Avertir le modérateur

07/09/2008

Sens de la mesure. Sens de l'Histoire.

A l'occasion d'un commentaire laissé sur son site, Juan de Sarkofrance m'avait demandé de faire un billet sur l'absence de sens de la mesure du Chef de l'Etat. Je m'éxécutais donc le 24 août dernier ici même .

Pourtant, au delà de cette absence de sens de mesure, je me demande si la fammeuse rupture du Président Sarkozy ne cache pas un véritable sens de la démesure voire une absence totale du sens de l'Histoire.1608349807.jpg

Plusieurs fois,  je me suis entendu dire,  après l'annonce d'une décision ou après un discours de Nicolas Sarkozy, "Non, il n'a quand même pas osé !". Ainsi pour le Bouclier Fiscal. De même quand, après une énième tergiversation à propos de la Chine il annonce qu'il ne recevra pas le Dalaï Lama. Ou alors quand il annonce qu'il va envoyer plus de soldats en Afghanistan afin de faire réintégrer la France dans l'OTAN.

Tout cela ne colle pas avec notre Histoire !

Ainsi les Français ont fait la révolution du fait d'une injustice fiscale flagrante. Et aujourd'hui, le Président prend une mesure qui vient défiscaliser une partie des revenus des plus riches. L'évasion fiscal de ces même riches n'est d'ailleurs pas sans rappeler les émigrants de la noblesse française en 1790.1782487298.jpg

Ainsi, la France est la patrie des Droits de l'Homme, et en plus de ses hésitations diplomatiques chinoises, la France reçoit avec faste et à Versaille un dirigeant despotique et ennemi de la France.

Ainsi, Nicolas Sarkozy accentue la présence militaire française dans ce qui est déjà un bourbier que jamais dans l'Histoire une armée étrangère n'a pu soumettre.

Juan fait aujourd'hui état des dépenses somptuaires et inutiles de l'Elysée. La situation du citoyen français se dégrade, et les dirigeants de la France font comme si de rien n'était. Le Président français accentue le fossée entre les élites et le peuple.

L'adage dit que l'Histoire se répète. Pour ma part je ne pense pas que cela soit systématique.

Pourtant, je considère que c'est une faute grave pour un dirigeant que de méconnaître à ce point notre Histoire.

24/08/2008

Qu'est-ce t'as toi ? Qu'est-ce t'as ?

Qu'est-ce qui différencie Nicolas Sarkozy de ses prédécesseurs (on peut remonter assez loin) ?1499551619.jpg

Chez l'ensemble des Présidents des IVè et  Vè Républiques, on ne peur pas dire qu'il y ait beaucoup de ressemblances. Un Giscard n'a pas grand chose à voir avec un Mitterrand. Ni même avec un Chirac ou un Coty ou Auriol. Et ne parlons pas de De Gaulle.

Pourtant, il est une chose que tous ces Chefs d'Etat avaient et que Nicolas Sarkozy n'a pas.

Réfléchissez !

Aurriez-vous imaginé Giscard se rendre en banlieue et s'adresser à une habitante en lui disant "Vous en avez marre de cette racaille ? Hé bien on va vous en débarrasser !" ? Ce  devant un parterre de journalistes et protégé par quelques centaines de policiers ?1649615919.jpg

Auriez-vous imaginé Jacques Chirac rabrouer un citoyen mécontent qui refuse de lui serrer la main en lui signifiant : "casse toi, pauvr' con" ?

Auriez-vous imaginé Valéry Giscard d'Estaing déclarer devant une Cour de journalistes "elle est belle ma femme hein" ?

Auriez-vous imaginé François Mitterrand faire la leçon à Helmut Kohl (l'Angela Merkel de l'époque) sur la politique à mener et surtout l'auriez-vous imaginé prétendre être à l'origine de la libération d'otages alors que d'autres chefs d'Etat ont travaillé pendant des mois à cette même libération ? Rappelez-vous les infirmières bulgares en Lybie.

Auriez-vous imaginé Charles De Gaulle faire totale allégeance aux USA et afin de réintégrer l'OTAN, envoyer un contingent supplémentaire de soldats dans une poudrière ? L'auriez-vous imaginé se rapprocher d'un Président totalement décridibilisé dans le monde et dans son propre pays par le mensonge ?

Auriez-vous imaginé Chirac inviter Khadafi à paris, ou alors El Assad aux cérémonies du 14 juillet, alors que tous 2 sont des ennemis de la France et ont oeuvré à des actes terroristes contre notre Pays ?938602047.jpg

Georges Pompidou était le seul à part Nicolas Sarkozy à apprécier le luxe. Pourtant, alors qu'il était 1er Ministre de De Gaulle, ce dernier l'avait mis en garde quant aux dangers de l'ostentation du luxe devant des administrés devant trimer pour joindre les 2 bouts. Il n'y a pas eu besoin de le lui répéter. Pompidou a très vite compris.

Tous ces hommes n'ont pas été des très bons Présidents, ni même pour certains de bons présidents.

Pourtant, ils avaient tous quelque chose que le Président Sarkozy n'a pas à ce jour.

Ca pourraît être le sens du ridicule. Mais non. Ce qu'il n'a pas, c'est le sens de la mesure. Et pourtant .....

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu