Avertir le modérateur

06/11/2011

Le gouvernement vertueux

_090202-fillon.jpgSur ce que j'ai vu ces dernières semaines, je serais presque fier de notre Gouvernement.

Le discours de François Fillon m'a favorablement marqué ! Celui dans lequel il évoque un des projets de budgets "le plus rigoureux depuis 1945".

C'est fort courageux alors qu'il y a des élections présidentielles l'année prochaine.

J'ai vu le Président Sakozy se démener avec Mme Merkel sur le front de l'UE afin d'en appeler à la raison de Mr Papandreou qui avait cédé aux sirènes de la démocratie directe.Merkel-Sarkozy.JPG

J'ai vu un Président qui travaillait enfin de concert avec la Chancellière allemande.

J'ai vu que le Président Obama se décarcassait pour aider Nicolas Sarkozy, se prêtant même au jeu du duo en direct sur les JT de 20 heures !

Le Président français a médiatisé au minimum l'accouchement de Madame alors qu'il aurait pu s'en servir plus ouvertement.

Pas de doute ! Les dirigeant français ont vraiment de la gueule !

Sauf que ...

La crise date de 2008 (2007 aux USA) et que depuis cette date rien n'a été fait pour remettre en cause la dérégulation des marchés financiers qui est à l'origine directe de la crise économique.

Nos dirigeants se posent en gestionnaires budgétaires alors que depuis 2007, le déficit français a augmenté de 500 Milliars d'Euros. Souvenez-vous que lors du dépot du projet de budget 2008 en septembre 2007, certains journalistes avaient estimé que cette loi de finances était basé sur un taux de croissance trop optimiste. La réponse de l'Elysée avait été :" nous irons chercher la croissance avec les dents" ??!!! Comme si un taux de croissance se décrétait !! Quel professionnalisme !!

Le Gouvernement a récidivé cette année en se basant sur un taux de croissance trop optimiste.

La loi TEPA (travail emploi pouvoir d'achat) de 2007 a été maintenue malgré la crise. Seul le bouclier fiscal a été remis en cause (et encore bien tardivement). La défiscalisation des heures supplémentaires est maintenue bien qu'elle coûte aux finances et ne rapporte que des miettes.

Nous sommes maintenant habitués aux gesticulations médiatiques de l'Elysée (haaaa il fallait entendre la déclaration d'amour entre MM Obama et Sarkozy).

Mais pour ce qui me concerne, il en faudra beaucoup plus pour que je sois dupe.

09:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : fillon, sarkozy, obama, merkel, crise, grece, dette |

15/07/2011

C'est décidé ! Je dégrade la note des agences de notation !

bonnet-d-ane-147e513.jpgLes agences de notation font la pluie et le beau temps dans le Monde.

Après avoir sévi en Europe où les notes de la Grèce de l'Espagne, du Portugal et de l'Islande (et l'Italie) voilà que nous apprenons que les USA sont dans le collimateur des agences Moody's ainsi que Standard and Poor's.

Alors, vu les conséquences des notes données par ces organismes (puisque de ces notes dépendent les taux d'intérêts auxquels les Etats notés pourront emprunter sur le marché), je propose de noter ces agences de notation.

Parce qu'aucune des agences précitées ni Fitch n'a vu venir la crise de 2008. Parce qu'elles ne sont pas un exemple de transparence quant à leurs bailleurs de fonds. Parce qu'elles hurlent avec les loups.

Voici mon classement :

Fitch : BBA

Standard and Poor's : BBB

Moody's : BB-

Ha mais ... Moi aussi je peux menacer ! ... Menacer ! Comment un organisme qui se veut objectif peut-il menacer ??

Mais quelle note mettez-vous ? Vous ?

Qu'en pensent les collègues ? : 100 000 V, Ce Que Je Pense ..., Bloguer ou ne pas bloguer, Le grumeau, A toi l'honneur !, la suite..., Les divagations NRV de cui cui fit l'oiseau., Détours à Tours, Unhuman, Entre Musique et Politique, Fattorius, le blog d'une femme de sportif, Fucking disgrace, Impromptu, Je n'ai rien à dire ! et alors ??, Le blog de Laurent Grandsimon, Chez Homer, Le Parisien Libéral, Les aventures d'Euterpe, Les Peuples du Soleil, Les privilégiés parlent aux Français..., Les trucs de Myrtille, Ecume de mes jours, Margaud cuisine mais préfère diner en ville, Du trASh et DeS bAiSerS!!!, Ménilmontant, mais oui madame..., MINIJUPE, Le blog du modérateur, Mon avis t'intéresse, Mon Mulhouse le blog 100 % BIO, mtislav, A perdre la raison, Philippe Méoule, Du petit monde de Gildan, le blog de polluxe, Princesse101, Reservus'blog..., Cocktail de Web News, Répertoire de la Science Fiction, Le blog de Rébus, Sarkofrance, Sète'ici, Le coucou de Claviers, Une Autre Vie, Moi, je, Alter Oueb, Asclepieia, Autour du Web, Chez dedalus, Bah !, Choblab, Chroniques d'une Chocoladdict, Chroniques d'un breton, DenisHirst.fr, Le Blog de Gabale, Intox2007.info, LMO, Le blog de Luciamel, Maman@Home, Météo Mulhouse, Lyonnitude(s), blog de David Burlot, Traqueur Stellaire, Le Mag TypePad, [Unhuman]geek, Valunivers, Virginie B, Xapur's Blog, Zette And The City, de tout de rien, Homer ?

12/07/2011

Après la Grèce, l'Italie ....The show must go on !

Déficit.jpgAu Gouvernement, la tendance ce mois-ci est de parler d'inscrire l'interdiction du déficit dans la Constitution.

C'est le nouveau gadget !

Je parle de gadget dans la mesure où obtenir un équilibre budgétaire  en diminuant les impôts pendant une période de crise est illusoire.

Mais bon ... La Campagne a démarré.

Il est intéressant de constater que la précédente fois où des Pouvoirs Publics ont décidé de réglementer les dettes publiques et les déficits publics ça n'a absolument pas marché. Au contraire, cette tentative a rigidifié les budgets nationaux et a supprimé toute marge de manoeuvre !

Vous voyez de quoi je veux parler ??

Le Pacte de Stabilité et de Croissance mis en place dans la Zone Euro.

Ce carcan a été créé par l'UE en 1997 et a été réformé en 2005. L'objectif était louable : diminuer les déficits.

Il a donc été décider de limiter les déficits des Etats à 3% de leur PIB (Produit intérieur brut). L'endettement public (la somme des déficits dans le temps) a quant à lui été limité à 60% du PIB !

Jusqu'à la crise, la plupart des Etats essayaient bon an mal an de parvenir en-dessous de ces taux en utilisant tous les même politiques. Diminution des Services Publics et baisse des impôts. Et quelques privatisations aussi ...


Là-dessus Patatras ! La crise !

Les Etats européens décident de soutenir les banques et éviter un krach Lehmann Brother.

Les économistes avaient prévenu qu'un tel soutien ne pourrait se renouveler ...

Il y a 2 ans, les même économistes parlaient des PIGS (Portugal, Irelande, Grèce, Espagne) qui étaient les pays les plus fragiles susceptibles de mise en cessation de paiement.

Mais on ne parlait pas de l'Italie... Maintenant si !

Certains chroniqueurs ont même levé le tabou et parlé de la France en déclarant sur France Info que la France "ne serait pas épargnée".

Je sais bien que ça paraît bizarre de dire que c'est la volonté de mettre fin à tous prix aux déficits, qui justement crée les méga-déficits ....

Et pourtant .... Admettez que la concommittance est troublante.

19:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : pigs, ue, grece, euro, zone, deficit |

03/07/2011

La Grèce devra se résoudre à perdre une grande partie de sa souveraineté.

Jean-Claude-Juncker.jpg... C'est en substance qu'a déclaré Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe. (voir le monde).

Dit comme ça, ça fait un peu peur.

Certes, en entrant dans l'UE et a-fortiori dans la zone Euro, les pays se préparent à perdre  une partie de leur souveraineté.

Certes, la Grèce a menti pour entrer dans la zone Euro.

Certes, l'UE et le FMI ont prêté des milliards d'Euros à la Grèce.

Mais bon, je me dis que ça pourrait arriver à la France ... Que ça pourrait nous arriver.

Qu'une instance, pour laquelle je n'ai même pas été amené à voter décide de mon avenir en me forçant à faire des économies alors que je n'ai pas l'impression d'avoir dépensé, et brade nos bijoux de famille par un programme de privatisation.

Mais heureusement, nous ne sommes pas en Grèce.

22:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : grece, juncker, ue, commission, euro |

21/06/2011

Après la Grèce ... L'Espagne ??? Et après , à qui le tour ??

FMI.jpgL'économie grecque est à l'agonie. L'Europe va mettre encore une fois la main à la poche. La Grèce a menti à l'UE (avec la complicité de Goldman Sachs).

La Grèce vit depuis des années au-dessus de ses moyens.

La politique de rigueur menée par Papandréou, pour très impopulaire qu'elle soit, n'est pas suffisante. Il faut plus de rigueur. Il faut vendre les bijoux de famille. En clair ; privatiser !

Ca fait plus d'un an que nous sommes assomés par ces leitmotivs.

Un rapport du FMI vient d'être rendu public. Tiens ? Le FMI fait dans la transparence ?

Ce rapport ne concerne pas la Grèce mais l'Espagne.

En résumé, le rapport dit que l'Espagne a fort bien fait de mettre en oeuvre une politique économique de rigueur depuis 1 an, car la situation eût été catastrophique pour elle et les conséquences eussent été désastreuses pour l'Europe vue l'importance relative de l'Espagne.

"Le gouvernement socialiste espagnol a réformé son marché du travail et son système bancaire, tout en reculant l'âge du départ à la retraite. Il a aussi appliqué de nombreuses mesures d'austérité pour réduire ses dépenses. "Cette amélioration de la confiance des marchés qui en a découlé a été décisive non seulement pour l'Espagne mais aussi, compte tenu de la taille systémique de l'Espagne, pour toute la zone euro dans son ensemble" (voir dans le monde).

Là aussi, c'est bien pour le FMI. Mais ce n'est pas suffisant ! Il faut encore réformer le marché du travail (le rendre plus "flexible" comme ont dit aujourd'hui) , diminuer les indemnités de licenciement (un comble en période de chômage), faciliter la négociation collective (ben voyons !).

Quant aux "indignés" et dangers d'instabilité sociale, le FMI n'en a rien à faire.

Bon ... Ben on ne pourra pas dire qu'on n'a pas été préparé à une politique de rigueur en France.

22:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : fmi, grèce, espagne, pigs |

12/02/2011

La Grèce ... Le bon choix politique

grece_antique2_0419.jpgLa Grèce applique sous la pression de l'UE, après des années un comportement de cigale, une politique de fourmi. C'est la rigueur budgétaire entraînant une diminution drastique des dépenses de l'Etat.

Ce qui est bien avec la Grèce, c'est qu'elle fait ce qu'on lui dit de faire.

A-t-elle vraiment le choix d'ailleurs ? Poser la question, c'est déjà y répondre bien sûr !

Ainsi, on apprend dans le monde que les dirigeants hellènes vont recourir aux privatisations pour sortir de la crise.

Ca me laisse pantois : privatiser pour diminuer le déficit !!! Tout cela sous le regard bienveillant et rempli de commisération de la Commission, de la Banque centrale européennes et du FMI. Ce dernier organisme étant dirigé (faut-il le rappeler ?) par un baron socialiste).

Autrement dit : on casse le Service Public, et on transfert un pactole au secteur privé.

Le lecteur pensera peut-être que l'on parle de la Grèce et que la Grèce c'est sommne toute assez loin de la France.

Mais la Grèce est le 1er des 4 pays européens à risque (avec le Portugal, l'Espagne et l'Irlande : les fameux PIGS) à être tombée en faillite.

Inutile de dire que le FMI, la BCE et la Commission vont faire appliquer la même politique à ces 3 autres Pays.

En ce moment, l'UE ne tarit pas d'éloges à propos de la politique de la Grèce allant jusqu'à faire paradoxalement de ce Pays e bon élève de l'Europe !!!

Il sera donc d'autant plus facile à la Commission, la FMI et la BCE de faire de cet Etat le modèle à copier.

12:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : grece, pigs, ue, fmi, banque mondiale |

09/05/2010

RIP Europa

Pour faire suite à mon billet d'hier....

Et pour montrer que moi aussi je sais intégrer une vidéo dans un billet (sourire)

C'est effectivement Nicolas, tout à fait de circonstance ! En tous cas, c'est mon état d'esprit ...

12:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : cee, ue, europe, nations, crise, grece |

08/05/2010

A quoi sert l'Europe ?

maurice_schumann_fond.jpgA quoi sert l'Europe ?

Poser la question, c'est déjà y répondre (en partie) !

Ou comment faire d'un Européen convaincu (moi !), un Eurosceptique ou au moins un agnostique !!!

C'est un titre du figaro qui me fait réagir.

Le figaro évoque l'esquisse de la mise en place des contours d'un mécanisme exceptionnel d'assistance financière (sic).

Moi, je croyais que quand l'Europe s'est mise en place, c'était pour être plus fort. Une protection contre l'extérieur, contre les géants économiques (USA, URSS, Japon ...).

J'étais (presque) prêt à avaler l'absence d'Europe politique dans la mesure où une vraie Europe économique allait naître. Après tout pensais-je, l'Europe politique finirait bien  par suivre ! Forcément !

Et qu'est-ce que je vois ?

Je vois qu'au sein même de l'UE a été créée une zone économique spéciale (la zone de ceux qui ont l'Euro comme monnaie) sensée nous rendre plus fort. Je vois qu'à la première crise venue, l'Europe ne propose rien. Où sont les ténors de l'UE ? La BCE de Mr Trichet est absente du débat, Mr Barroso est aux abonnés absents. Quant à Mr Van Rompuy ....

Les seules réactions face à la crise financière devenue économique devenue budgétaire, viennent des nations (la France et l'Allemagne). Et ces réactions sont pour le moins disproportionnées et tardives par rapport au raz de marée.

Un des objectifs des pères fondateurs de l'UE était de créer une Union Douanière. Celle-ci a vu le jour en 1968 ! Et qu'a fait cette Union Douanière ??? Rien. Sinon baisser encore les protections douanières.

Depuis 1950, les Droits de Douanes sur les produits entrant dans l'UE ont été divisés par 8. La PAC (et avec elle la seule réelle protection contre les produits extérieurs) va disparaître dans un délai de 3 à 5 ans.

L'UE n'est-elle pas devenue une simple usine à gaz ?

Ha ils se retourneraient dans leur tombe les Monnet, Schummann et autres Adenauer s'ils savaient ce qu'on a fait de leur bébé !

C'était Clémenceau qui disait je crois :" pour enterrer un projet , il faut créer une Commission".

C'est donc à se demander si le terme choisi pour dénommer la "commission européenne" est vraiment le fruit du hasard ?! ....

16:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : ue, cee, grece, schumann, monnet, europe |

07/05/2010

La rigueur ... A la rigueur.

fillon_socrates1-92094.jpgGrosse semaine pour moi.

Ce qui explique que je n'ai pas fait de billet cette semaine.

Je rentre chez moi et paf .... Le temps de lire ceci dans le monde.

A vrai dire, après le diktat imposé à la Grèce  afin de lui permettre d'obtenir des prêts pour assainir ses finances, je voyais venir le fait qu'on nous servirait sur um plateau le modèle à venir de rigueur grecque.

Retraite à 67 ans, cotisation accentuée des fonctionnaires, diminution  des salaires des fonctionnaires font partie des mesures imposées choisies par Papandréou pour redresser les comptes publics.

Ces mesures ne vous rappellent rien ? Ce sont exactement celles que le Gouvernement français est en train de mettre en place en France.

Alors on pourra nous dire : voyez ! La Grèce a pris des mesures encore plus drastiques que ce que nous vous proposons !

Sauf que le peuple grec n'avale pas la pilule. Il n'a pas spécialement l'impression d'avoir roulé sur l'or ces 20 dernières années ...

Là-dessus, François Fillon a déclaré hier qu'il va être mis en place un gel en valeur des dépenses de l'Etat sur trois ans, une baisse de 10 % des dépenses de fonctionnement et cinq milliards d'euros d'économies sur les niches fiscales.

Cette déclaration est faite à l'occasion d'une conférence de presse en compagnie du Chef de Gouvernement du Portugal dont on craint justement qu'il suive le chemin de la Grèce vers l'abime des finances publiques. Comme par hasard.

Alors forcément l'opposition française (et je suis d'accord avec elle) dénonce un plan de rigueur..... Ce que conteste François Fillon !!!!

Alors là ! Ca ne manque pas de culot !

Ca fait 3 ans que la France les classes populaires et moyennes subissent de plain fouet une politique de rigueur : augmentation du SMIC au compte-goutte, diminution du nombre de fonctionnaires, torpillage du Service Public, déremboursements des assurances sociales ... Tout cela au pas de charge.

Alors quand Mr Fillon déclare qu'il ne met pas en place une politique de rigueur alors qu'il compte donner un tour de vis supplémentaire sur les finances des classes moyennes, je bous !

Mais bon ! Je lui pardonne volontiers ! Lui il ne peut pas se rendre compte que depuis 3 ans il y a une politique de rigueur puisque depuis 3 ans les grandes fortunes sont favorisées. Et c'est clairement du côté des grosses fortunes et des grandes concentrations de capital qu'il se trouve ...

18:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : fillon, grece, sarkozy, rigueur |

28/04/2010

Vers des finances publiques financières ?

atlas.jpgA vrai dire, je ne me faisais plus guère d'illusions.

L'époque à laquelle le Général De Gaulle pouvait dire que "la politique de l'Etat ne se faisait pas à la corbeille" est révolue.

Je n'imaginais pas cependant, que tout cela allait aussi loin !!!

Car enfin, de quoi s'agît-il pour la Grèce et par voie de conséquence pour les Etats de la zone Euro ??

La Grèce a vue sa note de dette à long terme baissée par le cabinet Standart and poor's de BBB+ à BB+. Conséquence logique : les "milieux financiers" montent le taux auquel ils sont disposés à prêter à la Grèce !!!!

Les Hellènes, déjà étranglés financièrement, ne pourront plus emprunter qu'à des taux usuriers ou devront s'en remettre au bon vouloir des autres Etats de la Zone Euro qui seront aussi obligés d'emprunter aux milieux financiers à un taux (pour l'instant) meilleur que celui attribué à la Grèce.

C'est un vrai cercle vicieux !

Quand je pense que pendant la crise, nos politiques parlaient de régulation de la finance. Alors que ce que je constate, c'est une financiarisation du budget du seul régulateur possible : l'Etat !!

16:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : finances, grece, zone euro |

14/03/2010

Haro sur la Grèce

zone-euro_410.jpgHaaa ! Ces pays latins ! Même pas capables de tenir leurs comptes !

Que n'a-t-on entendu cette rengaine ces derniers temps !!!

Ces pays, ont été désignés par les milieux financiers à la vindicte publique sous le délicat acronyme de PIGS (Portugal, Italy, Greece, Spain).

La Grèce surtout ! Car enfin, il n'est pas question d'aider la Grèce à redresser ses comptes. La Grèce doit se débrouiller toute seule à coup de politique économique de rigueur sous l'étroite surveillance des autres Pays Européens (qui eux SAVENT tenir des comptes).

On la regarde avec commisération en lui proposant de lui racheter quelques îles !

Haro sur la Grèce qui a faussé ses comptes pour pouvoir entrer dans la zone EURO (sous-groupe de l'UE) !

C'est facile ! Très facile !

Car enfin quoi ??!! Personne ne connaissait l'état des comptes de la Grèce ??? Allons bon !!

La Grèce fait partie de l'UE depuis 1981 !!! Il existe au sein de l'UE, un organisme qui s'appelle "Cour des Comptes Européenne" dont le rôle est de surveiller le budget de l'UE et la perception des impôts européens.

Peut-on imaginer que cet organisme n'avait aucune connaissance de la situation des comptes de la Grèce ??

La Grèce a rejoint la zone Euro (créée en 1999) en 2001 !

Que s'est-il passé pendant ce laps de temps de 8 ans ??? Les comptes de la Grèce ont-ils été contrôlés ???

Dans l'affirmative, ils ont mal été vérifiés. Dans la négative, la Cour des Comptes aurait du le faire.

Alors ! Cette campagne à l'encontre de la Grèce n'a que pour objectif pour l'UE de se défausser sinon de ses obligations, de sa responsabilité à l'égard de la Grèce.

Et même quand le FMI se propose d'aider la Grèce, le Président de la Commission lui demande d'y renoncer !

Tout cela est petit ....

11:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : grece, ue, barroso, faillite, commission |

07/03/2010

L'Europe ? Pour quoi faire ??!!

jpg_plantu.douanes.UE.jpgSouvenez-vous ! C'était peu avant en avril 2005 ! Le Président Chirac effrayé par les sondages, s'était attelé à répondre à la télévision aux inquiétudes des Français exprimées dans les sondages annonçant que les citoyens allaient voter "non" !

Il avait dit dans cette émission :"Je ne comprends pas pourquoi vous avez peur ?". C'était sincère. Il ne comprenait pas.

Il ne pouvait pas comprendre.

Les objectifs européens avaient changé depuis 50 ans ! Imperceptiblement, inéluctablement, irrévocablement.

Les Français de plus de 45 ans doivent se rappeler que lorsque l'Europe s'est faite, elle a été présentée comme un marché commun : une suppression des droits de douanes entre les Etats Européens. Le but était de faire se rapprocher des Etats en état de guerre séculaire (France, Allemagne, Italie, puis GB).

Des gens comme Monnet et Schumann avaient compris que des Etats avec des liens fort ne pourraient plus se faire la guerre.

Pour aider les Français à accepter cette idée, les gouvernants leur ont expliqué que la "Communauté Européenne" constituerait une protection commerciale et financière des citoyens contre le Japon l'URSS et les USA (les grandes puissances de l'époque) !

En effet, si les droits de douane étaient supprimés entre ses membres, rien n'interdisait à la CEE de protéger ses industries et son agriculture par des droits de douane.

Et c'est ce qui a été fait ! Au début .....

Et puis la Communauté Européenne a grandi passant de 6 membres à 27 ! Un succès d'estime donc puisque tout le monde veut y entrer !!!!

Pourtant, vue de l'intérieur, qu'est devenue l'UE (Union Européenne) ?

Une structure ayant pour vocation à supprimer les freins à la concurrence comme le souhaitent l'OMC (organisation mondiale du commerce remplaçant le GATT), le FMI et la Banque Mondiale. En 50 ans, les droits de douane pour faire entrer les produits au sein des pays de l'UE ont été divisés par 8.

Les différentes douanes européennes sont mises en concurrence entre elles pour attirer les entreprises sur leur territoire ! Et comment attirer les entreprises si ce n'est en diminuant les contrôles des entreprises ??!!

Que voit-on encore de l'intérieur de l'UE ? Nous voyons une apathie complète de la Commission dans la gestion de la crise économique et financière qui nous atteint depuis un an et demie ! La crise a été gérée par les nations, pas par l'UE. Jean-Claude Juncker, chef de la zone Euro met en pratique le laissez-faire qu'il prône !

Pis, l'UE laisse les financiers spéculer sur la mise en faillite des PIGS (Portugal, Italie, Grèce et Espagne). Le summum est atteint quand le Président de la Commission  Européenne empêche le FMI d'intervenir en faveur de la Grèce !

Comme le rappelle le Grumeau, certains députés allemends conseillent à la Grèce de vendre certaines de ses îles pour se renflouer.

Que voit-on encore de l'intérieur de l'UE ? On a vu que le passage à l'euro a été concommittant avec des augmentations de prix sur les biens primaires (essentiels) comme le pain, les produits laitiers, les fruits et légumes.

Allors oui ! Forcément ! En 2005, le Président Chirac ne pouvait pas comprendre !

Et aujourd'hui ?! Nos élites nationales et européennes sont elles en état de comprendre que ce n'est pas de cette Europe là qu'on veut ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu