Avertir le modérateur

26/04/2014

Hollande et Jaurès.

dsk,morelle,hollande,financeJuan de Sarkofrance  "se demande si l'homme joue la montre ou réalise enfin qu'il s'est coupé d'une fraction sans cesse plus large de son électorat ".  Il parle de François Hollande lors de l'épisode des sifflements sur les terres de Jaurès.

Je fais pour ma part, partie de cette fraction coupée de Mr Hollande.

Même si, j'aurais de toute façon voté pour François Hollande face à Nicolas Sarkozy au 2nd tour, je ne peux que m'en vouloir d'y avoir cru.

D'y avoir cru à ce fameux discours du Bourget, où Hollande avait déclaré (entre autres ), qu'il n 'avait qu'un seul ennemi : "La Finance".

Après coup, ce discours me fait presque rigoler.

Comment ai-je pu y croire ?

Car enfin quoi ! François Hollande était présenté comme un DSK en moins bien. Et on ne peut pas vraiment dire que l'ex-président du FMI était à la gauche du PS.....

Je n'aurais pas du ....

Le fin du fin a été quand j'ai appris que l'inspirateur de ce fameux discours du Bourget était .... Aquilino MORELLE, l'homme qui aimait les chaussures et les cireurs de pompes et qui se croyait indispensable. Un de ces innombrables "dandy" de la République quoi ....

Je n'imaginais pas à quel point nos dirigeants étaient cyniques.

12:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : dsk, morelle, hollande, finance |

20/04/2014

Un blogueur de gauche peut-il villipender le comportement d'Aquilino MORELLE ?

    

Ce billet est la conséquence de commentaires que j'avais fait chez  partageons mon avis et qui m'a vertement fait savoir qu'il n'était pas d'accord avec moi. 

Je fais donc partie des « Fouquier-Tinville » (personnage public sous la révolution, un accusateur public) florissant sur le net. je suis par ailleurs « habité par une forme de haine » ce qui me fait « perdre tout discernement ». 

Je ne peux exclure que Nicolas ait raison à mon sujet, c'est pourquoi je vais tenter d'expliquer ma position auprès de la trentaine de mes visiteurs quotidiens. 

Aquillino MORELLE est ce qu'on peut appeler une éminence grise. Il n'est pas élu (même s'il a tenté de l'être) et en tant que conseiller à l'Elysée est reconnu pour avoir l'oreille du Président de la République. 

Il passe pour être ami de Arnaud Montebourg et de Manuel Valls à la fois. C'est probablement ce qui a permis de réunir 2 tempéraments aussi forts avec une ligne politique aussi différente à la tête du Gouvernement (l'un est n°3, l'autre est n°1). 

Il se trouve que médiapart a commis un article particulièrement féroce sur ce conseiller. 

2 reproches essentiels : 

  • Alors qu'il était à l'IGAS (inspection générale des affaires sociales), il a en même temps été salarié pour un laboratoire pharmaceutique. Contrairement à mon collègue, je pense que des 2 reproches formulés, il s'agît de loin du plus important . D'après le site de l'IGAS, « L’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) est le service interministériel de contrôle, d’audit et d’évaluation des politiques sociales pour éclairer la décision publique. Elle réunit 130 experts de la Cohésion sociale (Famille, Protection de l’enfance, Lutte contre l’exclusion, Travail social…), de la Protection sociale (Sécurité Sociale, Prestations sociales....), du Travail, emploi, formation professionnelle, et de la Santé. ».

    Légalement, tous les fonctionnaires le savent, pour exercer une 2ème activité, il faut d'un point de vue purement formel avoir l'accord de la hiérarchie. Non seulement il n'est pas contesté que cela n'a pas été le cas, mais en plus le laboratoire pharmaceutique fait partie du domaine de compétence de l'IGAS. Il y a donc possibilité réelle de conflit d'intérêt.

  • Le 2ème reproche est que Mr MORELLE utilisait une salle de l'Elysée pour recevoir un cireur de pompes (au sens figuré). Ce n'est pour moi pas si grave que cela, mais cela démontre tout de même un sens certain (au plus haut sommet de l'Etat) de la hiérarchie sociale. C'est du niveau de la Porsche Cayenne de DSK.  

Certes, Mr MORELLE n'est pas un élu, mais compte tenu de sa position et surtout de son influence , cela ne le dispense pas du respect de la déontologie (Hé oui … Les fonctionnaires doivent respecter une déontologie). 

Certes, les faits concernant le travail pour le laboratoire datent d'il y a 7 ans. Mais à cette date Mr Morelle avait déjà été dans les sphères du sommet de l'Etat (avec Mr JOSPIN) et il comptait bien y revenir. 

Certes, on ne va pas reprocher un vol de carambar (ou même un excès de vitesse) à nos hommes politiques. Mais ici il ne s'agît pas de cela. 

Je rappelle que notre Président s'est fait élire sur le thème de la république exemplaire et que la semaine dernière encore, Mr VALLS et ses ministres martelaient qu'il fallait restaurer la « confiance ». 

Je ne vois donc pas comment il peut être demandé aux blogueurs de « relativiser cette affaire ».  

En ce qui concerne les remarques que j'ai pu lire sur Médiapart : certains se demandent quels sont les buts de ce quotidien quand il enquête sur Mr MORELLE, laissant croire que Médiapart s'est lancé dans une entreprise de déstabilisation de François Hollande.  

C'est oublier un peu rapidement que beaucoup à droite s'étaient posés la même question quand le journal d'Edwy plénel avait sorti l'affaire Woerth. 

Peut-être que simplement ce journal, qui ne peut compter que sur ses ventes (ou ses abonnés) pour vivre, ne fait que ce pour quoi il a été créé : la recherche de la vérité !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu