Avertir le modérateur

06/04/2011

La solution face à l'inflation : le panier des essentiels !

590909-frederic-lefebvre-a-paris-le-14-0x414-1.jpgLes prix des produits de première nécessité (pain, beurre, lait, farine) vont augmenter beaucoup dans les mois qui vont venir.

La faute au prix de l'énergie qui décolle lui aussi, ainsi qu'à ceux des matière premières.

Le Gouvernement découvre ce qui est une réalité depuis plusieurs années (au moins pour le prix de l'énergie).

Pourtant la solution trouvée par le Ministre Frédéric Lefebvre me laisse ... Circonspect. (voir le monde)

Le Secrétaire d'Etat à la Consommation sus-nommé a signé une convention avec les grands hyper-marchés pour que ceux-ci proposent une expèce de panier garni pas cher et de qualité comprenant des produits de base de qualité.

Plutôt que de légiférer, le Gouvernement préfère compter sur le bon-vouloir des hypermarchés. Ce alors que depuis presque 10 ans ces même Sociétés étranglent les agriculteurs en leur achetant à vil prix tout en contibnuant à augmenter les prix à la consommation.

Je ne sais pas s'il fauut parler de naïveté ou de cynisme.

18/11/2010

Au Gouvernement rien de nouveau

Pas mal de mes collègues ont boycotté l'entrevue télévisée Nicolas Sarkozy et en ont fait un billet.

Pour ma part, j'ai fait l'inverse. J'ai regardé et écouté, et je n'en ai pas fait de billet.

Il faut dire que je n'ai rien appris de nouveau.

Sauf la confirmation de la suppression du bouclier fiscal et de l'ISF. Cela ne me dérange pas. Par contre quand le Président a parlé d'impôt sur le patrimoine, je me suis demandé (et me demande encore) à quelle sauce les classes moyennes vont être mangées.

Sinon, sur l'"actualité" de cette dernière semaine, j'ai retenu le changement de coiffure de Frédéric Lefebvre. Plus court, un peu plus sobre mais garde le côté "bourge de Neuilly". Ca lui va bien !

J'avoue (un peu honteusement) que son bizutage à l'Assemblée Nationale m'a fait plaisir. Mais il l'a un peu cherché non ?!

Allez voir ! C'est ici !

Otez-moi d'un doute ... Brice Hortefeux ne sourit-il pas ?

07:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : gouvernement, sarkozy, fillon, lefebvre |

24/02/2010

Frédéric Lefebvre qui soutient la CGT qui soutient ... Rien !!!

cgt.gifPour une surprise c'est une surprise !

Frédéric Lefebvre ! oui ! Le porte-flingue de l'UMP, soutient la CGT dans son difficile combat contre TOTAL

Il déclare :"En tous cas je suis du côté de l'emploi, en l'occurrence la CGT se bat pour l'emploi aujourd'hui". (le monde)

La CGT ! Parlons-en justement !

C'est suite à une grève des salariés de TOTAL Dunkerque (pour cause de menace sur leur emploi) que la CGT a décidé d'étendre le mouvement au niveau de l'ensemble des dépots pétroliers et raffineries du groupe. Pour soutenir les camarades nordistes !

Le mouvement a fait tache d'huile à tel point que ces derniers jours on parlait de pénurie !!!

Pour la direction de TOTAL il est donc devenu urgent de négocier puisque un dimanche a été consacré à une table ronde.

Les négociations ont eu lieu ! Et qu'a obtenu la CGT ?

Pour Dunkerque : RIEN !

Pourtant la centrale syndicale appelle à suspendre la grève car elle a obtenu de TOTAL, un engagement ferme de ne pas fermer ou céder une autre raffinerie nationale.

En résumé : 1) la CGT appelle à faire grève pour soutenir le combat des salariés de TOTAL Dunkerque, 2) la direction s'engage temporairement à ne pas fermer des raffineries qui officiellement n'étaient pas menacées, 3) la CGT déclare qu'il faut suspendre la grève alors que la raffinerie des Flandres n'est pas protégée.

A l'avenir, il faudra que Frédéric Lefebvre choisisse mieux ses combats syndicaux !

24/08/2009

Lefebvre et la régulation !

frederic-lefebvre-dec-2008.1240115026.jpgFrédéric Frédéric a trouvé un emploi. C'est ce qui se dit dans les journaux et dans la blogosphère. Il récupère un maroquin (un secrétariat d'Etat !)

A l'occasion de mon petit tour sur la toile, je retrouve chez Falcon Hill, une citation de Frédéric Lefebvre qui concernait le rôle de l'Etat en général et la loi Hadopi en particulier.

En voici un extrait :"L’absence de régulation financière a provoqué des faillites. L’absence de régulation du Net provoque chaque jour des victimes ! Combien faudra-t-il de jeunes filles violées pour que les autorités réagissent ? Combien faudra-t-il de morts suite à l’absorption de faux médicaments ? Combien faudra-t-il d’adolescents manipulés ? Combien faudra-t-il de bombes artisanales explosant aux quatre coins du monde ? Combien faudra-t-il de créateurs ruinés par le pillage de leurs œuvres ?

Il est temps, mes chers collègues, que se réunisse un G20 du Net qui décide de réguler ce mode de communication moderne envahi par toutes les mafias du monde.
La mafia s’est toujours développée là ou l’État était absent ; de même, les trafiquants d’armes, de médicaments ou d’objets volés et les proxénètes ont trouvé refuge sur Internet, et les psychopathes, les violeurs, les racistes et les voleurs y ont fait leur nid
".

Là ! On est dans le surréaliste !

Cela fait une vingtaine d'années, que l'on constate un mouvement de désengagement de l'Etat au profit des collectivités territoriales. Ainsi de la gestion et de l'entretien des routes nationales, ainsi du personnel des écoles, ainsi même de certaines missions de police.

Passe encore, ces missions restent dans le secteur public.

Mais depuis 2 ans, on observe également un passage à la démultipliée du désengagement de l'Etat au profit du secteur privé. La nouveauté consiste dans le fait que ce désengagement concerne aussi des missions régaliennes de l'Etat.

Le nombre de policiers publics est en baisse (alors que notre Président s'est fait élire sur des critères sécuritaires. Un comble !).

Le juge d'instruction est voué à disparaître. Ce qui signifie (entre autres) la fin de la prise en charge de certaines enquêtes par l'Etat et la nécessité pour le justiciable qui veut faire valoir ses droits d'utiliser les services d'un détective privé  (comme aux USA). Autrement dit, on passera à la justice à 2 vitesses.

Je n'ai pas d'opinion très tranchée sur la loi Hadopi (contrairement à mes amis blogueurs), mais que Mr Lefebvre se fasse l'avocat de la régulation par l'Etat ! C'est à mourir de rire !

28/06/2009

Travailler en étant malade : un progrès

travailler plus.jpgFrédéric Lefebvre a encore frappé !

Il revient sur le travail du salarié durant un arrêt maladie. D'après le monde, Mr Lefebvre considère que le fait de permettre aux salariés en arrêt maladie ou en congé maternité de travailler de chez eux allait "dans le sens de la modernité" et que l'"on y reviendra".

C'est une constante de cette droite décomplexée depuis 2 ans : faire passer pour un progrès ce qui constitue une régression du Droit Social.

Le fil rouge de ce raisonnement est le fameux : "travailler plus pour gagner plus".

Ce leitmotiv permet au Gouvernement de se demander pourquoi on devrait interdire à un salarié de faire des heures supplémentaires pour gagner plus.

Dans la même veine, à quel titre devrait-on interdire à un salarié de travailler jusque 67 ans au lieu de 65 ?

Ou encore ! A quel titre pourrait-on empêcher un employé de travailler le dimanche ?

Et maintenant : pourquoi maintenir cet archaïsme qui consiste à interdire à un salarié de travailler durant son congé maternité ou maladie ?

Ce raisonnement biaisé de la Droite gouvernementale fait mine d'ignorer que les salariés sont en infériorité dans la négociation avec leur employeur ! Un salarié qui refuse de travailler le dimanche sera licencié ou au mieux mis sur une voie de garage

Ces "droits" accordés aux salariés constituent en réalité des possibilités supplémentaires accordées aux employeurs d'utiliser la main d'oeuvre à leur avantage.

Ce sophisme gouvernemental est cyniquement volontaire !

A quand ce progrès social qui permettrait aux salariés de travailler une semaine gratuitement pour son employeur ?

En effet, pourquoi devrions-nous interdire aux salariés de travailler une journée ou une semaine gratuitement pour leur entreprise dans le but de la sauver ?

26/05/2009

Moi ! Je propose le télévote

asanblea-frantzia-2008050812393604xm1.jpgJe reviens sur le télétravail. Je suis, après mon billet de ce matin,  allé faire un tour chez Crepe Georgette suite aux conseils du taulier de PMA.

Je n'insisterai pas sur les avantages mis en avant par Frédéric Lefebvre au télétravail.

Pourtant, s'il est un endroit où le travail à distance serait utile, c'est bien à l'Assemblée Nationale.

L'incident du vote de la loi Hadopi, dans laquel nous avons vu des députés socialistes surgir de derrière les rideaux pour faire le surnombre et faire rejeter la loi sur Internet, aurait pu être évité.

Donc oui au télétravail  vote à l'assemblée ! et pas uniquement en période de maladie et de maternité !

En plus de cela, cela ferait beaucoup pour amoindrir les embouteillages dans Paris et permettrait aux quelques députés sérieux (il y en a) d'éviter ces interminables aller-retours entre la Capitale et leur circonscription.

Le télétravail en question

frederic-lefebvre-dec-2008_1240115026.jpgFrédéric Lefebvre récidive dans le rôle du ballon-sonde (suicide) !

Il a proposé un amendement (rejété en commission heureusement) visant à permettre aux salariés , le télétravail pendant un congé-maladie, un congé-maternité ou encore un congé parental d'éducation.

C'est un peu comme le travail le dimanche, cet amendement est lui aussi présenté sur la "base du volontariat" des salariés. Pour Mr Lefebvre, cet amendement présente (il va le représenter) de nombreux avantages : économiques pour la Sécurité Sociale, écologiques car diminue les transports ...

Sauf que, nous ne sommes pas en période de plein emploi et que le télétravail empêcherait le remplacement des salariés absents. En outre, Mr Lefebvre oublie une chose fondamentale dans son amendement : le temps de mise à disposition du salarié à son employeur.

C'est une notion  complexe ! Peut-on considérer que le temps de travail constitue uniquement le temps de connection du salarié à l'ordinateur ? A l'évidence non. Mais comment calculer ce temps de travail alors ? Dans quelles proportion ? Comment le contrôler ?

Ce sont des questions importantes, mais Mr Lefebvre s'en fiche ! Il préfère que ce problème soit étudié après par "les gens compétents à même de régler ce type de problème".

J'a l'impression que c'est la mode en ce moment. La majorité jette un projet de loi ou un amendement en pâture. Quitte à voir après les effets secondaires.

Franchement tout cela ressemble à de l'amateurisme. Quand je pense que Xavier Bertrand appuie sa démarche.

Que fait le PS ?

10/01/2009

La vraie rupture, c'est ça !!!

486px-FrC3A97f2e-bb9f6.jpgL'inénarrable Frédéric Lefebvre récidive. Il annonce que "la fusion des départements et des régions, "c'est pour bientôt" !

Il doit être médium ou extra-lucide, puisque la commission Balladur créée pour se prononcer sur ce projet de réforme, ne doit rendre ses conclusions que fin février.

Il semble que ce soit une nouvelle habitude pour le Pouvoir Exécutif que de prendre une mesure avant que la commission nommée à cet effet, ait elle même statué. Ainsi la Commission Léger a été installée le 14 octobre 2008 par Mme le Ministre de la Justice, pour réfléchir à la rénovation des codes pénal et de procédure pénale ; ses travaux sont attendus pour juillet 2009 !

Hé bien ! cela n'a pas empêché notre Président de la République d'annoncer il y a 5 jours, la réforme complète de l'Instruction judiciaire, se traduisant par la suppression du Juge d'Instruction.

Clémenceau avait déclaré "si vous voulez enterrer un projet, créez une commission". Nicolas Sarkozy pourrait pour sa part dire : "si vous voulez occuper vos amis et vos ennemis politiques, créez une commission. De toute façon, c'est moi qui décide".

02/12/2008

Frédéric Lefebvre récidive.

fred lefebvre.jpgOn a l'impression qu'il est partout. C'est marrant, il me rappelle quelqu'un !

Frédéric Lefebvre a des idées sur tout ! On l'entend sur la réforme dans l'audio-visuel un jour. Et le lendemain, il donne son opinion sur les solutions à apporter à la délinquence des mineurs.

Ainsi, en complément de l'abaissement de la l'age de la résponsabilité pénale de 13 à 12 ans, il préconise un dépistage des troubles de comportements chez les enfants de 3 ans !!!

Tout cela est amené en douceur :"Je ne suis pas un spécialiste, donc je ne déterminerai pas à quel âge il faut le faire" (sic). Et il justifie sa position en rappelant que "en 1945 un mineur sur 166 était mis en cause dans une affaire pénale, aujourd'hui c'est un sur trente" . Une réaction est donc nécessaire d'après le porte-parole de l'UMP

On finirait par se laisser prendre ! Et puis boum, le masque tombe quand il ajoute : "Moi je souhaite qu'on aille même sans doute un peu plus loin" sur "la question de la détection précoce des comportements".

Alllez encore un effort Mr Lefebvre et d'ici la fin du deuxième quinquennat de votre patron, nous serons les bienvenus à Gattaca ....

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu