Avertir le modérateur

19/06/2011

Copé existe ! Le JDD l'a rencontré !

Jean-François_Copé_-_World_Economic_Forum_Annual_Meeting_Davos_2007.jpgHaaa ... Jean-François Copé.

C'est vrai que je n'en parle pas beaucoup ici. Pourtant, il fait tout pour exister. Mais il a longtemps été éclipsé (chacun dans un registre différent) par Frédéric Lefebvre et Nicolas Sarkozy.

Maintenant que le Bobo de Droite est Ministre et que le Chef de l'Etat a compris qu'il avait tout intérêt à être un peu discret, l'ineffable auteur du best seller "promis, j'arrête la langue de bois" (Hachette 2002) sort de l'ombre.

Bon ... On savait bien qu'il s'était fait nommer avocat (par VAE bravo) et qu'il pensait tellement à l'Elysée pour 2017 qu'il en égratinait le Président Sarkozy.

Il s'est beaucoup calmé depuis. Aujourd'hui, il arrive même à passer pour un sarkozyste de la première heure !

Ces derniers mois, il s'est mis à gesticuler sur le thème de la laïcité jusqu'à se mouiller dans un duel très risqué sur Canal + avec une jeune fille voilée.

Là ... Consécration ! Il passe dans le JDD.

Il s'exprime sur 3 points:

- d'abord il torpille la primaire du PS en utilisant des arguments plutôt juridiques. Comme le PS va faire voter pour la primaire les adhérents du PS mais aussi les sympathisants, il exprime sa crainte sur l'utilisation qui serait faite par le PS du fichier des sympathisants. Et sur ce point précis, je reconnais qu'il y a un vrai argument.

.... Même si les leçons d'un  cadre de l'UMP sur l'utilisation des fichiers me laisse pantois après ce qui s'est passé pendant 25 ans à la mairie de Paris.

- On apprend que Mr Copé est un féministe convaincu et qu'il a beaucoup oeuvré (et pas seulement sur la burqa). Il est pour la parité en politique, et aussi dans l'économie. Ben oui .... Vous en connaissez vous qui sont contre et qui le disent ?

Cela dit, je n'ai pas souvenir d'avoir beaucoup entendu Jean-François Copé lors de la décision du Président de la République, de mettre à l'écart la seule femme dirigeant une entreprise du CAC 40 Anne Lauvergeon !!

Mais bon ... J'imagine que Mr Copé décide au "cas par cas".

- la candidature de Jean-Louis Borloo. Il est contre. Normal ... Il craint le syndrôme Chevènement. Faisant mine de croire que l'ex-ministre de l'environnement se présentera effectivement. Que Mr Copé soit rassuré ! Mr Borloo ne se présentera pas et les centristes seront bien cocufiés.

Mais on l'a bien compris. Mr Copé est bien en campagne pour 2017 et il a déjà négocié le soutient de Nicolas Sarkozy.

Encore un qui croit aux promesses !

10:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : copé, ump, sarkozy, ps, presidentielles |

12/06/2011

Ma petite semaine d'actu

actualite.jpgA l'instar de mon collègue Homer, j'ai pris une petite semaine de congés. Sans blog donc.

J'ai retenu la foire chez les écolos. Voilà un parti où il y a floraison de candidats potentiels et/ou déclarés et où on passe son temps à dire que l'écologie ne peut être qu'à gauche et gare à celui qui pense le contraire. Je ne suis pas sûr que ce soit la bonne solution pour les verts ...

J'ai lu aussi (comme Stef) dans la presse les morceaux choisis du bouquin tome 2 de Jacques Chirac. Le moins que l'on puisse dire est que le Président actuel n'est pas apprécié. On ne peut pas dire d'ailleurs que Nicolas Sarkozy ait la reconnaissance du ventre vis à vis de Jacques Chirac. Après avoir trahi Jacques Chirac en 1995, l'absence de référence du président actuel à son prédécesseur lors de son premier discours présidentiel,  est vécu comme une deuxième trahison.

Jacques Chirac aime bien François Hollande et il le dit. Il le dit peut être trop. Il est d'ailleurs vraisemblable que ce soit l'ex premier secrétaire du PS lui-même qui a demandé à Jacques Chirac de baisser d'un cran dans ses propos dithyrambiques à son égard.

Quant à Borloo .... Va-t-il se présenter ??? C'est la seule question cruciale pour Nicolas Sarkozy. Sera-t-il son Chevènement ???

L'été sera chaud.


Bon ... C'est pas de tout ça ... Il faut que j'aille faire un rébus !

13:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chirac, sarkozy, borloo, ump, ps, livre, dsk, ecolos |

02/06/2011

Ciao Olivier

Je viens d'apprendre qu'un collègue blogueur était parti.

Son blog est . Il avait certes ralenti depuis quelques mois. Et pour cause .....

Je ne prétendrai pas ici être son ami. Nous ne nous sommes jamais vus.

Pourtant, c'est un des premiers collègues avec qui j'ai accroché.

Je me souviendrai de lui comme d'un militant sincère et pugnace. Un homme qui avait avant avait déjà traversé quelques épreuves.

Un homme qui a su garder des rapports vrais avec son fils.

Un homme avec une voiture qui faisait des siennes.

Et je ne sais pas tout bien sûr.

A sa famille, je présente mes sincère condoléances.

Ciao Danny Wilde.

elmone

09:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : olivier, blog, ps |

26/05/2011

Lettre ouverte pour l'unité

D'une façon générale, je trouvais qu'il fallait favoriser les diversités politiques. Plus il y avait de sensibilités au 1er tour d'une élection présidentielle mieux c'était ... Jusque 2002.

Le Front National ayant progressé depuis 2002, on peut envisager sérieusement pour 2012 un second tour Marine Lepen-Nicolas Sarkozy.

Pour ces 2 raisons, je relaie la lettre ci-dessous.

Lettre ouverte d’un électeur à tous ceux qui font de la politique à gauche

Pour faire avancer l’unité à gauche, faites comme nous : copiez, collez et personnalisez cette lettre ouverte, puis envoyez la vite aux responsables politiques de gauche que vous connaissez. Et faites tourner !
Le Kremlin-Bicêtre, mai 2011
Chers camarades,
Comme disent les Chinois, il est des coups de massue qui rendent lucides : si la gauche veut remporter les élections présidentielles de 2012, elle devra aller unie au combat dès le premier tour.
Imaginer que tel ou tel candidat ou candidate évitera la dispersion des voix à gauche entre vos différents partis, provoquera le réflexe d’un vote « utile », est un pari dangereux, une illusion entretenue par des sondages dont on connaît la volatilité… et la fiabilité.
Enterrer Nicolas Sarkozy trop vite est tout aussi illusoire. C’est un redoutable adversaire en campagne électorale, chacun le sait. C’est un des rares domaines où sa compétence n’a pas encore été mise en doute.
Mais surtout, Marine Le Pen sera vraisemblablement au second tour, nul besoin de sondages pour le craindre.
L’élection présidentielle de 2012 se gagnera donc au premier tour. Autrement dit, celui des deux candidats, de gauche ou de droite, qui aura le plus rassemblé son camp avant le scrutin présidentiel aura de fortes chances de l’emporter, soit parce qu’il sera face à Marine Le Pen, scénario hélas le plus probable, soit parce qu’il aura obtenu un score élevé au premier tour et aura donc créé une dynamique suffisante pour gagner le second.
C’est le bête et implacable raisonnement arithmétique qu’impose notre scrutin majoritaire à deux tours. On peut regretter qu’il en soit ainsi, qu’il ne nous soit plus permis de faire un « choix de coeur » au premier tour. Mais c’est comme ça.
Cette réalité électorale doit conduire les politiques que vous êtes à agir en conséquence, c’est à dire à vous battre pour que ce soit bien le candidat de gauche qui rassemble le plus efficacement son camp dès le premier tour, et non celui de droite, Nicolas Sarkozy.
Inutile d’attendre le dernier moment pour bâcler un marchandage de circonstance, purement politicien, ou le programme et les idées passeront à la trappe. Inutile encore de compter sur un accord entre les deux tours, vite fait bien fait, entre les partis de gauche au cas où ce serait l’un des leurs qui accède au second tour. Dans le premier cas, face à Le Pen, pourquoi le candidat s’embarrasserait-il d’une négociation avec ses amis politiques alors qu’il est pratiquement certain d’être élu ? Dans le second cas, face à Sarkozy, redoutable candidat, le spectacle de chefs de partis de gauche se rabibochant opportunément après une campagne qui les aura durement opposés sera d’un effet déplorable et ne peut que favoriser le candidat de la droite.
Avez-vous le droit d’envisager cette défaite ? N’avez-vous pas, au nom de la confiance et des mandats que vous ont confié le peuple, des obligations, dont celle de gagner pour mettre un terme à la politique désastreuse menée par Nicolas Sarkozy ?
Chers camarades, il est temps d’atterrir. D’arrêter d’avancer en ordre dispersé, avec des candidatures tactiques, « providentielles » ou fantaisistes. Bref, il est temps de prendre la mesure de cette nouvelle donne électorale et d’en tirer les conséquences. Dès que possible, vos partis doivent travailler ensemble à une plateforme commune et à la désignation d’un candidat unique pour toute la gauche. Après tout, les primaires ont bien été imaginées pour cela, non ?
Rappelez-vous : n’avaient-elles pas vocation, à l’origine, à sortir des logiques partisanes en s’adressant à tous ceux qui « partagent les valeurs de la gauche », qu’ils soient roses, verts ou rouges ? Imaginez la dimension que prendraient ces primaires si elles mobilisaient tous les partis ! Elles donneraient un autre souffle à la campagne et un autre poids au candidat ainsi désigné. Et avouons-le, elles seraient sûrement prises beaucoup plus au sérieux qu’aujourd’hui.
Pour vous, responsables politiques, ce ne sera pas facile de dépasser les clivages et les rivalités d’appareils, on l’imagine. Certains d’entre vous ne souhaiteront peut-être pas monter dans le train de l’unité. Mais l’enjeu est à la hauteur de l’effort : pour que la gauche remporte ce scrutin présidentiel, l’unité et les concessions qu’elle implique, sont le prix à payer et, soyons plus positifs, le défi à relever.
D’ailleurs pensez-vous sérieusement qu’un programme qui rassemble tous les partis de gauche soit un défi aussi insurmontable ? Nous partageons tous un socle de valeurs communes : écologie, services publics, société solidaire, emploi pour tous, fiscalité redistributive, laïcité, régulation de la finance, éducation, innovation, recherche, et bien sûr, l’ambition d’une France forte, généreuse et influente sur la scène mondiale.
Chers camarades, quelle tâche plus stimulante qu’un programme unitaire pour ceux qui aiment la politique et veulent changer les choses ! Ce n’est pas une utopie, c’est une nécessité. Les électeurs le sentent et multiplient les appels dans la presse et sur le Net. Nous sommes à un an de l’échéance, vous avez encore le temps de vous y mettre. N’attendez pas.
Un programme, un candidat… la victoire en 2012 !

Captainhaka : Le grumeau, Custin d’Astrée : 365 mots, Cycee : bahbycc, Dominique Darcy : dominiquedarcy,
elmone : je n'ai rien à dire ! Et alors ?? Eric Citoyen : Mon Mulhouse, Gaël : De tout et de rien, Jean-Claude : Slovar – Les nouvelles, Jean Renaud Roy : @jr_roy, Juan : SarkoFrance, Jules Praxis : @jules_praxis, Le Coucou : Le coucou de Claviers, Melclalex : A Perdre la raison, MrsClooney : La femme de George (s) , Nicolas : Partageons mon avis, Nicolas Cadène : Débat socialiste, , Rimbus : Rimbus le Blog, Romain : Variae, Ronald : Intox2007, Jacques Rosselin : @rosselin, Seb Musset : Les jours et l’ennui de… , Stef : Une autre vie, Sylvie Stefani : Trublyonne, Vogelsong : Piratages, Yann Savidan Carnet de notes de…, Zeyesnidzeno : La France a peur,

21/05/2011

Qui au PS ? Mon sentiment ...

aubry2.jpgDSK est toujours (mais de moins en moins) présumé innocent.

Pourtant sa succession, tant au FMI qu'au PS où il faisait figure de candidat naturel à unanime à la présidentielle, est évoquée.

Pour ce qui concerne le PS, 2 candidats semblent se dégager en attendant les primaires de juin.

François Hollande ancien secrétaire du PS (pendant 10 ans) et Martine Aubry actuelle secrétaire du PS et mère des 35 heures.

Autant le premier s'affiche en tant que socio-démocrate, autant la dernière paraît (peut-être avec la présence à ses côtés de Benoît Hamon) s'inscrire dans une gauche assumée.

Voilà pour les présentations.

A la différence de Jégoun, je prendrai parti pour Martine.

Pourquoi ?

D'abord, je lui serai pour ma part, toujours redevable des "35 heures" aboutissement des promesses du candidat Mitterrand en 1980. A une époque où je faisais presque 200 km pour me rendre à mon travail et revenir quotidiennement pour un salaire de 1500 Euros net, cette réforme a été une vraie bulle d'oxygène (j'avais un mercredi sur 2 que je passais avec mon fils).

Ensuite et surtout. Il serait temps que cette démocratie évoluée qu'est la France ait une femme président de la République. Ce serait un signal fort de notre pays.

Signal fort aux femmes, aux progressistes, aux intégristes.

J'avais soutenu la candidature de Ségolène Royal en 2007 pour cela ! Je me suis rendu compte après qu'elle manquait un peu de fond pour la Présidence.

Je crois que Martine Aubry a suffisamment de fond pour être candidate aux présidentielles.

Je la crois aussi femme de caractère. Je la crois aussi suffisamment psycho-rigide pour ne pas changer son discours au gré du vent (à la différence de l'actuel Président).

Je crois que c'est une femme bien. Le fait qu'elle ait été loyale à DSK, qu'elle ait été touché par ce qui lui est arrivé, et qu'elle doute de sa candidature le prouve.

Madame ... Déclarez-vous.

Mais entendons-nous bien ! Si c'est François Hollande (ou un autre) qui est choisi, je serai derrière lui (ou elle).

A bon entendeur !

11:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : dsk, hollande, aubry, segolene, ps, primaires |

18/05/2011

La faute aux journalistes !

ZOLA_Pilori.jpgUn débat se fait jour chez les journalistes et chez les blogueurs. L'origine semble en être une contre-attaque des journalistes américains face aux attaques françaises de leur systèmes judiciaires et médiatiques et aux allusions de complôt.

La Presse française n'a-t-elle pas été fautive de ne pas révéler au grand public le côté cavaleur de DSK ?

C'est bien la tendance de notre époque qui m'agace un peu.

Avant même que la responsabilité de DSK soit avéré, on cherche d'autres responsables.

DSK n'est pas encore coupable que déjà on cherche d'autres fautifs.

Je ne suis pas d'accord.

Si les faits sont avérés, il y a un seul responsable c'est DSK.

Nous sommes dans un pays où la vie privée est protégée (art 9 du code civil) et je trouve que c'est heureux.

Alors autant je pense que l'on n'a pas à s'immiscer dans la façon dont les yankees rendent la justice (voir mon billet de ce matin), autant j'estime que l'on n'a pas à rendre de compte aux Américains sur le fait que la France protège la vie privée quitte à délaisser la transparence absolue.

23:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : dsk, strauss-kahn, fmi, ps, journalistes |

15/05/2011

Bon .... Ben ça ne sera pas Strauss-Kahn

ted-kennedy-dies-001.jpgCoup de tonnerre pour le  PS ... Pour  la campagne présidentielle... Pour la politique française.

Même si la présomption d'innocence de Mr Strauss-Kahn oblige tout le monde à beaucoup de prudence. Même si les rumeurs sont malheureusement plus que jamais le lot des campagnes électorales.

Mr Strauss-Kahn vient d'être appréhendé par la police américaine alors qu'il s'apprêtait à décoler de New-York pour rejoindre la France.

Le motif de l'arrestation ? Une femme de chambre de l'hôtel Sofitel de New-York a déposé plainte contre Mr Strauss-Kahn pour séquestration et agression sexuelle.

Quelle que soit le résultat des investigations, on peut penser que le faisceau d'indice est suffisamment précis pour que la police US ait arrêté le directeur du FMI.

On peut aussi envisager la thèse du complôt .... Mais on peut imaginer que si complôt il y a, l'écheveau sera extrêmement difficile à dénouer avant que la vérité se fasse jour.

Et du temps, DSK n'en a pas. Le PS n'en a pas. L'agenda de la politique française est trop serré.

Alors .... A moins que l'affaire DSK ne se dégonfle dans les heures qui viennent, il va falloir que le PS prenne une décision définitive rapidement sur la candidature de Mr Strauss-Kahn. D'ici la date des primaires au plus tard ! A moins que DSK ne prenne lui-même la décision qui s'impose si l'ffaire est avérée.

10/04/2011

Les classes moyennes basses.

 

tva.jpgC'est hier soir tard en écoutant Martine Aubry sur France 2 ou France 3 que j'ai réalisé.

Un nouveau terme est apparu chez nos hommes politiques  ! Les « classes moyennes basses ».

La classe moyenne était jusqu'à maintenant considérée comme étant la partie de la population qui n'est ni riche ni pauvre. Elle est ailleurs considérée comme une sorte de majorité silencieuse, sous entendue la fraction de la population qui n'intéresse la classe politique qu'en période électorale !! Ce qui est normal puisque c'est la frange la plus nombreuse.

Maintenant, les classes moyennes basses, qu'est-ce c'est ? On pourrait la définir comme la classe qui n'est pas en état d'exclusion (elle a en général en travail, une habitation) mais qui est à la limite de la précarité.

Le « classe moyenne basse » est juste à la limite du droit d'obtenir des aides sociales (parfois même il commence à en avoir) !

D'où vient-il maintenant ?

Est-ce un ancien pauvre qui est en passe de s'en sortir grâce à son travail ?

Est-ce un ancien classe-moyenne dont la situation s'est progressivement ou brusquement dégradée ?

Il s'agît à n'en pas douter de ce dernier cas.

Où vont-ils aller ?  ...Si rien ne change, vers l'exclusion.

Alors, pour reprendre les termes de Jégoun, faîtes votre choix.

Pour le reste, je sais qu'on subit la crise des sub-primes de 2007.

Mais sauf erreur de ma part, les entreprises se portent fort bien à présent.

Qu'en est-il du vollet social ?

Il y a eu d'autres crises dans le passé. Jamais la situation n'a été pis que maintenant.

Il est de bon ton de mettre « tout ça » sur le dos des socialistes et des 35 heures.

Les Socialos ont décidément bon dos. Car enfin sur 53 ans, combien de temps ont-ils été décisionnaires ?

Réponse : 14 ans.

12:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : aubry, ps, moyennes, classes, basses |

07/04/2011

Droite et gauche : quelle fiscalité ?

Readan.jpgC'est Jégoun qui me fait réagir sur son site partageons mon avis.

Il part d'une constatation de Mr Jérôme Cahuzac, Président de la Commission des finances de l'Assemblée Nationale. Celle selon laquelle, vu l'état des finances du Pays quelle que soit la majorité qui se dégagera de l'élection de 2012, elle sera obligée d'augmenter les impôts.

La différence, poursuit Jégoun, se fera selon les impôts qui seront augmentés !

Ainsi, l'UMP devrait augmenter la TVA, alors que le PS augmenterait tous les impôts y compris ceux du capital. La TVA passant pour l'impôt le plus injuste puisque sur un produit donné, un milliardaire paiera le même impôt qu'un RMIste.

Mais est-on sûr que le PS n'augmentera pas la TVA ?

Pas moi.

Dans son programme sorti dans le JDD il y a quelques jours, le PS évoquait une augmentation des Droits de Douane. Le but étant de protéger l'industrie française (et les emplois).

Sauf que la France ne décide plus depuis 1993 de l'existence des Droits de Douane. C'est l'UE qui décide. La Commission Européenne plus exactement  où la Doctrine actuelle n'est pas le protectionnisme ...

Le meilleur moyen de protéger les entreprises sans augmenter les Droits de Douane est d'augmenter le taux de TVA sur le territoire national. Les exportateurs étrangers vendront plus facilement dans un pays où la TVA est plus basse.

On aura des augmentations d'impôts c'est sûr.

Mais ne parions pas sur lesquels.

21:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fiscalité, impôts, ump, ps, sarkozy |

16/02/2011

DSK DSK DSK !

609363_dsk-sinclair.jpgIl y a quelques jours, je dénonçais les attaques dont faisait l'objet Dominique Strauss-Kahn par la Droite.

Jégoun, pour sa part après un billet dans le même sens, concluait "Remercions plutôt ces messieurs pour ces attaques qui vont réussir à réconcilier toute la gauche avec DSK".

Hé bien, en ce qui me concerne, je suis en passe d'être convaincu.

Oui ! Vous avez bien lu ! Moi l'Aubryste convaincu, je suis en train de me dire que DSK fait peur à l'UMP et que donc sa candidature est opportune.

Mais le fait qu'il fasse peur à la Droite est-il vraiment suffisant pour que DSK soit le candidat du PS ?

Le fait est qu'il a de vrais arguments !

Sa compétence en matière d'économie et de finance internationale n'est contestée par personne.

De plus son travail en tant que Directeur du FMI est reconnu. Il connaît personnellement les principaux Chefs d'Etat étrangers (français aussi d'ailleurs !)

A cet égard, il a une vraie stature d'Homme d'Etat.

Et ses aventures extra-conjugales, loin d'être un handicape, corroborent ce statut de présidentiable. Ce ne sont pas MM Mitterrand, Giscard, Clinton et Berlusconi ... qui diront le contraire.

Il a de plus la compagne idéale pour notre époque. Nul doute qu'Anne Sinclair saura faire la joie des lecteurs de Presse spécialisée en photo sur papier glacé. L'actuel Président a lui-même beaucoup utilisé Paris-Match.

Alors certes, s'il se présente, il faudra encore attendre avant qu'une femme soit présidente de la République. Mais bon .... Je peux bien attendre 5 ans de plus.

Enfin j'avoue qu'il a ma sympathie depuis que j'ai appris qu'il a été avec Martine Aubry, l'initiateur des 35 heures.

18:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : strauss-kahn, dsk, ps, aubry, sarkozy |

04/01/2011

Vous voulez débattre ? Hé bien débattons !

debat.pngJe pense que Mr Valls a voulu faire le buzz comme disent les geeks (et Nikos Alliagas) !

C'est réussi puisque même l'auteur de ce blog s'est fendu d'un billet avant-hier.

Les blogueurs de droite (j'ai aussi eu quelques commentaires en effet) semblent considérer que le ps est sectaire, voire que les socialos sont anti-démocratiques ! La levée de boucliers a, il est vrai, été impressionnante au PS après les déclarations de Manuel Valls sur les 35 heures.

Je vais donc tenter d'admettre que les 35 heures ne sont pas un  dogme pour moi.

Je vais admettre le temps de ce billet que l'on revienne sur les 2 lois AUBRY.

OK !

Mais dans quelles conditions ?

Mr Valls serait-il prêt à accorder une augmentation de salaire aux "bénéficiaires" ? Il semblerait que oui puisqu'il a repris l'antienne "travailler plus pour gagner plus". Mais soyons plus précis. Quelle augmentation ? Doit-on se contenter du minimum à savoir les 4 heures de plus par semaine ? Pourquoi pas en effet.

Serait-il toujours permis à l'employeur, dans le cardre de la flexibilité qui a été mise en place en l'échange des 35h en 99, de faire travailler le salarié en fonction des saisons (rappelez-vous l'annualisation du temps de travail) ? 30 beures durant telle période et 48 heures à telle autre période ?

Dans la mesure où la mise en place des 35 heures a été suivie souvent d'un gel de salaires durant 3-4 ans, la fin des 35 heures serait-elle l'occasion d'un rattrapage de ce gel ?

Le déverrouillage des 35 heures donnerait lieu à quoi ? A un retour aux 39 heures ? Aux 40 heures ? Y aurait-il un plafonnement des heures suppmémentaires ? Seraient-elles immédiatement payées à 125% ou alors d'abord à 110 % ?

En échange de ce geste accordé aux employeurs, l'Inspection du Travail retrouverait-elle un semblant d'efficacité (les Inspecteurs sont très peu nombreux) ?

Est-ce que Manuel Valls attend une contrepartie des organisations patronales suite au "déverrouillage" des 35 h ? Si oui, que compte-t-il faire en cas de non renvoi d'ascenseur ?

21:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : 35 heures, 35h, valls, aubry, ps |

13/12/2010

Le vote utile est-il nécessaire ?

jpg_jospin2002.1178552249-6df1d.jpgLa question que pose Stef du blog une autre vie me plaît bien. Elle est d'actualité et l'anticipe en même temps.

Faudra-t-il voter utile en 2012 ?

Ou alors peut-on se faire plaisir au 1er tour ?

J'ai toujours choisi la dernière solution. Je n'ai jamais aimé le bipartisme à la Britannique ou à l'Américaine. J'ai donc toujours depuis que je suis en age de voter, choisi de donner une prime aux petites listes.

.... Jusqu'en 2002. J'avais voté pour une obscure liste de gauche. Un militant socialiste m'avait bien dit entre les 2 tours que le PS pouvait ne pas être au second tour mais je ne l'avais pas cru. Et j'ai regretté.

Depuis, je vote utile.

Pourtant pour 2012 je me pose quand même la question.

Pourquoi ne pourrais-je pas choisir de voter écologiste ou Besancenot ?

Pourquoi devrais-je voter au 1er tour pour un parti dont je ne suis même pas sûr aujourd'hui, qu'il fera tout pour que son candidat soit élu ?

Qu'en pensent

22:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : presidentielles, utile, vote, 2012, ps, ump |

30/11/2010

Ségolène royale ... Comme d'habitude !

Segolene-Royal_scalewidth_300.jpgC'est avec un léger retard que je commente la nouvelle politique de la semaine.

Quelques heures après que Martine Aubry Premier secrétaire du PS ait annoncé l'existence d'un pacte de non agression entre elle-même, DSK et Mme Royal, cette dernière annonce qu'elle présente sa candidature aux Primaires socialistes.

En clair, elle est candidate à la candidature aux présidentielles de 2012.

Beaucoup chez les journalistes, ont sous-entendu que Ségolène Royal était "audacieuse", voire "culottée" ou bien stratège.

Je pense pour ma part que Mme Aubry (que j'apprécie) a été particulièrement maladroite sur le sujet.

D'abord parce qu'en tant que 1ère secrétaire d'un parti qui donne comme règle de désignation la "primaire", annoncer qu'en ce qui la concerne, elle déroge à cette règle est un peu .... paradoxal voire contradictoire.

Ensuite, connaissant les égos sur-dimensionnés de ses 2 "co-contractants", Martine aurait du se méfier. Pour le coup elle a singulièrement manqué d'esprit de stratégie.

De stratégie, Ségolène Royal n'en a pas manqué.

A la traine dans les sondages par rapport à ses 2 petits camarades, elle a su saisir le moment de flottement post-pacte pour annoncer sa candidature. Mieux, elle est en train de jouer DSK contre Aubry pour écarter la première secrétaire.

Ségolène est en train de faire payer à Martine l'épisode de l'élection à la tête du parti.

Pas de doute possible, la meilleure stratège des 2 c'est la candidate malheureuse de 2007.

Mais en même temps .... Il est vrai que de nos jours c'est sur la stratégie qu'on se fait élire Président de la République ! Plus sur un programme.

Certains collègues comme à perdre la raison, partageons mon avis, ou Sarkofrance se demandent ce que deviendront les blogs de gauche en 2012 quand DSK aura été élu.

D'autres aussi Rimbus, Dagrouik, le Coucou, Romain Blachier, Melclalex, Gaël, Nicolas, Disparitus, Seb ou Menilmuche, Gabale, ou Ruminances se poseront probablement la question.

Mais pour ce qui me concerne, je ne sais pas ce que je ferai en 2012. Et puis rien ne dit que DSK ou même un autre Socialiste le sera.

Mais si le Président actuel est ré-élu, la Gauche aura pour moi la responsabilité directe de ce gachis. Et à ce titre, je placerai le PS sur le même plan que l'UMP.

A bon entendeur ....

21:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : royal, aubry, dsk, candidature, 2012, ps |

14/05/2010

Hé bien parlons de DSK !

dominique-strauss-kahn-dsk_289.jpgJe viens de lire le faucon. Cela ajouté aux commentaires sur mon billet d'hier, je vais donc donner mon sentiment.

Ainsi, la candidature à la présidentielle de DSK serait opportune car plus qu'Aubry (entre autres), il est susceptible de rassembler les Français sur son nom.

Certains de gens de droite seraient prêts à voter pour DSK en votant contre Sarkozy. Et ce qui compte, c'est avoir plus de voix pour l'adversaire.

Admettons ! Pourquoi pas ?

Pourtant, il me semble qu'avant de rassembler les Français, un candidat doit savoir rassembler son propre camp ! C'est ce que n'avait pas su faire Ségolène Royal et c'est que qu'avait su faire Nicolas Sarkozy !

L'élection présidentielle est à 2 tours, le 1er tour doit servir à compter ses troupes et celles de ses alliés.

En outre, à quoi servirait de rassembler les Français sur son nom dès le 1er tour (voire avant les élections) ? Sur quel projet ?

Un consensus ?? Sur quoi ??!! Sur les retraites ?!

Et puis il faut savoir ce que l'on veut ! 2 clones au 2nd tour ? 2 projets quasi identiques émanant de 2 candidats distincts uniquement par leur physique ? Devra-t-on choisir entre blanc bonnet et bonnet blanc ?

Non ! Je pense que le candidat de la Gauche doit avant tout rassembler son camp et préparer ses alliances. Quitte à tenter faire le rassemblement des Français ensuite.

Nicolas Sarkozy l'avait parfaitement réussi jusqu'à la première semaine de son quinquennat !

10:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : dsk, strauss-kahn, ps, presidentielles |

30/03/2010

Le PS et la retraite des français

axa.pngLes élections régionales, les sondages et les déclarations intempestives émanant des caciques de l'UMP montrent que ce parti traverse une mauvaise passe.

Le PS semble pour sa part décidé à se mettre au travail...

Justement ! Après s'être pendant quelques années, laissé emmené sur le terrain glissant de la Sécurité, il serait temps pour ce vieux Parti de traiter d'un sujet qui est dans ses cordes. En tous cas, d'un sujet qui devrait être dans ses cordes.

La Retraite.

Et il faut bien admettre que pour le moment, le PS ne s'en sort pas très bien.

La dernière réforme d'ampleur de la retraite a été faite par François Fillon en 2003.

Et les dernières déclarations des dirigeants du PS ne sont pas encourageantes.

D'abord Martine Aubry qui courant janvier déclare : que l'age de la retraite "va très certainement aller vers 61 ou 62 ans" pour quelques jours après, suite à une levée de boucliers de la Direction du PS, défendre le maintien de l'age de la retraite à 60 ans.

Ensuite, nous avons le prédécesseur de Mme Aubry à la tête du PS, qui admet du bout des lèvres qu'il va falloir allonger la durée de la cotisation retraite en fonction de la durée de la vie et de la pénibilité du travail.

Si la Gauche veut vraiment sauver la retraite par répartition (qui est le système le plus juste), il va falloir être une force de proposition et avoir un discours plus volontariste.

Il va falloir qu'elle annonce clairement que soit la durée de cotisation va augmenter, soit accroitre lemontant des cotisations, soit réhausser l'age de départ à la retraite.

Les Français sont capables de comprendre que la justice sociale nécessite des sacrifices. Pour peu que ces sacrifices sont justes et équitablement répartis !!

La France mérite une politique qui ne soit plus seulement volontariste ! Elle mérite une politique économique et sociale volontariste et juste.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu