Avertir le modérateur

30/09/2011

Les primaires .... Encore ces primaires !

primaires,socialistes,media,journalisteC'est ce qu'on commence à entendre un peu partout. A droite surtout !

Chez les blogueurs aussi on en parle ! Chez Corto 74, chez le faucon aussi avec beaucoup d'ironie. Cette vampirisation est beaucoup plus ressentie par les collègues de droite. Normal.

Et je peux les comprendre.

Je peux d'autant mieux les comprendre qu'au début du mandat de Nicolas Sarkozy, j'ai ressenti ce qu'ils doivent ressentir.

Souvenez-vous en effet ! C'était le temps où Nicolas Sarkozy était adoré des média et où il annonçait une mesure par jour. C'était le temps où Nicolas Sarkozy promettait une conférence de presse par mois (heureusement il s'est calmé !).

C'était le temps où certains blogueurs en avaient tellement marre qu'ils avaient instauré un "no Sarkozy day" !

Heureusement d'autres ont par la suite fait valoir leur opposition à cette initiative parmi lesquels : Laure Leforestier,Le Monolecte, Bah by CC, Le Volontaire, Partageons mon avis, Les jours et l'ennui de Seb Musset, Peuples, Intox2007.info, Falcon Hill, Disparitus, Sarkofrance, Back2basics, Neuromancien, Edelihan, l'hérétique, Marc Vasseur,Yann Savidan, Le Pavé, Hypos, H16, De tout et de rien, Des pas perdus , Piratages(s), Reversus, Lyonnitude(s), Antidote, Nouvel Hermès, et moi-même.

Alors oui ! Je peux comprendre les collègues qui en ont assez.

Cela dit, qu'ils se rassurent.C'est bien connu, les journalistes vont là où il y a du nouveau. Quand ils en ont assez ils changent. Et puis dans 15 jours les primaires seront derrière nous !

14/07/2009

Un journaliste du Monde en garde à vue

russellcroweune.jpgJe sais que le travail de la police est difficile et plutôt ingrat.

Je sais aussi que parfois, les journalistes peuvent être inutilement arrogants avec la police ou la justice. Et je n'approuve pas. (voir ici).

Pourtant, il est des fois où le comportement de la police peut être infiniment regrettable et furieusement révélateur de dérives d'un Etat de Droit !

Aussi bien, je n'admets pas qu'un journaliste ou n'importe quel citoyen puisse bafouer la Police ou la Justice de mon Pays. Je ne peux admettre le comportement de la Police vis à vis d'un journaliste du monde, qui jusqu'à preuve du contraire ne faisait que faire son travail.

Certes, il semble que la manifestation de Montreuil que couvrait le journaliste n'avait pas été autorisée et que c'est ce qui aurait expliqué la démonstration de force de la Police.

Pourtant, en empêchant le journaliste qui se trouvait sur la voie publique de faire son travail, en le mettant une huitaine d'heures en garde à vue avec fouille à corps et menottage, la Police a franchi une étape répressive éminemment regrettable dans une République !

Car il ne s'agît pas d'une erreur puisque Adrien Morin (c'est son nom) a, à plusieurs reprises, fait valoir sa qualité de journaliste.

Alors certes, les journalistes de la presse écrite ne sont pas en odeur de sainteté auprès des policiers dont le travail n'est pas assez valorisé selon eux.

Mais cela ne justifie pas un tel comportement sur un journaliste faisant son travail !


06/01/2009

Les journalistes sont là pour la décoration ?

20070712_FIG000000034_19376_1.jpgLe journal le Monde raconte que 2 journalistes (Françoise Fressoz et Marie-Eve Malouines), ont fait savoir qu'elles refusaient la "légion d'honneur" après qu'elles aient été proposées pour cette distinction, par Roger Karoutchi.

Cette décoration,créée par Napoléon pour récompenser les mérites éminents civils et militaires et autres services rendus à la nation, a toujours attiré beaucoup de monde.

Je  trouve bien que ces 2 femmes aient eu le cran et une certaine lucidité pour refuser ce cadeau. Pourtant, là n'est pas l'essentiel !

L'essentiel est que le Pouvoir en place puisse proposer "la légion d'honneur" à des journalistes politiques qui sont sensées le juger, commenter ses faits et actes. Nous sommes en pleine confusion des genres.

Je sais que cette pratique n'est pas née avec le sarkozysme, mais là encore tout est une question de mesure.

La séparation des 3 pouvoirs est en train de devenir purement théorique : reprise en main du pouvoir judiciaire par le très fort lien de hiérarchie entre l'exécutif et le Parquet, commentaires du Président sur les décisions de justices et les juges eux-même ; Le Président qui est le chef du Pouvoir exécutif a gardé la haute main sur la parti majoritaire au Parlement (qui détient le pouvoir législatif).

Et la presse qui est couramment considéré comme le 4e pouvoir, est en grande partie entre les mains d'amis du Président Sarkozy (TF1, Figaro, M6 et bientôt France Télévision ....).

Mais cela ne suffit plus ! Pour les journalistes des média qui n'appartiennent pas à encore aux amis de la présidence, il y a le cadeau (que dis-je : la carotte) de la légion d'honneur.

Evidemment, c'est un cadeau empoisonné, car accepter cette distinction pour un journaliste politique, c'est pactiser avec le diable. Car nul doute que cette décoration est donnée non plus pour service rendu, mais pour services "à rendre"...

01/12/2008

Arrestation musclée d'un journaliste.

logo-liberation.jpgC'est vrai ! Nous ne sommes pas du même monde. Ils sont professionnels et nous ne le sommes pas. Ils ont une carte de presse et nous n'en avons pas !

Pourtant, il est difficile de ne pas se sentir solidaire de ce qui est arrivé à Mr De Filippis. Celui-ci, responsable de la Publication du quotidien Libération, s'est fait réveillé à l'aube à son domicile par la police qui l'a enjoint vertement devant ses 2 fils adolescents, de la suivre. Ce journaliste a ensuite été emmené dans les sous-sols du TGI pour subir 2 fouilles à corps  (en clair : à poil), un menotage, avant d'être auditionné par le Juge d'Instruction.

Son crime ?? Juridiquement aucun ! Tout juste un délit ! Un délit de diffammation par voie de presse plus exactement.

Monsieur Filippis est responsable du commentaire d'un internaute laissé sur le site de Libé suite à un article ayant déplu à Mr Niel dirigeant de la société fournisseur d'accès à Internet : Free.  Cet article faisait référence à une mise en cause de Mr Niel dans une affaire de recel d'abus de biens sociaux liée au proxénétisme.

A la lecture de l'article du Monde, il semble évident qu'il existe un vrai contentieux entre Libé et le dirigeant de Free, mais toutes les procédures en diffammation lancées par Mr Niel sont restées vaines à ce jour. De plus, Mr Niel avait bien fait l'objet d'une condamnation par les Tribunaux à l'époque.

Alors, je ne vois pas où Libé a fauté et ce qui a pu justifier le traitement de Mr De Filippis.

Une précision importante : le délit reproché au directeur de la Publication n'est passible que d'une peine d'amende, pas d'une peine de prison....

La liberté de la presse est bien un combat permanent !!! Et la liberté du blogueur en est dépendante !

05/09/2008

La Cour

C'est un Article du Monde qui attire mon attention sur le traitement subi par une de ses journalistes (Mme Nathalie Nougayrede) de la part du Ministère des affaires étrangères.1544651682.jpg

Cet article montre que cette journaliste fait l'objet d'un boycot de la part du Ministère de Bernard Kouchner.

De tous temps sous la Vème République, certains journalistes ont été mieux en Cour que les autres. On se souvient des frères Duhamel et de Jean-Pierre Elkabach sous Giscard par exemple.1117062022.jpg

Pourtant, actuellement le Gouvernement et Sa Présidence passent la surmultipliée. Entre Olivier Mazerolle mis à l'amende en pleine conférence de presse, Poivre d'Arvor remplacé par la favorite de sa Présidence, et le tutoiement de rigueur avec les journalistes, ce nouveau caprice du Pouvoir fait désordre.

A quand les cartes de presses distribuées par l'Elysée ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu