Avertir le modérateur

02/03/2014

La baisse du coût du capital.

benoit-hamon.jpgJe finissais par me demander quand quelqu'un oserait en parler.

C'est vrai quoi ?! En ce moment la tendance est plutôt à parler de la baisse des charges des entreprises et aux efforts demandés aux salariés.

Depuis quelques temps, on ne parle plus dans les média d'"actionnaires",  mais d'"investisseurs".

De quoi oublier en effet que les fonds de pensions US exigent toujours un taux de de rentabilité de leurs placements de 15% minimum par an.

Alors, c'est un vrai soulagement pour moi d'entendre un ministre de la République (Benoit Hamon) parler de baisse nécessaire du coût du capital. (voir ici)

C'est même intéressant car même s'il parle de "contrepartie au pacte de responsabilité", de fait Hamon se place au-dessus du simple débat Patrons / Salariés.

Parler de "BAISSE de coût du capital" sous entend que le coût important du capital pénalise les entreprises elles-même. Ainsi, baisser le coût du capital permettrait aux entreprises elles-même d'investir pour moins cher.

A force de dire que les salariés sont un poids pour les entreprises, on a oublié que les gros actionnaires finissaient par vampiriser les entreprises qu'ils étaient supposés aider ....

23:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hamon, cout, capital, contrepartie |

29/07/2012

Tiens ?! On f'rait pas les JO ?

jo, paris, 2024, olympiques, coûtBon ... Apparemment les 3 échecs de Paris (et de Lille) n'ont pas suffi.

Le serpent de mer des JO en France reprend de la vigueur.(cf France Info entre autres)

Bon c'est vrai ... La cérémonie d'ouverture des JO de Londres était magnifique et donnait l'impression d'un peuple uni autour de l'événement. Ca donnait envie....

Mais bon ... Nous sommes en crise et la ville de Londres a vu, pour l'organisation des JO, son devis initial multiplié par 3 !!!

Athènes, organisateur des JO de 2004, paye encore les frais de fabrication de stades à la hauteur de l'événement. Combien de structures inutilisées pourrissent au soleil ?

Clairement ! Organiser les JO coûte cher. Et rapporte beucoup moins que ce que cela coûte.

Manifestement, F Holande parie sur la reprise de la croissance et pense que d'ici 2024 les JO parachèveront la reprise de la croissance française.

Ce pari me semble risqué. D'autres ont déjà eu pour ambition d'aller la chercher avec les dents et se les y sont cassées.

Rappelez-vous la coupe du monde 98 ! Elle a ramené un demi point de croissance.

Tout cela vaut-il le coup coût ?

Je ne sais pas.

En tous les cas, même si on espère renouer avec la croissance, parler d'organisation des JO à un moment où la France doit économiser sur tout me paraît un peu ... utopique.

 

12:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : jo, paris, 2024, olympiques, coût |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu