Avertir le modérateur

18/03/2011

SARKOZY CONTRE LE CUMUL DES MANDATS !

jean sarkozy ump.jpgNe soyez pas étonnés, il ne s'agît pas du chef de l'Etat. C'est son fils Jean qui s'est prononcé contre le cumul des mandats.

La personne visée est Jean-Christophe Fromantin, actuel maire de Neuilly-Sur-Seine (cf le figaro) qui a l'outrecouidance de briguer un mandat de Conseiller Général pour succéder à Marie-Cécile Ménard (la sortante UMP).

Il y en a qui ne manquent pas d'air ! Parler de cumul des mandats quand quelqu'un est maire et Conseiller Général.

On croit rêver.

D'autant plus quand cela vient d'un conseiller général qui visait il y a 2 ans visait la présidence de l'EPAD (Etablissement Public pour l'aménagement de la région de la défense).

Apparemment, le jeune Jean Sarkozy n'a pas peur des contradictions.

Mais bon ... Comment lui en vouloir ? ...

18:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sarkozy, fromantin, epad, 92, cantonales, jean |

18/10/2009

Qu'est-ce que (j'étais) je faisais à 23 ans ?

5600_brice_film-copie.gifJe vais souvent sur le site du faucon en ce moment.

Le Faucon n'est pas spécialement de mon bord. C'est un gaulliste, jeune je crois. Pas sectaire, puisqu'il visite mon blog régulièrement je crois.

Dans son dernier billet, il se pose la question de savoir ce qu'il faisait à 23 ans. Il n'était pas conseiller général, mais s'intéressait à la polirtique déjà.

Bien qu'il ne m'ait pas tagué (ni personne d'autre d'ailleurs), ce billet a fait que je me suis interrogé sur ce que je faisais, sur ce que j'étais à cet age.

C'est pas récent, c'était dans les années 80.

Je n'avais pas beaucoup de certitudes, je veux dire ...encore moins que maintenant !

Pourtant, politiquement j'étais déjà à gauche. Je lisais le canard enchaîné, et parfois le monde et libé ....

Je me posais la question de savoir s'il fallait que je m'engage politiquement.

Mitterrand était déjà passé, et beaucoup de monde s'était depuis déclaré socialiste. Je ne l'ai donc pas fait...Même si j'ai continué après à suivre de près la "res publica".

Sinon, je venais d'avoir ma maîrise de Droit. Juste à temps pour partir à l'armée pendant 12 mois. Mon sursis était terminé : je ne pouvais plus reculer.

A cet age, je ne savais pas ce que j'allais devenir, ce que j'allais faire. Malgré mes diplomes.

Voilà.

Alors, puisque Falcon Hill ne l'a pas fait, je tague Nicolas, Gaël, Mr Poireau et Olivier.


13:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : sarkozy, prince jean, neuilly, epad, cg 92 |

17/10/2009

La défense du Prince Jean

5600_brice_film-copie.gifCa en devient écoeurant !

Je crois que c'est ça qui est le pis dans cette affaire de népotisme sarkozien !

On se croirait à la Cour au XVIIIè siècle !

Comment les membres du Gouvernement se précipitent pour défendre le pauvre petit Prince ?!

C'est du plus lamentable.

Alors on a eu droit à tout !

Par exemple Foch était général à 22 ans (là ça passe encore même si Foch s'est fait tout seul).

On a eu aussi, la comparaison de Jean Sarkozy avec celle de Martine Aubry : là déjà on décèle la mauvaise foi. Martine avait fait l'ENA et ne s'est nullement prévalue de sa qualité de fille de ... pour faire sa carrière politique. Elle n'a même pas utilisé le nom de son père !

Ensuite on a eu "c'est une élection  pas une nomination". Ca c'est gonflé comme argument tant on sait que le 92 est tenu par la droite sarkozienne et que peu de petits élus risqueraient leur siège en refusant de voter pour le Prince.

Et le pompon avec Chatel qui après son lapsus (cf 20 minutes), a cru bon de revenir quelques heuresaprès sur le Prince en déclarant :"Voulons-nous interdire à quelqu’un de par son nom tel ou tel mandat? Nous sommes en République».

Houlààà ! Les grands mots que voilà. Vraiment, ces gens là n'ont aucune pudeur et certainement pas une once de bonne foi ! Car pour inverser la présentation d'un problème soulevé, là on frole le sublime

Car enfin, quiconque s'est lancé dans la poilitique dès ses jeunes années, armé des certitudes propre à sa jeunesse, ne peut pas oublier comment un jeune candidat est "accueilli" par ses aînés !

Au mieux, il sera considéré par les gens en place comme un "affreux arriviste", et au pire comme un "p'tit con" en passant par le "pour qui y'sprend çui-là". Et je suis sûr que les Chatel, Lefebvre et autres Fillon ont du employer ces mots lors de l'arrivée sur le marché de la politique de "p'tits jeunes trop encombrants".

J'exècre cette Cour, comme j'abhorrais la Cour de Mitterrand (encore que lui n'était pas dupe et était plus subtil). Je ne supporte pas cette gouvernance toute sarkozienne qui consiste à la mise devant le fait accompli, ou alors au passage en force ou encore à la violence des mots.

Et en ce moment cette Cour nous explique que Jean Sarkozy ne doit son ascension rapide qu'à son seul mérite.

Tout ça pour se faire bien voir du Chef. Jusqu'où ira la concupiscence de ces gens ?

Tout ça est lamentable, pathétique ...

16:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sarkozy, jean, epad, chatel, 92, gouvernement |

13/10/2009

"pas moins de droits que les autres ...

degaulle__charles.jpgParce qu'il (est) le fils du Président".

C'est la défense trouvée par Henri Guaino pour dénoncer la "cabale" contre Jean Sarkozy.

Certains blogueurs parlent de droite décomplexée ! Et ils ont raison !

D'ailleurs, cette façon de dire que le fils du Président n'a pas moins de droit que les autres, ça ne vous rappelle rien ?

Souvenez-vous l'affaire corse dans laquelle un responsable de police départementale corse avait été muté car il avait choisi de rester calme suite à l'envahissement par des nationalistes corses, de la villa de Christian Clavier ci-devant ami du Président Sarkozy. Face à la levée de boucliers que cette affaire avait provoqué, Nicolas Sarkozy avait déjà fait dire que être son ami ne devait pas enlever des droits !

Evidemment qu'être ami du président ne doit pas enlever des droits. Mais il ne doit pas en donner non plus !

Cette défense présidentielle est cependant intéressante. Très intéressante même !

Certains Présidents  ne voulaient surtout pas être soupçonnés de favoriser leur progéniture. Et pour cela, ils avaient même tendance à défavoriser leur enfant.

Ainsi De Gaulle pendant la guerre. Tout le monde aurait compris que Charles De Gaulle appelle son fils Philippe auprès de lui à Londres ; en effet, la famille De Gaulle (dont une partie était en France) était plutôt plus en danger que la plupart des familles françaises sur le territoire français. Les Allemands n'ignoraient pas le rôle du Général De Gaulle ...

Au lieu de cela, De Gaulle a laissé son fils combattre avec les alliés aux 4 coins de l'Europe.

Jamais Charles De Gaulle n'aurait pu supporter qu'on le soupçonnât de ne pas traiter ses proches comme le commun des Français. Et plutôt que de supporter cela, il a supporté que la vie de son fils adoré soit mise en danger.

Aujourd'hui, presque 70 ans plus tard, un Président français laisse dire que son fils n'a pas moins de droits que les autres....


21:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : sarkozy, epad, guaino, 92, defense |

12/10/2009

L'Infans poursuit sa préparation.

L200xH189_zitrone-b613a.jpgMesdames, Mesdemoiselles, Messieurs Bonsoir.

Ici Léon Elmone, qui vous parle EN DIRECT à l'entrée de la tour Framatome abritant  l'EPAD (Etablissement Public d'Aménagement de la Défense).

C'est en effet l'endroit où son Altesse Sérénissime Jean, Prince de Sarkozie, Comte de Neuilly, Marquis du Cas Treuvin Douze et 2ème dans l'ordre de primogéniture pour succéder au Président Sarkozy son père (Co-Prince d'Andorre, Chef des télévisions publiques ...), va poursuivre son apprentissage.

Car en effet cher téléspectateur, à l'instar de ce qu'avait fait le Prince Rénier de Monaco avec son fils Albert, le Chef de l'Etat de France  a décidé de confier des responsabilités de plus en plus importantes au Prince Jean, afin que de le préparer à occuper le trone vacant quand Sa Seigneurie Nicolas en aura assez des affaires publiques et se consacrera à sa passion première : "faire du fric".

Mais alors que je vous parle, Madame Monsieur, il me semble voir arriver un scooter entouré d'une escorte. Il se pourrait que ce soit Son Altesse Princière en personne, qui est venu repérer les lieux d'exercice de ses prochaines fonctions.

C'est bien lui !

Si les caméras de Jean-Claude Echinger, assistées des moyens de la SFP (Société Française de Production) veulent bien s'occuper du cadrage de notre jeune Prince. Ce dernier ne cesse, cher téléspectateur, de m'époustouffler par sa simplicité. Simplicité qui est la vraie mesure de la Prestance, de la majesté de ces gens qui nous gouvernent.

Mais, n'est-ce pas justement Madame, Monsieur, l'apanage de nos élites couronnées ?

Si Alexandre Tarta consent à nous offrir un gros plan (Merci Alexandre), vous constaterez, que par un abaissement furtif des paupières, son Altesse Jean consent à saluer la foule des Neuilléens qui ont fait le déplacement.

Haaaa décidément, quel sens inné de la jouissance l'exercice du pouvoir.

Alors que le Prince gare son scooter contre un candélabre se trouvant devant l'entrée de la Tour et qu'il installe son anti-vol, j'entends des sifflets parmi la foule.

Haaaa cher Téléspectateur, je suis outré par ce comportement de ces gens irrespectueux qui ne sauraient constituer qu'une minorité parmi le peuple et ne saurait correspondre au sentiment qu'éprouvent les Français à l'égard du Fils du Président.

Je rends donc l'antenne, le temps que cette minorité agissante retrouve ses esprits.

Bonsoir Madame ! Bonsoir Monsieur !

A vous Cognacq-Jay ! A vous les studios !

20:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : sarkozy, jean, prince, epad, la defense, neuilly |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu