Avertir le modérateur

11/12/2012

Une histoire de pourcentage ...

Ho ... Trois fois rien.

Le RSA va augmenter (cf le monde) de 10% sur une durée de 5 ans. En plus de son indexation annuelle certes. Ce qui correspond à 1,8% d'augmentation moyenne par an.

Le figaro a quant à luii annoncé qu'en 2011, la rémunération des patrons des entreprises du CAC40 a augmenté de 4%  sur une année.

L'écart entre les plus riches et les plus pauvres ne semble donc pas près de se résorber.

22:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cac40, rsa, rémunérations |

16/10/2010

Sarkozy=Berlusconi ? Pas tout à fait !

napoleon3.jpgOn a souvent comparé Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi !

Mis à part le fait qu'ils jouissent exercent tous les 2 le Pouvoir dans leur Pays respectif, ils ont évidemment beaucoup de points communs. Même attachement à leur apparence, même volontarisme apparent, même volonté de se présenter comme hommes qui plaisent aux femmes, même volonté de contrôler les média, même rapports ambigus avec le pouvoir économique ...

Eux-même semblent d'ailleurs cultiver ces ressemblances.

Pourtant, ils présentent une dissemblance importante !

Cette différence concerne bien sûr l'Argent et le Pouvoir les 2 valeurs fondamentales de ces 2 animaux politiques.

Berlusconi est parvenu au pouvoir en Italie après être devenu riche. D'ailleurs il s'est servi de sa richesse pour arriver au Pouvoir.

Nicolas Sarkozy lui, même s'il ne pointait pas au RMI, n'était pas riche lors de son arrivée aux mannettes de l'Etat. Mais il a ouvertement déclaré que après son séjour à l'Elysée, son objectif était de "faire de l'argent".

Qu'un homme comme Nicolas Sarkozy déclare vouloir "faire de l'argent" signifie clairement qu'il veut être millionnaire voire plus ...

De là à penser, même s'il ne l'a pas dit, qu'il compte se servir de son passage à l'Elysée pour devenir riche, il n'y a qu'un pas que l'auteur de ces lignes n'hésite pas à franchir.

L'homme n'est effectivement pas du style à se poser des cas de conscience sur les conflits d'intérêt. Il n'est pas spécialement connu pour ses états d'ame. La séparation des pouvoirs est une notion qui ne le concerne pas spécialement.

Qui plus est, notre Président actuel est epis de culture anglo-saxone et particulièrement de celle d'outre-Atlantique.

Et aux States, les Présidents après leur(s) mandat(s) présidentiel(s), qu'ils soient démocrates ou républicains, ont une tendance certaine à poursuivre leur enrichissement personnel, en monneyant à prix d'or des conférences effectuées all over the world.

Et je vois bien notre futur-ex Président parcourir l'Europe puis le Monde pour prêcher la bonne parole.

Je vois bien pour ma part, notre Président son mandat achévé, siéger dans le Conseil d'Administration de quelques sociétés du CAC 40 (ce qu'aucun ex Président n'a osé faire jusqu'à présent) et toucher les "jetons de présence" en remerciement des services rendus.

Peut-être même siègera-t-il dans les organes dirigeants de la Société MALAKOFF MEDERIC (allez voir c'est très intéressant !).

Je l'ai déjà écrit : quand en France les gens qui composent l'élite politique et l'élite économique sont exactement les même, cela ne se termine jamais bien pour elles.

Si notre Président connaissait bien notre Histoire, il le saurait.

10:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : sarkozy, berlusconi, argent, pouvoir, cac40 |

13/03/2010

Ma prochaine voiture ?? Une TOYOTA !

toyota.jpgSi vous avez lu mes derniers billets, vous avez du remarquer que j'étais en colère contre les sociétés du CAC40 !

C'est vrai que je suis énervé....

Car enfin ! La crise a accentué un phénomène qui existait déjà : des plans sociaux à répétition et/ou des délocalisations.

Ce alors que ces sociétés ont, au plus fort de la crise, continué à faire des bénéfices !!! (voir entre autre mes derniers billets).

En ce moment, j'entends parler du côté de l'UMP, (et aussi d'Actus un de mes commentateurs) de patriotisme économique.

Figurez-vous que je n'ai pas attendu la crise pour faire preuve de patriotisme économique !

Entre 2 produits similaires, je choisis toujours la marque française. Même quand elle est plus chère.

Cela fait 23 ans que je n'achète que des voitures françaises (Renault, Peugeot ou Citroën).

Dernièrement, après que ma Clio a été incendiée, j'ai acheté une Peugeot. Pourtant, j'ai hésité avec la DACIA (marque appartenant à Renault).

J'ai choisi la Peugeot au lieu de la Dacia dans la mesure où les Dacia étaient notoirement fabriquées en Roumanie alors que (croyais-je) les Peugeot vendues en France étaient fabriquées en France.

Il se trouve que contrairement à ce que je pensais, les pièces (voire les voitures elles-même) des véhicules de marques françaises sont fabriquées dans d'autres Pays (voire hors de l'UE).

Ainsi, j'ai entendu le Président Sarkozy déclarer que Renault produisait 2/3 de ses voitures à l'étranger et Peugeot 1/3.

Certains disent que les sociétés françaises paient des impôts en France et que c'est donc servir les finances de la France que d'acheter des produits français. De cela, je ne suis même plus sûr tant (en plus des délocalisations) il est facile pour une société bien conseillée de payer ses impôts (ou une partie) à l'étranger !

Alors ! Ma conclusion de tout cela est qu'il est inutile de faire preuve de patriotisme économique qui de toutes façons n'a plus de sens dans cette mondialisation où les intérêts sont imbriqués.

A quoi bon être patriote économiquement vis à vis de sociétés qui à l'évidence ne le sont pas ?

Par contre, il me semble beaucoup beaucoup plus intéressant d'acheter des produits qui sont fabriqués sur notre territoire !!!

D'abord car cela coûtera moins cher en terme de pollution.

Et surtout les produits fabriqués en France font travailler les gens se trouvant sur en France et participent à maintenir l'emploi !!!

Alors ça y est c'est décidé, désormais je n'achèterai plus les produits en fonction de la nationalité de la marque, mais en fonction du lieu de fabrication.

Et pour me faciliter la tâche, je propose que les constructeurs de voitures et autres biens d'équipements utilisent comme argument de vente le lieu de fabrication.

Alors ! OK pour le patriotisme économique !!! Mais plus en fonction de la nationalité de la marque, en fonction du lieu de fabrication.

Et du coup, ma prochaine voiture sera une TOYOTA fabriquée à Valenciennes !!!

Et vous ?

09/07/2009

Il sera très difficile de légiférer sur la rémunération des patrons

parisot.jpgCe n'est pas moi qui le dit, mais le président de l'AMF (Autorité desmarchés financiers) Mr Jean-Pierre Jouyet ex PS puis secrétaire d'Etat du Gouvernement Sarkozy Fillon.

Morceaux choisis dans l'article du Monde.

A propos de la Commission : "Il y a une bonne application quantitative du code, l'application qualitative reste véritablement à être améliorée (...). Ce que l'AMF souhaite, c'est plus de transparence et de responsabilité dans l'autocontrôle". C'est clair non ?

Par ailleurs Mr Jouyet a relevé que pour 58 des 60 patrons de grandes sociétés ayant fait l'objet d'un examen de l'AMF, la part de rémunération variable constituait toujours l'essentiel des revenus, sans rapport clair avec la performance. Bref, rien n'est changé ou presque.

Et pourtant, le Medef et l'Association française des entreprises privées (AFEP) ont rédigé en octobre un code de bonne conduite pour encadrer les rémunérations des dirigeants. La quasi-totalité des grandes entreprises françaises ont dit y avoir adhéré !

Mais au fait ? Ce code de déontologie c'est quoi ?

Allez voir ! Ca reste d'actualité ...

13:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : remuneration, patron, cac40, medef, parisot |

30/03/2009

J'aurais quand même préféré une loi

Laurence_Parisot.jpgJe sais que j'en ai déjà parlé avant-hier de ce décret. Il faut dire qu'on l'attend avec impatience !

Pourtant, comme je le dis en titre, j'aurais préféré une loi.

Pourquoi ?

Parce qu'une loi est votée par le Parlement et qu'un tel texte aurait été l'occasion d'un débat public fort intéressant de nos parlementaires.

Parce qu'une loi (à la différence d'un décret) peut créer une infraction pénale délictuelle, voire une sanction significative.

J'ai bien peur que notre montagne matignonaise n'accouche d'une souris.

J'espère que le taulier de PMA ne m'en voudra pas de lui avoir piqué la photo.

23/03/2009

MEDEF, Rémunérations, CAC40 et cercles d'amis

photo-laurence-parisot.jpgLe monde nous confirme que le MEDEF de Mme Parisot ne souhaite pas encadrer les rémunérations des patrons. Pourtant, quand il y a quelques mois, le Gouvernement l'avait évoqué, Mme Parisot s'était empressé de faire savoir qu'il était inutile de légiférer puisque le syndicat patronal établirait une sorte de code de déontologie en matière de stock-options et autres parachutes dorés, qui s'appliquerait aux patrons.

Aussi, Mme Paisot peut déclarer être soulagée que les 4 dirigeants de la Société Générale renoncent à leurs stock-options (sus la pression gouvernementale et médiatique), elle n'a pas l'intention du tout d'établir un code de conduite répressif à l'égard des patrons récalcitrants !!!

Tout cela m'a énervé au point que j'ai voulu retrouver ce code de déontologie et voir où il en était.

Lors de ma recherche sur internet, je suis tombé sur le "Code de Gouvernement d'entreprise des sociétés cotées". Le sous-titre vaut le détour : il s'agît de :"principes de gouvernement d'entreprise résultant de la consolidation du rapport de l'AFEP (association française des entreprises privées) et du MEDEF d'octobre 2003 et de leurs recommandations de janvier 2007 et d'octobre 2008 sur la rémunération des dirigeants mandataires sociaux des sociétés cotées".

On apprend dans le préambule que ce code de gouvernement est issu des rappports Viennot de 1995 et 1999, et du rapport de Daniel BOUTON de 2002. Cela ne manque pas de saveur quand on sait que Daniel Bouton est le (toujours) PDG de la Société Générale qui a voulu s'occtroyer des stock-options un an après l'affaire Kerviel.

Ce rapport de Mr Bouton donnait plusieurs recommandations d'après l'Expansion : une plus grande indépendance des conseils d'administration, mais aussi une politique de rémunération plus humble, "raisonnale" et "appropriée". "Pour y veiller, le comité des rémunérations ne devra accueillir aucun mandataire social". Cette proposition du rapport Bouton est reprise tellle quelle dans le Code de Gouvernement des enterprises des sociétés cotées précité (art.16-1).sg_daniel_bouton20080124g.jpg

Pour vérifier, je me suis donc rendu sur le site de la Société Générale afin de connaître le nom des membres du comité des rémunérations qui fixe les revenus des dirigeants de la Banque. Leurs noms se trouvent ici. Leurs prénoms ne s'y trouvent pas (bravo le souci de transparence).

Ils sont 4 à siéger à ce comité des rémunérations de la Banque : MM CICUREL, FOLZ (il préside le comité), RICARD et VANDEVELDE.

Mr Cicurel est probablement Mr Michel CICUREL, Président du Directoire de la Cie Financière Edmond de Rotschild Banque donc mandataire social.

Mr Folz est probablement Mr Jean-Martin FOLZ, Président de PSA Peugeot Citroën donc mandataire social.

Mr WANDEVELDE est Luc VANDEVELDE ex-président (c'est récent) du Conseil de Surveillance de Carrefour.

Quant à Mr Ricard, je n'ai rien trouvé sur lui, mais on peut imaginer qu'il s'agît d'un membre de la famille du groupe de spiritueux anisé...

Petite précision qui ne manque pas de sel. Sur son site, à côté des noms des illustres membres précités, la Générale précise que 2 des 4 membres sont "indépendants". On se demande bien de qui.....

En conclusion, dans le monde du CAC 40, on écrit ce qu'on veut, cela n'engage à rien.

06/03/2009

Le rôle de l'Etat selon le Pésident Sarkozy.

robin des bois.jpgC'est la crise (officiellement depuis septembre 2008 en France) et tout va mal. Les chiffres sont mauvais, le Gouvernement se déclare pessimiste pour l'avenir.

Les plans de licenciement  sociaux se multiplient sur le territoire.

Pourtant, les Sociétés sont en train de déclarer leurs résultats. Et on constate qu'elles sont toutes bénéficiaires. Crédit Agricole, Société Générale, BNP, GDF, ARCELOR-MITTAL .... Et les résultats nets se chiffrent en milliards.

Toutes bénéficiaires sauf 2 : Banque Polulaire et Caisse d'Epargne. Ce sont les seules sociétés dans lequelles l'Etat a pris une participation. Il s'agît en fait d'une nationalisation partielle temporaire. C'est bien ça qu'on appelle mutualiser les pertes non ?? Mutualiser auprès du contribuable.

Il y a 10 ans, on prônait le "laissez faire" ou "la main invisible"  qui favorisaient les détenteurs du capital aux dépends du travail. Aujourd'hui que la main invisible a montré son inefficacité, hé bien la tendance est de carrément prendre l'argent des contribuables pour le donner aux détenteurs du capital.

Au moins c'est clair. Nicolas Sarkozy a inventé l'interventionnisme d'Etat en faveur des organes de production uniquement.

Milton Friedmann peut aller se rhabiller.

21/02/2009

Il faut sauver la bourse française !

laurence_parisot_et_bill_gates_reference.jpgLa Bourse de Paris se trouve à son plus bas niveau depuis avril 2003 (Boursier.com).

Le Gouvernement chapeauté par le Président Sarkozy fait ce qu'il peut, mais il ne peut pas tout faire (contrairement à ce qu'il croit).

C'est pourquoi, cher particulier qui lit ce blog, je te propose de l'aider.

Oui ! Toi, simple salarié tu peux avoir l'honneur d'aider notre illustre Président et son Gouvernement.

Toi qui travaille chez Mittal-Arcelor ou chez PSA. Quand tu recevras de ta direction des ressources humaines, la lettre te proposant un départ négocié. Hé bien accepte le !

Comme le relève le journal le monde, les enreprises (surtout les grosses) préfèrent les départs négociés aux licenciements secs.... Ca coûte aussi cher pour l'entreprises certes, mais ça fait beaucoup moins de vagues dans l'entreprise et chez les média.

Alors, cher (futur-ex) salarié, si tu veux faire remonter l'action de ton entreprise, accepte la proposition de départ négocié. A quoi bon embêter les Prud'hommes déjà débordés ?

Et puis, si tu acceptes de partir de ton entreprise sans vague, ça profite aussi aux intéressements des salariés qui seront encore là l'année prochaine. Tu es donc solidaire également avec les gens de ta classe sociale ...Penses-y !

C'était la rubrique d'Elmone : "comment se rendre utile à l'économie la finance française ?"

28/10/2008

Cher Actionnaire : c'est maintenant qu'il faut acheter

palais_brongniart_small.jpgJe suis en train de regarder e-télé. Je lis et j'entends que Carlos GHOSN (Dirigeant de Renault) annonce que les dégats de la crise financière sur le secteur automobile ne font que débuter.

Ce alors que nous avons appris que les grands constructeurs automobiles français allaient recourir à la prise de congés d'office pour les salariés, voire au chômage technique.

Nous savons aussi déjà que les fournisseurs de pièces et équipements automobiles ont d'ores et déjà commencé à licencier. En amont de l'automobile, le secteur sidérurgique (Mittal Arcelor) a d'ores et déjà informé ses salariés qu'il y aurait des prises de congés d'offfice dans les prochaines semaines.

En clair, on nous prépare à des jours mauvais quitte à tomber dans le catastrophisme.

Mais rassurez-vous cher actionnaire, il est toujours possible de faire de bonnes affaires sur le marché. Ainsi, Porsche spécule (et favorise ?) sur la baisse de l'action de Volkswagen pour en prendre le contrôle. Résultat : l'action VW est passée en 4 jours de 210 EUR à plus de 1000 EUR !!!

Et puis surtout, avec tous ces licenciements annoncés (rapidement), il ne fait aucun doute que les actions vont vite remonter. Ainsi, il sera intéressant de suivre l'action whirlpool qui annonce 5000 suppressions d'emploi d'ici à fin 2009.

Ami actionnaire, c'est le moment d'"injecter des liquidités" sur le marché !

19/09/2008

Déréglementation des Média

Sous couvert d'un rapport portant sur les Média face au Numérique , qui lui a été remis par l'UMP, Nicolas Sarkozy arrivera à ses fins.

Par la déréglementation du secteur des media préconisée par le rapporteur, il pourra exaucer les voeux des dirigeants des multinationales françaises.citizen-kane.jpg

En effet, le rapport recommande la suppression des seuils de détention de capital dans un médium ainsi que la fin de l'interdiction pour un Groupe de posséder à la fois un chaîne TV, un journal important et une radio.

Le but officiel étant de produire un grand groupe de Mass Média international.

En réalité, ce grand groupe devrait sans surprise être Bouygues ou Lagardère ou bien encore Bolloré. Ces 3 là :étant des amis de notre Président.

Autre chose : le document remis au Président prévoit la privatisation de l'AFP. Cela n'a rien à voir directement avec le numérique. Mais souvenons que l'Elysée avait il y a quelques semaines, peu apprécié le traitement de l'information par l'AFP.

Comme quoi, les comptes sont toujours réglés  par le Président. Avec les ennemis aussi bien qu'avec les amis.

06/08/2008

TOUJOURS PLUS ! (2e couplet)

Pour faire suite à mon billet d'hier, je vous fais suivre les résultats communiqués par la BNP-PARIBAS. Elle est durement touchée par la crise des subprimes.671759944.jpg

Voyez un peu !

Le Résultat net du 2e trimestre est en baisse de 34%.

Je tiens à vous rassurer là aussi : il atteint 1,5 milliard d'Euros.

Les actionnaires devraient avoir cette année aussi de confortables dividendes. Ha oui ! l'action BNP PARIBAS prend plus de 5% à la hausse aujourd'hui.

Et moi qui m'inquiétais !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu