Avertir le modérateur

23/04/2014

L'économie vue par un nul.

Via Partageons mon avis, je me suis retrouvé sur le site d'économie et Europe. 

Le commerce extérieur grec est en équilibre. Ouf … C'est le plus important : Merci la troïka (FMI, UE, …). 

Ca c'était la bonne nouvelle. 

La mauvaise nouvelle c'est tout le reste : car si les résultats du commerce extérieur grec sont en équilibre c'est que les importations ont drastiquement diminué (les exportations n'ont pas augmenté). Et si les importations se sont écroulées, c'est que l'économie grecque est non seulement en régression (PIB par tête a diminué d'1/5 depuis 5 ans). 

Les salaires diminuent. 

Bref le peuple grec morfle. 

A cause des "rigidités" de la Grèce. 

Mais l'essentiel est sauf, : l'équilibre macro-économique de la Grèce est restauré. 

Peu importent les dommages collatéraux (économie paralysée, peuple étranglée ...). 

L'auteur de cet article, parfois critique à l'égard de la troïka, conclut donc que la politique de François Hollande est la bonne, puisque ce dernier a pour objectif de rendre l'économie française compétitive en diminuant le coût du travail . 

Partant de ce postulat, on comprend mieux que certains (Mr LAMY) au PS commencent à proposer une remise en cause du SMIC sans que cela ne provoque de tsunami dans ce parti. 

Si on continue comme cela, le Schröder français devrait bientôt proposer la fin des 35 heures. .... 

Pourtant, il y aurait une autre solution.  

Puisque le problème français semble plus être son déficit commercial que le déficit budgétaire, celui-ci étant somme toute maîtrisé. 

Une autre solution consisterait à remonter légèrement les droits de douane.  

J'entends les récriminations des libéraux (et des socio-dém) : « comment ? Du protectionnisme ? Mais c'est un retour en arrière, un archaïsme ». 

Non … Ce n'est pas une barrière douanière que je préconise.  

Je préconise une légère augmentation (5 à 10 %) des droits de douane. 

Cela permettrait à ce qui reste d'industrie en France de souffler un peu. Idem pour les autres PME qui souffrent plus que les autres. 

Cela se traduirait probablement par une augmentation des prix, mais pour le moment nous avons de ce côté là un peu de marge. 

Souvenons-nous que les industries textiles indiennes et chinoises ont pénétré le marché européen en pratiquant des prix défiant toute concurrence. Depuis la disparition des industries textiles françaises, les prix ont bien augmenté. 

Cela étant, je reconnais qu'il y a un problème : les droits de douane sont décidés par la commission de l'Union Européenne. Et c'est justement l'UE qui a conseillé à la Grèce de tout sacrifier à son équilibre macro-économique. 

En clair, quand les libéraux (et les socio-démocrates, socio libéraux, socio machins …) disent qu'il n'y a pas d'autres alternatives, c'est vrai. Mais ce qu'ils ne disent pas, c'est que c'est à cause de la politique néo-libérale de la Commission Européenne. 

Avec ça on est bien barré.

21:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : europe, économie, tina, barroso, thatcher |

Commentaires

Tu oublies de dire que j'ai faut un billet ce matin pour dire comment changer la commission.

Écrit par : Nicolas | 23/04/2014

Pas vu.
Tu aurais pu mettre un lien.

Écrit par : elmone | 23/04/2014

Il est impossible dans un monde totalement ouvert, où les règles sociales et fsicales divergent tellement, que les pays d'Europe latine redeviennent compétitifs sans 1) une améliroation drastique de la copétititvité et 2) (que 'jaurais pu mettre en 1) frabriquent des produits de qualité peu élastiques aux prix.

La zone euro est entrée dans une spirale déflationniste à la japonaise dont l'Allemagne s'accomode très bien (pour le moment).

La seule variable d'ajustement dont dispose la France (ou la Grèce, ou l'Espagne, etc.), c'est la baisse des salaires (ou une dimunition drastique des contributions sociales et fiscales dans le PIB donc une réduction totu aussi drastique du nombre des fonctionnaires [surtout des collectivités locales] et le recentrage de la focntion publique d'Etat vers ses rôles régaliens - par contre, n'hésitons pas à augmenter le nombre de focntionnaires dans la répression des fraudes).

Une autre solution qui ne se traduirait pas par une diminution annuelle des salaires, le retour à 40h payées 35h (pour els très bas salaires on pourrait les payer 36 ou 37): arrêtons de nous gausser de la société des loisirs, il s'agit d'une guerre économique dont la finalité sera ou non l'indépendance de la France (malheureusement nous sommes déjà sous tutelle partielle).

Enfin ce qui ne coûterait pas 1c serait la simplification du code du travail et des réglementations en général.

Je n'aime pas êrte un oiseau de mauvaise augure, mais je m'exprime depuis suffisamement longtemps sur ce blog pourregarder les années gâchées passer par des slogans politiques, mais le mur est là, juste devant, et c'est du béton armé.

Écrit par : actus | 08/05/2014

Merci pour cet article très instructif et bien écrit.

Écrit par : genérico | 28/05/2014

Tres interesant.

Écrit par : Viagra Genérico | 02/06/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu