Avertir le modérateur

31/03/2014

Valls chef du gouvernement .... Pour quel changement ?

municipales,valls,1er ministreLe président Hollande a, lors de son discours télévisé, fait savoir qu'il avait entendu les français (même les abstentionnistes!).

Alors que quelques heures auparavant, il avait désigné Manuel Valls.

Je ne comprends pas bien.

Il est notoire que le PS est lâché par sa gauche et voilà que le Président hollande, ex-chef du PS, choisit le candidat le plus à droite qu'il soit possible.

Il n'y a pas de doute ! Les classes moyennes vont morfler pendant encore 3 ans au moins.....

22:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : municipales, valls, 1er ministre |

30/03/2014

Elections municipales : les électeurs ont persisté et signé.

élections, municipales, ump, fn, psLes résultats tombent. Les uns après les autres.

La Gauche se prend une méchante claque.

L'UMP pavoise ! Alors que le FN continue sa percée. Béziers et Fréjus tombent dans l'escarcelle de l'extrême-droite.

Malgré les déclarations de MM Moscovici, Royal et Hamon, le Gouvernement va continuer sa politique de droite.

L'UMP, va continuer à critiquer une politique qu'elle devrait logiquement encourager mais que pour des raisons purement électoralistes (et aussi parce qu'elle n'a aucun projet) elle critique.

Comme d'habitude, l'opposition nationale gagne les élections locales et leur attribue un enjeu national.

Les élections se succèdent et rien ne change.

Conséquence : le FN monte ainsi que l'abstention.

Je n'ai pas de solution miracle. Mais je ne supporte plus d'entendre que la seule politique possible est celle qui est menée actuellement. 

21:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élections, municipales, ump, fn, ps |

24/03/2014

Comment traiter le front national ?

A l'instar de Nicolas et de Juan, je vais parler des élections municipales et du front national.

Autant le dire tout de suite, je n'ai pas de réponse précise à la question posée en titre.

Mais je commence à avoir une idée précise de ce qu'il ne faut pas faire.

J'ai regardé le début de la soirée électorale sur France 2 hier.

Et à la rituelle question "qu'avez-vous à dire aux électeurs du Front National", Mme Najat-Vallaud Belkacem, ministre du gouvernement Ayrault a bafouillé quelque-chose tournant autour du pacte républicain , une certaine façon de faire de la politique et puis .... c'est tout !

A un moment, après qu'on ait appris que Mr Steeve BRIOIS ait gagné la mairie de la même Mme Belkacem a cru devoir faire la leçon à Mme Lepen sur l'absence de programme du FN (avec raison) et sur la gestion d'une commune.

Et  Mme Lepen de répondre que le PS a volé l'argent aux pauvres, faisant une référence directe à la gestion socialiste calamiteuse dans le bassin minier et à l'affaire SOGINORPA.

Je crois donc que l'on ne peut plus se contenter de dire au FN qu'il ne respecte pas le pacte républicain et qu'à ce titre c'est un parti qui n'a pas voix au chapitre.

On ne peut plus se permettre de considérer le FN comme un sous-parti à qui on peut donner la leçon sans s'attendre de réplique cinglante.

Il ne suffit pas de dire que ceux qui votent FN ne sont pas tous des fachos pour considérer que le FN ne vaut pas ses 20 % des votes.

En résumé, je crois qu'on ne peut plus se permettre de mépriser ce parti car cela revient à mépriser ses électeurs.

Si les partis de gauche (et aussi l'UMP) continuent comme ça, le FN a encore de beaux jours devant lui. Pour la soirée d'hier, vous pouvez aller voir le lien ci-dessous.

http://bcove.me/z5oiisia 

21:29 Publié dans Blog, Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : le pen, municipales, belkacem |

22/03/2014

Morituri te salutant

douane vendetta.jpgIl est un conflit social qui passe complètement inaperçu en France.

C'est celui de fonctionnaires du ministère de l'économie. Les fonctionnaires de la DGFIP démarrent leur conflit. Celui des douaniers est plus ancien.

Le contexte de la situation des gardiens des frontières est le suivant. Il y a 2 types de douaniers : ceux qui sont en uniforme et qui sillonnent les routes et les aéroports d'une part, ceux qui surveillent les arrivées des marchandises d'autre part.

Ils étaient 20 000 en 2006. Aujourd'hui ils sont 16000.

Depuis quelques mois, un 2ème plan de réorganisation est en route prévoyant une diminution du maillage territorial des douaniers et bien sûr une baisse des effectifs qui coûtent cher d'après les têtes d'œuf de Paris qui ne tiennent pas compte des taxes à l'importation et autres récupérées par les "képis rouges". Les gabelous veulent éviter que leur administration suive les traces de la DGCCRF qui ne sont plus capables de surveiller quoi que ce soit (on l'a vue lors de l'affaire Spanghero).

C'est pourquoi, les douaniers ont manifesté à Paris en novembre dernier. Ils ont remis le couvert jeudi 20 mars. Sur ces manifestions, il y a eu un black out complet de la presse (TV, radio, presse écrite).

Pourtant, il y aurait de quoi dire en cette période où Arnaud MONTEBOURG défend le "produisons et achetons Français". Les contrôles sur le terrain des produits entrant en France sont par la force des choses de plus en plus compliqués.

Il y a donc comme une contradiction dans les termes.

Je serais d'ailleurs curieux de savoir ce que pense Mr Montebourg de cet article paru dans le parisien le 1er mars dernier (cliquez ici) et d'après lequel, l'administration des douanes serait curieusement laxiste sur le contrôle des labels laissant croire (parfois à tort) que tel produit est fabriqué en France.

Alors Mr Montebourg (et Mr Hamon ...) ! Vous en pensez quoi de tout ça ? Même si hiérarchiquement vous dépendez de Mr Moscovici .....

02/03/2014

La baisse du coût du capital.

benoit-hamon.jpgJe finissais par me demander quand quelqu'un oserait en parler.

C'est vrai quoi ?! En ce moment la tendance est plutôt à parler de la baisse des charges des entreprises et aux efforts demandés aux salariés.

Depuis quelques temps, on ne parle plus dans les média d'"actionnaires",  mais d'"investisseurs".

De quoi oublier en effet que les fonds de pensions US exigent toujours un taux de de rentabilité de leurs placements de 15% minimum par an.

Alors, c'est un vrai soulagement pour moi d'entendre un ministre de la République (Benoit Hamon) parler de baisse nécessaire du coût du capital. (voir ici)

C'est même intéressant car même s'il parle de "contrepartie au pacte de responsabilité", de fait Hamon se place au-dessus du simple débat Patrons / Salariés.

Parler de "BAISSE de coût du capital" sous entend que le coût important du capital pénalise les entreprises elles-même. Ainsi, baisser le coût du capital permettrait aux entreprises elles-même d'investir pour moins cher.

A force de dire que les salariés sont un poids pour les entreprises, on a oublié que les gros actionnaires finissaient par vampiriser les entreprises qu'ils étaient supposés aider ....

23:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hamon, cout, capital, contrepartie |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu