Avertir le modérateur

23/04/2014

L'économie vue par un nul.

Via Partageons mon avis, je me suis retrouvé sur le site d'économie et Europe. 

Le commerce extérieur grec est en équilibre. Ouf … C'est le plus important : Merci la troïka (FMI, UE, …). 

Ca c'était la bonne nouvelle. 

La mauvaise nouvelle c'est tout le reste : car si les résultats du commerce extérieur grec sont en équilibre c'est que les importations ont drastiquement diminué (les exportations n'ont pas augmenté). Et si les importations se sont écroulées, c'est que l'économie grecque est non seulement en régression (PIB par tête a diminué d'1/5 depuis 5 ans). 

Les salaires diminuent. 

Bref le peuple grec morfle. 

A cause des "rigidités" de la Grèce. 

Mais l'essentiel est sauf, : l'équilibre macro-économique de la Grèce est restauré. 

Peu importent les dommages collatéraux (économie paralysée, peuple étranglée ...). 

L'auteur de cet article, parfois critique à l'égard de la troïka, conclut donc que la politique de François Hollande est la bonne, puisque ce dernier a pour objectif de rendre l'économie française compétitive en diminuant le coût du travail . 

Partant de ce postulat, on comprend mieux que certains (Mr LAMY) au PS commencent à proposer une remise en cause du SMIC sans que cela ne provoque de tsunami dans ce parti. 

Si on continue comme cela, le Schröder français devrait bientôt proposer la fin des 35 heures. .... 

Pourtant, il y aurait une autre solution.  

Puisque le problème français semble plus être son déficit commercial que le déficit budgétaire, celui-ci étant somme toute maîtrisé. 

Une autre solution consisterait à remonter légèrement les droits de douane.  

J'entends les récriminations des libéraux (et des socio-dém) : « comment ? Du protectionnisme ? Mais c'est un retour en arrière, un archaïsme ». 

Non … Ce n'est pas une barrière douanière que je préconise.  

Je préconise une légère augmentation (5 à 10 %) des droits de douane. 

Cela permettrait à ce qui reste d'industrie en France de souffler un peu. Idem pour les autres PME qui souffrent plus que les autres. 

Cela se traduirait probablement par une augmentation des prix, mais pour le moment nous avons de ce côté là un peu de marge. 

Souvenons-nous que les industries textiles indiennes et chinoises ont pénétré le marché européen en pratiquant des prix défiant toute concurrence. Depuis la disparition des industries textiles françaises, les prix ont bien augmenté. 

Cela étant, je reconnais qu'il y a un problème : les droits de douane sont décidés par la commission de l'Union Européenne. Et c'est justement l'UE qui a conseillé à la Grèce de tout sacrifier à son équilibre macro-économique. 

En clair, quand les libéraux (et les socio-démocrates, socio libéraux, socio machins …) disent qu'il n'y a pas d'autres alternatives, c'est vrai. Mais ce qu'ils ne disent pas, c'est que c'est à cause de la politique néo-libérale de la Commission Européenne. 

Avec ça on est bien barré.

21:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : europe, économie, tina, barroso, thatcher |

29/09/2012

Punaise ..... 30 milliards.

moscovici, budget, 2013, économieLe projet de loi de finances présent hier prévoit 30 milliards à trouver.

20 milliards par les recettes (impôts)

10 milliards par les diminutions de dépenses.

L'objectif est de revenir à un budget équilibré (à 3% près) dès 2013.

Je n'ai toujours pas compris pourquoi la Droite et Hollande s'étaient fixés cet objectif de 2013.

Certes, la course au déficit budgétaire ne peut plus durer et doit être inversée. Mais pourquoi 2013 ? N'était-il pas possible de se laisser une marge de manoeuvre plus importante ?

Car enfin, on voudrait inverser en 2 ans une tendance datant de 38 ans ? Qui plus est dans une période où la nécessité de relancer l'économie (selon les même économistes) est flagrante ?!

Car enfin .... Quoiqu'en dise Pierre Moscovici (le monde), le budget prévu est un budget de rigueur. Qui dit rigueur dit déflation et stagnation de l'économie.

Cette politique de rigueur est souhaitée et imposée (d'une certaine manière avec des amendes prévues) par l'UE depuis 10 ans.

Cette Politique de rigueur initiée par l'UE (et mise en place quoiqu'on en dise en France dès le début des années 2000 malgré la baisse de l'impôt sur le revenu) n'a pas eu les résultats escomptés ...

Et cette politique est accentuée aujourd'hui ??!!!

Je ne reconnais pas en cette politique économique une politique de Gauche.

Mais comme la Gauche socio-démocrate doit donner des gages de bon gestionnaire ....

ps ceci dit j'accepte encore moins les critiques de la Droite qui a en 5 ans fait n'importe quoi en matière budgétaire en diminuant dès avant la crise les recettes.

12/11/2011

Et si on dévaluait l'Euro ?

euro.1274403813.jpgJe ne suis pas un économiste et je ne voudrais pas entrer dans une discussion de café du commerce.

Mais pourtant.

Nos finances ne vont pas bien. Le seul Pays de la zone Euro qui s'en sort c'est l'Allemagne. L'Allemagne est un des très rares pays de cette même zone à avoir une balance des paiements en équilibre.

Une balance en équilibre devrait être un de nos objectifs prioritaires.

A l'évidence nous sommes plombés par l'Euro.

Aujourd'hui un Euro vaut 1,37 $ alors que en 2003 il y avait parité entre les 2 monnaies. Le Yuan est sous-évalué par la Chine qui refuse de lé ré-évaluer.

Résultat, nous importons pour pas cher et les produits de la zone euro ne sont pas compétitifs à l'export.

Le seul avantage d'un Euro fort est que nous payons le pétrole moins cher que les Américains.

Nous avons une monnaie forte de Pays qui se portent économiquement très bien. Or à l'évidence ce n'est pas le cas (sauf pour l'Allemagne).

Avant 2002, quand un Pays voyait ses finances se dégrader et son économie stagner, il avait la possibilité d'utiliser sa monnaie comme variable d'ajustement : possibilité de crééer de la monnaie, dévaluation ...

En entrant dans la zone UE avons nous perdu cette possibilité ?

Ou est-ce l'Allemagne qui fait blocage ?

Le débat est ouvert.

Qu'en pensent Jégoun, Juan, Romain, Stef, Gaël, Yann, Guy, Homer, Captain Haka, CC, Romain de LyonCorto 74, le faucon, et Actus ?

10:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : euro, dévaluation, yuan, dollar, $, economie |

24/05/2010

Bloguer moins pour travailler moins ! (ou bien : tu la sens ma rigueur ? Hein ?! Tu la sens ?)

hop 177.JPGMes quelques habitués ont du être surpris. Alors qu'habituellement ce blog sort au moins un billet par jour, rien de nouveau depuis 9 jours.

Cela dit, et mon égo (forcément démesuré) en prend un coup, personne ne semble étonné de mon absence.

Ca me fait un peu (j'ai dit un peu) penser à l'histoire raconté par le premier blogueur bistrot de France à propos de Fernand. Sauf que dans mon cas, on retrouverait forcément la date de mon dernier billet. Oui je sais ! La comparaison est osée !

Oui ! Ce n'est pas parce que je n'ai pas écrit un "article" depuis 9 jours que je ne lis pas les collègues (Nicolas, Juan et les autres ).

Pour autant, ce qui me sort de ma torpeur, c'est la façon que les média ont (en général) de présenter l'avenir.

Ainsi, les autres Etats européens ne pourront pas moins faire en terme de rigueur (ou d'austérité) économique et sociale, que la Grèce qui du coup devient (après avoir triché) un bon élève.

Donc on entrerait dans une période de rigueur ! Ce que d'ailleurs conteste Mr Fillon au motif que en période de rigueur on diminue les dépenses certes, mais on augmente les impôts. Et Mr Fillon d'ajouter : en France on diminue les les impôts.

Hé bien moi (qui suis plus près de la France d'en bas que de celle d'en haut), je prétends que si mon impôt sur le revenu à baissé (très peu d'ailleurs), toutes les autres taxes ont augmenté. Taxe d'habitation, foncière (hé oui ! Je suis propriétaire), et surtout TVA. Puisque l'assiette de la TVA est le prix à la consommation qui lui a augmenté pour les produits de 1ère nécessité surtout.

Moi ! La politique de la rigueur, je la sens depuis une paire d'années.

Je dirais même que cela s'agrave, puisque jusqu'à maintenant, c'était plus les classes moyennes qui prenaient (les plus pauvres avaient des aides sociales en augmentation plus ou moins importante).

Mais là ! En plus des classes moyennes, les plus démunis morflent aussi ...

A priori, ma période de coma devrait durer encore 10 jours. Sauf miracle.

Si on peut appeler ça un miracle.

15:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : blog, economie, rigueur, sarkozy, fillon |

31/12/2008

Qu'espérer pour 2009 ?

h-3-1070658-1213628096.jpgIl n'y a pas d'élection nationale majeure prévue pour 2009. Nicolas Sarkozy est encore là pour 3 ans et demi !

Aussi, on ne doit pas attendre de changement de politique pour l'année nouvelle.

Donc aucun espoir pour nous.

Pourtant, nous avons peut être une chance !!!

En effet, suite à la crise démarrée en 2008 en Europe le Président Sarkozy, a commis un beau discours à l'Assemblée Générale des Nations Unies en septembre 2008. Discours confirmé à Toulon peu de jours après ....

" L’économie de marché c’est un marché régulé, le marché mis au service du développement, au service de la société, au service de tous. Ce n’est pas la loi de la jungle, ce n’est pas des profits exorbitants pour quelques-uns et des sacrifices pour tous les autres. L’économie de marché c’est la concurrence qui réduit les prix, qui élimine les rentes et qui profite à tous les consommateurs. Le capitalisme ce n’est pas le court terme, c’est la longue durée, l’accumulation du capital, la croissance à long terme". (source : site de l'Elysée).

J'espère qu'il se souviendra de son discours. Si ce n'est pas le cas, nous saurons lui rappeler. 

Alors oui, bonne année 2009 !

boule_annee.jpg

 

16:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : 2009, economie, regulation, espoir, sarkozy |

24/10/2008

L'écologie. Une chance pour l'économie ?

C'est en lisant Partageons mon avis que ressurgit dans mon cerveau légèrement embrumé, un truc qui me trotte dans la tête depuis un moment.10740a-voiture_ecolo_quelles_ristournes.jpg

Je lis dans le billet de Nicolas qu'il est contre la fiscalité écologique. Je ne suis pas d'accord avec cela. Ceci étant, continuant la lecture de son billet, c'est plus la complexité du système qui l'énerve. Ouf.

Pourtant, l'écologie, le développement durable.... outre le fait qu'ils sont forcément bons pour la planète, me semblent pouvoir avoir des vertues économiques. Surtout en ces périodes de crises, cela pourrait constituer un plan de relance intéressant.

Je m'explique (du moins j'essaie, je rappelle que je suis légèrement embrumé) :

Notre système est régi par les règles du libéralisme et de la concurrence issues du GATT (devenu l'OMC). Ce système nous oblige à laisser entrer sur notre territoire les produits les moins chers aux dépends des même produits fabriqués en France ou en Europe mais plus chers. Selon le système en vigueur, ces produits moins chers sont importés de Chine ou d'Inde quel que soient leur mode de fabrication : fabrication par des enfants, normes environnementales européennes non respectées.

Autrement dit, si nos dirigeants commencent à tenir compte de l'environnement dans la fiscalité interne (avec le système de bonus/malus), notre Législation nationale n'en tient absolument pas compte au niveau international. Et je ne parle pas de la Législation européenne.....usine_pollution.jpg

Actuellement, l'OMC oblige l'Union Européenne (et donc la France) à baisser ses Droits de Douane pour qu'il y ait une concurrence juste entre les pays occidentaux et les autres (pays émergeants, pays moins avancés ...). Or, je l'ai esquissé, la concurrence entre pays ocidentaux et pays émergeants n'est pas juste : les pays émergeants n'ont aucune contrainte légale à propos de l'environnement, de même qu'en matière sociale (à 5 ans on est apte au travail).

Aussi, je me demande si la fiscalité écologique, mais aussi la "douane" écologique appliquées en France puis en Union Européenne ne seraient pas un moyen de protéger nos industries tout en respectant les traités existants. Ainsi, nous taxerions des produits pour lesquels les fabricants ne seraient pas en mesure de démontrer le respect de normes environnementales.

A terme, cela serait même un moyen de vendre à nos industries de plus grandes contraintes légales environnementales ce qui serait bon pour la planète et donc pour notre économie. Le cercle vertueux serait formé.

Et après, pourquoi ne pas faire la même chose en matière sociale ??

Je suis peut être un doux rêveur. Certainement même. Mais au moins, nous aurions un vrai projet de civilisation.

Parce qu'aujourd'hui...

13/10/2008

L'Europe, l'Economie et la Bourse.

Les Bourses européennes remontent.

Ouf ...Quel soulagement dans les milieux autorisés ! Et cela grace aux plans d'actions gouvernementaux du G7 et des pays de la Zone Euro...jose-barroso.jpg

Ainsi ces derniers Pays ont-ils décidé notamment de garantir les dettes entre banques pour faire en sorte que le marché monétaire refonctionne (en clair que l'argent recircule et que les échanges reprennent).

Il a donc fallu des réunions exceptionnelles, hors du cadre habituel pour que un début de stratégie interétatique de lutte contre la crise, se dessine.

En résumé, nous avons vu des institutions européennes incapables de réagir, une Commission Européenne qui (par son président) s'est beaucoup démené mais ne dispose d'aucun moyen d'intervention, et un Président de l'UE contraint de mettre en place des réunions à l'Elysée pour tenter une ébauche d'accord entre les Pays Européens.strauss-kahn_dominique.jpg

Et que dire du FMI (présidé par le socialiste Dominique Strauss Kahn) qui n'a rien fait durant ce cataclysme financier ? Son Président se borne à dire aujourd'hui que "le pire de la crise est peut-être derrière nous". On croit rêver.

A l'heure où le Président de la république démembre le Service Public afin de diminuer les dépenses de l'Etat, je lui suggère de chercher du côté des institutions Internationales s'il n'y a pas des économies à faire pour le Contribuable.

02/05/2008

USA : le revirement ??

Je viens de tomber sur un article du Monde qui arrive très bien après mon billet du 30 avril.

Il est intitulé : Greenspan, Reagan : la chute des idoles. Le titre est très explicite ! Le journaliste explique le constat par les candidats démocrates (mais également par Mc Cain) des effets désastreux du non interventionisme économique mis en place par Ronald Reagan.

Il y est expliqué que la crise des subprimes est directement la conséquence (qui était prévisible) de la politique Reagan-Greenspan. Cette politique a également eu des conséquences désastreuses sur l'état actuel du réseau de transport US en réalité privatisé : ainsi l'état des routes est mauvais, celui du réseau ferroviaire est pis encore, des ponts menancent de s'effondrer...11875465.jpg

En résumé, beaucoup de spécialistes amériacins reviennent de cette politique du "laisser faire"  laissant les entrepreneurs rendre des comptes à leurs seuls actionnaires tous les trimestres et donc ne pas prévoir de politiques à long terme d'entretien. Rappelons nous l'état du réseau ferré Thatchérien lorsque le TGV est arrivé en Angleterre.Ces même spécialistes  souhaitent que les investissement publics redémarrent.

Et en France ???? En France, les dirigeants prennent la politique de Reagan et de Thatcher comme modèle. Nous venons de privatiser GDF, nous avons commencé à faire de même avec EDF. Dans quel état seront nos centrales nucléaires dans 20 ans ??

En conclusion de cet article du Monde, un de ces spécialistes américains constatant que les USA sont le modèle économique de la France, déclare non sans cynisme : "Dans les soirées, il y a toujours des invités qui arrivent à la fin, quand les premiers venus commencent à partir."

C'est tout à fait ça !!!

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu