Avertir le modérateur

20/04/2014

Un blogueur de gauche peut-il villipender le comportement d'Aquilino MORELLE ?

    

Ce billet est la conséquence de commentaires que j'avais fait chez  partageons mon avis et qui m'a vertement fait savoir qu'il n'était pas d'accord avec moi. 

Je fais donc partie des « Fouquier-Tinville » (personnage public sous la révolution, un accusateur public) florissant sur le net. je suis par ailleurs « habité par une forme de haine » ce qui me fait « perdre tout discernement ». 

Je ne peux exclure que Nicolas ait raison à mon sujet, c'est pourquoi je vais tenter d'expliquer ma position auprès de la trentaine de mes visiteurs quotidiens. 

Aquillino MORELLE est ce qu'on peut appeler une éminence grise. Il n'est pas élu (même s'il a tenté de l'être) et en tant que conseiller à l'Elysée est reconnu pour avoir l'oreille du Président de la République. 

Il passe pour être ami de Arnaud Montebourg et de Manuel Valls à la fois. C'est probablement ce qui a permis de réunir 2 tempéraments aussi forts avec une ligne politique aussi différente à la tête du Gouvernement (l'un est n°3, l'autre est n°1). 

Il se trouve que médiapart a commis un article particulièrement féroce sur ce conseiller. 

2 reproches essentiels : 

  • Alors qu'il était à l'IGAS (inspection générale des affaires sociales), il a en même temps été salarié pour un laboratoire pharmaceutique. Contrairement à mon collègue, je pense que des 2 reproches formulés, il s'agît de loin du plus important . D'après le site de l'IGAS, « L’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) est le service interministériel de contrôle, d’audit et d’évaluation des politiques sociales pour éclairer la décision publique. Elle réunit 130 experts de la Cohésion sociale (Famille, Protection de l’enfance, Lutte contre l’exclusion, Travail social…), de la Protection sociale (Sécurité Sociale, Prestations sociales....), du Travail, emploi, formation professionnelle, et de la Santé. ».

    Légalement, tous les fonctionnaires le savent, pour exercer une 2ème activité, il faut d'un point de vue purement formel avoir l'accord de la hiérarchie. Non seulement il n'est pas contesté que cela n'a pas été le cas, mais en plus le laboratoire pharmaceutique fait partie du domaine de compétence de l'IGAS. Il y a donc possibilité réelle de conflit d'intérêt.

  • Le 2ème reproche est que Mr MORELLE utilisait une salle de l'Elysée pour recevoir un cireur de pompes (au sens figuré). Ce n'est pour moi pas si grave que cela, mais cela démontre tout de même un sens certain (au plus haut sommet de l'Etat) de la hiérarchie sociale. C'est du niveau de la Porsche Cayenne de DSK.  

Certes, Mr MORELLE n'est pas un élu, mais compte tenu de sa position et surtout de son influence , cela ne le dispense pas du respect de la déontologie (Hé oui … Les fonctionnaires doivent respecter une déontologie). 

Certes, les faits concernant le travail pour le laboratoire datent d'il y a 7 ans. Mais à cette date Mr Morelle avait déjà été dans les sphères du sommet de l'Etat (avec Mr JOSPIN) et il comptait bien y revenir. 

Certes, on ne va pas reprocher un vol de carambar (ou même un excès de vitesse) à nos hommes politiques. Mais ici il ne s'agît pas de cela. 

Je rappelle que notre Président s'est fait élire sur le thème de la république exemplaire et que la semaine dernière encore, Mr VALLS et ses ministres martelaient qu'il fallait restaurer la « confiance ». 

Je ne vois donc pas comment il peut être demandé aux blogueurs de « relativiser cette affaire ».  

En ce qui concerne les remarques que j'ai pu lire sur Médiapart : certains se demandent quels sont les buts de ce quotidien quand il enquête sur Mr MORELLE, laissant croire que Médiapart s'est lancé dans une entreprise de déstabilisation de François Hollande.  

C'est oublier un peu rapidement que beaucoup à droite s'étaient posés la même question quand le journal d'Edwy plénel avait sorti l'affaire Woerth. 

Peut-être que simplement ce journal, qui ne peut compter que sur ses ventes (ou ses abonnés) pour vivre, ne fait que ce pour quoi il a été créé : la recherche de la vérité !

26/12/2012

woerth-cahuzac ! Même combat ?

woerth,cahuzac,mediapartJe suis tombé sur cet article de mediapart.

Le moins que l'on puisse dire est qu''il est à charge à l'égard de Jérôme Cahuzac.

Les accusations de détention d' un compte en suisse sont maintenues.

Les informations sur les rapports troubles entre le ministre du budget et l'industrie pharmaceutique (et qui appliqueraient en partie sa fortune personnelle) sont confirmées.

Lorsque l'affaire woerth est sortie, j'ai été scandalisé par le comportement du ministre du budget et j'ai fort régulièrement repris et commenté les informations avérées de la presse.

Alors ....je n'oublie pas que l'affaire woerth a été révélée par mediapart ! Ce qui semble avéré aujourd 'hui me scandalise aussi. Il me semble que les autres organes de presse devraient s'intéresser de plus près à cette affaire.....

20:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : woerth, cahuzac, mediapart |

07/07/2010

L'UMP sort l'artillerie lourde contre Médiapart !

3927772f24e5daecbfbc88fab4cc09b7.jpgLes cadres de l'UMP ont lourdement pilonné le site d'information payant médiapart dirigé par Edwy PLenel.

Comme le rapporte le monde, ce ne sont pas des seconds couteaux qui s'y sont collés. Il y a eu Xavier Bertrand le numéro 1 (après Nicolas Sarkozy) de l'UMP, La ministre Nadine Morano, mais aussi Christian Estrosi ou Jean-François Copé ...

Même Nicolas Sarkozy y est allé de ses commentaires.

Il y a une constante pourtant dans ces commentaires. Ils ne répondent plus sur le fond. Les arguments de l'UMP portent sur la forme.

Ainsi les dirigeants du parti présidentiel, comparent tous Médiapart à une "certaine presse" de l'entre 2 guerres. On pense bien sûr à "je suis partout" . Les substantifs de "fasciste" ont même été lachés.

Certains membres de l'UMP, ont carrément fait référence à Pierre Bérégovoy et Roger Salengro, en oubliant néanmoins de préciser que ces hommes politiques de gauche se sont donnés la mort après des campagnes de presse calomnieuses !

Nicolas Sarkozy lui-même y va de son couplet en maniant les contrevérités et la menace :"Il s'est drapé dans le rôle du martyr des écoutes de Mitterrand, et maintenant il les utilise sans réserve éthique ni méthodologique. Au niveau déontologie, c'est inimaginable. Mais ça va lui retomber sur la tête".

Ne nous trompons pas cependant. Derrière les attaques frontales contre Médiapart, il faut voir aussi des dommages collatéraux contre les blogs et les sites d'information web en général.

Les calomniés ne sont pas forcément ceux auxquels on pense ...

22:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : mediapart, blog, ump, woerth, bettencourt |

26/10/2009

La présidence française de l'Europe critiquée comme étant somptuaire !

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est  Médiapart.

On apprend en effet qu'un rapport de la Cour des comptes remis au Sénat critique sévèrement les 171 millions d'euros dépensés par la France pour sa présidence de l'Union dans le second semestre 2008, l'une des plus coûteuses de l'histoire.

La Juridiction présidée par Philippe Séguin (qui n'est pas spécialement un gauchiste !) constate que dans cette présidence française où la plupart des administrations françaises ont été parties prenantes, l'Elysée se distingue particulièrement.

L'Elysée a dépensé 76 des 171 Millions consacrés par la France à la présidence européenne !!!

Une fois de plus je suis amené à constater qu'autant le Président Sarkozy est attaché à surveiller les dépenses de l'Administration (et des autres en général) et à les critiquer, autant il est beaucoup moins exigeant en ce qui le concerne.

Je voudrais rappeler que l'une des premières mesures prises par Nicolas Sarkozy en 2007 a été la mise en place de la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques : voir ici) qui, en utlisant la méthode de l'audit, vise à diminuer les dépenses de l'Etat en envisageant ouvertement l'externalisation vers le secteur privé.

Et qu'alors qu'il se posait comme le chantre de la défense des intérêts des contribuables, il augmentait (dans le même temps) son salaire de 172%.

Je me souviens également que jamais depuis qu'il est arrivé aux affaires, le Président Sarkozy n'a cessé de rappeler les devoirs des citoyens et de leur demander toujours plus de sacrifice.

Et enfin, je voudrais que l'on se souvienne que la baisse des dépenses devait être le corollaire de la baisse des impôts qui, elle, se poursuit à marche forcée et qui en fin de compte ne favorise que les plus riches d'entre nous.

Mais pour le Pouvoir, ce qui compte c'est le faste. Pas l'exemple !!

Faîtes ce que je dis. Ne faîtes pas ce que je fais.

Et puisque le site Médiapart a titré l'information : "la folie des grandeurs", je ne peux résister au plaisir .....




 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu