Avertir le modérateur

02/03/2014

La baisse du coût du capital.

benoit-hamon.jpgJe finissais par me demander quand quelqu'un oserait en parler.

C'est vrai quoi ?! En ce moment la tendance est plutôt à parler de la baisse des charges des entreprises et aux efforts demandés aux salariés.

Depuis quelques temps, on ne parle plus dans les média d'"actionnaires",  mais d'"investisseurs".

De quoi oublier en effet que les fonds de pensions US exigent toujours un taux de de rentabilité de leurs placements de 15% minimum par an.

Alors, c'est un vrai soulagement pour moi d'entendre un ministre de la République (Benoit Hamon) parler de baisse nécessaire du coût du capital. (voir ici)

C'est même intéressant car même s'il parle de "contrepartie au pacte de responsabilité", de fait Hamon se place au-dessus du simple débat Patrons / Salariés.

Parler de "BAISSE de coût du capital" sous entend que le coût important du capital pénalise les entreprises elles-même. Ainsi, baisser le coût du capital permettrait aux entreprises elles-même d'investir pour moins cher.

A force de dire que les salariés sont un poids pour les entreprises, on a oublié que les gros actionnaires finissaient par vampiriser les entreprises qu'ils étaient supposés aider ....

23:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hamon, cout, capital, contrepartie |

28/04/2013

Un PS utile ? Bah ... A la rigueur

ps, merkel, hamon, montebourg, duflot, austéritéJe me suis longtemps demandé à quoi pourrait servir  le PS d'Harlem Désir.

La réponse était sous mes yeux et je ne l'avais pas vu.

La Politique d'austérité est catastrophique à l'échelle de l'Europe et ne profite qu'à un Pays.

J'ai donc apprécié la charge du PS (tempérée par Mr Ayrault) sur la politique d'austérité européenne décidée par l'Allemagne.(voir ici entre autres).

Alors que nous venons de perdre Mme Thatcher (créatrice du TINA mensonger), nous subissons une politique qu'elle n'aurait pas renié. Une politique centrée sur le budgétaire et ne tenant aucun compte des dommages sociaux collatéraux.

L'alternative existe mais par les temps qui courrent, une politique de relance économique n'a de sens qu'au niveau européen. Elle doit en effet être accompagnée de mesures de protections. Une politique de relance française seule aboutirait à une augmentation des importations qui dégraderait encore notre balance commerciale.

Alors .... Si Mr Hollande ne peut faire de pressions sur l'Allemagne sans risquer l'incident diplomatique, la Gauche le PS français a peut être un rôle à jouer. Si besoin avec la gauche allemande (et celle d'autres pays).

Après tout le capitalisme financier ne s'embarasse pas de frontières lui.

PS. quant aux ministres Hamon, Montebourg et Duflot qui ont "ouvert leur gueule" contre la politique d'austérité, il va peut être falloir qu'ils envisagent une démission collective.

15/02/2013

Spanghero et le chantage à l'emploi

spanghero,findus,emplois,agrément,hamonLa Société Spanghero vient de se voir suspendre son agrément sanitaire.

Il n'en faut pas plus pour que la direction de Spanghero et les salariés eux-même font valoir qu'en prenant cette décision, l'administration "condamnait à mort" l'entreprise.

Quiconque a travaillé au contact d'une administration régalienne amenée à verbaliser des entreprises sait fort bien qu'en cas de prise en défaut, les entreprises pratiquent systématiquement le chantage à l'emploi.

"si vous nous verbalisez, 100 personnes sont à la rue".

Et en général, il faut bien admetre que l'administration est compréhensive et que les entreprises sont écoutées.

Ce qui aboutit çà une justice à 2 vitesses. Pour les très petites sociétés, point de salut ...

Sauf que là, il s'agît de choisir entre les emplois et la santé publique.

Alors que va faire le Gouvernement ?

Sauver les emplois ?

C'est à mon avis un mauvais choix.

Le choix gouvernemental consiste à déterminer qui du citoyen ou du travailleur est prioritaire.

Je pense que ce devrait être le citoyen.

13:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : spanghero, findus, emplois, agrément, hamon |

18/01/2012

Et au Gouvernement ? Ca cafouille pas ???

index.jpgC'est vrai qu'au PS ça a toujours beaucoup débattu ...

Et parfois, c'est le Premier Secrétaire qui se débat tout seul à  la tête du PS.

Bon ... Là c'est du candidat PS dont se gausse la Droite et en particulier le Gouvernement.

Ainsi, la communication pour le moins approximative du PS à propos des 60 000 emplois dans l'éducation nationale : embauches nettes de fonctionnaires ou alors des recyclages de fonctionnaires déjà embauchés ?

Cela a nécessité un recadrage du candidat PS à l'égard de Mr Hamon notamment.

Je disais la Droite se gausse. C'est vrai de la part de blogueurs. C'est vrai aussi de ministres. Mme Pécresse parle de "grand cafouillage" au PS (cf le figaro)

Pourtant, au Gouvernement il y a aussi des hésitations. Et sur des sujets importants.

Ainsi la TVA "sociale". Le Gouvernement en parle depuis 3-4 mois. Le but est de rééquilibrer les finances de la Securité Sociale en diminuant les charges sociales. A ce moment on parlait d'une augmentation de la TVA de 4 à 5%.

Puis, on s'est rendu compte que cette taxe est injuste et qu'elle ne favoriserait peut-être pas les entreprises françaises, qu'aussi elle ralentirait l'économie en diminuant la demande.

Le Gouvernement a alors dit que rien n'était vraiment décidé.

Aujourd'hui, j'entends que la TVA augmenterait de 2%.

Si ça ce n'est pas un cafouillage....

Vous allez dire : ce n'est pas grave, Nicolas Sarkozy lui, n'est pas candidat.

Non, il n'est pas candidat ! Il dirige juste un Pays ....

ps en illustration un cafouillage.

20/09/2011

DSK plus proche de François Hollande que de Martine Aubry

Hamon.jpgPour compléter mon billet d'hier, je ne saurais trop vous conseiller la lecture de cet article sur Europe 1.

"L'identité politique de Martine Aubry ne se confond pas avec celle de Dominique Strauss-Kahn et j'ai parfois tendance à penser que l'identité politique de François Hollande se rapproche plus de celle de DSK"

Je suis totalement d'accord avec Benoît Hamon.

Martine Aubry est (était ?) peut-être l'amie de DSK mais sur le plan politique ce dernier est plus proche de François Hollande que de Martine Aubry.

Alors Martine Aubry candidate de substitution ?

Définitivement je ne pense pas !

08:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : hamon, dsk, aubry, hollande, pacte, ps |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu