Avertir le modérateur

19/02/2009

De l'utilité sous la présidence Sarkozy

article_yves-jego.jpgC'est très "tendance" dans les ministères et secrétaires d'Etat depuis bientôt 2 ans.

Oui ! ...Il est de bon ton de s'interroger de l'utilité de son propre ministère.

Il y a d'abord eu le 1er Ministre qui a théorisé un affaiblissement de son propre pouvoir vis à vis du Président de la République. Et puis maintenant il y a Mr Jégo qui d'après mon (excellent)  hébergeur 20 minutes s'interroge sur l'utilité de son secrétariat d'Etat.

Le fin du fin dans le "fashion" étant quand même pour un ministre de s'interroger sur l'utilité de son secrétariat d'Etat (hein Bernard ?).

Tout cela doit forcément plaire à notre Président qui est pour beaucoup dans ce comportement des ministres. Rappelez-vous comment il a affublé certains de ses ministres de coach pour les "aider" à négocier ...Il voudrait les humilier qu'il ne ferait pas autrement.

En même temps, comment peut-on avoir l'outrecouidance d'imaginer avoir une quelconque utilité quand on siège dans une réunion où trone l'illustre Président Sarkozy ?

La contagion guette.

Je me sens déjà un peu inutile....

18/02/2009

Et pendant ce temps là, nos grandes entreprises annoncent des bénéfices

picsou5.jpgL'époque est à l'annonce des plans sociaux (PSA Peugeot(-Citroën), des "départs volontaires" (Mittal-Arcelor). En France, mais aussi dans le monde (General Motors entre autres).

L'heure est au recours par les entreprises, au chômage technique ou aux congés obligatoires (Arcelor-Mittal).

L'Etat met la main à la poche pour aider les banques, ainsi que les constructeurs automobiles qui ont fait des bénéfices énormes pendant plus de 10 ans avant de subir la crise.

Tout cela est symptomatique de la crise. On doit faire le gros dos en attendant que ça passe et être solidaire. Ce n'est drôle pour personne !!!

Personne ??!!! Pas sûr.

Mittal Arcelor a annoncé des bénéfices record cette année : pas loin de 10 Milliards d'Euros. Record battu par Total avec 13 Milliards d'Euros.

Tout cela me donne un sentiment d'écoeurement.

Et ce matin la nouvelle qui tombe : La Société Générale, banque par qui le scandale est arrivé, annonce un bénéfice 2008 en hausse par rapport à 2007 (certes plombé par son trader vedette Kerviel). Voilà donc une banque frappée à double titre par la crise financière, qui reçoit l'aide de l'Etat et qui pendant ce temps là annonce des bénéfices qui vont largement aller dans la poche des actionnaires (plus de 1 Euro par action soit +30% par rapport à 2007 !)

Et c'est ce monde là, ces règles du jeu là que nos dirigeants sont en train de pérenniser ?!

Quand je pense que Nicolas Sarkozy s'était fait le candidat de la rupture.....

17/02/2009

Demain, not' bon président y cause dans l'poste

avec-sarkozy-tout-est-possible.jpgL'allocution du Président Sarkozy est prévue le soir même de sa rencontre avec les organisations syndicales.

Il n'y a pas de doute possible, le Président continue à s'inscrire dans la "com". Car enfin, que pourra-t-il bien dire sur le fond ??

Qu'il a rencontré les syndicats ? Ca on le sait déjà.

Qu'il a fait le nécessaire pour calmer les syndicats (dont une partie a un comportement irresponsable) ? Probablement, il dira ça.

Que c'est la crise et qu'il faut faire des sacrifices ? On est déjà bien placé pour le savoir.

Alors le Président a depuis quelques jours commencé à contacter les syndicats de façon bilatérale (un syndicat à la fois) et anticipée, ainsi qu'à faire circuler dans la presse certaines "concessions" qu'il est prêt à faire pour les "plus touchés par la crise".

Mais qu'imagine-t-il ? Que le fait pour le Gouvernement de renoncer à percevoir un tiers provisionnel suffira à calmer le "bon peuple" ? Dans ce cas là, que compte-t-il faire avec les contribuables qui ont choisi la mensualisation ??

Est-ce qu'il croit encore que le fait d'annoncer ce sur quoi il est prêt à négocier, avant que la négociation ne commence est toujours la bonne manière pour entamer le dialogue ?

Quand le Président va-t-il comprendre que ce dont les citoyens  ont besoin aujourd'hui, c'est (ne serait-ce que)  l'impression d'être écoutés.

Ils ont besoin du sentiment de justice sociale...

17:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sarkozy, crise, syndicat, allocution, social |

16/02/2009

Concentration des banques : concentré de connerie oui !

dix-banques.jpgL'Elysée est en train de pousser à la roue pour que la Caisse d'Epargne et la Banque Polulaire fusionnent (le monde entre autres).

Je m'étais déjà inquiété ici ou  de la tendance française (et mondiale) à la concentration de son secteur de banque et d'assurance.

Nous avions déjà remarqué la tendance constante de Nicolas Sarkozy à souhaiter la présence de poids lourds français sur le marché international : que ce soit sur le marché de la communication et des média, ou celui de la distribution.

L'article du monde cité au-dessus confirme ce souhait présidentiel : "Cette fusion, dans un secteur bancaire où on continue à vouloir fabriquer des "poids-lourds", est pour l'exécutif un préalable au traitement du cas Natixis"

Pourtant, je réaffirme ici mes craintes concernant les consommateurs, mais aussi les salariés.

En effet, dans le cas de fusions, les dirigeants finissent toujours par trouver des postes qui sont doublés. On peut donc craindre à moyen terme des licenciements de salariés de ces sociétés.

En ce qui concerne les consommateurs, c'est pis encore. Nous avons un gouvernement qui, face à l'augmentation des prix de l'année dernière, disait aux consommateurs : "faîtes jouer la concurrence". Or en matière bancaire, il existe actuellement grosso modo 8 grands réseaux en France. Il n'en restera bientôt plus que 7.La concurrence va donc diminuer ...

Le but est-il d'arriver à 3 poids lourds ? Comme dans les télécommunications ?

Si c'est effectivement le cas,  on a vu ce que donnait la concurrence dans les télécommunications en France : surtout sur le marché des téléphones cellulaires ...

15/02/2009

Alors comme ça, le raccourcissement du congé parental d'éducation serait une avancée ?!

23-07-2007002.JPGJ'avais bien sûr noté que le chef de l'Etat souhaite réduire la durée du congé parental d'éducation.

Cette intention avait cependant été un peu occultée dans les média par l'annonce du Président Sarkozy de créer un statut pour le beau-parent dans les familles recomposées.

Et puis ce matin je tombe sur ce billet d'un blog secondaire du taulier de partageons mon avis.

Il se trouve que des extraits du discours de Nicolas Sarkozy y sont cités. Et là... Les bras m'en sont tombés !

Il a fallu que je relise !

Qu'est-ce qu'il est fort notre Président. Jugez-en plutôt : je reprends l'extrait de PMA :

"(le congé parental d'éducation) est à l'origine d'un immense gâchis, a affirmé le chef de l'Etat. Gâchis pour les femmes concernées, car la majorité d'entre elles aurait souhaité poursuivre leur activité. Gâchis pour les familles, car un congé parental, c'est un salaire en moins. Gâchis pour la société, car ces dispositifs maintiennent en dehors du marché du travail près de 800 000 femmes par an. »

«
la majorité d'entre elles aurait souhaité poursuivre leur activité "

A lire notre Président, on pourrait croire que les femmes sont actuellement obligées de prendre leur congé parental et qu'elles sont aujourd'hui privées de leur droit au travail. Droit au travail que notre bien-aimé Président se propose de restituer !!!! On croit rêver.

En plus de cela, on devine dans le discours du chef de l'Etat une posture de non-discrimination des femmes par rapport aux hommes ("gachis pour les femmes concernées"). Cette posture est inique puisque le congé parental d'éducation tel qu'il existe maintenant est un Droit qui appartient aussi bien aux femmes qu'aux hommes ....

Non ! Il s'agît bien de la continuation de la casse du Droit du Travail. Et moi qui pensais que la droite était aujourd'hui décomplexée !

13/02/2009

Son Altesse Princière a passé ses examens

zitrone.jpgMesdames, Mesdemoiselles, Messieurs bonjour.

Nous sommes en direct de la rue Hypolite à Paris dans une annexe de la prestigieuse Université de la Sorbonne où son Altesse le Prince Sarkozy, aujourd'hui deuxième dans l'ordre de primogéniture de succession après Pierre, vient de passer son épreuve de Droit Civil, afin d'obtenir sa licence.

Sous l'oeil attentif de son Altesse Présidentielle Nicolas et chaperonné par Madame de Balkany (barone de Levallois) le Prince Jean a travaillé plus que tout un chacun pour préparer ses examens.

Sachez chers téléspectateurs, chères téléspectatrices que le jeune Prince a du, malgré une intelligence hors du commun qui est le propre des enfants de ceux qui nous gouvernent, travailler tôt le matin et tard le soir pour préparer son diplôme.

Car il ne saurait être question, alors que son Altesse Princière en eût le droit au vu de son calendrier chargé, pour elle de profiter d'un traitement préférentiel par rapport aux quidams qui se soummettent également à l'examen prestigieux de la licence en Droit.

Mais il ne fait nul doute que cette licence servira le Pays le jour où (nous l'espérons) l'infans aura décidé de faire don de sa personne à la France.

C'était Léon Elmone envoyé spécial attaché à la famille présidentielle.

12/02/2009

La crise ? C'est porteur Coco !

188.jpgA l'heure où les classes moyennes subissent la crise de plein fouet, où on subventionne les industries françaises qui continuent à licencier dégraisser. Au moment où Total annonce un résultat record grace au prix du pétrole, et où les industries automobiles limitent les dégats après des années de bénéfices, la vie continue pour les citoyens français.

Ainsi, le figaro signale que le prix des pates alimentaires a augmenté de 10% en un an alors que le prix du blé (qui sert à faire les pates) a été divisé par 2 depuis l'été 2008 ! Le riz a également augmenté de plus de 10%.

UFC-que choisir relève que les distributeurs (Auchan, carrefour) répercutent les hausses... Mais pas les baisses.

Dans ces conditions on comprend mieux....

En même temps, si les classes moyennes et les pauvres trouvent que les pates sont trop chères, ils n'ont qu'à "faire jouer la concurrence" , ou alors se rabattre sur d'autres produits comme ... Comme je sais pas moi.. le foie gras ou le caviar quouâââ !!!

18:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sarkozy, crise, prix, pates, ble |

3 Milliards, 6000 emplois supprimés

DSC47.jpgJe me félicitais presque, le 9 février, du prêt de 6 milliards d'Euros par l'Etat aux constructeurs automobiles (environ 3 milliards à Renault et la même somme à PSA).

Et patatras, le 11 février PSA annonce 6 à 7000 départs de salariés en France. Considérant que PSA respecte son engagement vis à vis de l'Etat prêteur : il ne s'agît pas de licenciements secs, mais des départ volontaires et autres mises à la retraite.

Je commence à regretter amèrement le prêt de l'Etat à PSA.

Ironiquement, je n'ose imaginer ce qui se serait passer si la République n'avait rien prêté.

En plus, on se met l'Europe à dos pour entrave aux "sacro-saintes" règles de la concurrence !!!

Vraiment, la relance par la consommation me semblait beaucoup, mais alors beaucoup, plus opportune.

07:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : psa, emplois, streiff |

11/02/2009

500 Euros et 500 secondes par Elmone

gaelleftprofil.jpgJe suis tagué par Gaël de de tout de rien . La question est de savoir ce que je ferais avec 500 Euros et 500 secondes à vivre.

Je dois rappeler les règles, ce que je fais bien volontier :

1. Avoir un blog (oui parce que sinon… )
2. Écrire un article relatant ce que vous feriez s’il vous restait 500 euros et 500 secondes à vivre. Vous avez carte blanche, que ce soit en 3 mots ou en 500 lignes, laissez libre court à votre imagination.
3. Relancer la chaîne en invitant 5 de vos amis à répondre à leur tour à la question.
4. Faire référence à
cet article et à ces mini-règles afin que l’on puisse tracer tous les participants.
5. Intituler votre article “500 euros et 500 secondes par Votre Nom”

Je n'aime pas en général être tagué. Mais je m'exécute de bonne grace car je ne sais pas si vous avez remarqué mais malgré l'actualité fournie, je n'ai (vraiment) rien à dire en ce moment. Et aussi, car Gaël me fait le plaisir et l'honneur de passer régulièrement.

Ce que je ferais si j'avais 500 Euros et 500 secondes ? C'est simple : considérant que 500 secondes c'est trop court pour jouir de ce pécule, je le filerai (ce pécule) à un proche qui en a besoin.

C'est bête hein ?

Ha oui, il faut que je tague aussi. Je passe la patate chaude à Olivier Porret, Benji, Mr Poireau, et Donatien.

22:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : gael, de tout de rien |

09/02/2009

6,5 Milliards pour les constructeurs automobiles français

RENAULT_4.jpgAprès les banques, c'est au tour de l'industrie automobile française de recevoir en prêt des fonds de l'Etat.

J'avais indiqué ici-même que je ne jugeais pas opportun de faire une relance par la production. Une relance par la consommation me semblait plus indiquée. Bien sûr cela fait l'objet de débats ...

Pourtant, autant j'estimais scandaleux de prêter aux banques sans contrôles de l'Etat (alors que ces banques ont été les moteurs de la crise dans leur soif de bénéfice de plus en plus important), autant le transfert de fonds aux constructeurs français me gêne beaucoup moins.

Certes le Président Sarkozy reste dans sa logique de favoriser la survie du Capital.

Mais il semble que l'Elysée ait demandé des engagements des industriels en matière de maintien de l'emploi, et en matière d'environnement puisque le prêt de l'Etat doit servir à fabriquer une "voiture propre".

Et puis l'industrie automobile est un des premiers employeurs en France.

Alors bon ...

17:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 6, 5, milliards, renault, psa, ghosn, streiff |

06/02/2009

Parisot, la rémunération des patrons, et l'Etat

Parisot-ce-n-est-pas-a-l-Etat-de-fixer-les-salaires-des-patrons_img_234_199.jpgIntéressante l'interview de Laurence Parisot sur Europe 1 !

Rappelez-vous ! La crise financière venait d'arriver en Europe et Nicolas Sarkozy s'indignait des rémunération insolentes et des golden parachutes des dirigeants.

A cette époque, Laurence Parisot était d'accord avec le chef de l'Etat. En octobre dernier, la Dépêche relevait :"Sur la même longueur d'onde que Nicolas Sarkozy, elle va dévoiler aujourd'hui avec Jean-Martin Foltz, président de l'association française des entreprises privées (Afep) et les membres du comité éthique du Medef un code de bonne conduite, qui espère-t-elle, donnera suffisamment de gages au gouvernement pour éviter qu'une loi ne vienne trop encadrer les rémunérations des patrons".

Et aujourd'hui sur Europe 1, alors que le Médef n'a toujours rien fait pour obliger ses adhérents à limiter les golden parachutes et rémunérations des dirigeants, Laurence Parisot réagit à la décision d'Obama de plafonner les revenus des dirigeants des sociétés aidées par l'Etat.

 Et elle réagit bizarrement ! Elle considère que même dans ce cas (d'entreprises aidées), il ne serait "ni normal ni souhaitable que l'Etat décide des rémunérations des chefs d'entreprise et cadres dirigeants". Autrement dit, que l'Etat donne ou prête c'est très bien. Qu'il demande en échange des sacrifices, ce n'est pas bien.

Curieuse conception du rôle de l'Etat de la part de cette dame pour qui le contrôle des chômeurs qui reçoivent des subsides de l'Etat (UNEDIC) est tout à fait normal.

21:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : medef, parisot, sarkozy, parachutes, dores, obama |

Sarkozy-ci, Sarkozy-là ...

115130sarkozy%20television%20publique.jpgDes annonces, des annonces.

On n'en attendait pas moins du chef de l'Etat.

Libération titre "une pincée de social". Le Figaro lui annonce en titre "15 millions de spectateurs pour Sarkozy". Les 2 sont probablements vrais.

Une des mesures phares est la suppression de la taxe professionnelle. Problème : cette taxe sert aux collectivités territoriales et leurs rapportent, d'après le Président, 8 Milliards d'Euros. Or déjà ce matin, les journaux annoncent que c'est bien plus de 8 Milliards qui seraient enlevés aux communes, départements, et régions...

Beaucoup d'annonces disais-je... Beaucoup de contradictions !!!

Il y a 15 jours le président déclarait ne pas entendre les Français et faire ce qu'il voulait. Dans son intervention d'hier, il indiquait "que les Français soient inquiets, c'est normal", "je le comprends, je l'entends" (sic).

Mais même au sein de la même soirée il est capable de dire une chose et son contraire ... Ainsi au début de son intervention il déclare que oui il décide, mais que cela change après toutes ces années où "on" n'a pas décidé.... Alors que  vers la fin du discours du président le monde relève  :"Vous croyez vraiment que De Gaulle ne décidait pas ?", a-t-il lancé, avant de convoquer Georges Pompidou, Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand et Jacques Chirac pour estimer qu'ils se sont "tous comportés comme les leaders, comme des patrons".

Des annonces oui. Des annonces.

11:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, mesures, crise, social |

05/02/2009

Tiens ? Un footballeur ?

thuram.jpgIntéressante l'interview de Lilian Thuram donnée au journal le monde.

Ca nous change des "on repart de l'extérieur avec les 3 points", ou "on a su appliquer les consignes du coach" ou encore "on prend les matchs les uns après leus autres". Il réconcilierait presque les footballeurs avec le tenancier de partageons mon avis.

Ainsi, j'admire son refus de la discriminition positive. Position difficile à assumer publiquement pour un Noir.

Son avis est intéressant pour la Guadeloupe, mais aussi pour le pays. Ainsi j'apprends qu'en Guadeloupe en mai 1967, il y avait eu un mouvement social alliant salariés et étudiants. 1 an avant ...

Il y a donc effectivement de quoi nécessiter de notre part une attention particulière à l'actualité guadeloupéenne !!!

Incidemment, Thuram confirme que le Président Sarkozy lui a proposé un poste de ministre ! "Ministre de la diversité"....Et dire que ça vient juste après le "ministre de la relance" !!!

Le président ne manque décidément pas de culot.

Vous avez compris que  cette proposition faite à Thuram  m'énerve fortement. On a en effet beaucoup commenté la politique "d'ouverture" de Sarkozy et le possible renoncement à leurs convictions de gens comme Besson ou Kouchner qui avaient pour but d'avoir un poste ministériel. A juste titre.

Mais réciproquement, comment ne pas être profondément surpris par le fait que le Président Sarkozy, qui mène la politique que l'on sait, puisse proposer un poste ministériel à Thuram ?! Ces 2 là ne sont d'accord sur rien. Objectivement que pourraient avoir à se dire de constructif Nicolas Sarkozy et Lilian Thuram au Conseil des Ministres ?

Non ! Autant les objectifs de carrière et de pouvoir  de Besson et de Kouchner n'étaient pas avouables. Autant ceux, électoralistes de récupération de Nicolas sarkozy sont à la limite de l'écoeurement.

13:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : sarkozy, thuram, guadeloupe, conflit |

04/02/2009

Burgaud jeté à la vindicte publique par l'Elysée

burgaud2.jpgCela fait environ 2 ans que le nom de Burgaud est jeté en pature. Comment ? Il n'est pas encore destitué ? "On" le paye encore ? Il est promu au Parquet à Paris ? Mais c'est inadmissible !!

Evidemment, son nom est associé à l'affaire d'Outreau qui a fait aller des innocents aller en prison. Dans une affaire de pédophilie.... Dans le nord de la France. Burgaud était le juge d'instruction. Jeune et donc inexpérimenté, il a été le bouc émissaire idéal.

Oui c'est grave d'aller en prison quand on est innocent. Oui c'est grave de se tromper en privant quelqu'un de sa liberté. Oui c'est grave d'atteindre à l'honneur d'un citoyen innocent.

Pourtant, il semble qu'avec le recul, il soit quand même possible de trouver quelques explications aux décisions du "juge Burgaud".

La pédophilie a longtemps été un tabou dans notre Société. On savait qu'elle existait mais on préférait ne pas savoir où. Ce n'est qu'avec l'affaire Dutroux en Belgique qu'il y a eu une vraie prise en compte de ce problème. Jusque là, on préférait ne pas croire les enfants. Après on les a crus. Beaucoup plus. Peut être parfois beaucoup trop....

J'aimerais que dans l'affaire d'Outreau, on se souvienne comment le retournement de Myriam Badaoui (qui jusque là, confirmait les versions des enfants) à l'audience des assises de St-Omer a été une surprise pour tout le monde (et surtout pour 90% des média). J'aimerais qu'on se souvienne qu'avant la volte face de Badaoui, c'était les noms de Marescaux l'huissier, ou Legrand qui étaient jetés à la vindicte populaire.

Alors oui, le juge Burgaud s'est trompé. Mais qui ne se serait pas trompé vu le contexte ?csm.jpg

Le fait que Burgaud n'ait pas été "jugé" immédiatement par ses pairs est probablement une bonne chose pour la sérénité des débats. La commission parlementaire (toute utile qu'elle a été) a, pour ce qui concerne Burgaud, peut être décidé trop rapidement.

Cette commission est d'ailleurs instrumentalisée par le Président Sarkozy dans sa décision de supprimer les juges d'instruction. C'est un autre débat certes.

Par ailleurs, le ton employé par la représentante du Ministère de la Justice au Conseil Supérieur de la Magistrature vis à vis de Burgaud est révélateur il me semble de la volonté de l'Exécutif de trouver un bouc émissaire, et d'en terminer rapidement. Mme Lottin a déploré un "manque de rigueur" et "d'impartialité" au "caractère délibéré" .  Que la vindicte populaire réclame une tête ne me choque pas outre mesure, ça a toujours été comme ça. Que nos dirigeants en fassent de même me semble beaucoup plus malsain. Parmi les devoirs de nos élites, il y a celui de ne pas céder aux élans de la population et de ne pas sombrer dans la démagogie.

Alors oui, la République a bien fait de prendre en compte l'erreur d'Outreau en s'excusant auprès des victimes du procès d'Outreau, et en prenant en compte leurs nombreux préjudices. Mais il me semble qu'on donne beaucoup d'importance à Burgaud.

Pour finir. On a parlé uniquement de l'échec de la procédure d'Outreau. C'est vrai. Mais on ne parle jamais de la réussite d'Outreau :la vérité est bien sortie devant une Juridiction (la Cour d'Assises). Ce ne sont pas les média (dans leur immense majorité) qui ont fait que la vérité soit dite.

Là aussi, l'instruction ne doit pas se faire uniquement à charge ...

03/02/2009

La non-politique de Logement de Nicolas Sarkozy

abbe.jpgLa fondation Abbé Pierre vient de rendre son rapport. Eloquent.

3,5 millions de personnes sont mal logées en France (+300 000 en un an).

Il faut rappeler que l'une des promesses du candidat Sarkozy était de faire de la France un pays de propriétaire .... En prenant, il est vrai, comme modèle le crédit hypothécaire des américains qui a créé la crise des subprimes !

Depuis, il y a eu beaucoup d'annonces : la maison à 15 EUR par jour , la maison à 100 000 EUR, la vente de logements sociaux aux locataires .....

On avait fini par y croire.

Et puis au détour du rapport de la fondation repris par le monde, on apprend que la part des dépenses des collectivités publiques pour le Logement a baissé en 2008 et que notamment l'Etat avait diminué sa contribution puisqu'elle était passée de 1,36% du PIB en 2000 à 1,1% en 2008.

Alors ? De qui se moque-ton ?

Qu'en pense Martin Hirsch ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu