Avertir le modérateur

22/03/2013

"Acharnement judiciaire" ! Et allez donc !

Sarkozy mis en examen.jpgIl y a des mots comme ça qui me font bondir.

Ben oui ! Nicolas Sarkozy, ancien chef de l'Etat  et toujours champion de l'UMP, vient d'être mis en examen pour abus de faiblesse dans la tentaculaire affaire Bettencourt (voir le parisien par exemple).

Pendant les 5 ans de présidence de Nicolas Sarkozy, ce dernier et ses affidés n'ont eu de cesse de décridibiliser et de déstabiliser l'institution judiciaire. Cela continue.

Ces gens, qui décridibilisent la justice devraient avoir honte !

Honte car en tant que représentant du peuple français, ils savent que les tribunaux jugent au nom du "peuple français" !

Honte parce que (et Nicolas Sarkozy plus que tout en tant que ex président constitutionnellement garant des institutions !!!) nos représentants sont censés protéger nos institutions.

Honte parce que l'UMP s'est faite depuis des années, la championne d'une justice forte.

C'est désespérant.

J'entends aussi d'autres expressions qui manifestement visent aussi à déstabiliser l'Institution Judiciaire !

Comme "la république des juges". Je l"avais déjà entendu il y a une vingtaine d'année. Elle venait d'Italie quand ces petits juges avaient l'outrecouidance de titiller Silvio Berlusconi.

On sait ce qui est advenu après.

Tout cela est lamentable.

11:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sarkozy, bettencourt, examen, juges |

22/09/2011

Karachi ! Des fuites dans le dossier ?

Ca bouge dans le dossier Karachi.

2 mises en examen de proches de Nicolas Sarkozy (Nicolas Bazire et Thierry Gaubert). C'est aussi l'occasion pour moi de rappeler que depuis de nombreux mois, d'éminents blogueurs en parlent de cetta affaire Karachi !

Du coup l'Elysée s'efforce d'éteindre l'incendie.

Voici le communiqué :

"- M. Nicolas SARKOZY n'a jamais dirigé la campagne de M. Edouard BALLADUR.
- Il n'a jamais exercé la moindre responsabilité dans le financement de cette campagne. Il en était le porte-parole.
- S'agissant de l'affaire dite de « Karachi », le nom du chef de l'Etat n'apparaît dans aucun des éléments du dossier. Il n'a été cité par aucun témoin ou acteur de ce dossier. Il y est donc totalement étranger d'autant plus qu'à l'époque où il était ministre du Budget, il avait manifesté son hostilité à ce contrat comme cela apparaît dans les pièces de la procédure.
- Les familles des victimes de l'attentat de Karachi ont droit à la vérité et au respect de leur souffrance.

Tout le reste n'est que calomnie et manipulation politicienne."

Comment l'Elysée sait-il que le nom du chef de l'Etat n'apparaît dans aucun des éléments du dossier ? N'étant pas mis en examen, le Chef de l'Etat n'y a pas accès.

Alors ?

Soit il y a des fuites. Soit Nicolas Bazire est allé "rendre compte".

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu