Avertir le modérateur

09/04/2014

Les banques vont bien. Merci pour elles !

En ces périodes de disette budgétaire, il est réconfortant de savoir que l'argent va quand même bien quelque part .....

Le site Boursier.com (reprenant une info des échos) a pondu un article éloquent à ce sujet sur les rémunérations des patrons des grandes banques françaises. Comme le dit l'article, elles ont repris du tonus.

Jugez plutôt :

Jean-Laurent Bonnafé, PDG de BNP Paribas,a eu en 2013 un revenu de 3,44 millions d'euros, en hausse de 8,1% par rapport à 2012.

 Frédéric Oudéa,patron  de la Société Générale, qui a engrangé 2,71 ME (+8,5% par rapport à 2012).

Jean Paul Chifflet (Crédit agricole ) a eu lui 2,14 ME (+38,8%).

François Pérol (Natixis) s'est vu accorder 1,44 ME, une hausse de 29,4%.

Le plus fort est que l'essentiel de ces augmentations est constitué des bonii (variables) assis sur les résultats des banques.

Quand on sait que les banques sont encore actuellement, très frileuses pour injecter de l'argent dans l'économie, on peut se demander à quoi joue l' "ennemi de la finance".

01/11/2011

Référendum chez les Grecs : une catastrophe pour l'Elysée, Merkel, le FMI ....

vanques,plan,sarkozy,merkel,grec,dette,referendumLe titre de ce billet est terrible.

En même temps, comment ne pas comprendre l'Elysée ?

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont payé de leur personne pour arracher un accord de banques pour qu'elles se contentent de ne récupérer que 50% de leur créance.

Nicolas Sarkozy nous a d'ailleurs bien vendu le concept lors de son monologue entrevue avec MM Pernaut et Calvi.

Et puis patatras !!!

On apprend (cf le monde entre autres) que le 1er Ministre grec, pressé par son parti, a décidé de soumettre le plan de sauvetage , à référendum. Ce référendum aurait lieu en février !

Ce qui veut dire que jusqu'à février, l'accord obtenu par le duo franco-allemand est suspendu et surtout que ce plan risque d'être rejeté.

Le titre de ce billet  est terrible car il reflête la réalité !

Et la réalité c'est que l'expression de la démocratie (le référendum) constitue ouvertement une menace pour la stabilité financière, économique, et politique de nos Pays.

De façon claire le monde politique admet la suprématie du pouvoir économique.

Que vont faire les "décideurs" (mais peut-on encore les appeler ainsi ?) si le Peuple Grec vote mal ?

Les faire revoter ? Faire voter le Parlement ?

Ca c'est déjà vu en Europe avec le traité constitutionnel  !

Un référendum est risqué et gageons que l'OMC et le FMI l'UE fera tout pour que ce référendum n'ait pas lieu.

21/09/2011

Eric Cantona en a rêvé ... Siemens l'a fait !

Vous vous souvenez quand l'ex-matador du football français et actuel acteur Eric Cantona avait déclaré que pour mettre en cause le système il suffisait que chacun retire son argent des banques.

Il en a parlé, mais n'a pas mis ses menaces à exécution.

C'est vrai que c'est compliqué de tout enlever de sa banque ! Il faut gérer les prélèvements automatiques, percevoir son salaire  et.c ...

Pourtant c'est ce que vient de faire l'Allemand SIEMENS (voir ici).

Siemens vient de retirer 500 millions d'Euros de la ... Société Générale.

La raison en est simple ! Les banques ne prêtent plus ! On se demande bien à quoi ont servi les 40 milliards prêtés par la République française aux banques françaises !!!

Siémens a donc décidé de créer sa propre banque.

Alors faîtes comme Siémens ! Créez votre banque !




11:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cantona, siemens, banques, retrait |

16/07/2010

Aîe !

En parcourant je site de le monde, je tombe sur cet article !

Ainsi donc,

Juncker et Strauss-Kahn (sont) optimistes sur le résultat des stress-tests des banques européennes !

Bon ....

Là on peut s'inquiéter pour les banques.

12:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : banques, crise, dsk, juncker |

11/12/2009

France is following United Kingdom

0605_B10.jpgTwo days ago, je parlais de mon souhait de voir la France copier sa voisine d'outre-Manche et taxer les bonus des banques.

Il apparait donc (voir mon hébergeur) que ce soit chose en cour de se faire.

A l'instar de nos voisins, la taxe s'appliquerait uniquement pour les bonus supérieurs à 27 000 Euros.

Une différence cependant ! Le Gouvernement français devrait tenir compte de la taxation sur les salaires propre à la France pour être moins exigeant que le Royaume Uni pour le taux de la taxe.

Mais bon ! On ne va pas faire la fine bouche, tant je m'attendais à ce que le Gouvernement français ne taxe pas les banques !!

Alors ! Messieurs les Anglais, merci d'avoir tiré les premiers.

Rassurez-vous cependant ! Je n'irai pas jusqu'à crier "god save the président" !

18:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : brown, gordon, sarkozy, bonus, banques |

09/12/2009

Haaa L'Angleterre ! Ce modèle !

RoyaumeUni.jpgCela fait des années et des années que l'on nous bassine avec le Royaume Uni de Grande Bretagne.

A Droite, mais aussi au PS (je n'ose pas dire "à Gauche") nos hommes politiques se battaient pour revendiquer un lien, que dis-je, une filiation avec les travaillistes britanniques.

Outre-Manche, ils faisaient tout mieux que nous ! Nous disait-on !!!

Je n'étais pas d'accord la plupart du temps avec ça !

Mais aujourd'hui, je suis prêt à faire une concession aux travaillistes de chez sa gracieuse majesté.

J'ai appris que le 1er Ministre britannique allait faire taxer les bonus des banquiers, considérant que l'Etat britannique avait aidé et sauvé les banques suite à la crise financière.

Mays j'y pense ?!

La République française a elle aussi aidé (et beaucoup !) les banques françaises qui continuent de verser des bonus.

Alors ? On taxe ou on taxe pas ?

23:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : brown, gordon, uk, banques, taxes, bonus, sarkozy |

30/07/2009

Strauss Kahn scandalisé par le retour des bonus dans les banques !

h_9_ill_1087800_fmi.jpg... C'est le titre d'un article du monde.

Parmi beaucoup, j'ai été choqué d'apprendre l'ampleur des rémunérations des traders ; rémunérations proportionnelles aux sommes risquées plus qu'aux sommes rapportées par les traders.

On pouvait espérer qu'après la crise, les rémunérations des traders seraient mieux encadrées. On pouvait espérer (comme l'avait promis à Toulon et à New-York le Président Sarkozy) que le domaine financier soit mieux réglementé.

Mais bon ! Apparemment, les lois Hadopi et sur le travail le dimanche sont plus urgentes !

Le Socialiste Strauss Kahn, président du FMI est à juste titre scandalisé par le retour des bonus dans le secteur bancaire. On peut se demander d'ailleurs si les bonus ont jamais cessé dans les banques ...

M. Strauss-Kahn a notamment déploré "qu'on n'ait pas réussi encore (...) à mettre en place des réglementations qui empêchent cela, qui empêchent qu'un petit groupe d'hommes et de femmes attirés par le gain entraînent l'ensemble de l'économie de la planète dans la catastrophe".

Bien.

Pourtant, le même Strauss Kahn s'empresse d'ajouter que ce n'est "pas le travail du FMI". (sic)

Mr Strauss Kahn a une piètre opinion de l'étendue des pouvoirs du FMI puisque si l'on se réfère à wikipédia, Le FMI assure donc la stabilité du système monétaire international et la gestion des crises monétaires et financières. Pour cela, il fournit des crédits aux pays qui connaissent des difficultés financières telles qu'elles mettent en péril l'organisation gouvernementale du pays, la stabilité de son système financier (banques, marchés financiers), ou les flux d'échanges de commerce international avec les autres pays.

Lors d'une crise financière, pour éviter qu’un pays ne fasse « défaut » (c’est-à-dire que ce pays ne puisse plus rembourser ses créanciers, voire ne plus payer ses dépenses courantes), le FMI lui prête de l’argent le temps que la confiance des agents économiques revienne. Le FMI conditionne l’obtention de prêts à la mise en place de certaines réformes économiques visant de manière générale à améliorer la gestion des finances publiques et une croissance économique équilibrée à long terme.

Mais peut-être Mr Strauss-Kahn considère-t-il comme beaucoup que le rôle du FMI consiste justement à ne rien réglementer ?!

10:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : strauss kahn, fmi, banques, crise, finances |

25/01/2009

Les banques : ces enfants gâtées !

gordongekko.gifLe contexte général est le suivant:

Les principales banques françaises viennent d'annoncer des résultats nets fort importants (3 milliards d'Euros pour BNP, 2 Milliards pour la Société Générale, et 1 milliard pour le Crédit Agricole).

Après un premier prêt de 10 milliards del'Etat aux banques, dont une bonne partie pour celles mentionnées ci-dessus, une deuxième fournée de 10,5 milliards est en cour de lancement.

Attardons-nous maintenant sur la Société Générale. L'affaire Kerviel, ex-trader de la banque accusé d'avoir perdu 4,9 Milliards d'Euros, est en cour d'instruction ( Le Monde). Kerviel est actuellement confronté à son supérieur hiérarchique direct (son n+1 comme on dit dans le milieu) Eric Cordelle. Ce dernier, lui aussi licencié depuis, fait valoir qu'il ignorait les agissements de Kerviel. C'est possible.

Par contre, nous apprenons au détour d'une phrase que le dénommé Kerviel , trader aux pouvoirs limités, a eu en 2007 un résultat net individuel de 55 Millions d'Euros. Pour avoir un tel résultat, il a fallu qu'il jongle avec des centaines de millions d'Euros.

La question que je me pose est : comment la Banque a fait pour ignorer les mouvements de fond provoqués par Kerviel ? Ils n'avaient pas de comptables ou quoi ?

Il est probable que le système était mauvais et il devait, il me semble, être revu.

Mais qu'y a t-il eu de fait depuis février 2008 (date de déclenchement de l'affaire) pour éviter que cela ne se reproduise à l'avenir ?? Les dirigeants ont-ils été changés ? A part Bouton ? Qui ?

07/11/2008

BNP et Société Générale à l'amende

Kerviel2_bbg.jpgJ'apprends cela dans le Figaro. La BNP Paribas et La Société Générale ont reçu chacune de la part de l'autorité des marchés financiers (AMF) un avertissement et une sanction financière de 500 000 EUROS.

Le motif ?

Lors de l'introduction en bourse d'EDF en novembre 2005, ces Institutions financières ont fait souscrire des actions à certains de leurs clients, sans les prévenir.

Avec le recul, on peut estimer qu'avec un avbertissement et une amende de 500000 Euros, les banques s'en sortent bien !

Rha ! Décidément : cette manie qu'ont les banques de considérer notre pognon comme le leur ... Et on ose nous faire croire que Kerviel c'est un accident.

30/10/2008

A quoi (qui) sert la crise ?

master card.jpgLa crise financière est mondiale. On nous explique que la crise financière va devenir une crise économique.

Et que s'agissant d'une crise devenue économique, il va y avoir des licenciements. Ils ont d'ailleurs déjà été programmés : Whirlpool en a prévu 5000 d'ici à la fin de l'année prochaine. On apprend aujourd'hui que American Express va supprimer 7000 emplois dans le monde soit 10% de ses effectifs. Le groupe financier en profite pour annoncer une baisse pour 2009 du salaire de ses employés et même un gel des revenus des dirigeants.

En France, Nicolas Sarkozy annonce qu'en France, on ne pourra pas éviter les licenciements.

Si j'ai bien suivi, pour le moment les conséquences de la crise sont les licenciements annoncés (et qui auront lieu) et des congés imposés et chômage partiel pour les salariés.

Pour l'instant, on ne nous annonce pas de baisse de dividende ni de réel assainissement du marché.

Pour résumer c'est : pour le moment la rigueur mais uniquement pour le travail  Pas pour le capital. Alors que la crise vient bien du capital.

J'attends avec impatience les premières prises de bénéfices et les montants des dividendes. J'espère que la blogosphère et les journaux surveilleront cela.

14/10/2008

Je banque pour vous !

Suite à la réunion des dirigeants des pays de l'Eurogroupe, l'Elysée a fait part de son intention de consacrer jusque 40 milliards d'Euros dans la recapitalisation des banques d'une part, de garantir les prêts interbancaires à concurrence de 320 milliards d'Euros d'autre part.serpent_mini.jpg

Même si la République espère ne pas avoir à débourser ces sommes voire espère récupérer un peu d'argent, tout cela donne le vertige. Rappelons que Martin Hirsch a du attendre 1 an et demi avant d'obtenir le 1,5 milliard d'euro nécessaire au financement du RSA.

Ainsi donc l'Etat garantit les banques.... En clair, la république remplace la Banque de France et devient de fait la banque des banques.travailler plus.jpg

Et si l'argent de l'Etat ne suffisait pas à garantir les banques. Vers qui se retournerait-il ?

Quelle question ?! Vers nous !...

En somme, nous citoyens contribuables français sommes : les banquiers de la banque de la banque des banques françaises (et je ne parle pas de la BCE). Ben alors ?! Nous sommes des capitalistes ! Et dire que nous ne le savions pas... 

07/10/2008

L'EUROPE ? POUR QUOI FAIRE ?

Je sais, le titre est provocateur ! Mais souvenons-nous !

La Communauté Economique Européenne (CEE devenue UE) a été créée pour mettre en commun les puissances économiques de 6 Etats et les protéger face aux géants du Marché (USA, URSS).monnet.gif

Les Droits de douanes étaient baissés au sein de la CEE, mais maintenus avec les pays tiers (hors CEE).

Depuis, la CEE s'est agrandie territorialement. Les Etats fondateurs ont essayé de créer une Union non plus seulement économique, mais aussi politique.

L'Intégration politiique a échoué ! En effet, on voit régulièrement que les Etats de l'UE sont incapables de se mettre d'accord sur une politique étrangère commune (sur la politique à adopter vis à vis des USA et de leur décision d'attaquer l'Irak, sur la politique à adopter vis à vis de l'ex-Yougoslavie....).

On est en train de se rendre compte, que même l'"union économique" n'est pas acquise. Jusqu'ici, le libéralisme économique semblait mettre tous les Etats d'accord ; je ne parle pas des citoyens qui lorsqu'ils ont eu voix au chapitre, ont rejeté ce libéralisme. Je parle des Etats, de nos dirigeants. Au moins, sur le plan économique il semblait y avoir un accord des Etats entre eux, une logique !Barroso_conviction.jpg

Et puis patatras, la crise arrive. Et que voit-on ? L'Irlande qui garantit les crédits des 4 banques qui sont sur son territoire sans prévenir aucune instance, des désaccords entre l'Allemagne et la France sur la politique économique à mener, Le Royaume Uni qui se refuse à injecter des liquidités....

J'apprends également, que l'UE ne dispose d'aucun fonds susceptible d'être injecté pour favoriser telle ou telle politique. Le seul levier européen qui existe est la BCE et son gouverneur qui refuse depuis des années toute modification de taux d'intérêt.

J'en viens à me demander (avec un peu de cynisme certes, mais n'est-ce pas la tendance du marché ??) si le non-interventionnisme économique de l'UE s'explique par une volonté politique. C'est ce que je pensais jusqu'à maintenant. Ou alors si cette politique économique du laissez faire s'explique par une réelle impuissance de l'UE à peser sur l'économie.

Dans un cas comme dans l'autre. A quoi sert l'UE ?

01/10/2008

La piste du livret A ??!!!

Alors que je parcours quelques pages d'un de mes journaux préférés  :le figaro (c'est une mine d'information , on n'imagine pas), j'apprends qu'une des pistes pour assurer le financement de l'économie face à la crise est : Le Livret A.livret a.jpg

C'est ce qui ressort de la réunion des dirigeants des banques à l'Elysée.

Ce qui me fait réagir en apprenant cela, c'est que les fonds collectés grace au Livret A sont utilisés pour le financement des logements sociaux. Or, on sait tous qu'en France il manque cruellement de logements sociaux.

Que répond le Gouvernement à cela ? Que le Livret A a eu un afflux d'argent ces derniers mois (et pour cause) et que  "cet afflux, un peu exceptionnel, dépasse largement les besoins de financement du logement social". (sic).sarko lagarde.jpg

Ben voyons !

Ce qui m'agace dans cette affaire ce n'est pas tant que l'on touche au financement du Logement Social. Il faut racler les fonds de tirroir en ces périodes difficiles.

Non ! Ce qui me fait réagir, c'est que l'on touche au Logement Social avant le Bouclier Fiscal.

A croire que avec ces dirigeants politiques là, la solidarité nationale ne joue que dans le sens plus démunis vers plus riches.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu