Avertir le modérateur

09/05/2013

L'Exécutif européen décide. Point barre.

ue, commission, 3%, retraites, travail, libéralisationLes Socialistes l'avaient promis. Même Nicolas Sarkozy s'y était un moment essayé.

Mais cela ne se peut pas : définitivement la Commission de l'UE ne change pas d'avis.

Elle persiste même. Et signe.

On savait que l'UE avait octroyé généreusement à la France un délai supplémentaire pour se mettre en édéquation avec les objectifs du "pacte de stabilité et de croissance".

On connaît depuis quelques heures les conditions de l'omnipotente Commission. Elles ne sont que 3 mais sont à elles seules suffisamment éloquentes pour que l'on comprenne que face aux décroissances européennes il n'est pas question de faire machine  arrière ni même de faire une pause dans la politique de Droite que les Commissaires ont choisie. (cf le monde)

D'ailleurs le "journal du soir" ne s'y trompe quand il titre que la commission européenne "exige". Oui ... Elle ne se contente plus de fixer des objectifs. Elle décide également des moyens.

Et quels moyens ! Lisez plutôt !

1°) Assurer un financement pérenne des retraites :

Cette objectif est effectivement essentiel. Même si on peut objecter que déjà des réformes ont été faites qui étaient censées suffir (d'après MM Fillon et Sarkozy) jusqu'aux années 2020.

2°) Réformer le marché du travail :

Cette mesure imposée est beaucoup plus discutable. En clair, les CDD et intérimaires sont trop protégés par la loi française. Il est trop compliqué pour un employeur de licencier et c'est pour ça qu'ils n'embauchent pas assez.  Ce qui revient à dire que l'accord sur l'emploi négocié entre certains syndicats et le MEDEF (voir ici) et en train d'être validé par le Parlement français, n'est pas suffisant pour l'UE.Il faut donc d'après la Commission encore plus de flexibilité !!!!

3°) accélérer la libéralisation des biens et services :

Vieille antienne de l'UE. Sous prétexte de mettre fin à des monopoles, on attaque directement le Service Public. On l'a vu pour le gaz et l'électricité. On va le voir pour le transport. Pourquoi pas la sécurité du citoyen ? Ou même l'école ? Car enfin qu'est-ce qui empêcherait la Commission de considérer que l'Education Nationale est un monopole qui nuit à son efficacité ?

Pourquoi pas l'Armée aussi ? Qu'est-ce qui empêcherait l'UE de considérer que l'Armée et la Police seraient mieux gérées si elles étaient régies par des financiers ?

Conclusion : Le Président "de gauche" élu par les Français et soutenu par une Assemblée Nationale et un Sénat "de gauche", doit mener une politique de droite décidée par des Commissaires cooptés et non élus !!!

Hé ben avec ça étonnez-vous que les Français éprouvent une "désaffection" (bel euphémisme) pour la poiltique.

Allez ... Je vais me farcir le "seigneur des Anneaux". Au moins là, ça se termine bien.

PS. Ne faîtres pas attention à la photo. Les types dessus ne vous diront rien. Ils s'appellent Jean MONNET et Robert SCHUMANN. Et puis de toute façon ça doit dater de l'antéchrist, l'image est en noir et blanc.

03/07/2011

La Grèce devra se résoudre à perdre une grande partie de sa souveraineté.

Jean-Claude-Juncker.jpg... C'est en substance qu'a déclaré Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe. (voir le monde).

Dit comme ça, ça fait un peu peur.

Certes, en entrant dans l'UE et a-fortiori dans la zone Euro, les pays se préparent à perdre  une partie de leur souveraineté.

Certes, la Grèce a menti pour entrer dans la zone Euro.

Certes, l'UE et le FMI ont prêté des milliards d'Euros à la Grèce.

Mais bon, je me dis que ça pourrait arriver à la France ... Que ça pourrait nous arriver.

Qu'une instance, pour laquelle je n'ai même pas été amené à voter décide de mon avenir en me forçant à faire des économies alors que je n'ai pas l'impression d'avoir dépensé, et brade nos bijoux de famille par un programme de privatisation.

Mais heureusement, nous ne sommes pas en Grèce.

22:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : grece, juncker, ue, commission, euro |

27/03/2011

L'Europe ... Cet antre du savoir

243f5e68-5715-11e0-abeb-66ecc7c0fd45.jpgPlus encore qu'à l'habitude il s'agît d'un billet d'humeur. Vous voilà prévenu.

Mise à part la Lybie et le Japon (et accessoirement les cantonales) de quoi parles-t-on dans les journaux ces temps derniers.

- De manifestation en Grande Bretagne pour cause de casse des services publics (le jdd). Moi qui pensais que le modèle britannique était l'objectif français en terme de casse du Servoice Public, j'apprends du même coup que Mme Thatcher n'avait pas "fini le travail". En plus, arriver à faire manifester les britishs, il faut le faire !!

J'avais raconté la tête que faisaient les Anglais (nombreux dans ma ville) quand ils nous voyaient manifester contre les retraites en septembre octobre dernier.

- Du refus de Mr Socrates, 1er Ministre du Portugal (et moi qui croyais que c'était ... un footballeur), de solliciter le plan de sauvegarde de l'UE-FMI, pour sauver son pays de la banqueroute. Alors en attendant, l'UE assiste les bras croisés à la descente aux enfers du budget portugais ... Parce que le Portugal ne veut pas faire la politique de rigueur prônée par les instances internationales. «Le Portugal n'a pas besoin de plan de sauvetage et je maintiendrai cette position pour défendre mon pays. Parce que je sais ce que cela a signifié pour l'Irlande et la Grèce, et je ne souhaite pas la même chose pour mon pays», a déclaré le premier ministre, vendredi. cf le figaro. Donc pas d'aide pour les Portugais. Hors la politique de l'UE : pas de salut !

Cela me rappelle beaucoup la politique libérale prônée par le FMI en Amérique Latine et sans laquelle les pays sud-américains n'obtenaient pas d'aide du Fonds monétaire et de la Banque mondiale. Résultat : 20 ans après, toutes les démocraties sont passées à gauche. Et je ne suis pas sûr qu'elles s'en portent plus mal.

La Commission devrait penser à tout cela (les manifestations et l'histoire sud-américaine récente). Ca lui évitera des déconvenues.

Même si la situation des citoyens européens est beaucoup plus enviable que celle des citoyens arabes, le vent de liberté qui souffle chez ces derniers me semble bien contagieux.

17/09/2010

Rha ces Hongrois !

roms.jpgNicolas Sarkozy semble bien isolé sur la scène internationale.

Seul Silvio Berlusconi soutient notre Président dans sa lutte contre les Roms.

En plus de cela, notre Président a menti en déclarant que le ton n'avait pas monté entre le Président de la Commission Manuel Barroso et lui, et en ajoutant que l'ensemble des autres Chefs d'Etat l'avaient soutenu face à la Commissaire Reding.

A vrai dire cher lecteur, l'aiuteur de ce billlet n'est pas étonné de ce qui arrive.

On reconnaît bien là chez Nicolas Sarkozy des traits caractéristiques du Hongrois !

On sait que la Hongrie a longtemps fait partie de l'empire autrichien où comme chacun sait, on a le verbe bien haut.... Trop haut (si ! si ! rappelez-vous un mec en uniforme avec une moustache).

En plus, il ne faut pas oublier que la Hongrie a une frontière commune avec la Roumanie où les habitants ont des racines latines comme les Italiens. Et on sait bien que les Italiens sont des menteurs comme des arracheurs de dents.

Et souvenons-nous aussi que la Hongrie a fait partie des Etats satelllites de l'URSS, pays dans lequel les habitants ont une facheuse tendance à s'emporter facilement.

Rha la la encore un étranger qui n'a pas su laisser les défauts propres à sa race en arrivant en France.

 

Ps Ha oui ! J'oubliais ! Les gens de petite taille compensent la plupart du temps leur complexe par une tendance plus prononcée que la moyenne à parler plus fort que les autres sur la pointe des pieds.

19:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sarkozy, merkel, barroso, ue, commission, junkel |

16/09/2010

Le ton monte entre Nicolas Sarkozy et Manuel Barroso. La faute à Banier.

banier_camera.jpgD'après les convives, le déjeuner organisé par l'UE pour les chefs d'Etat a été l'occasion d'une passe d'armes entre le Président Sarkozy et celui de la Commission Jose Manuel Barroso.

C'était à propos de la situation des Roms en France.

Et tout le monde de gloser sur le fait que le prochain sommet européen risque d'être délicat, surtout pour la France.  D'autant plus que le Chef de l'Etat français instrumentalise ses collègues vis à vis de Mme Reding. "L'ensemble des chefs d'Etat européens ont été choqués par les propos de Mme Reding" déclare-t-il !!!

Or, à part Sylvio Berlusconi, personne n'a soutenu publiquement le Président français.

Même le Pays est instrumentalisé. Quand le Président déclare qu"il ne peut "laisser insulter la France" !!! Ce alors qu'à aucun moment Mme Reding n'a attaqué la France. Elle n'a attaqué qu'une politique.

Et dire que toute cette histoire vient du fait que le Président voulait éclipser l'affaire Woerth ...

Et que l'affaire Woerth émane de l'affaire Bettencourt qui elle-même est sortie d'un conflit entre une mère et sa fille à cause d'un artiste gigolo.

Au moins, nous voyons notre élite au grand jour.

Et pour ça, merci Mr Banier.

21:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : sarkozy, barroso, commission, roms, reding |

14/03/2010

Haro sur la Grèce

zone-euro_410.jpgHaaa ! Ces pays latins ! Même pas capables de tenir leurs comptes !

Que n'a-t-on entendu cette rengaine ces derniers temps !!!

Ces pays, ont été désignés par les milieux financiers à la vindicte publique sous le délicat acronyme de PIGS (Portugal, Italy, Greece, Spain).

La Grèce surtout ! Car enfin, il n'est pas question d'aider la Grèce à redresser ses comptes. La Grèce doit se débrouiller toute seule à coup de politique économique de rigueur sous l'étroite surveillance des autres Pays Européens (qui eux SAVENT tenir des comptes).

On la regarde avec commisération en lui proposant de lui racheter quelques îles !

Haro sur la Grèce qui a faussé ses comptes pour pouvoir entrer dans la zone EURO (sous-groupe de l'UE) !

C'est facile ! Très facile !

Car enfin quoi ??!! Personne ne connaissait l'état des comptes de la Grèce ??? Allons bon !!

La Grèce fait partie de l'UE depuis 1981 !!! Il existe au sein de l'UE, un organisme qui s'appelle "Cour des Comptes Européenne" dont le rôle est de surveiller le budget de l'UE et la perception des impôts européens.

Peut-on imaginer que cet organisme n'avait aucune connaissance de la situation des comptes de la Grèce ??

La Grèce a rejoint la zone Euro (créée en 1999) en 2001 !

Que s'est-il passé pendant ce laps de temps de 8 ans ??? Les comptes de la Grèce ont-ils été contrôlés ???

Dans l'affirmative, ils ont mal été vérifiés. Dans la négative, la Cour des Comptes aurait du le faire.

Alors ! Cette campagne à l'encontre de la Grèce n'a que pour objectif pour l'UE de se défausser sinon de ses obligations, de sa responsabilité à l'égard de la Grèce.

Et même quand le FMI se propose d'aider la Grèce, le Président de la Commission lui demande d'y renoncer !

Tout cela est petit ....

11:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : grece, ue, barroso, faillite, commission |

07/03/2010

L'Europe ? Pour quoi faire ??!!

jpg_plantu.douanes.UE.jpgSouvenez-vous ! C'était peu avant en avril 2005 ! Le Président Chirac effrayé par les sondages, s'était attelé à répondre à la télévision aux inquiétudes des Français exprimées dans les sondages annonçant que les citoyens allaient voter "non" !

Il avait dit dans cette émission :"Je ne comprends pas pourquoi vous avez peur ?". C'était sincère. Il ne comprenait pas.

Il ne pouvait pas comprendre.

Les objectifs européens avaient changé depuis 50 ans ! Imperceptiblement, inéluctablement, irrévocablement.

Les Français de plus de 45 ans doivent se rappeler que lorsque l'Europe s'est faite, elle a été présentée comme un marché commun : une suppression des droits de douanes entre les Etats Européens. Le but était de faire se rapprocher des Etats en état de guerre séculaire (France, Allemagne, Italie, puis GB).

Des gens comme Monnet et Schumann avaient compris que des Etats avec des liens fort ne pourraient plus se faire la guerre.

Pour aider les Français à accepter cette idée, les gouvernants leur ont expliqué que la "Communauté Européenne" constituerait une protection commerciale et financière des citoyens contre le Japon l'URSS et les USA (les grandes puissances de l'époque) !

En effet, si les droits de douane étaient supprimés entre ses membres, rien n'interdisait à la CEE de protéger ses industries et son agriculture par des droits de douane.

Et c'est ce qui a été fait ! Au début .....

Et puis la Communauté Européenne a grandi passant de 6 membres à 27 ! Un succès d'estime donc puisque tout le monde veut y entrer !!!!

Pourtant, vue de l'intérieur, qu'est devenue l'UE (Union Européenne) ?

Une structure ayant pour vocation à supprimer les freins à la concurrence comme le souhaitent l'OMC (organisation mondiale du commerce remplaçant le GATT), le FMI et la Banque Mondiale. En 50 ans, les droits de douane pour faire entrer les produits au sein des pays de l'UE ont été divisés par 8.

Les différentes douanes européennes sont mises en concurrence entre elles pour attirer les entreprises sur leur territoire ! Et comment attirer les entreprises si ce n'est en diminuant les contrôles des entreprises ??!!

Que voit-on encore de l'intérieur de l'UE ? Nous voyons une apathie complète de la Commission dans la gestion de la crise économique et financière qui nous atteint depuis un an et demie ! La crise a été gérée par les nations, pas par l'UE. Jean-Claude Juncker, chef de la zone Euro met en pratique le laissez-faire qu'il prône !

Pis, l'UE laisse les financiers spéculer sur la mise en faillite des PIGS (Portugal, Italie, Grèce et Espagne). Le summum est atteint quand le Président de la Commission  Européenne empêche le FMI d'intervenir en faveur de la Grèce !

Comme le rappelle le Grumeau, certains députés allemends conseillent à la Grèce de vendre certaines de ses îles pour se renflouer.

Que voit-on encore de l'intérieur de l'UE ? On a vu que le passage à l'euro a été concommittant avec des augmentations de prix sur les biens primaires (essentiels) comme le pain, les produits laitiers, les fruits et légumes.

Allors oui ! Forcément ! En 2005, le Président Chirac ne pouvait pas comprendre !

Et aujourd'hui ?! Nos élites nationales et européennes sont elles en état de comprendre que ce n'est pas de cette Europe là qu'on veut ?

02/03/2010

Les sous-traitants d'Apple bafouent le droit du travail.

image001-6.jpgJe viens de tomber sur un article du monde qui en dit long sur les pratiques de l'économie mondialisée.

La Société informatique Apple a contrôlé les conditions de travail chez ses sous-traitants (notamment en Chine). Et le mois que l'on puisse dire c'est que le constat est édifiant.

Plus de la moitié des entreprises ne respectent la limite de 60 heures par semaine, des mineurs de 15 ans travaillent pour ces sous-traitants.

Dans 40% des entreprises, les équipements de protection sont insuffisants. Pis dans plus de 15% des boites, les employés sont exposés à des produits dangereux.

Mais le summum est que APPLE est la seule multinationale à faire ce type de contrôle !!!

Plusieurs réflexions me viennent !

C'est avec ces usines là que les entreprises européennes sont en concurrence ?? Dans ce cas, il est inutile que les entreprises européennes continuent de compresser leur masse salariale, elles n'ont aucune chance !!

Face à ce constat j'attends avec impatience la réaction de la Commission Européenne.

Va-t-elle proposer la mise en oeuvre un Droit de la Responsabilité de ces entreprises qui ne controlent pas leur sous-traitants ??

En ce qui concerne les produits fabriqués par les enfants ou en infraction flagrante avec la plus élémentaire des règles du travail, la Commission va-t-elle tenter une mise sous contrôle aux frontières ? Tout cela n'est plus de la compétence des Etats.

Alors l'Union Européenne va-t-elle finir par prendre ses responsabilités ??

Mais peut-être est-ce contraire aux sacro-saints accords du GATT puis de l'OMC ...

21/11/2009

On s'est encore fait avoir sur l'Europe

van-rompuy-ashton-271x300.jpgDonc ça y est ! C'est fait ! Nous avons un Président de l'UE !

Nous avons même une "haut représentant pour la politique étrangère" !

Ce sont respectivement Mr Herman Van Rompuy (1er Ministre belge) et la Britannique Mme Catherine Ashton.

Bravo !

C'est la conséquence directe du traité de Lisbone, lui même émanation du traité constitutionnel refusé par les Français auparavant.

Ces traités nous avaient été vendus par nos hommes politiques qui nous disaient qu'ils permettraient à l'UE d'avoir une représentation plus visible et plus stable sur la scène internationale. L'Europe allait parler d'une seule voix sur la scène internationale.

Et qu'est-ce qui se passe en réalité ??

Il se passe que nous avons un Président de l'UE désigné pour 2 ans et demi et une "haut représentant pour la politique étrangère". Certes. C'est même pour ça que j'avais voté "oui" au référendum ...

Mais il se passe que ces gens là (Van Rompuy et Ashton) devront composer avec l'omniprésent président de la Commission. Et surtout, il s'avère que le système de présidence tournante de 6 mois est maintenu.

En clair, le nombre d'interlocuteurs internationaux de l'UE augmente.

Je ne sais pas comment les USA, la Chine, l'Inde et le Brésil (pour ne citer que les principaux) vont s'y retrouver avec l'UE.

Tout cela est symptomatique des problèmes avec l'UE : plus qu'au niveau national, il y a distorsion entre ce qui est annoncé et ce qui est fait.

Et ça, ça se paie à un moment.

Et après nos hommes politiques feront mine de ne pas comprendre la désaffection des Français pour l'Europe !!!!

17/09/2009

Barroso réélu ! Pour que rien ne change !

barroso.jpgManuel Barroso a été réélu président de la Commission européenne.

Par 382 voix pour et 219 contre. Il y a eu 117 abstentions. Il est vrai que la composition du Parlement donnait une large majorité au PPE (parti populaire européen) qui représente la mouvance de Mr Barroso et que donc il y avait peu d'espoirs de voir le Parlement désavouer le Président de la Commission de l'UE !

Rappelons que le Parlement Européen s'est prononcé sur un candidat préalablement chosi par le Conseil de l'Union Européenne (qui rassemble les ministres des Etats-Membres).

Il est temps de se souvenir que Nicolas Sarkozy s'était prononcé contre Manuel Barroso. Tant il est vrai qiue ce dernier était très critiqué par la droite.

Plus que par la droite, Manuel Barroso était également critiqué par la gauche et notamment la gauche française.

Et voilà que j'apprends que non seulement Nicolas Sarkozy n'a rien fait pour éviter de donner la présidence à Mr Barroso, mais également que nombre de socialistes se sont abstenus au vote voire ont voté pour Mr Barroso.(cf pas perdus).

Alors, à moins que vous fassiez confiance aux personnes en place, si vous cherchez une raison pour aller voter aux européennes, ne cherchez plus. Elle est là.

Problème, les élections européennes viennent d'avoir lieu (avec un taux d'abstention record) et les prochaines sont dans 5 ans.

D'ici là ! Bon courage !

29/08/2009

La Commission Léger a statué comme "on" le lui demandait !

1292679564_small.jpg"On" bien sûr c'est Nicolas Sarkozy.

La Commission Léger avait été quant à elle chargée par Rachida Dati de réfléchir sur la rénovation des codes pénal et de procédure pénale.

Comme le rappelle le JDD qui s'est procuré le rapport de la Commission Léger, le Président Sarkozy s'est dès la nomination de la-dite commission, prononcé pour la suppression du Juge d'Instruction !!!

Hé bien ! Le moins que l'on puisse dire, c'est que la Commission pense la même chose que notre Président. En toute indépendance bien sûr !

Si la loi est votée dans le sens de la Commission, l'intégralité des enquêtes et des procédures pénales se fera sous l'égide du Procureur de la République dépendant directement du Ministère de la Justice (et donc du pouvoir excutif).

Mieux (si j'ose dire), la commission indique qu'elle ne souhaite pas que le lien hiérarchique entre le Pouvoir Exécutif et les magistrats du Parquet soit rompu.

Autrement dit, quand une affaire judiciaire sera susceptible de gêner le pouvoir, le Procureur aura juste à classer l'affaire et ne pourra plus être gêné par un quelconque juge d'instruction.

Inversement, quand une affaire judiciaire sera intéressante, le Pouvoir exécutif aura toute liberté de faire jeter de l'huile sur le feu par le Parquet. Aucun Juge d'Instruction (qui lui enquête à charge mais ausi à décharge) ne pourra freiner le représentant du Parquet.

D'ailleurs, je ne peux m'empêcher de penser au zêle du pouvoir exécutif dans l'affaire Clearstream et à la charge sonnée par le Procureur de Paris contre Dominique de Villepin. Je ne préjuge pas de la culpabilité de Dominique de Villepin, mais il faut bien reconnaître qu'il est extrêmement rare de voir un magistrat du Parquet aussi virulent avec un homme politique ! Surtout dans la Presse ! (cf le monde).

Mais il se trouve que De Villepin est un ennemi intime de notre Président.

Depuis 2 ans, beaucoup d'équilibres ont été rompus, et ce toujours en défaveur des moins nantis.

Mais comme on dit, tant que ça passe ...

06/07/2009

Un emprunt ! Pour quoi faire ?!

coluche.jpgC'est l'Histoire d'un mec ! Y dit qu'y fait un emprunt ...

Après, une fois qu'il l'a dit, y s'demande qu'est-ce qu'y va bien pouvoir faire des sous qui vont arriver suite à cet emprunt (vous suivez ?)... Alors, le mec (tu vois ?) y va nommer une commission.

Et puis, pour montrer qu'il est rassembleur le mec, hé ben, y va nommer présidents de la commission, un gars de gauche en la personne de Rocard et un gars de droite (hé ho ! faut pas déconner non plus hein !) j'ai nommé Juppé.

C'est ça la politique : on fait beaucoup d'annonces pour pas grand chose !

Parce que enfin quoi ? Les sous de l'emprunt, y vont servir à combler le déficit et puis c'est tout ! Mais ça, ils savent pas le dire au Gouvernement !

Allez hop circulez ! Y a rien à voir !

 

11/06/2009

Barroso va être ré-élu !

Barroso.jpgJe viens de me réveiller après avoir travaillé cette nuit. J'ai les yeux qui collent un peu, tout fonctionne au ralenti, je suis seul dans ma maison.

Machinalement j'allume la radio réglée sur France Info. Et qu'est-ce que j'entends ?

La France va, avec l'Allemagne soutenir la candidature Barroso à la présidence de la commission européenne !!

Le temps est suspendu, tout cela est surréaliste.

Même si j'avais déjà fait part de mes doutes sur les engagements de l'UMP, je reste coi ! Tant la volte-face aurait été rapide !

Est-ce que quelqu'un peut me confirmer que les seconds couteaux de l'Elysée ont bien parlé pour après les élections européennes, de l'Europe qui protège ? Est-ce que quelqu'un peut me confirmer que l'Elysée avait pris ses distances vis à vis de José Manuel Barroso ?

Nom de nom, quand je pense qu'on a été 60% à s'abstenir !

Je dois probablement encore dormir et je vais me réveiller....

09/06/2009

Barroso candidat à sa propre succession

barrosoDCdel07.jpgC'est officiel ! Jose Manuel Barroso est candidat à sa propre succession à la tête de la Commission Européenne.

Il est vrai que les résultats européens des élections du 6 juin lui permettent d'être serein quant à un non rejet de sa candidature par le Parlement.

La droite (conservateurs et libéraux) a au Parlement une majorité relative.

Tout cela ne favorise pas un optimisme béât !

Pourtant, il est une chose que j'observerai attentivement dans les mois qui viennent !

Durant la Campagne, l'UMP s'est positionnée contre le Candidat Président Barroso.

J'espère que le parti de la majorité s'en souviendra au moment de la désignation du Président de la Commission ! Et après aussi ...

29/05/2009

On peut monter sur son siège et crier : "l'Europe, l'Europe .."

media231005.jpgLe Coucou me fait suivre la balle. Ca tombe bien, je pense beaucoup à l'Europe en ce moment...

Les questions posées sont les suivantes : C’est quoi l’Europe pour toi? Que peux-tu écrire à tes lecteurs pour les encourager à aller voter dimanche 7 juin? Quelle liste représente les idées que tu veux voir défendre au Parlement européen?

Je ne suis plus très jeune. En tous cas j'ai passé la quarantaine. Et j'ai vu l'Europe grandir ... Au début c'était bien. L'Europe était un sanctuaire : il fallait être fort face aux USA et au Japon. Aussi, fallait-il crééer une union douanière entre les quelques membres de la CEE tout en maintenant des droits de douane vis à vis des pays tiers (non compris dans l'UE). La CEE, devenue UE, a peu à peu suivi les précepts du GATT (devenu OMC) et ouvert ses frontières pour respecter le sacro-saint principe de concurrence.

L'UE est devenue le terrain de libre circulation des produits et des capitaux y compris de ceux venant du reste du monde. C'est devenu le seul objectif de la Commission européenne. L'Europe est libérale. Le fait qu'il y ait un commissaire chargé de la concurrence ne doit rien au hasard.

Malgré cela, j'irai voter ! J'irai voter car l'UE décide de beaucoup de choses qui influencent ma vie (OGM, subventions ...) et parce que tout le monde politique français ne cesse de nous déclarer que tout se décide à la Commission. Et il se trouve que le Parlement a théoriquement le pouvoir de renverser la Commission à la majorité qualifiée.

Alors, si on veut essayer de récupérer une part de la souveraineté que nos gouvernants ont donné à la Commission, le vote aux européennes est un passage obligé.

J'irai voter à gauche, peut être bien pour le PS en espérant que celui-ci se rappelle des valeurs de la gauche.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu