Avertir le modérateur

22/03/2014

Morituri te salutant

douane vendetta.jpgIl est un conflit social qui passe complètement inaperçu en France.

C'est celui de fonctionnaires du ministère de l'économie. Les fonctionnaires de la DGFIP démarrent leur conflit. Celui des douaniers est plus ancien.

Le contexte de la situation des gardiens des frontières est le suivant. Il y a 2 types de douaniers : ceux qui sont en uniforme et qui sillonnent les routes et les aéroports d'une part, ceux qui surveillent les arrivées des marchandises d'autre part.

Ils étaient 20 000 en 2006. Aujourd'hui ils sont 16000.

Depuis quelques mois, un 2ème plan de réorganisation est en route prévoyant une diminution du maillage territorial des douaniers et bien sûr une baisse des effectifs qui coûtent cher d'après les têtes d'œuf de Paris qui ne tiennent pas compte des taxes à l'importation et autres récupérées par les "képis rouges". Les gabelous veulent éviter que leur administration suive les traces de la DGCCRF qui ne sont plus capables de surveiller quoi que ce soit (on l'a vue lors de l'affaire Spanghero).

C'est pourquoi, les douaniers ont manifesté à Paris en novembre dernier. Ils ont remis le couvert jeudi 20 mars. Sur ces manifestions, il y a eu un black out complet de la presse (TV, radio, presse écrite).

Pourtant, il y aurait de quoi dire en cette période où Arnaud MONTEBOURG défend le "produisons et achetons Français". Les contrôles sur le terrain des produits entrant en France sont par la force des choses de plus en plus compliqués.

Il y a donc comme une contradiction dans les termes.

Je serais d'ailleurs curieux de savoir ce que pense Mr Montebourg de cet article paru dans le parisien le 1er mars dernier (cliquez ici) et d'après lequel, l'administration des douanes serait curieusement laxiste sur le contrôle des labels laissant croire (parfois à tort) que tel produit est fabriqué en France.

Alors Mr Montebourg (et Mr Hamon ...) ! Vous en pensez quoi de tout ça ? Même si hiérarchiquement vous dépendez de Mr Moscovici .....

21/04/2013

Démocratie et manifestations

manifestatant,manifestation,mariage,retraiteManifester est l'expression principale de la démocratie. On est d'accord !

Allez manifester en Iran ou en Syrie et vous verrez.

On sait (surtout en ce moment) que manifester est un sport national que bien souvent on a du mal à comprendre de l'étranger.

Je me souviendrai toujours de touristes anglais sortant d'un bus et me regardant ahuris ou goguenards alors que je manifestais en 2010 contre la réforme sur les retraites.

Mais pourquoi est-ce que je parle de ça ?

Je viens de me rendre compte que depuis quelques temps, les manifestants (quels que soient leur nombre) ne sont plus du tout pris en compte.

Souvenez-vous des projets sur l'école privée en 1984, la loi Devaquet en 1986 ....Ils ont été amendés voire retirer.

Le retournement a commencé avec le projet de loi sur les CNE/CPE de Dominique de Villepin. Si ce dernier a du quand même retirer son projet de loi, il a résisté très longtemps avant de le faire.

Il avait utilisé des formules comme "ce n'est pas la rue qui gouverne" ou "si j'entends les manifestants, j'entends aussi ceux qui ne manifestent pas".

Et depuis .....

Il y a eu le projet de loi sur les retraites qui , malgré la pression énorme de la rue (environ 10 manifestations importantes dans toutes les grandes villes de France) , est devenu une loi.

Et en ce moment, le projet de loi sur le "mariage pour tous" qui est en train de passer malgré les manifestations de plus en plus .... Insistantes.

Les Gouvernements sont de plus en plus fermes sur le fond à l'égard de la rue.

Ce n'est pas forcément toujours une mauvaise chose.

Pour autant un exécutif a-t-il vocation à devenir autiste ?

24/05/2012

Canada .... Ca va pas ! (du tout).

Pour faire écho à mon billet d'hier.

Cette nuit, lors de la manifestation : 400 arrestations (cf le monde) à Montréal.

Quelques images en début de manifestation ...


 

24/10/2010

Nicolas Sarkozy métamorphosé en père courage !

nicolas-sarkozy-deauville_pics_809.jpgA l'heure où certains collègues blogueurs posent la question de savoir si un bon président doit être impopulaire, ce qui est en train de se passer est intéressant.

Ainsi, le JDD publie une interviouve de Denis Tillinac dans laquelle il dénonce l'antisarkozysme exprimé à l'occasion des contestations de la réforme des retraites. Notre Président est devenu un "bouc émissaire".

Tout cela vient après les déclarations lénifiantes, et plus ou moins désintéressées en cette période de pré-remaniement gouvernemental, des uns et des autres sur le courage présidentiel pour la mise en oeuvre de la "réforme".

Ainsi de Jean-Louis Borloo qui n'a jamais discuté de son futur (à 99%) poste de 1er Ministre avec le Président. Ainsi de Luc Chatel, Xavier Bertrand et autres Estrosi et.c ...

La posture présidentielle est intéressante et peut-être un peu de mauvaise foi.

Le courage n'eût-il pas consisté à refuser ce cadeau à son électorat naturel (les très riches, après tout c'est bien l'ex  maire de Neuilly sur Seine) ?

Le courage n'eût-il pas consisté à dire non au Médef et aux grandes sociétés, quitte à remettre en cause son reclassement professionnel post-présidentiel ?

Le courage n'eût-il pas consisté à envisager d'autres modes de financement que le travail, pour les retraites ?

Le courage n'eût-il pas consisté à débattre et à laisser les assemblées libres de leur ordre du jour ?

Au fait, même si personne parmi sa Cour ne parle de "courage physique", il est où notre Président en ce moment ?

23/10/2010

La Démocratie et l'image de la France

deb98936-de06-11df-9971-401c095ef742.jpg"Je comprends qu'ils appellent à manifester avant qu'une loi soit votée, pour obtenir des modifications. Mais une fois la loi votée, elle doit s'appliquer. C'est la démocratie. Quant à la violence des «radicaux», elle est inacceptable et nous ne l'acceptons pas. Le président de la République l'a dit fermement. Le blocage n'est pas un droit, mais une dérive grave. L'enjeu dépasse les retraites: il s'agit de l'image de la France et de notre capacité à dépasser nos vieux démons, à surmonter l'immobilisme."

C'est la conclusion de l'interviouve que donne Mr Eric WOERTH dans le figaro.

Une remarque d'abord. Mr WOERTH est particulièrement intransigeant quant à l'application de la loi. Ce qui, selon moi, n'est pas un défaut pour un homme politique, mais qui prête à sourir quand on connaît l'actualité récente du Ministre des affaires sociales.

Quand je disais que cet homme reprenait du poil de la bête. C'est à se demander si ce n'est pas lui qui sera le prochain 1er Ministre.

J'en viens au fond de la "conclusion" de Mr Woerth.

Ainsi donc, pour Mr le Ministre, une manifestation ne se conçoit dans une démocratie, qu'à l'encontre d'une loi non encore votée. Une fois la loi votée, le Peuple ne peut plus la contester !

Curieuse conception de la Démocratie. Moi qui croyais que Démocratie signifiait "souveraineté du peuple" !

Quant à l'Image de la France, je ne vois pas ce que cette remarque vient faire dans ce débat. En plus de cela, je ne savais pas le Gouvernement soucieux de l'image de la France. Du mois si je me réfère à l'épisode récent des Roms, ou à celui de l'accueil en grande pompe du "Président" Khadafi, ou encore à celui du discours inoubliable sur les Africains à Dakar ...

Mais surtout ! La violence des Radicaux ! Je trouve que c'est facile d'en parler en ces termes. Surtout de la part d'un Gouvernement qui a fait descendre dans la rue pour un même projet en moyenne 3 millions de personnes plus de 6 fois.

Venant d'un Gouvernement qui a fait voter selon la procédure d'urgence (une seule navette parlementaire au lieu de 2) une réforme dont l'enjeu est primordial pour l'avenir des Français, et qui a en plus occulté les débats en utilisant l'article 44 de la Constitution, ces remarques sur le radicalisme ne manquent pas de sel et frisent la provocation !

Mais on va dire que je m'acharne....

22/10/2010

Qui a dit : "la loi c'est la loi ?"

169075-89825-jpg_68564.jpgRéponse : ERic WOERTH.

C'était hier mais cela concernait la possibilité de faire voter en procédure accélérée les amendement déposés par l'opposition au Sénat. Article 44 de la Constitution.

Cela n'avait aucun rapport avec l'affaire Woerth-Bettencourt ... en cours, ni avec la notion de conflit d'intérêt ni même celle de traffic d'influence.

Quand je vous disais que cet homme reprenait du poil de la bête !

13/10/2010

Ma manif !

cgt-manifestation-rue-ville-syndicat1.jpgHier comme prévu, j'ai manifesté !

Il y avait du monde ! Beaucoup de monde ! Je n'avais jamais vu ça, même pour le CPE.

Les mégaphones dans les camionnettes syndicales sont de sortie et tentent les slogans. Ca ne fonctionne pas. Les gens restent silencieux. Ils marchent et discutent avec leurs voisins. Pas de slogans, ni de chansons ne sortent de leur bouche.

Comme s'ils savaient.

Puis des jeunes sont arrivés en groupe et ont commencé à chanter donnant plus de vie à la manifestation.

Ils ne savaient pas que le Gouvernement resterait sourd.

21:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : manifestation, 12 octobre, greve |

02/10/2010

"Une légère inflexion"

Manifestation-retraite.jpgC'est ce qu'a déclaré Mr TRON, ministre du Gouvernement suite aux manifestations d'aujourd'hui.

Rappelons qu'il y a 10 jours, il y avait eu 997000 manifestants selon le Gouvernement (3 millions selon les syndicats) et qu'aujourd'hui il y a eu 899000 manifestants selon le Gouvernement (3 millions selon les syndicats).

Le même ministre a ajouté que les manifestants étaient différents que les fois d'avant ce qui était signe que les Français commençaient à comprendre ce que le Gouvernement disait à propos des retraites.

Il est difficile de faire mieux en matière de mauvaise foi.

Car enfin, en admettant que cla 2e déclaration du ministre sot avérée, cela signifie que plus encore de Français ont manifesté au moins une fois. Et je ne parle pas des conditions météo défavorables pour une manifestation.

Les Français ont manifesté 3 fois en 4 semaines contre le même projet et le Gouvernement n'entend rien.

Je sais bien que (pour reprendre une formule), la France ne se gouverne pas de la rue et que parfois un exécutif doit être courageux en prenant des mesures à l'encontre de ce que demande la rue.

Mais là ... Il s'agît d'une mesure à l'encontre d'une partie de la population qui (bien sûr) ne constitue pas l'électorat naturel du Président.

Président de tous les Français qu'il disait ? Mon oeil !

19:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : tron, sarkozy, retraites, manifestation |

14/07/2009

Un journaliste du Monde en garde à vue

russellcroweune.jpgJe sais que le travail de la police est difficile et plutôt ingrat.

Je sais aussi que parfois, les journalistes peuvent être inutilement arrogants avec la police ou la justice. Et je n'approuve pas. (voir ici).

Pourtant, il est des fois où le comportement de la police peut être infiniment regrettable et furieusement révélateur de dérives d'un Etat de Droit !

Aussi bien, je n'admets pas qu'un journaliste ou n'importe quel citoyen puisse bafouer la Police ou la Justice de mon Pays. Je ne peux admettre le comportement de la Police vis à vis d'un journaliste du monde, qui jusqu'à preuve du contraire ne faisait que faire son travail.

Certes, il semble que la manifestation de Montreuil que couvrait le journaliste n'avait pas été autorisée et que c'est ce qui aurait expliqué la démonstration de force de la Police.

Pourtant, en empêchant le journaliste qui se trouvait sur la voie publique de faire son travail, en le mettant une huitaine d'heures en garde à vue avec fouille à corps et menottage, la Police a franchi une étape répressive éminemment regrettable dans une République !

Car il ne s'agît pas d'une erreur puisque Adrien Morin (c'est son nom) a, à plusieurs reprises, fait valoir sa qualité de journaliste.

Alors certes, les journalistes de la presse écrite ne sont pas en odeur de sainteté auprès des policiers dont le travail n'est pas assez valorisé selon eux.

Mais cela ne justifie pas un tel comportement sur un journaliste faisant son travail !


01/05/2009

de 15 000 à 65 000 !!!

segolene2.jpgOn ne peut pas (sur ce coup là !) m'opposer une quelconque mauvaise foi !

Ce sont les chiffres de la police.

Quelles chiffres ?

Le 1er est celui du nombre de manifestants à Paris le 1er mai 2008, le 2nd celui du nombre de manifestants à Paris le 1er mai 2009 !! (le monde)

Entre ces 2 chiffres que s'est-il passé ?

La crise oui. On ne parle que de ça en ce moment !

Mais pas seulement... Car enfin, outre ce quintuplement du nombre de manifestants, le Président Sarkozy a réussi à réunir sur une même 1ère ligne de cortège les dirigeants des 4 centrales syndicales historiques.

Cela ne s'était pas vu depuis des années.

Mieux que ça, le 1er secrétaire du PS revient s'encanailler dans les manifs.

Cetains objecteront que Nicolas Sarkozy n'a pas encore réussi à faire manifester ensemble Martine et Ségolène... Pour ma part, je pense que c'est plutôt désespérant pour le PS...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu