Avertir le modérateur

20/10/2012

GOOGLE ... Cet évadé fiscal !

google,évadé,fiscal,droits,taxesAprès mon mes billets sur Google, j'ai eu droit à être cité par des collègues qui ont fait savoir qu'ils n'étaient pas d'accord du tout avec ma position de faire payer les moteurs de recherche qui référençaient des articles de presse. Certains sont plus nuancés.

Les arguments de mes contradicteurs existent : internet est le dernier vrai espace de liberté, les moteurs de recherche envoient des lecteurs vers la presse.

J'ai même eu droit à des "explications" me montrant mes limites intellectuelles telles "quand tu prends un taxi, c'est lui qui te paye la course ?". Un collègue libéral me compare même à un "rouge".

A vrai dire je me rends compte que je n'ai pas le même logiciel de lecture que mes contradicteurs.

Quand on me parle d'espace de liberté, moi je vois que les articles référencés dépendent de la volonté exclusive d'une Société qui bénéficie d'une position économique dominante.

Là ou certains voient une presse "aux ordres" ou archaïque  ou encore le jouet de milliardaires en mal de danseuses, qui veut se faire subventionner, je vois pluralité d'information.

Si le choix de cette information diffusable résulte d'une Société privée, je m'insurge. Et qu'on ne vienne pas me dire "bah si vraiment tu cherches de l'information différente, tu n'as qu'à acheter la presse papier !!". Nous savons tous que la presse papier se porte mal depuis les années 70. L'arrivée d'Internet n'a rien arrangé. Au point que Newsweek vient de supprimer son édition papier.

Mon souhait (en plus du Service Public) est aussi de rééquilibrer les choses.

Et qu'on ne vienne pas me dire (Google le dit pourtant) que la situation du premier moteur de recherche serait économiquement très difficile si elle devait payer un droit voisin ...

Je viens de lire dans le figaro, que Google en 2011 avait payé 5 millions d'Euros d'Impôt sur les Sociétés (32 millions d'impôt au total) ce alors que son chiffre d'affaires en France est estimé entre 1,25 et 1,4 milliards d'Euros. Le même journal chiffre le taux d'imposition de Google France à 3,2% !!!

Alors n'onobstant le débat avec mes contradicteurs, si l'Etat français peut faire payer les moteurs de recherche, moi ça me va très bien ....

12:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : google, évadé, fiscal, droits, taxes |

20/11/2008

Service Public du Dépot(oir) ?

sarko_dati_1_2.jpgLe site du Monde fait état d'un rapport confidentiel fait par des magistrats faisant état de l'état déplorable du dépot du Tribunal de Grande Instance de Créteil.

Le dépot est l'endroit où doivent attendre les prévenus à l'issue de leur garde à vue ou alors des prisonniers sortis de leur cellule, afin d' être entendus par un juge. En général, ce dépot se trouve dans les sous-sols des tribunaux.

Le rapport des magistrats confirme 2 précédents rapports rendus par des policiers qui travaillent dans ce dépot. Les locaux ne sont pas (plus) adaptés. De plus en plus de prévenus ou de délinquants y passent. Le dépot est trop petit et mal agencé. Il n'est pas entretenu. Les normes minimales d'hygiène et de salubrité ne sont pas respectées. Il manque de toilettes, les lavabos ne sont pas tous fonctionnels, il est difficile de s'isoler pour faire ses besoins. Et surtout, il existe dans ses locaux une odeur nauséabonde permanente, d'un air vicié  qui fait "piquer la gorge".

Les rapports des juges et des policiers s'émeuvent à juste titre d'une atteinte inadmissible aux droits de l'homme. Cette ambiance n'est d'ailleurs pas sans crééer des tensions dans le "dépot".

La question des droits de l'homme est importante, fondamentale. La situation des retenus (dont la plupart sont présumés innocents) est inadmissible. Certes ! Mais il y a pire.

En effet, ils ont l'énorme avantage  de ne se trouver dans le dépot que temporairement (une vingtaine d'heures maximum) avant de retourner en cellule ou d'être libéré. Les policiers eux, y passent au moins 35 heures par semaine, 45 semaines par an environ. 

Le Pouvoir (et l'actuel plus que tout autre) a pour objectif de voir sa police respectée par les citoyens. Comment veut-il y arriver si lui-même ne respecte pas sa police et ses magistrats ?

29/04/2008

France mère des arts....

Je rentre du boulot et je viens de prendre connaissance du billet de Nicolas J blogger influent. Il est simple et évident. A tel point que j'aurais aimé le sortir. 

Pour ma part, je me bornerai à parler de la visite de notre Président en Tunisie.

 Il y a là bas quelques soucis relatifs aux droits de l'homme (absence de liberté d'opinion, torture ...).

Je sais bien que tout le monde (sauf la France) en a marre de ce que les Français se posent en donneurs de leçons pour tout et avec tous les pays. Je sais bien que l'un des adjectifs qui qualifie le plus et le mieux les Français, en dehors de la France est : Arrogant. Je sais bien que beaucoup de touristes français se rendent chaque année à Zarzis ou Djerba ou Tunis. Je sais bien aussi que le Gouvernement actuel de la Tunisie s'érige en rempart contre le terrorisme et l'intégrisme.888424456.jpg

Mais n'était il vraiment pas possible à Nicolas Sarkozy d'éviter de sortir en Tunisie la déclaration suivante : Je ne vois pas au nom de quoi je me permettrais, dans un pays où je suis venu en ami et qui me reçoit en ami, de m'ériger en donneur de leçons ? Cette phrase est, qui plus est, transposable pour n'importe quel hôte. A quand une telle déclaration au dirigeant de la Corée du Nord Kim Il Sung ??

Ne s'avance-t-il pas quand il ajoute que l'"espace des libertés progresse " ?

Je crois qu'il faut garder le sens de la mesure. J'aurais préféré un silence plutôt que de telles déclarations à l'emporte pièce .....

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu