Avertir le modérateur

06/04/2013

Comment la protection du consommateur se dégrade.

dgccrf,ddpp,directe,monsanto,consommateurCe samedi après midi, les agents de l'ex-DGCCRF vont manifester dans Paris. Il serait de bon ton de gloser sur ces fainéants de fonctionnaires-manifestants, s'ils manifestaient en dehors du week-end.

Les agents de la DGCCRF étaient 3500 en 2007. Ils sont environ 3000 aujourd'hui répartis dans différentes DIRECTE et autres DDPP dépandant chacunes de l'administration déconcentrée (préfectures).

En clair, la DDPP du Nord ne sait pas ce que fait celle des Bouches du Rhone. Avec 15% d'agents en moins sur 5 ans .....

On aurait voulu décapiter cette administration qu'on ne s'y serait pas pris autrement.

Nous avons vu, à l'occasion de l'affaire de la viande de cheval dans les raviolis (au passage non découverte par les fonctionnaires) que dans le département de l'Aude, où se trouvent les établissements Spanghero, moins d'une dizaine de fonctionnaires avaient en charge de vérifier la production de nourriture départementale, les restaurants, la production de foie gras .... (voir l'huma)

En clair, l'administration fait confiance aux entreprises. Mieux .... Des rumeurs font état de ce que les contrôles pourraient être sous-traités au secteur privé (Bureau Veritas) ....

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la tendance n'est pas près de s'inverser. Témoin cette nouvelle d'outre Atlantique, où on apprend que Monsanto (fabricant d'OGM,engrais, pesticides) est placé légalement au-dessus des lois. Ainsi, si un tribunal décide d'interdire une production de Monsanto, il suffira qu'un fermier ou autre producteur demande une dérogation pour qu'elle soit automatiquement accordée. (voir le monde).

En conclusion, la protection du consommateur s'amenuise et ce n'est pas près de s'arranger.

Au contraire !

05/03/2008

Banques et Capitalisme

f1d6d1ae14d7379b498bd8bf1263a57a.jpgS'il existe une structure symbolisme du capitalisme, c'est bien La Banque.

Or, nous apprenons que le Crédit Agricole est intéressé par la Société Générale. On peut conclure, sans faire preuve d'une imagination débordante, que le but est la fusion absorption.

Les consommateurs que nous sommes tous vont donc se retrouver avec une "offre" de moins sur le marché, puisque la Société Générale devrait disparaître (ou en tout cas voir son pouvoir de décision stratégique supprimé).

A l'heure où le Gouvernement est en train de s'apercevoir que la concurrence n'est pas réelle (du fait de l'oligopole) dans la grande distribution, ça fait franchement sourire. Nous sommes occupés de refaire la même chose avec les banques...

Cela étant, n'est-ce pas le propre du monde capitaliste  que de générer le paradoxe suivant ?  les sociétés sont sensées reposer sur la concurrence pure et parfaite alors que le but de toute entreprise est d'absorber les concurrents gênants.

Le plus annuyeux, c'est qu'elles y arrivent. Au niveau national et même mondial, on observe une concentration à tous les niveaux. Aux dépends du consommateur bien sûr...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu