Avertir le modérateur

24/05/2013

Compromission et politique de gauche.

Oui, je sais. Beaucoup de ce qui va suivre est déjà dans le titre.

Car je veux parler du renoncement du Gouvernement à plafonner la rémunération des patrons des grandes entreprises du privé.

Car effectivement, il y avait eu une promesse. Mr Moscovici a enterré les derniers espoirs du plafonnement des plus gros salaires à 20 fois le plus bas salaire.

Cela dit, je n'y ai jamais cru à cette promesse. Notre Société économique est libérale et un tel plafonnement dans des entreprises privées rappellerait trop l'URSS.

Non ….

Ce qui me choque, c'est l'argument de la Gauche pour justifier ce renoncement. On doit faire confiance à la charte déontologique du patronat.

C'était déjà l'argument de l'actuelle présidente du FMI à l'époque où elle était ministre de l'économie.

Les gens changent, les majorités changent. Mais en matière de politique économique, rien ne change.

Les spectateurs attentifs auront remarqué que histoire de faire passer la pilule, cette nouvelle est concomitante à l'annonce de la reconduction dans le projet de loi de finances 2014, de la tranche d'imposition de 75 % ….

Dont on peut imaginer qu'elle va se faire re-toquer par le Conseil Constitutionnel.

Alors ? C'est pas du bon vieux cynisme ça ?

Hein ?!

29/09/2012

Punaise ..... 30 milliards.

moscovici, budget, 2013, économieLe projet de loi de finances présent hier prévoit 30 milliards à trouver.

20 milliards par les recettes (impôts)

10 milliards par les diminutions de dépenses.

L'objectif est de revenir à un budget équilibré (à 3% près) dès 2013.

Je n'ai toujours pas compris pourquoi la Droite et Hollande s'étaient fixés cet objectif de 2013.

Certes, la course au déficit budgétaire ne peut plus durer et doit être inversée. Mais pourquoi 2013 ? N'était-il pas possible de se laisser une marge de manoeuvre plus importante ?

Car enfin, on voudrait inverser en 2 ans une tendance datant de 38 ans ? Qui plus est dans une période où la nécessité de relancer l'économie (selon les même économistes) est flagrante ?!

Car enfin .... Quoiqu'en dise Pierre Moscovici (le monde), le budget prévu est un budget de rigueur. Qui dit rigueur dit déflation et stagnation de l'économie.

Cette politique de rigueur est souhaitée et imposée (d'une certaine manière avec des amendes prévues) par l'UE depuis 10 ans.

Cette Politique de rigueur initiée par l'UE (et mise en place quoiqu'on en dise en France dès le début des années 2000 malgré la baisse de l'impôt sur le revenu) n'a pas eu les résultats escomptés ...

Et cette politique est accentuée aujourd'hui ??!!!

Je ne reconnais pas en cette politique économique une politique de Gauche.

Mais comme la Gauche socio-démocrate doit donner des gages de bon gestionnaire ....

ps ceci dit j'accepte encore moins les critiques de la Droite qui a en 5 ans fait n'importe quoi en matière budgétaire en diminuant dès avant la crise les recettes.

31/07/2010

Stigmatiser ! OK ?! Mais à part ça ?

jb_modern_kennedy_1_e.jpgC'est en passant chez PMA que m'est venue l'idée de ce billet. Pour résumer, il dit que c'est pas le tout de critiquer la politique sécuritaire de Sarkozy, encore faut-il que la Gauche propose quelque chose !

Bon ... Il évoque aussi la mauvaise foi de Moscovici !

Il me reprendra de volée de toutes façons si je déforme ses propos.

Cela dit, c'est vrai que le Président Sarkozy réactive sa geste orale sécuritaire. C'est vrai qu'il est bon dans ce domaine.

C'est vrai que la Gauche (je parle de la vraie de Aubry, pas de la monétariste de DSK) est encore  ..."légère" .

Pour autant il est normal de mettre le doigt sur un grand travers du Président Sarkozy et qui pour moi est intolérable.

Il dresse les Français les uns contre les autres.

Alors qu'en tant que Président, il devrait être garant de l'indivisibilité de la nation, il a durant ses 3 premières années de mandat, stigmatisé :

- les fonctionnaires coupables d'être favorisés et fainéants par rapport aux salariés du privé.

- les Français (sous entendu les enfants d'immigrés) qui n'aiment pas assez  leur pays et qui donc doivent partir

- les roms

- les "jeunes" des banlieues

- les chomeurs qui sont des fainéants et qui profitent du système

- ceux qui sont malades trop souvent, ou qui font semblant de l'être

- les délinquants d'origine étrangère (donc Français)

- ....

Mais à part ça ?

Quel est le projet de Société de ce Président ? Quel est le but commun qu'il fixe à toutes le composantes de la Nation ?

A part ramener le déficit budgétaire à 3% du PNB exigé par l'UE ?

Vers quoi tous les Français sont-ils invités à mettre leur énergie ?

Y a-t-il un vrai projet d'avenir ? Un Projet économique, sociétal, écologique ?

Franchement je ne sais pas.

Et pour rejoindre PMA, la Gauche a intérêt à en avoir un d'ici 2012 .....

11/04/2010

Fin de règne ?

pierre-moscovici.jpgC'est vrai qu'à l'UMP (autrement dit à droite), ça sent la curée.

Jean-François Coppé est de plus en plus critique sur la politique gouvernementale. Ainsi il souhaite un maintien de la pub avant 20 heures sur la télévision publique, il ne fait pas (plus) du bouclier fiscal une religion, il déclare aussi qu'il a tout fait pour freiner la loi sur les jeux en ligne ....Il se comporte comme un chef de parti à tel point que le Président de l'Assemblée Nationale se croit obligé de le "recadrer".

Alain Juppé quant à lui prépare ouvertement sa candidature en attendant les primaires à l'UMP.

Dominique de Villepin va fonder son parti et son (ex) homme lige Mr Tron, ministre du Gouvernement Filllon, ménage encore la chèvre et le chou en déclarant qu'il est resté en contact avec son mentor ... Mais en espérant que cela ne déplaise pas au Préident.

Alors oui ... Ca va mal à droite. Le figaro craint que le Sénat ne bascule à gauche. C'est pour dire.

Ceci étant, je ne pense pas que le PS doive se réjouir ouvertement de cela.

En tous cas, je ne pense pas que le PS ne doive faire que se réjouir (cf interview de Mr Moscovici)

Ce passage à vide de l'UMP doit permettre au PS de se remettre paisiblement, sereinement au travail.

Quelques grands projets sociaux (surtout), sociétaux doivent voir le jour.

Rappelons-nous que cette ambiance de fin de règne on l'a déjà vu : en 1988, mais surtout en 2001 et 2002. Et les 2 présidents (Mitterrand et Chirac) ont été ré-élus parce que les adversaires pensaient que c'était gagné.

13:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : moscovici, sarkozy, villepin, juppé, copée |

31/08/2008

Mon PS à moi 2 (Le retour)

Ca ressemble à un jeu de chaise musicale. Quand on se fait virer d'une alliance, on court en chercher une autre.215446430.jpg

C'est semble-t-il la mésaventure qui est arrivée à Pierre Moscocici qui passe de l'alliance Martine Aubry au clan Gérard Collomb. L'objectif de l'alliance Aubry étant l'union contre Ségolène Royal.

Le Parti socialiste a toujours été un parti de courants (de pensée). cela avait le mérite de favoriser les débats d'idées.

L'Université de la Rochelle vient nous confirmer que ce Parti (mais peut-on encore l'appeler ainsi ?) est composé de baronies dont les chefs nouent et dénouent des alliances avec une rapidité telle, qu'elles excluent toute union basée sur des idées communes. Seule compte la prise de pouvoir.1229779251.jpg

Les militants sont désappointés. Mais cela les baronnets n'en ont cure. Ils sont dans leur bulle.

Ils ont tort. Se rendent-ils compte que sans militants ils ne sont rien pour aller chercher les électeurs ?

La Rochelle n'aura rien fait avancer. L'Université d'été n'aura fait que montrer ce que beaucoup savaient déjà: le PS cache son absence d'idées derrière la querelle des chefs.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu