Avertir le modérateur

04/03/2010

Le Service Public se dégrade selon plus de la moitié des Français.

devenez fonctionnaire.pngParcourant le monde comme d'habitude, je tombe sur une série de sondages portant sur le jugement que les Français portent sur leur Services Publics.

Sans surprise,  plus de la moitié (53 %) ont l'impression que les services publics ont évolué plutôt mal au cours des dernières années.

Entre 57 et 62% des citoyens pensent que leur Service Public s'est dégradé.

Les pistes sont nombreuses : la fameuse RGPP (Révision Générale des Politiques Publics), non remplacement d'un fonctionnaire partant à la retraite sur 2, désengagement de l'Etat ...

On pourrait se dire qu'au moins grace à tout cela les Finances Publiques sont assainies et que la Droite a le courage de faire le travail difficile.

Hé bien ! Ce n'est même pas sûr !!!

Car enfin ! A chaque fois que l'Etat se désengage au profit d'une Collectivité Territoriale (Département, Commune ...), celle-ci a tendance à créer des emplois de fonctionnaires et à augmenter les impôts.

D'ailleurs, il serait intéressant de voir l'évolution du nombre de fonctionnaires d'Etat et Territoriaux en France sur les 5 dernières années.

Je cherche la cohérence dans tout cela.

 Veut-on faire comme la Grèce ? C'est à dire ciminuer artificiellement les dépenses de l'Etat pour faire plaisir à un électorat ?

Et je ne parle pas de la Fonction Publique Hospitalière tant celle-ci fait figure de parent sacrifié ....

28/02/2010

Société et Droit

ligne verte.jpgJe passe régulièrement chez Mr Poireau.

Ce dimanche, il fait un beau billet faisant un parallèle entre la justice et la politique.

J'ai déjà dit (ici par exemple) ce que je pensais de la supression du Juge d'Instruction. Je suis aussi d'accord avec Mr Poireau sur le fait qu'il n'est pas bon pour une démocratie, que les juges soient élus !

Pourtant, son billet me fait rappeler un reportage que j'ai vu à la télévision. Cette émission évoquait le cas de ce Français condamné à mort au Texas. Le "coupable" réclamait un test ADN susceptible de l'innocenter.

Ce test lui a été refusé !!!

Alors ! Voilà ce que je crains pour mon pays !

Je pense que la suppression du Juge d'Instruction ajoutée à la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques) pourrait faire qu'on en arrive à de telles extrémités !

Ne souriez pas ! On demande déjà aux juges et policiers de limiter les recours aux recherches de situation des téléphones cellulaires.

12:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : droit, justice, rgpp, regalien, etat, usa |

16/01/2010

Renault, l'Elysée et.c

77197_sarkozy-ghosn-une.jpgHoula ! Ca ne rigole plus avec les entreprises à l'Elysée.

Carlos Ghosn, ci-devant PDG de Renault, est convoqué à l'Elysée pour s'expliquer sur les rumeurs de délocalisation de la production de la Clio 4 en Turquie.

Ce alors qu'il y a eu des prêts effectués par l'Etat au constructeur en échange d'un engagement de ne pas délocaliser.

La République ne peut pas laisser passer ça !!!

Mr Sarkozy, Président de notre République, ne peut pas ne pas réagir devant cet affront !!!

Pourtant, l'Elysée qui feint (voire surjoue) la surprise, ne peut véritablemnt être considéré comme mis devant le fait accompli.

En effet, actionnaire à 15%, dispose d'un administrateur au Conseil de Renault. L'Etat est donc au courant de tout depuis le début.

Simplement, le Président est obligé de sur-réagir suite aux fuites de la délocalisation dans la presse (La Tribune ou les Echos je ne sais plus).

Voilà qui en dit long sur nos dirigeants.

En fin de compte, soumettre les prêts aux banques à la présence d'un représentant de l'Etat dans leur Conseil d'Administration n'aurait rien changé...

12:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sarkozy, ghosn, renault, etat, elysee |

09/01/2010

Après Séguin ! Qui d'autre ??

NicolasSARKOZY.jpgJe ne me suis pas exprimé sur la disparition de Philippe Séguin. Sauf, rapidement, chez Falcon Hill.

Peut-être parce que j'ai été déçu par l'ex détenteur du Perchoir...

Il promettait beaucoup ...

Et puis, je suis tombé sur un article du figaro intitulé : l'Elysée en quête d'un successeur à Philippe Séguin à la Cour des Comptes.

Et donc, je me suis posé la question de savoir qui en France a pu, ces dernières années, être considéré comme un "grand serviteur de l'Etat" comme  l'a été Séguin!

Et il faut bien admettre que j'ai eu beaucoup de difficultés à trouver une telle perle rare.

Pourtant, j'ai la conviction que certains ont cette qualité.

A Gauche, mais aussi à Droite !

A un moment, j'ai pensé à Villepin. Son discours à l'ONU m'avait particulièrement plu je l'ai déjà dit sur ce blog.

Or, un "grand serviteur de l'Etat" doit à mon avis faire, ou avoir fait, preuve d'esprit de sacrifice !! Ainsi Séguin avait renoncé à la direction du RPR pour ne pas renoncer à ses convictions...

Villepin lui, a eu le tort de gêner le Président Sarkozy. Il ne s'est pas sacrifié ....

Alors qui ??

Pierre Joxe chez les socialos m'avait marqué comme serviteur intransigeant de l'Etat dans les années 80-90. D'ailleurs il me semble qu'il a également été à la Cour des Comptes (et qu'il était aussi un grand fumeur). J'aimais sa rigueur et son intransigeance.

Rocard peut-être, avant qu'il ne vieillisse. Jospin aussi, avant qu'il ne décide de s'en aller définitivement.

Quant à savoir si il y a en France de grands serviteurs de l'Etat, qui en on été le Chef (de l'Etat). Je n'en vois aucun. Je n'en vois pas depuis le Général De Gaulle ...

Et vous ?

01/01/2010

Le prix du gaz va augmenter plusieurs fois par an ... Et rapidement !

Gaz_bruleur_469_300_5980b.jpgOn sait plus ou moins ce qui nous attend pour 2010 !

La Presse et les blogueurs en parlent....

Nous nous attendions à un petit sursis pour les carburants et surtout le gaz du fait du retoquage de la taxe carbone par le Conseil Constitutionnel.

Hé bien ! Pour le gaz, il n'y aura pas de sursis. Et non seulement il n'y aura pas de sursis pour le gaz, mais il faut s'attendre à une très rapide et très forte augmentation du prix du gaz.

Pourquoi ?

1er Ban ! Le monde du 11 décembre dernier nous apprenait que le Gouvernement confiait (sous la surveillance de la commission de régulation de l'énergie) la fixation des tarifs du gaz à GDF-SUEZ. En clair, c'est la société qui détient 95% du marché qui fixe le prix du gaz qu'elle vend ! ....Quand je pense que la privatisation de GDF s'explique par la volonté de l'Union Européenne de soumettre la fourniture de l'énergie à la concurrence.... (sic).

2ème Ban ! le monde daté d'aujourd'hui nous signale que le prix du gaz sera désormais révisé chaque trimestre ; et non plus tous les ans environ !

En réalité, la partie du prix relative à l'abonnement et à l'entretien des infractures sera toujours décidée par le Gouvernement une fois par an. Mais en ce qui concerne le prix du gaz lui-même, il sera revu chaque trimestre en fonction du prix des fournisseurs (Russie, Pays-Bas ...). Ainsi, indique le monde GDF Suez saisira la Commission de régulation de l'énergie (CRE) d'une demande de hausse ou de baisse (une baisse ! Ha Ha), et celle-ci sera quasiment automatique.

J'imagine en effet difficilement GDF-SUEZ saisir la CRE pour demander une baisse des prix du tarif au risque de déplaire aux 70% d'actionnaires privés.

Le journal précise que la prochaine modification est prévue pour avril.

Alors ? A votre avis ? Ce sera une hausse ou une baisse ??

En tous cas pour ma part, amis actionnaires, je vous conseille d'acheter du GDF-SUEZ !

17:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : gaz, gdf, suez, prix, etat, sarkozy |

11/12/2009

Vers une République sponsorisée ?

encheres-en-ligne-ayez-les-bons-reflexes-id112.jpgJ'avais vaguement entendu parler de cette affaire à la radio cette semaine.

Et c'est en allant chez Stef que je me suis posé la question.

Et poser la question, c'est déjà y répondre non ?

Il y avait un sketch des Guignols il y a de cela une douzaine d'années ! On y voyait le Président des USA dans le bureau oval qui (hors caméra) s'ouvrait sur une pièce cachée dans laquelle les financiers se trouvaient et dictaient au Président les décisions qu'il devait prendre.

Je me souviens qu'en voyant ce sketch, je m'étais dit : "Haaa ! Les USA sont vraiment un pays à part ! Heureusement, on ne verra jamais ça en France !"

Et ! Aujourd'hui ?! qu'est-ce que j'en dirais ?

Je dirais que je n'en suis plus aussi sûr ! Car enfin depuis 2 ans et demi, il s'est passé de drôles de choses !

Le soir de son triomphe le Président de la République française se réunissait au Fouquet's avec ses amis (tous du show-biz ou millionnaires)...

Quelques jours après, il allait officiellement "s'imprigner de la fonction présidentielle" (en réalité jouir de son triomphe) sur le yatch d'un de ses amis milliardaires.

J'ai vu aussi un Président qui ne se situait plus (pour reprendre la formule gaullienne) au-dessus des partis, mais qui n'hésite plus à se présenter comme chef du parti majoritaire.

Et j'ai appris cette semaine que le Président Sarkozy rencontrait régulièrement ses (je ne vois plus comment les appeler autrement) sponsors !!!

Alors ? Peut-on encore parler de liberté du pouvoir politique ?

Autre question ! Nicolas Sarkozy a-t-il des amis pauvres ? Je ne le pense pas !

A-t-il même des relations dans ce que l'on appelle la classe moyenne ? Je ne le pense pas non plus !

A la limite, je m'en foutrais ... Je m'en foutrais s'il ne mêlait la chose publique (res publica) à ses amis !!!

Alors ? La République est-elle à vendre ? Ou bien est-elle déjà vendue ?

28/03/2009

Alors, ce sera par décret !

fillon.jpgSous la pression de l'opinion publique qui en a assez de constater les abus de revenus des patrons, François Fillon est en train de mettre la main à son décret qui limitera ces déviances.

Tout le monde constate désormais que le code de déontoogie du MEDEF est une vaste galéjade (voir mon dernier billet).

Ceci dit, l'honneur est sauf pour nos dirigeants du CAC 40 puisque Matignon veillera bien à ce que le décret ne concerne que les entreprises bénéficiant des aides de l'Etat (cf le figaro)

Il n'est donc plus question de remettre en question de façon générale les stock-options et autres parachutes dorés !!

Que la gauche se rassure donc ! Il lui reste encore du travail ...

ps. je compte diminuer mon rendemement pour le prochain mois et adopter un rythme porretien. Veuillez m'en excuser !

23/01/2009

Une aide publique aux télé privées ? Et puis quoi encore ?

00123551.jpgQu'est-ce que j'apprends ? Que TF1, M6 et Canal + "réfléchissaient de concert" pour demander une aide publique de l'Etat !!! (le monde)

En effet, ces chaines considèrent qu'elles doivent être défendues pour faire face à la télévision sans pub de France Télévision.

Extraordinaire sophisme, extraordinaire mauvaise foi. Alors donc, France Télévision serait favorisée par rapport aux chaines privées du fait même de la suppression de la publicité.

J'aimerais rappeler qu'à l'heure actuelle, France Télévision subit la perte de ressources que réprésentait la "réclame", et qu'en ce moment même, elle n'est pas subventionnée.

J'aimerais rappeler que lorsque Nicolas Sarkozy a déclaré en janvier 2008 qu'il "aimerait" qu'on réfléchisse à la suppression de la publicité sur les chaines publiques, les actions de TF1 notamment montaient de 10% en quelques minutes. La bourse anticipant l'arrivée de publicité supplémentaire (et donc de ressources) sur les chaines privées.  Alors, ce qui était bon pour le privé en 2008 serait mauvais en 2009 ????

Non.

Je ne vois pas pourquoi "nous" devrions subventionner des chaines privées appartenant toutes à des sociétés du CAC 40 archi bénéficiaires.

Je ne vois pas pourquoi non plus, l'Etat qui par la réforme de l'audiovisuelle veut favoriser la diffusion de la culture, devrait subventionner les chaines qui diffusent "star academy", "pop star", "l'île de la tentation", "greg le millionaire" ...

11:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tf1, m6, canal +, tavernost, bouygues, etat, aide |

08/01/2009

Sarkozy avance et régule, comment veux-tu comment veux-tu que je l'enc ... ?

drjmrh8zf.jpgAlors que Partageons mon avis regrette amèrement que les autoroutes française sont de moins en moins éclairées signe d'un désengagement de l'Etat, Nicolas Sarkozy défend devant Angéla Merkel et Tony Blair (excusez du peu) un Etat régulateur. (le monde)

Ainsi, pour le Président, "le fait majeur de cette crise, c'est le retour de l'Etat". Il fustige la mondialisation en indiquant "On attendait la concurrence et l'abondance. On a eu la rareté, le triomphe de l'économie de rente, la spéculation et des dumpings".

Bien ! Belle rédemption  !

Pourtant, en France l'Etat continue de se désengager. Ainsi, il favorise la mise en place d'une sécurité privée, il diminue les effectifs de la police (fonction régalienne de l'Etat), il fait de même avec les organe de contrôle administratif du ministère de l'économie.

Ha ! On est toujours dans la com ?

Hé bien Angéla  sera ravie de l'apprendre !

13:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : sarkozy, merkel, blair, etat, colbertisme |

15/12/2008

Police à vendre !

art1261_1.jpgC'est insidieux. Mais cela semble inéluctable. (le figaro mais aussi sarkofrance ).

Des brigades de gendarmerie ferment. La police est maltraitée d'un point de vue salarial puisque les cadres moyens de la police nationale voient de nombreuses heures supplémentaires non payées... Un peu comme le personel hospitalier.

De plus en plus, on donne en exemple les Etats étrangers qui recourrent au partenariat avec les officines privées pour la gestion de la sécurité. Cela n'est pas innocent.  Il est probable que prochainement le Gouvernement va proposer (et obtenir)au Parlement la possibilité pour l'Etat de déléguer certaines de ses fonctions de police au secteur privé.

Depuis de quelques années, on parle de désengagement de l'Etat. En général, c'est au profit des collectivités territoriales (on l'a vu pour le personel d'entretien des collèges et lycées, l'entretien des routes et surtout les responsabilités des maires sont renforcées en matière de maintien de lordre public).

L'Etat se désengage effectivement depuis plusieurs années, et le nombre de fonctionnaires d'Etat diminue. Sans d'ailleurs que les dépenses de l'Etat ne ralentissent leur augmentation et il faudrait probablement "creuser" de ce côté là.

Pourtant là, avec la délégation  au secteur privé des missions de sécurité et sûreté, on passerait la sur-multipliée dans le désengagement de l'Etat.

Car il s'agît de fonctions régaliennes de l'Etat. Des fonctions qui sont de l'essence même de l'Etat, même au regard des premiers théoriciens partisans d'une intervention minimlaliste de l'Etat.

La question est de savoir jusqu'où tout cela va aller. Logiquement, si on continue sur cette voie, la prochaine étape devrait être une délégation du pouvoir judiciaire de l'Etat (d'autant plus que chez les magistrats, il y a de dangereux gauchistes qui n'hésitent pas à condamner des amis du Pouvoir).

Alors ? A quand une délégation de la justice à Bouygues ou à Bolloré ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu