Avertir le modérateur

31/03/2013

Les aides aux plus riches ....Doivent être imposables !

aides,sociales,cpam,car,hollandeUne des choses qui m'horripilait le plus sous la mandature de Nicolas Sarkozy, c'est que le transfert d'argent allait des pauvres (ou des classes moyennes) vers les riches. Plusieurs fois, je l'avais targué de "Robin des Bois inversé".

Ce matin je suis passé chez Elooooodie  et Stef.

Ils pensent la même chose à propos des aides sociales vis à vis des plus riches.

Ils disent qu'il est anormal qu'une personne gagnant 20 000 Euros soit remboursé de la même manière suite à soin dentaire qu'une personne gagnant le SMIC voire un peu plus.

Je comprends ce qu'ils veulent dire.

Pourtant, je mettrai un bémol à ce qu'écrivent mes illustres collègues.

1°) La personne qui gagne 20 000 Euros a cotisé plus que le salarié smicard. Il m'apparaît anormal que celui qui a plus fait preuve de solidarité subisse une forme de double peine en retirant moins de cette solidarité.

2°) Par contre, il m'a toujours semblé anormal que ce qui est perçu au titre de la solidarité ne soit pas imposable. Car enfin ... Que l'argent vienne de la Sécurité Sociale ou vienne d'un salaire il sert à peu près à la même chose (acheter à manger, payer le gazole, l'assurance bagnole ou l'abonnement au RER).

Je m'explique .....

Je suis issu d'une famille de classe moyenne de 2 enfants et j'ai été aux 1ères loges pour observer les effets pervers de l'effet de seuil.

Mes parents travaillaient tous les 2 (mon père était agent de maîtrise, ma mère était vendeuse). Donc pas d'allocations familiales ni aides sociales. Nous vivions dans un F5 (3 chambres)

Nous avions des voisins dont le père travaillait et la mère faisait les ménages. Ils touchaient (grace au 3è enfant) 2000-2500 F d'allocations familiales non imposables et vivaient dans un F6 (4 chambres) qu'ils avaient payé moins cher que mes parents).

La différence de traitement faisait qu'en fait le niveau de vie de mes parents était plus bas que ceux de leurs voisins qui en plus payaient moins d'impôts que mes parents.

3°) Mettre en oeuvre un remboursement à la carte en fonction des revenus serait une vraie usine à gaz :

- D'abord comme le dit Elooooodie : qu'est-ce qu'un riche ?

- Ensuite, les services des CPAM et des CAF sont suffisamment débordés pour ne pas leur mettre du travail en plus.

Non .... Pour moi, la meilleure justice sociale à rendre, ce serait pour moi de rendre les aides sociales imposables comme le reste. En plus, les riches pairaient plus car en tranche fiscale plus élevée.

Et les très pauvres resteraient non imposables. 

12:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : aides, sociales, cpam, car, hollande |

Commentaires

Je suis assez d'accord avec toi Elmone, à partir du moment où les prélèvements obligatoires ne deviennent pas confiscatoires (notion relative j'en conviens, mais je mets le curseur à 1/3 des revenus).

Il n'en demeure pas moins que sans retour de la croissance (au moins 3-3.5 %), nous continuerons à perorer pendant plusieurs années sans améliroation aucune de la situation: les économies de bout de chandelle n'ont jamais fait une politique économique et social à long terme. Tant qu'il n'y aura pas de réforme de fonds de la fonction publique centrale et encore plus territoriale (commençons par l'alignement du régiome des retraites sur le secteur privé), de régime de retraite (allongement de la durée de cotisation), des régimes sociaux, du travail (retour au 40h payées 35-37 en fonction du salaire actuel), et d'amilioration drastyique de la balance commerciale (retour à l'équilibre a minima) nous n'aurons aucune chance de nous en sortir. Le déficit budgétaire de 4.8% et lune dette de 90.2% fin 2012 parlent d'eux même. La situation continue à se dégrader et Hollande n'a strictement aucun crédibilité sur ses prévisions pour 2013 et 2014.

Après 0% de croissance en 2012, je tablerais pour max 0% en 2013 et probablement un chiffre négatif donc je ne vois pas comment on va réduire le déficit et ne pas continuer à augmengter la dette qui atteindra 100% en 2014 comme nous sommes partis. Le PLF prévoit en 2013 +13 milliards d'impôt sur le revenu et +12 milliards d'impôt sur les société (soit + 25%), c'est une douce plaisanterie. Bref on va se retrouver en 2013 pas loin de 95% de dette/PIB (et encore si les taux d'intérêt n'augmentent pas), un déficit à 4% au moins à mon avis (sauf réformes de structure). Il manquera dans les 15 milliards de PIB.

Écrit par : actus | 31/03/2013

Merci pour cet éclairage fort instructif. Je crois que tu m'as convaincue!

Écrit par : Elooooody | 31/03/2013

Actus, ce ne sera pas confiscatoiee puisque la li sur les 75% n est pas passée.
Quant au retour à la criussance, je ne pense pas que c est en supprimmant des fonctionnaires que la croissance reviendra. Ni meme en supprimant les 35h. Il manque de tfavail, si on supprime les 35h, il y aura simplement plus de chomeurs encore.
La politique de rigueur est en tfain de montrer ses limites partout en europe.

je suis d accord piur dire que depuis 40 ans, on a laisse file à tort le deficitbudgetaire, par contre je dis depuis le depart que le retour a 3% en 2013 etait a la fois un doux reve mais aussi une folie. Et c est aussi un des reprliches que je fais à F Hollande

Écrit par : elmone | 01/04/2013

Elooooodie .... ho ?!!

Écrit par : elmone | 01/04/2013

Elmone,

Je persiste et signe; la diminution du poids de l'état sera créateur d'emploi (aps immédiatement soit, mais il faut savoir si on veut continuer àvivre d'illusions et d'expédient sou bien préparer un avenir pour nos enfants; pour nous, c'est fichu) car:

1) Retour à l'équilibre budgétaire voire surplus et docn réduction des charges pesant sur l'emploi
2) amélioration de la productivité donc relance des exportations, seul moyen pour rétablir notre croissance

MAIS

Ca veut dire que les entreprises doivent produire des biens et services que les entreprises & consommateurs veulent acheter - là c'est aux entreprises de faire leur job.

Ca fait 30-40 ans qu'on crée des jobs dans la focntion publique sans améliroer la solité du bilan de la France ni de son compte d'exploitation. Comprends-moi bien je ne suis aps contre, mais qu'on m'explique pourquoi il y a deux fois plus de fonctionnaires en France qu'en Allemagne par habitant? Il y a plien de jobs et de subventions qui ne rélèvent aps du rôle d el'Etat (on croule notamment sous les associations en tous genres; politique de la ville qui n'a servit à rien, formation professionnellle qui ets une grosse escroquerie, et j'en passe. Des économies à coups de dizaines de milliards on peut en trouver).






(je simplifie)

Écrit par : actus | 03/04/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu