratuit sur tout le territoire? routes favorables aux voitures sans conducteur? Imprimantes 3d dans les ecoles?) mais on a le sentiment que l'Etat ne depense pas notre argent de maniere efficace et fructueuse.
Comme dit Actus, on ne peut jouer sur les douanes ou la monnaie, donc l'allongement de la duree de travail (hebdomadaire/retraite) on peut compter dessus, sachant qu'il y a un autre levier pour devaluer nos salaires de maniere indirecte: l'inflation. Donc à surveiller: masse monetaire et mesures de désindexation (des retraites, du SMIC, etc).

Écrit par : Artur | 22/02/2013

@Elmone

La baisse des coûts salariaux n'est pas LA solution, mais est une DES solutions.

Tu peux baisser le coû salariale par unité produite tout en donnat du pouvoir d'achat aux salaires les plus bas:

Revenir à 40h payées 37 par exemple pour les smicards-1.3 X le SMIC soit une baisse de 8% des coûts et une hausse de 6% des salaires
36h 1.3X-1.6X le SMIC (je 'nai fait auucn calcul mais c'est l'idée) 11% de baisse des coûts et augmentation de 3% des salaires.

Pour le reste pas de baisse du pouvoir d'achat, les salaires restant les mêmes mais hausse de 14% de la productivité.

Ceci sans une baisse drastique du nombre de focntionnaires (au niveau central chez les prof il y a de quoi faire, au niveau territorial il y a des postes superflus partout) ne servirait pas à grand chose; il faut s'attaquer bille en tête aux gaspillages dans tous els sens.

Responsabiliser les gens: suppression de la carte vitale, CMU etc. Les assurés payent et sont ensuite remborusés, au moins ils verrotn ce que ça soûte.
Une annecdote qui date d'hier soir au cours d'un dîner avec des amis. Sa belle-fille est pédiatre )à l'hôpita; elle voit un couple arrive avec un enfant aux urgences; l'enfant pleurait (on a tous connu cela). L'enfant n'avait rien (elle donne un cachet d'aspirine c'est tout). Et bien les parents lui demandèrent de signer un "bon" étant à la CMU afin d'êrte remboursés du taxi A/R! Elle a refusé de signer disant que 1) il n'y avait aps d'urgence et que 2) les transports en commun étaient disponibles: elle s'est fait copieusement insulter .

Voilà où mène la déresponsabilisation généralisée.

S'attaquer aux régimes spéciaux de retraite (coût pours le sintermitents du spectacles:EUR 1MM / an et repousser l'âge d ela retarite à 65 ans, puis 67 ans (cependant prise en compte de la pénibilté du travail - encore faudra-t-il définir ce qu'on entend par pénibilté et à on n'est pas sorti de l'auberge)

Favoriser la création d'entreprises en suppirmant toutes formalités administratives inutiles

Simplifier le code fiscal, en particulier suppression de toutes les déductions particulières en fonction des métier + les déductions forfaitaires de 20 et 10% (si elles existent encore)

La liste n'est pas limitative, loin de là!

Elmone, La France (comme esl USA mais eux ont une devise mondiale qu'ils manipulent au gré de leurs intérêts) ont vécu sur l'illusion d'une croissance tirée par els dépenses publiques et la demande, notamment grâce (à cause...) de transferts massifs de l'Etat - ce modèle utopiste dans une économie mondialisée est mort et il va falloir que l'ensemble des Français s'en rendent compte rapidement. La crossance devra être tiréepar les exportations.

@ Artur

L'inflation a en effet toujours été utilisée par les Etats pour les aider à financer leur dépenses.

D'ores et déjà les taux artificiellement bas spolient les épargnants. Les deux principales sources d'inflation sont les matières premières et les salaires: pour els premiers, malgré le retournement depuis quelques mois, la marche en avant est instoppable; pour les salaires, tant que la dépression sur les coûts salariaux dimuerera à travers les importations de bien susbtituables moins chers, l'inflation restera sous contrôle.

Écrit par : actus | 27/02/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu